Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Dans les Landes Michel Barnier présente le plan après-tempête

13/02/2009 |

Michel Barnier

Le ministre de l'Agriculture Michel Barnier qui s'est rendu un jour plus tôt qu'il avait été annoncé dans les Landes, a détaillé le plan d'aide de l'Etat à la sylviculture et à l'agriculture. Au total, une mobilisation financière de plus d'un milliard d'euros. Mais sur le terrain le volet prêts bonifiés est accueilli avec réserve, alors que le président du conseil général des Landes Henri Emmanuelli n'a pas jugé ce plan à la hauteur de la situation. Voici l'essentiel du programme gouvernemental tel qu'annoncé par le communiqué officiel :

Le communiqué officiel

"Michel Barnier, ministre de l'agriculture et de la pêche, s'est déplacé dans les zones sinistrées des Landes pour rencontrer les représentants de la filière bois et des organisations professionnelles agricoles. Après s'être rendu dans une exploitation forestière détruite à 80 % et dans une exploitation avicole très touchée par la tempête, le ministre a présenté des mesures de soutien pour l'ensemble du territoire sinistré par la tempête. Ces dispositions font suite à la réunion avec les élus présidée par le Premier ministre la semaine dernière. Avec la mobilisation des services du ministère, ces mesures ont l'ambition d'apporter des réponses rapides, cohérentes, et en adéquation avec la réalité des pertes.

Concertant l'agriculture, les principales filières touchées sont les fruits et légumes, les filières animales (volailles, palmipèdes...) et le tabac. Pour aider l'ensemble de ces filières particulièrement touchées par la tempête, principalement en Aquitaine, mais aussi en Midi-Pyrénées et en Languedoc Roussillon où les dégâts sont moindres, trois types de mesures, pour un montant total de 25 millions d'euros d'aides de l'Etat, sont mis en place :

  • 7 millions d'euros pour le fonds d'allègement des charges sur les échéances des prêts professionnels et 3 millions d'euros pour la prise en charge ou le report de charges sociales, en faveur des exploitations agricoles les plus fragilisées ;
  • 6 millions d'euros pour l'indemnisation des pertes de production des éleveurs, liées à l'allongement des cycles de production ;
  • 9 millions d'euros d'aides à l'investissement dont 5 millions d'euros pour réaménager les élevages et 4 millions d'euros pour reconstruire les abris nécessaires aux productions végétales qu'il s'agisse du maraîchage ou de l'horticulture.

« Ces aides seront mises en place dans le cadre des commissions départementales réunies autour des préfets. Elles ont vocation à aider les entreprises agricoles éprouvées par la tempête à passer un cap difficile et à redémarrer rapidement », a indiqué Michel Barnier.

Concernant la filière bois, les dégâts provisoirement estimés pour le massif des Landes de Gascogne sont de l'ordre de 590 000 hectares et de 147 000 hectares en Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon. Pour faire face aux difficultés économiques rencontrées par les sylviculteurs et pour reconstituer le potentiel forestier, un « plan chablis 2009 » est mis en œuvre grâce à une enveloppe globale de plus d'un milliard d'euros.

  • 500 millions d'euros de garanties publiques permettant de mobiliser des prêts bonifiés destinés à sortir le bois des parcelles sinistrées et au stockage,
  • 60 millions d'euros sont alloués pour 2009 à la constitution de plateformes de stockage et au transport longue distance du bois
  • 300 millions d'euros seront consacrés entre 2009 et 2017 à la reconstitution de boisements
  • Le ministère de l'intérieur activera un dispositif comparable à celui mis en œuvre il y a dix ans au profit des communes forestières dont la vente de bois a représenté 10% au moins des recettes au cours des trois dernières années
  • L'Etat portera à 100% la prise en charge du chômage partiel dans les neuf départements sinistrés
  • Les mesures fiscales mises en œuvre en 2000 sont reconduites (impôts sur le revenu, Taxe foncière sur les propriétés non bâties...).

Ce plan a été élaboré en concertation avec l'ensemble des professionnels de la filière bois et après une série de réunions et ses modalités de mise en œuvre seront précisées très rapidement.

Ce plan devra faire l'objet d'une présentation à la commission européenne"

 

  Henri Emmanuelli a jugé "surréaliste" la proposition de Michel Barnier aux collectivités locales de prendre en charge la garantie sur les 500 millions d'euros de crédits bonifiés en attendant la loi de finances. "Ce n'est pas notre rôle. On nous dit qu'il n'y a pas de loi de finances mais pour venir en aide aux banques il n'y avait pas de loi de finances. Ça s'est décidé à l'Elysée", a-t-il déclaré.

Partager sur Facebook
Vu par vous
559
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !