Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : Le mardi 7 septembre à 19h, le Muséum de Bordeaux accueille Hervé le Treut pour une conférence sur "Le changement climatique, hier, aujourd'hui et demain".

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Le dimanche 5 septembre dès 10h30, la Ville de Châtellerault organise la 12ème édition de la Fête du Sport en présence de plus de soixante clubs. Jusqu'à 18h, les associations proposeront des démonstrations : escrime, tennis, judo...

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

  • 16/09/21 | Les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes

    Lire

    A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, une cinquantaine de producteurs de foie gras, reconnu patrimoine culturel et gastronomique français, vont ouvrir leur porte au public. Pour trouver toutes les fermes participantes et pouvoir ainsi visiter leurs installations, échanger avec les professionnels ou déguster du foie gras, du magret et du confit, rendez-vous sur : https://patrimoine-foiegras.fr/

  • 15/09/21 | 48h pour (re)découvrir la nature

    Lire

    Les 2 et 3 octobre prochains, la Région Nouvelle-Aquitaine organise la 4ème édition des « 48h Nature ». Au travers de visites, d’animations, 100 % gratuits et ouverts à tous, les Néo-Aquitains pourront découvrir mais aussi contribuer à la préservation de la faune et la flore régionale dans les plus beaux sites naturels de la région. Pour découvrir le programme pour chaque département et effectuer une réservation, rdv sur le site Les 48h Nature

  • 15/09/21 | L'utopie architecturale verte de Luc Schuiten à Rochefort

    Lire

    La médiathèque de Rochefort accueille, du 17 septembre au 31 décembre 2021, l'exposition "Rocheforêt 2100, la climatisation par le végétal". Depuis près de 40 ans, l'architecte utopiste Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture d’objet de design. Il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques. Dans cette expo, il étudie le devenir de Rochefort d'ici 2100.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Crise sanitaire : la Région dresse le bilan du dispositif d'urgence destiné aux étudiants

27/10/2020 | Alain Rousset lors de la distribution par le CROUS de denrées et produits d'hygiène aux étudiants.

une aide alimentaire aux étudiants

C'est notamment en présence d'Yves Deloye, directeur de Science Po Bordeaux, lieu qui accueillait cette rencontre, mais aussi de Pierre Pouget, président des Banques Alimentaires de Nouvelle-Aquitaine et de Jean-Pierre Ferré, directeur général du CROUS de Bordeaux, qu'Alain Rousset a souhaité dresser la semaine dernière, le bilan du dispositif d'urgence centré sur les aides alimentaires mis en place depuis six mois pour venir en aide aux étudiants de la région.

Distanciation sociale oblige, c'est devant un public épars que les responsables de la Région, du CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) et des Banques Alimentaires de Nouvelle-Aquitaine ont dressé le bilan de l'initiative mise en place en mars dernier pour venir en aide aux étudiants, un public déjà fragile et particulièrement impacté par la crise sanitaire. Une situation aggravée par le nombre accru de bacheliers et donc de jeunes qui se sont inscrits cette année pour suivre des études supérieures, a précisé Yves Deloye.

L'importance du maillage des acteurs locaux
Partenariat inédit entre les trois instances, cette idée est née de l'initiative d'Alain Rousset de demander au réseau des Banque Alimentaires d'étendre le dispositif mis en place dès le début de l'épidémie entre le CROUS et la Banque Alimentaire du département pour venir en aide à ceux qui parmi eux, étaient les plus démunis. Une initiative qui a d'ailleurs nécessité une aide financière du Conseil Régional de 325 000 € ainsi que le soutien logistique d'un certain nombre de mairies dont celles de Bordeaux, Talence, Pessac et Gradignan.
« Au niveau de la Banque Alimentaire de Gironde, c'est 18 000 bénéficiaires par semaine. Et avec la crise, c'est 3 000 de plus », note Pierre Veit, coordonnateur de l'ensemble des Banques Alimentaires de Nouvelle-Aquitaine. Au total, ce sont 171 tonnes de produits -dont 39 tonnes de produits régionaux- qui ont été récupérés. Des denrées mais aussi des produits d'hygiène qui ont permis la réalisation de 22 130 colis, venant ainsi en aide à 21 648 étudiants. « L'équivalent de 324 300 repas », note le responsable. Opération s'inscrivant dans un contexte de crise globale, cette initiative s'est avérée primordiale.

« Selon les territoires, les bénéficiaires de l'urgence alimentaire, c'est entre plus 10% et plus 35% au sein des treize différentes Banques Alimentaires de Nouvelle-Aquitaine », insiste Pierre Pouget. « Cette précarité ne s'arrête pas. La situation nous oblige tous, qui que nous soyons, -associations, collectivités, acteurs publics, État-, à nous retrousser les manches pour inventer ensemble des réponses appropriées aux difficultés auxquelles nous sommes confrontés », poursuit-il, rappelant également, toujours dans le souci de ne laisser personne au bord du chemin, l'importance de trouver des solutions adaptées au contexte local.
Autre point abordé lors de cette rencontre : la mise en place de partenariats avec les filières économiques et notamment agricoles de la région, première d'Europe en la matière, afin de contribuer à résoudre le problème. Une idée que cautionne Pierre Pouget, mettant ainsi l'accent sur l'importance du maillage des acteurs locaux. Des épiceries sociales ayant aussi, sur certains territoires tels que Poitiers, La Rochelle et Angoulême, pris le relais de cette aide exceptionnelle.

Une crise qui s'inscrit dans la durée

Impliqué dans cette opération depuis fin mars, le CROUS de Bordeaux Aquitaine qui a aujourd'hui conscience que la crise est loin d'être terminée, en tire un premier bilan : « J'en retire notre capacité collective à réagir pour servir les étudiants dans l'immédiateté, mais aussi pour installer un dispositif dans la durée et qui a montré son efficacité durant cette période, y compris pendant l'été », précise Jean-Pierre Ferré. Le CROUS dont la mission, rappelle-t-il, est de venir en aide aux étudiants, mais une aide qui, en matière de restauration, « consiste plutôt à préparer des repas que de faire de l'aide alimentaire ». « En matière de restauration, poursuit-il, notre mission c'est aussi des mesures très sociales, dont la tarification lors de cette rentrée inédite, de repas complets à 1€ pour les étudiants boursiers ».
Le CROUS envisage d'ailleurs pour les semaines et les mois à venir, une orientation, selon le niveau de précarité du public étudiant rencontré, vers des épiceries solidaires ou vers la distribution gratuite de colis alimentaires ; signe que la situation tend à s'aggraver. « La crise sanitaire, c'est une hausse d'un million de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, soit, au total, près de 10 millions de personnes dans cette situation. C'est aussi 10% de bénéficiaires du RSA », note Alain Rousset. « Il est important de rappeler que le modèle économique que l'on vit, camoufle derrière la compétitivité, beaucoup de cupidité et n'est pas tenable », poursuit-il. Le président de Région rappelant également l'importance des circuits courts : « On peut inventer un modèle qui ne soit pas seulement un modèle de générosité, mais aussi de solidarité et où la multiplication des petits actes contribue à faire un écosystème extrêmement positif. Je crois à des écosystèmes régionaux, pas à de grands modèles. Si on ne joue pas sur le territoire, on n'y arrivera pas », conclut-il.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
7953
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !