Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/02/20 | Mont-de-Marsan: le Pôle jeunesse forme des apprentis baby-sitters

    Lire

    Le Pôle Jeunesse de Mont de Marsan Agglo organise une session d'initiation au baby-sitting les vendredi 28 février et lundi 2 mars. 2 jours, pour permettre aux jeunes à partir de 16 ans d'acquérir les compétences nécessaires pour devenir baby-sitter. Après une initiation aux premiers secours enfants et nourrissons avec la Croix Rouge, des professionnels de la petite enfance animeront plusieurs ateliers interactifs : prévenir les risques domestiques, proposer des jeux adaptés, changer une couche, donner le biberon et le bain, rédiger sa petite annonce, etc. Inscriptions: 0558038263

  • 18/02/20 | Modem Gironde pour le Front Républicain à St Savin de Blaye

    Lire

    Dans un communiqué de son président Fabien Robert le MoDem Gironde annonce avoir " pris la décision de s’unir au Front Républicain à Saint-Savin de Blaye. Nous soutenons ainsi la candidature du Maire sortant, Alain Renard, pour les élections municipales des 15 et 22 mars prochains. Comme partout en France où cela s'avère indispensable, cette alliance intervient par souci d’unité, afin de faire face à la liste d’extrême droite du Rassemblement National. Le premier combat politique doit être la protection des valeurs républicaines menacées par les extrêmes. Nous renouvelons ici notre confiance à Alain Renard pour mener ce combat."

  • 18/02/20 | La Communauté d’agglomération Rochefort Océan inaugure « La Boite »

    Lire

    Un nouvel élan artistique se dessine dans l’agglomération de Rochefort. Mercredi 19 février, aura lieu l’inauguration d’une salle dédiée à la création artistique. Son petit nom ? La Boite ! La collectivité a transformé l’ancien cinéma de l’École des Fourriers en plateau technique de 220 m² au sol sous un plafond de 5,50 mètres. Un lieu qui accueillera des artistes en résidence et où toutes les formes d’arts seront les bienvenues.

  • 18/02/20 | A Bruges (33) Aérospline veut robotiser les tâches de désamiantage

    Lire

    Aérospline, à Bruges, est une PME d'ingénierie industrielle qui développe des solutions robotiques collaboratives innovantes, principalement pour la construction aéronautique. Ces nouveaux robots collaboratifs (dits cobots) permettent de réduire la toxicité ou la pénibilité des métiers, sans se passer des opérateurs. La société travaille sur un projet de cobots dans le cadre de travaux de désamiantage, permettant de réduire les risques d'exposition des salariés. Un projet, baptisé "Exelite", auquel s'associe la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 410 449 €.

  • 18/02/20 | Il fait bon vivre en Charente-Martime !

    Lire

    94% heureux de vivre en Charente-Maritime. C’est un des chiffres issu de l'enquête 2019, de l’institut BVA, auprès des Charentais. Les habitants ont par exemple, le sentiment d’être écoutés par le département dans leurs actions. L’occasion, aussi, de recueillir les préoccupations de la population. Au sujet, des routes départementales ou encore de l’environnement. Les résultats sont globalement très positifs, par rapport à l’enquête 2018, impactée par le mouvement gilets jaunes. Voir l’enquête au complet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | D'un livre, aux élections européennes, les ambitions de Delphine Batho

19/04/2019 | "On a plus le temps de perdre du temps ..."

De gauche à droite : Pascale ROUX (Coordinatrice Gironde du Mouvement des Progressistes), Sylvie JUSTOME (Génération Ecologie), Stéphane MERIAU (Génération Ecologie), Gérard BUNEL (Génération Ecologie), Dominique BOURG (Tête de liste d'URGENCE ECOLOGIE),

Le jeudi 18 avril Delphine Batho était présente à Bordeaux. Accompagnée de Dominique Bourg et d'une partie du comité Urgence Écologie de Gironde, elle a pu présenter son livre "Écologie Intégrale le Manifeste", et faire part des ambitions européennes de la liste Urgence Écologie, menée par Dominique Bourg, philosophe et professeur ordinaire de l'Université de Lausanne.

Les premiers mots, mêmes ordinaires, sont tournés vers l'environnement. « Combien ils annonçaient sur Bordeaux pour aujourd'hui ? » interroge Delphine Batho . « 24 degrés ». Et dire que fut un temps, rappelle t-elle, on disait « en avril ne te découvre pas d'un fil ».

Mais le temps n'est plus à la nostalgie. C'est d'ailleurs le message que porte la liste Urgence Écologie, présentée aux élections européennes du 26 mai 2019. Agrégeant différentes formations politiques (Génération Écologie, le Mouvement Écologiste Indépendant, et le Mouvement des progressistes), l'organisation mettra en avant « une cause » « et des engagements » selon les mots de la députée et du philosophe.

Une liste "sérieuse sur la question de l'écologie"

L'intention est claire : présenter une liste sérieuse sur la question de l'écologie, face aux tenants d'autres listes, pour qui les problèmes écologiques ne seraient que mineurs et n'exigeraient aucun changement urgent. Comme si la communauté scientifique ne tirait pas la sonnette d'alarme depuis des années. « On n'en peut plus des apparences sur l'écologie » soupire Delphine Batho , habituée du champ politique et désabusée par le comportement de ses collègues. Pour elle, il en est fini d'opposer des discours à une absence d'engagement. Rejointe par Dominique Bourg, elle appelle à un vote nouveau : celui de l'urgence écologique avec des acteurs « qui ne sont pas ceux de l'ancien monde ».

Des députés de combat

À cette fin, Urgence Écologie fait le choix d'une liste nationale, rompant avec la traditionnelle liste territoriale: « la régionalisation du scrutin européen n'a pas rapproché les députés européens et les citoyens » argumente l'ancienne ministre, soulignant un autre échec de cet « ancien monde ». Leurs députés potentiels, les militants d'Urgence Écologie, les conçoivent comme des « députés de combat, et pas des technocrates supplémentaires ». Des députés de combat au Parlement Européen, pour déjouer les manœuvres des lobbie,s en s'appuyant sur les forces actives de la société civile et des territoires. Et surtout pour, enfin, prendre des mesures à effets immédiats: « on n'a plus le temps de perdre du temps avec des mesures qui ne sont pas claires sur le fond » explique la députée.

L’Écologie Intégrale, nouveau concept

Marquée par une filiation assumée avec la pensée de Bernard Charbonneau, Delphine Batho y expose sa quête à elle. Charbonneau, penseur politique écologiste personnaliste et auteur de "Tristes campagnes", qui avait la volonté de trouver une troisième voie. La troisième voie de Delphine Batho c'est celle d'une nouvelle politique. Une politique de l’Écologie intégrale, où celle-ci deviendrait le centre névralgique de la prise de décision politique. Au fil de ses mots engagés, elle prône, le respect des limites planétaires, le retour à de véritables liens avec la nature et le rejet du productivisme. Et là, entre les lignes, apparaît l'influence de Jacques Ellul, précurseur de la politique écologiste.

Destructeurs conscients contre Terriens: le clivage politique renouvelé

Des décisions à effets immédiats et un retour des liens avec la nature, autant de mesures présentées dans Écologie Intégrale le Manifeste, paru en janvier dernier aux éditions Du Rocher. Ce livre inspiré et inspirant, se veut un véritable programme politique « à défendre à chaque échéance démocratique ». L'auteure y défend la nécessité d'une rupture avec le système politique actuel et « l'obsolescence des partis traditionnels ». Des propos qui sous tendent l'ambition d'un nouveau clivage : destructeurs conscients contre terriens. Un clivage qui commence à se construire avec la jeunesse. Des enfants, appuyés par la communauté scientifique internationale, comme le fait remarquer Dominique Bourg professeur à l'Université de Lausanne. « Ils ont tout compris » s'enthousiasme la députée des Deux-Sèvres. Elle annonce d'ores et déjà sa présence parmi ces jeunes, dont l'appréhension globale et complète de la situation la ravit, le 24 mai prochain pour la Journée Mondiale de grève scolaire pour le climat.  

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Partager sur Facebook
Vu par vous
4945
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !