aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Début en débat des Nuits Atypiques, en occitan, breton et vieux français.

23/07/2013 | Les Nuits Atypiques ont repris ce 22 juillet avec la 5e édition du Forum des Langues de France, pour faire un point sur les avancées juridiques en la matière.

Table ronde entre Tangi Louan, Martine Faure, Paul Molac et David Grosclaude.

Le rendez-vous estival et musical des Nuits Atypiques est à noter sur vos agendas ces 25, 26 et 27 juillet. Pour autant, depuis cinq ans maintenant, il démarre avec le Forum des Langues de France. Cette année, l'occasion de jeter un regard en arrière sur les différentes démarches en cours en matière de langues régionales était idéale pour les députés de Gironde Martine Faure et Gilles Savary, ainsi que pour le député du Morbihan Paul Molac. Avec la présentation des travaux parlementaires et d'un article essentiel dans la loi de la refondation de l'école, la journée fut studieuse, et critique.

"L'unicité de la nation et la reconnaissance de sa pluralité"Il est appartenu à Gilles Savary, député de la Gironde et vice-président du Conseil général de la Gironde, de planter le décor : "les langues régionales se sont heurtées à la République", a-t-il remarqué en jetant un œil à l'histoire ; "l'enjeu d'aujourd'hui est d'arriver à une République un peu plus décontractée". Pour Xavier North, délégué général de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France et représentant ici de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, "nous sommes tous des produits de la mondialisation : on a un sentiment d'uniformité et donc nous avons la volonté de mettre en valeur la diversité."
Il a également retiré deux ou trois enseignements du comité : "nous savons à la fois beaucoup et peu de choses sur les langues", l'origine, la maîtrise et l'usage de ces langues par ceux qui les parlent ; "si rien juridiquement ne s'oppose aux langues régionales, rien ne les prend non plus en considération" ; "il est une question centrale de l'unicité de la nation et de la reconnaissance de sa pluralité".

L'article 40 de la Loi Peillon.Pour Martine Faure, députée de la Gironde et ancienne présidente du Groupe d'études sur les langues régionales à l'Assemblée nationale, "nous sommes à un carrefour très important", après le passage de deux ministres qui ne "comprenaient pas que les langues régionales étaient des vecteurs culturels". Le plus gros travail de l'année écoulée s'est fait à l'Assemblée nationale, avec l'article 40 de la loi sur la refondation de l'école de Peillon.
Dans sa première ébauche, il n'y avait aucune mention des langues ; donc après avoir visé un amendement au moins dans les annexes, l'objectif est devenu l'article 27 bis, puis l'article 40. Une réussite pour les députés : "on a été d'accord pour dire qu'in fine, sur l'écriture de la loi, nous avons fait une grande avancée" ; "c'est écrit, maintenant, comment va se faire l'application, c'est à nous de le suivre". Pour Paul Molac, député du Morbihan et co-président du Groupe d'études sur les langues régionales à l'Assemblée nationale, engagé dans l'écriture de cet article, il y a trois étages différents de ce que l'on peut espérer faire : au premier, changer la constitution ; au second, faire une loi entière sur les langues régionales ; et au troisième, proposer, à chaque fois qu'une loi passe, un amendement.

Ce à quoi Charles Vérité, maire de Langon, arrivé en retard et reparti aussitôt après cette intervention, répondit que "dans 100 ans, on y sera toujours avec votre fusée à trois étages !". Si Patrick Lavaud, directeur des Nuits Atypiques et du Forum des langues de France, indiqua que "c'était un intermède, je vous suggère de l'oublier, nous on en a l'habitude", Paul Molac nota pour sa part que les députés avaient souvent affaire à ce genre d'interventions, qui pointent la difficulté d'équilibrer l'idéal et le faisable dans le réel.

 

Programme des Nuits Atypiques.

Laura Jarry
Par Laura Jarry

Crédit Photo : Aqui.fr - Tous droits réservés.

Partager sur Facebook
Vu par vous
261
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !