Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Dans les Landes, En Marche se voit déloger le PS de l'Assemblée nationale

03/06/2017 | Pour Geneviève Darrieussecq (MoDem), le début de mandat de Macron est apprécié et logiquement, les électeurs devraient lui donner une majorité aux législatives

GDarrieussecq

Elle devra, si elle est élue députée de la 1e circonscription des Landes, quitter son mandat de maire de Mont-de-Marsan. Lui, ex-commissaire de police jamais encarté, fait ses tout premiers pas en politique sur la 3e circonscription d'Henri Emmanuelli que beaucoup ont longtemps pensé imperdable pour le PS... Entretien avec Geneviève Darrieussecq et Jean-Pierre Steiner, en campagne forts du score d'Emmanuel Macron à la présidentielle, en tête ici aussi au premier tour (24%).

@qui!: Sentez-vous sur le terrain que les Landais veulent donner une majorité au Président Macron ?

Geneviève Darrieussecq : Nous n'avons plus les repères habituels classiques, les candidats LR ou PS ne portent pas les projets que leur candidat portait à la présidentielle, d'ailleurs quel projet ils portent je ne sais pas... Sur le terrain, je trouve la population beaucoup plus détendue qu'à la présidentielle, comme si les gens soufflaient enfin. Il y a un nouveau président, son début de mandat est apprécié. Il faut que la France réussisse et il faut une majorité. On est très prudent et humble vis à vis de tout ça mais si les électeurs sont logiques ils devraient souhaiter que le président réussisse et donc m'apporter leur confiance.

Jean-Pierre Steiner : On est en terre socialiste mais je suis un candidat heureux et tout à fait optimiste. Tant qu'on n'a pas fini la partie, c'est prenable. Les Landais sont des gens de bon sens, ils veulent donner une majorité au président. Si on prend cette circonscription-là, les Landais seront à l'honneur en France, c'est l'occasion de montrer qu'on a compris que le changement, c'est se rassembler pour réussir.SteinerMacron

@!:L'enquête ouverte sur Richard Ferrand est-elle un gros caillou dans la chaussure d'E. Macron ?

GD : Il faut que cette affaire soit réglée et qu'on arrête d'en faire un feuilleton. J'entends bien que tout est légal mais il y a un défaut d'éthique lourd et quand on est élu, il faut que l'éthique soit importante. Nous souffrons en tant qu'élus locaux de toutes ces histoires où l'amalgame est fait sur les hommes et femmes politiques. La loi de moralisation de la vie publique de François Bayrou est un enjeu majeur pour assainir notre vie politique.
JPS : Je dois dire que je suis assez content que le parquet ait ouvert une enquête...

@!: Quelles seront vos priorités si vous êtes élu député ?

GD : D'abord soutenir tous les pans de l'activité économique du département, la filière bois, le tourisme, l'agriculture touchée particulièrement par la crise aviaire... Ce qui me tient à cœur, c'est de pouvoir travailler sur l'aménagement du territoire et faire en sorte que nos départements ruraux dont il faut défendre les particularités culturelles, se développent équitablement. Ca passe par le déploiement du très haut débit, de la téléphonie, des infrastructures, le déploiement des activités dans des régions abandonnées et aussi le soutien aux agriculteurs, aux TPE/PME qui sont les forces vives des territoires. Il faut aussi aider à lever les freins et travailler à la simplification pour la mise en œuvre de projets, et que l'Etat soit un facilitateur, pas un empêcheur.
JPS : Il faut changer les usages, redonner du souffle au Parlement, que le législateur assume aussi sa fonction de contrôle sur le gouvernement. Ma priorité comme député sera de protéger l'activité et l'emploi comme je le fais depuis 10 ans avec ma société de conseil d'accompagnement des TPE, agriculteurs et artisans. Si je suis élu, je mettrai aussi mon nez dans la criminalité financière et l'évasion fiscale pour la protection du tissu économique grâce à mon expérience de commissaire de police spécialisé dans la délinquance économique et financière. Je suis à 100% pour la réforme du code du travail il faut libérer le travail donner de la flexibilité à ceux qui emploient. Mais il ne faut pas se méprendre, dans le programme de Macron, il y a toujours au centre la protection sociale.

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : GD

Partager sur Facebook
Vu par vous
90951
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !