Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/11/20 | La gare de Mont-de-Marsan va devenir plus accessibles

    Lire

    En septembre et décembre 2021, les travaux de mise en accessibilité de la gare de Mont-de-Marsan vont être réalisés. Les études d’avant-projet et de projet sont en cours de finalisation. Pour le lancement de ces travaux l’année prochaine, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’apporter son aide à hauteur de 1,3 M€.

  • 25/11/20 | Charentes : une nouvelle présidence pour l'interprofession du cognac

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de renouveler son Bureau, avec 14 membres au Comité Permanent. Le nouveau président est Christophe Véral, vigneron bouilleur de cru et représentant de la filière à l’INAO* ; le vice-président est Alexandre Gabriel, dirigeant et maître de chai chez Ferrand. Les représentants des familles Viticulture et Négoce sont Anthony Brun, viticulteur et président de l’UGVC, et Florent Morillon, directeur Amont chez Hennessy et président du CRINAO.

  • 25/11/20 | La Creuse rencontre ses Entreprises en ligne

    Lire

    Depuis 2018, le Département de la Creuse mène une démarche à l’intention des entreprises du territoire autour des rencontres « chefs d’entreprises, discutons marchés publics ». L’enjeu de ces rencontres est d’améliorer l’accès des entreprises aux marchés publics mais aussi de permettre à la commande publique de jouer son rôle de levier économique. Au cours de la prochaine rencontre qui se tiendra le 3 décembre à partir de 17h en ligne sur le site du Département, un expert commentera le mécanisme de la cotraitance notamment. Cette rencontre est gratuite et sans inscription.

  • 25/11/20 | La Rochelle : le FFTV de nouveau reporté

    Lire

    Après avoir organisé en septembre à Paris une édition spéciale destinée aux professionnels de l’audiovisuel, le Festival de Fiction TV avait imaginé une première édition Hors saison du 17 au 19 décembre exclusivement destinée au public de La Rochelle, ville où il se tient d'habitude en septembre. Au regard du contexte sanitaire actuel, l'organisation a décidé de reporter de nouveau le festival au printemps prochain, si toutes les conditions sanitaires et d’accueil sont réunies.

  • 25/11/20 | L’église de Confolens va être restaurée

    Lire

    L’église Saint-Barthélemy, située à Confolens en Charente, date du Xième siècle et est classée Monument Historique depuis 1907. En 2018, un diagnostic a révélé de nombreux désordres structurels et sanitaires comme de fortes remontées d’humidité dans les murs. La Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 46 239 euros pour les travaux d’urgence qui permettront la réfection des couvertures de l’édifice pour permettre d’arrêter les fuites.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Décès d'Henri Emmanuelli: un « grand vide » pour les Landes

21/03/2017 | L'ex-Premier secrétaire du PS avait élu président du Conseil général en 1982

Emmanuelli

Il fut un poids lourd du Parti socialiste et l'incarnation du département des Landes pendant plus de 30 ans. Souffrant d'une neuropathie et hospitalisé à Bayonne pour une double bronchite, Henri Emmanuelli qui était encore à Paris mercredi en tant que président du conseil de surveillance de la Caisse des dépôts, est mort mardi à l'âge de 71 ans. Frondeur du PS avec lui, Benoît Hamon qu'il avait soutenu pour la primaire, a salué un « frère en politique, une forme d’âme soeur ». Au Conseil départemental, les élus évoquent un « grand vide » laissé par un « homme de combat ».

La voix grave et rocailleuse du président Emmanuelli ne résonnera plus à l'assemblée du département des Landes. A l'annonce de sa mort, Xavier Fortinon qui présidait la séance budgétaire aussitôt interrompue, a salué dans un discours émouvant, « un homme d'Etat qui incarnait le département depuis 35 ans », « c'est un grand vide qui se présente devant nous », a-t-il dit, avant une minute de silence poignante durant laquelle plusieurs élus avaient peine à retenir leurs larmes.
Président de l'Assemblée nationale (1992-1993), Premier secrétaire du PS (1994-1995), deux fois au gouvernement -- secrétaire d'Etat chargé des DOM-TOM de 1981 à 1983, puis chargé du Budget de 1983 à 1986 -- ce Corse d'origine et Béarnais de naissance était devenu le plus Landais des Landais, défendant entre autres la chasse à l'ortolan. « Un dévouement pour le pays et pour les Landes de toute une vie pour cet homme d'une intelligence fulgurante, un visionnaire qui a lancé de nombreux projets dans son département, il restera pour nous un exemple de combativité », a souligné l'ex-maire PS de Dax, Gabriel Bellocq, après 40 ans de vie politique commune.

Un homme de convictionsCombat pour la régie publique des eaux, gratuité du transport scolaire, premier numéro vert en France pour la protection de l'enfance, opération un collégien-un ordinateur portable en avant-première nationale, actions pour le mieux-vieillir et dernièrement lancement du premier village Alzheimer... ce mitterrandiste historique, issu d'un milieu populaire, diplômé de Sciences Po Paris et entré chez Rothschild en 1969 avant d'adhérer au PS en 1972, était « un homme de combat au service des valeurs de la gauche », « sans jamais renier ses convictions », se rappelle-t-on de tous côtés. Ex-compagnon de route de Jean-Luc Mélenchon (« la mer a emporté le rocher », a dit le candidat) au sein du courant Nouveau Monde après l'échec de la gauche à la présidentielle de 2002, il s'était fait l'avocat en 2005 du non au Traité constitutionnel européen, désireux de ne « pas accepter n'importe quelle Europe".
Elu député en 1978 et président du département en 1982, c'est dans les Landes que l'homme du village chalossais de Laurède renaît en politique en retrouvant tous ses mandats après sa condamnation en 1997 dans l'affaire URBA de financement illégal du PS comme trésorier du parti (dix-huit mois de prison avec sursis et deux ans de privation de ses droits civiques).
« Lou meste », le maître, comme certains l'appellaient ici, dirigeait de main de fer le département, en sachant créer les conditions de l'attractivité et du développement du territoire, un personnage parfois cassant aussi, aux mauvaises humeurs notoires mais à l'humour fin. « Il était entier, reconnaît Xavier Fortinon : dimanche quand il m'a appris avec une grande déception qu'il ne pouvait pas participer au vote du budget, c'était surtout ça qui l'attristait. Il considérait que le reste était surmontable et il en avait après ses médecins qui ne le libéraient pas ! »
Il avait une « autorité naturelle parfois rude, et derrière, une humanité et un humanisme remarquable », note M. Bellocq qui rappelle qu'Henri Emmanuelli s'est toujours battu pour le rassemblement de la gauche landaise. « C'est une personnalité qui en imposait et ne s'en laissait pas compter », a dit de lui Geneviève Darrieussecq, chef de file (MoDem) de l'opposition au département qui a vécu de nombreuses joutes verbales, plus ou moins virulentes, avec lui : « aujourd'hui la tristesse domine de voir une telle personnalité disparaître. On n'était souvent pas d'accord mais on se respectait, il a façonné beaucoup de choses pour les Landais, c'était un homme de combat ».
« Il était très attaché aux valeurs humanistes, se rappelle les yeux embués Odile Lafitte, vice-présidente du Conseil départemental : quand on avait des doutes, il suffisait de le voir et chaque fois on partait regonflé. On a perdu notre moteur » mais « il se mettrait très en colère aujourd'hui si on baissait les bras... »

 

 Hommages de tous bords

De droite, de gauche, les hommages affluent pour saluer la mémoire d'Henri Emmanuelli

François Hollande, président de la République : " « Henri Emmanuelli était un homme droit. Socialiste de cœur, de raison et d’action, il a exercé les plus hautes fonctions sans jamais transiger avec ses idées, ni avec ses principes. Il exprimait ses convictions avec fermeté parfois avec rudesse, toujours avec sincérité, il avait une grande exigence de justice et d’égalité. »

Alain Juppé, maire de Bordeaux : c'était « un adversaire politique, dur et parfois même un peu sectaire » mais « Henri Emmanuelli était aussi un homme politique qui savait assumer ses responsabilités jusqu’au bout »

François Bayrou, maire de Pau : « Henri Emmanuelli était un combattant. Pour ses idées, qu'il défendait sans jamais céder. Et pour les Landes. A ces deux titres, respect ! »

Alain Rousset, président de la région Nouvelle Aquitaine : « la Région perd une de ses boussoles du monde industriel. Notre relation fut singulière : elle est passée d'une forme de suspicion à un partage de cette valeur fondamentale qu'est le soutien à l'industrie et l'intérêt pour le monde économique et la création d'emplois. C'était un homme de l'économie concrète, un homme consciencieux et volontaire de l'analyse des projets d'entreprises. Son expertise économique et son appétence pour le monde industriel n'étaient plus à démontrer, je pense notamment à la reprise de Gascogne, l'accompagnement à l'installation d’un laminoir à Tarnos sur la zone portuaire, ou encore à la filière forêt et à ses récentes prises de décisions lors de la crise aviaire pour soulager les acteurs de la filière gras. Nul doute que le bassin d’emplois du département des Landes lui doit énormément »

Boris Vallaud, candidat PS à sa succession comme député des Landes : « La France perd aujourd'hui un de ses grands serviteurs et les socialistes, un homme de conviction et l'une de leurs figures les plus éminentes. Les Landes doivent beaucoup à Henri Emmanuelli. Il a œuvré toute sa vie pour moderniser ce département, lui insuffler un véritable dynamisme économique, en faire une terre d’innovations sociales. Les Landais garderont de lui l'image d'un homme droit, engagé, plein d'humanité. »

Michèle Delaunay, député PS de Gironde : « C’est pour moi un immense chagrin que la perte d’Henri Emmanuelli, qui m’honorait de sa confiance et qu’avec la sobriété qu’il exigeait, j’ai essayé d’accompagner dans sa maladie. C’était un homme entier, intègre, volontaire, pudique que j’aimais et admirais beaucoup. Le Parti Socialiste a besoin de femmes et d’hommes de cette trempe qui ne louvoient pas, qui n’intriguent pas et dont l’action marque durablement leur territoire. Un coup de chapeau particulier à tout ce qu’il a réalisé pour les personnes âgées dans les Landes ».

Gilles Savary, député PS de Gironde : c'est « une perte considérable pour toutes celles et tous ceux qui ont connu sa vaste intelligence, sa sincérité et son attachement à la gauche française qu'il a servie jusqu'au bout et avec passion. C'est un responsable politique trempé et d'une grande abnégation collective qui disparaît »*

Germinal Peiro, président du conseil départemental de la Gironde : "Henri incarnait une certaine idée de la gauche, une gauche humaniste et réformiste mais exigeante, une gauche qui ne transige pas avec le libéralisme mais qui cherche à améliorer le quotidien des plus fragiles." (...)

 

 

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
85857
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !