aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | David Grosclaude entame une grève de la faim au Conseil régional d'Aquitaine

27/05/2015 | Reconnaître la création d'un Office public de la langue occitane.

David Grosclaude, Partit Occitan, Conseiller Régional Aquitaine

"J'entame ce jour, 27 mai, une grève de la faim à l'Hôtel de Région à Bordeaux." C'est en ces termes que l'élu régional David Grosclaude a adressé un communiqué à la presse ce 27 mai expliquant les raisons de son geste qui prend place dans le hall du Conseil régional d'Aquitaine. En question: "la situation créée par l'absence de réponse de la part des services de l'État à propos d'un projet voté par l'assemblée régionale d'Aquitaine et par l'assemblée régionale de Midi-Pyrénées en juin 2014." Un projet qui prévoit la création d'un Office public de la langue occitane.. (OPLO)" Nous reproduisons ci-après le communiqué de l'élu défenseur de la langue occitane

C'est un organisme chargé de proposer et de mettre en oeuvre une politique lingusitique publique en faveur de l'occitan. (1)

Ce projet est le fruit de plusieurs mois de travail, de concertation, de rencontres avec des centaines de personnes du milieu associatif en Aquitaine et Midi-Pyrénées, avec des élus et des fonctionnaires de collectivités et avec des experts.

Que des délibérations de deux assemblées régionales soient traitées avec si peu de considération et même avec du mépris, n'est pas acceptable. Quand de plus en plus de citoyens doutent de l'efficacité du travail de leurs représentants, on ne peut accepter que des projets votés par des élus soient bloquées sans justification.

C'est encourager tous ceux qui pensent que la politique consiste seulement à faire des promesses que l'on ne tient pas. Que diront-ils alors si les décisions votées ne sont pas mises en oeuvre ?

Pourtant il y a de la cohérence entre la création de l'OPLO et tout ce que l'on a dit depuis plusieurs mois concernant les collectivités territoriales. Il s'agit de faire travailler ensemble deux régions sur une question qu'elles traitent séparément à ce jour. C'est donc une rationnalisation de la politique publique. D'autant plus que ce projet d'Office se fait à budget constant puisqu'il n'engendre pas de dépenses supplémentaires.

Il existe sans doute une autre explication à ce blocage qui serait la difficulté de l'État central à traiter de la question des langues dites régionales bien qu'elles bénéficient dans la constitution d'une reconnaissance comme « patrimoine de la France ». C'est une reconnaissance sans effet. On voit qu'il existe des réticences ( ou du mépris) à chaque fois que cette question des langues est mise en débat. On le voit aujourd'hui avec la réforme du collège qui aura des conséquences fatales pour l'enseignement de l'occitan.

"Avec le soutien du président de la région"

Je tiens à souligner que j'ai travaillé à ce projet avec le soutien du président de la Région Aquitaine avec l'aide des services et dans une entente totale avec mon collègue de Midi-Pyrénées. La Région Aquitaine est intervenue auprès de divers ministères et services de l'Etat afin d'obtenir une réponse rapide. J'ai aussi fait des interventions auprès de certaines personnalités politiques et je sais que mes interlocuteurs ont transmis notre impatience dans les ministères de voir publier le décret nécessaire à la constitution de l'OPLO. Tout cela en vain.

Alors que le mandat des élus régionaux arrive à son terme j'estime avoir des comptes à rendre. J'assume mes responsabilités d'élu et chacun doit assumer les siennes."

Et David Grosclaude de terminer son propos par cette affirmation: " il existe un blocage au niveau central, un dysfonctionnement. Je souhaite que cette situtaion cesse".

Réaction d'Alain Rousset
Suite à l'annonce de l'action entammée par le conseiller régional David Grosclaude, Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine n'a pas tardé à réagir:
« Je comprends la démarche de David Grosclaude. Je rappelle que le Conseil régional a voté en juin 2014 une délibération pour la création de l'Office de la langue occitane. Il y a des obstacles à lever et des lourdeurs de procédure. Je souhaite que David Grosclaude ait confiance : l'affaire devrait être vite débloquée.
(...) Malgré nos multiples relances en direction des différents Ministères concernés par ce dossier, nous sommes toujours en attente d'un arrêté interministériel validant la création de cet établissement public, alors même que cet arrêté devait être produit avant début décembre 2014, pour une opérationnalité de cet organisme dès le 1er janvier 2015.
David Grosclaude le sait, il s'agit pour nous d'un dossier prioritaire auquel nous accordons une importance toute particulière. C'est pourquoi il est indispensable que l'Etat permette rapidement la création formelle de l'Office public de la langue occitane, même s'il n'en est pas encore membre (...)
A l'occasion de la cérémonie d'entrée des quatre figures de la Résistance au Panthéon cet après-midi, j'ai saisi personnellement le président de la République sur ce dossier ».

 

1.La création d'un Office Public de la Langue Occitane ne serait pas une première pour la Région Aquitaine. Il existe depuis des années un Office Public de la Langue Basque que finance pour partie le Conseil Régional et dont l'Etat est membre. Cet Office présente un bilan très satisfaisant qui a d'ailleurs été salué par un rapport de trois inspecteurs généraux en 2010.

 

 

 

 

 


Par

Crédit Photo : David Grosclaude

Partager sur Facebook
Vu par vous
756
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Teo | 28/05/2015

MOLT bé, no ho tind res en contra petò quina didfer_ència amb altres parits?)... excepte si.. TB, rein contre sauf si: I no hauria de fer CAP prioritat, res per le llengua occitana ? (CAT)= TB mais quelle différende avec d'autres partits; Et il ne devrait rien faire, aucune priorité ? AUSSI -surtout- pour l'Occitan? ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !