Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Débat sans surprise sur un budget régional 2015 "de continuité"

16/12/2014 | Le budget régional 2015, dans la droite ligne des années précédentes, a placé UMP et MODEM sur les arguments classiques et "habituels" de l'opposition.

Débat sans surprise sur un budget régional 2015 de continuité

Ce 15 décembre, les élus du Conseil régional d'Aquitaine ont voté le dernier budget de la mandature qui signe également le dernier budget de la région Aquitaine dans son périmètre actuel. « Une mandature marquée par un cycle d'investissement continu et massif », selon Isabelle Boudineau, Vice présidente en charge des finances. En 2015, en Aquitaine, 652M€, soit 45,9% de la masse budgétaire régionale seront consacrés à l'investissement, là où en moyenne les Régions y consacrent 37,8% de leur budget. Un pourcentage qui place l'Aquitaine au premier rang de ce classement. « Un budget contracyclique », voire « anti-austérité », se félicite le Président Rousset et sa majorité socialiste.

Ce budget 2015, Isabelle Boudineau et Alain Rousset en avaient présenté les grandes lignes à la presse ce vendredi 12 décembre. D'un montant total d'1,421 Md €, le budget 2015 de la Région « préserve les grands équilibres à la veille du rapprochement des régions. Nous maintenons un très haut niveau d'investissement à 652M€ et une maîtrise des dépenses de fonctionnement qui n'augmentent que de 1,51%, alors même que l'Etat nous a confié des compétences supplémentaires. A périmètre constant nous n'enregistrerions que 0,06% de dépenses de fonctionnement en plus», explique-t-elle.
Autre élément clé, mais désormais coutumier de ce budget : des recettes en « diminution structurelle » selon les mots de la vice présidente, eu égard à la baisse continue des dotations de l'Etat, (-6,19% entre 2014 et 2015) et un «faible dynamisme du panier de ressources fiscales qui ne compense pas la baisse des dotations». Ressources fiscales dont la Région n'est pas maître des taux, hormis la taxe sur la carte grise que l'exécutif régional a décidé de ne pas augmenter cette année. Une situation entraînant au total, « un nécessaire recours à l'emprunt » en hausse de 13,29% par rapport au budget primitif de 2014, soit 312M€.

"Il faut diminuer les effectifs"«Une évolution de l'emprunt qui va deux fois plus vite que la baisse des dotations de l'Etat », s'inquiète Michel Diefenbacher qui ne constate pas par ailleurs « et malgré la diminution des dotations, de baisse des dépenses régionales. Les dépenses de personnels stagnent, mais restent trop élevées ; il faut diminuer les effectifs, au lieu de continuer à les augmenter» tranche-t- il. Une conclusion déjà soulignée lors des précédents votes budgétaires que ne partage pas l'éxécutif régional, soulignant que «80% des augmentations des dépenses liées au personnel depuis 5 ans sont le résultats des impacts de réglementations nationales». Autrement dit, des augmentations incompressibles. De la même manière Alain Rousset se défend de la critique sur l'augmentation des effectifs. «Sur la gestion des fonds européens que nous avons récupéré cette année, nous le faisons avec 10 % de personnel en moins que l'Etat avant nous !»

Discorde routinière sur la Pau-CanfrancAutre élément de discorde devenue routinière sur les bancs de l'assemblée régionale, de nouveau relevé dans le budget 2015 par les groupes UMP et Forces Aquitaine (Modem) : les 51M€ qui seront destinés en 2015 à la régénération de la ligne ferrovière Pau-Canfranc: « ça n'est pas une action à impact économique fort! » clame Michel Diefenbacher. Si Geneviève Darrieussecq propose "a minima une pause sur ce projet", le chef de groupe UMP-Nouveau Centre-CPNT souhaiterait une annulation de ce crédit afin de consacrer cette somme « soit à l'allègement de la dette soit au projet de la mise à 2x3 voies de la rocade Bordelaise » Deux arguments non recevables selon Alain Rousset, qui revendique toujours haut et fort son attachement à ce projet. Il voit non seulement une voie d'accès à 3 stations de ski, mais surtout le potentiel d'un fort développement touristique à l'image du Train Jaune de Cerdagne qui transporte chaque année 360 000 voyageurs, soit « plus qu'aucune de nos lignes existantes ».
Parmi les remarques de Geneviève Darrieussecq, qu'elle qualifie elle même d'« habituelles » sur le budget de la Région, la conseillère régionale, cite notamment le « retard pris en matière de très haut débit, le renforcement de politiques de soutien aux PME notamment dans les zones rurales », ou encore regrette l'absence de politique de l'alternance, au côté de la politique de l'apprentissage.

EELV pour le budget, contre le financement de la LGVSi UMP et apparentés, ainsi que Modem, ont voté contre le budget, le Groupe Aquitaine Région Citoyenne, excepté l'élu, Patrick du Fau de Lamothe, a également exprimé son opposition à ce budget. En effet, la série d'amendements qu'ils avaient préparés n'ayant pu passer le cap du service juridique du Conseil régional pour des questions de légalité de forme, ces amendements n'ont pu être débattus et encore moins votés. Par conséquent, conformément à ce qu'avait annoncé Patrick Beauvillard et Gérard Boulanger, le groupe a voté contre le budget primitif.

Le Front de gauche, à travers l'intervention d'Alain Baché, s'est quant à lui abstenu, retenant de nombreux élements positifs, mais "un budget peu audacieux" inscrit, selon lui, dans le cadre d'une politique nationale d'austérité que les deux élus du groupe ne peuvent cautionner. Enfin, Europe Ecologie les Verts a soutenu le budget rappelant tout de même son oppostion au financement de la LGV Tours Bordeaux et ainsi qu'aux opérations foncières prévues pour la préparation de l'arrivée de la ligne dans le Grand Projet Sud Ouest (GPSO).

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5146
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !