Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/10/18 | Laurent Nuñez a été sous-préfet au Pays basque

    Lire

    La nomination de Laurent Nuñez secrétaire d’État au ministère de l'Intérieur ne laissera pas le Pays basque indifférent. De 2010 à 2012, il a en effet été sous-préfet de Bayonne, à la suite d'Éric Morvan, actuel directeur général de la police nationale. Un des sous-préfets qui a laissé le meilleur souvenir en Pays basque dont il avait compris bien des dossiers. Il avait succédé à Patrick Caivar à la tête de la DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) en juin 2017.

  • 16/10/18 | L'autoroute Poitiers Limoges à l'étude

    Lire

    Le Préfet de Nouvelle-Aquitaine, a présidé lundi à Limoges le 1er comité de pilotage de l'étude de faisabilité de mise en concession autoroutière de la liaison Poitiers Limoges en présence des préfets de la Vienne et Haute-Vienne, des parlementaires, des élus des collectivités concernées dont les Départements et des présidents des chambres consulaires. Plusieurs tracés seront étudiés et analysés à partir de différents critères socio-économiques, ainsi qu'un éventuel barreau reliant le fuseau Poitiers Limoges à l’A20. Prochaines dates: février 2019 pour un point d’avancement, puis juillet 2019 pour les conclusions de l’étude.

  • 16/10/18 | 3ème édition du Linkteens à Libourne

    Lire

    L’association LINK, qui propose chaque année des évènements gratuits sur la culture numérique, propose le 20 octobre prochain le LINKTEENS. A destination des 15/25 ans, ils pourront découvrir des informations sur les formations, les nouveaux métiers mais aussi toutes les possibilités qu’offre la programmation au travers d’ateliers ludiques comme la fabrication d’un petit robot. Des minis conférences sont également organisées sur les questions des enjeux de l’Intelligence Artificielle. Rdv à l’Espace Jeunes de 10h à 18h.

  • 16/10/18 | Festival de la BD d'Angoulême : changement de critères du Prix Goscinny

    Lire

    Depuis deux ans, le prix Goscinny récompense un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. En 2018, Jean Harambat avait obtenu le prix pour son album Opération Copperhead (Dargaud, 2017). Pour l'édition 2019, l'institut Goscinny et le FIBD changent la donne ; il pourra désormais également récompenser un scénariste pour l'ensemble de son oeuvre. Le nom du lauréat 2019 sera annoncé le mardi 20 novembre à Paris.

  • 16/10/18 | Les étudiants relèvent le « Defi Sang Limite »

    Lire

    Initié en 2004, le « Défi Sang Limite » revient à Bordeaux après 4 ans d’absence le 17 octobre. Il vise à mobiliser les étudiants en Médecine et en Pharmacie, et plus largement tous les étudiants du campus Carreire, pour recueillir un maximum de dons pour faire gagner sa ville. Objectif: 250 dons minimum. Pour accompagner ce mouvement, l’EFS proposera de nombreuses animations et faire de cette collecte un moment festif et convivial. Rdv à l’espace santé du campus Carreire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Déclaration d'utilité publique LGV GPSO : une signature qui fait réagir

06/06/2016 | Comme à chaque décision liée à la LGV GPSO, la signature de la Déclaration d’Utilité Publique du projet reliant Bordeaux à Dax et Toulouse a entraîné de vive réaction.

Déclaration d'utilité publique LGV GPSO : une signature qui fait réagir

Il l'avait dit dès avant ce premier week-end de juin, Alain Vidalies, secrétaire d’État aux transports, a tenu parole et a bel et bien signé ce dimanche 5 juin, la Déclaration d'Utilité Publique du projet de LGV GPSO reliant Bordeaux à Dax et Toulouse. Une signature comme une suite (presque) logique à l'avis favorable émis par le Conseil d'Etat. Une signature, qui ne manque pas à la règle des décisions précédentes liées à ce projet : elle suscite émotions et réactions vives soit d'enthousiasme soit de critique, que l'on soit pour ou contre le projet. Associations environnementales et acteurs politiques en tête.

SEPANSO: "Un défi au bon sens et à l’intérêt général"

"En piétinant l’avis défavorable de la population et de la commission d’enquête publique, le gouvernement, qui après l’affaire de Sivens s’était engagé à mieux respecter les processus de démocratie participative, aura préféré céder aux lobbies que tenir ses promesses.
Contraire à l’avis des citoyens et au simple bon sens, une telle décision arbitraire de la société politique en faveur d’un projet qui handicapera durablement le système ferroviaire français, déjà lourdement déficitaire, et qui sacrifiera au passage des milliers d’hectares de forêt et de milieux naturels, est d’une totale incohérence.
La SEPANSO tient à réaffirmer que la signature d’une DUP n’a jamais transformé un mauvais projet en projet d’intérêt général.
En lien avec toutes les associations opposées au projet et notamment la coordination Vigilance LGV Gironde, la SEPANSO prépare activement la riposte juridique à cette tentative d’imposer ce grand projet inutile, au financement aléatoire.
Ce faisant, elle encourage vivement les collectivités territoriales et les organisations professionnelles lésées à en faire de même, ceci afin d’éclairer la section du contentieux du Conseil d’État sur le défaut de sincérité du dossier et sur la véritable nature de ce projet inutile ruineux et dévastateur dont les inconvénients sont largement supérieurs aux avantages, lui enlevant ainsi tout caractère d’intérêt général."

Coordination Vigilance LGV Gironde: "Faisons barrage à la LGV !"

"Ce projet d'un autre temps est imposé au mépris de l'avis des experts, de la cour des comptes, de la commission d'enquête, de la population, de la plupart des élus, des viticulteurs, des chasseurs, des sylviculteurs, ...
Une telle décision ne peut qu'augmenter la défiance des citoyens envers le politique, conduire à une impasse économique lourde de conséquences et contribuer à la dégradation dramatique du réseau existant ( défaut d'entretien et de modernisation, risques d'accidents accrus, abandon ou recul des dessertes)
Quand l'aveuglement et l'obstination sont aux manettes, la catastrophe ferroviaire et démocratique n'est pas loin !"

Conseil régional ALPC : "un accélérateur de croissance pour le grand Sud-Ouest"
"C'est dans un élan unanime que les Conseils régionaux d'Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées et la FNAUT se félicitent de la décision prise par le Gouvernement de déclarer d'utilité publique le Grand Projet du Sud Ouest (GPSO).
La signature de la DUP constitue une étape importante et illustre  l'aboutissement de nombreuses années d'études, de réflexions et de combat autour d'un projet porté par l'ensemble des acteurs socio-économiques et des collectivités, au-delà même des sensibilités politiques. Elle confirme avec force la volonté d'investir sur le long terme pour le développement de nos territoires dans une perspective plus large, supra régionale, nationale et européenne d'un projet ambitieux de mobilité durable qui bénéficiera au développement économique, touristique, culturel et social de tous les habitants.
Le quart Sud Ouest de la France, trop longtemps oublié, ne pouvait en effet se satisfaire que des métropoles majeures comme Bordeaux et Toulouse, dont le dynamisme et le caractère stratégique sont reconnus partout en Europe, et que des agglomérations telles que la Côte Basque, Pau, Tarbes, Lourdes, Montauban, Dax, Mont de Marsan ou Agen, restent plus longtemps à l'écart du maillage ferroviaire à grande vitesse européen.
Au-delà des possibilités de liaisons avec l'Europe du Nord, la prochaine mise en service du Y Basque, attendue en 2020, permettra la connexion des grandes métropoles et des nouvelles Régions étendues avec le réseau LGV de nos amis espagnols.
Le GPSO présente un intérêt socio-économique évident pour notre avenir et répond aux attentes des usagers et des acteurs du monde économique. Il est aussi la meilleure réponse aux défis environnementaux.
C'est parce que la grande vitesse ferroviaire est complémentaire des transports du quotidien que les deux Conseils régionaux investissent dans ces deux composantes depuis de nombreuses années.
Nous avons la conviction que cette révolution des temps de parcours renforcera notre relation à l'Espagne (Bilbao, Barcelone, Vitoria, Madrid...) et encore davantage le dynamisme de nos territoires en constituant la structure d'un réseau de transport efficient et durable. Véritable épine dorsale de nos deux régions, la LGV GPSO participera au maillage de nos territoires en complétant nos offres Ter.
Comme pour l'arrivée du TGV à Bordeaux en 2017, le défi à relever sera de diffuser au mieux les effets de cette LGV en travaillant sur cette complémentarité et en anticipant la mise en œuvre de projets pour nos territoires.
Il faut pour cela pérenniser le réseau existant, ce que les Régions assurent et financent déjà à travers les Contrats de Plan Etat-Région.
Nous demeurons déterminés à tout mettre en œuvre afin que les délais de mise en service prévus pour les sections Bordeaux-Toulouse en 2024, Bordeaux-Dax en 2027 et Dax-Espagne en 2032 soient respectés.

GPSO sera un « accélérateur de croissance » pour nos territoires. En lui accordant aujourd'hui le « feu vert », le gouvernement prépare le grand Sud-Ouest du XXIème siècle, au bénéfice de ses habitants, de son économie, de son attractivité et de son rayonnement en Europe et dans le monde. Il faut à présent anticiper le financement de cette grande infrastructure nationale qui assurera, au niveau européen, la connexion du réseau de la péninsule ibérique.
Il appartient à l'Etat et à l'Europe, à travers le grand emprunt, le Plan Junker ou toute autre solution innovante d'assurer le financement d'un équipement public fait pour traverser les siècles."

Alain Juppé et Jean-Luc Moudenc, Maires de Bordeaux et Toulouse: "incontestablement une étape majeure"

"Cela fait de longues années que les villes de Bordeaux et de Toulouse, ainsi que leurs métropoles, plaident et agissent de concert en faveur de la réalisation de ces lignes à grande vitesse.
Leurs efforts sont récompensés et ont permis aux projets de LGV de franchir une étape importante avec la signature de la déclaration d’utilité publique.
Bordeaux et Toulouse sont les capitales régionales et économiques des deux plus grands ensembles régionaux de France. Elles partagent des intérêts et une stratégie économiques de premier plan, en particulier avec le pôle de compétitivité Aerospace Valley.
Les relier entre elles par une LGV est incontestablement une étape majeure pour amplifier le développement du sud-ouest de la France.
Leur rapprochement et leur parfaite intégration au réseau ferroviaire à grande vitesse est un enjeu d’intérêt national et européen.

Nous nous félicitons de cette avancée et remercions Alain Vidalies de faire prévaloir l'intérêt général. Désormais, il est nécessaire que le Gouvernement définisse un plan de financement, qui ne doit pas être le même que celui de la LGV Tours-Bordeaux. » ont déclaré Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole et Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole."

Chambre de Commerce et d’Industrie des Landes : une "décision majeure"
"La Chambre de commerce et d’industrie des Landes s'est prononcée, dès 2005, en faveur de la réalisation d’une Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne, investissement essentiel au développement des territoires du Grand Sud Ouest et à son économie. Onze ans après le lancement du Débat Public, le Président Philippe Jacquemain et les Membres de la CCI des Landes tiennent à saluer la décision majeure de M. Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat aux Transports, et du Gouvernement, après la signature la Déclaration d’Utilité Publique du tronçon Bordeaux-Dax de cet équipement.

Ce grand pas en faveur de la modernisation des infrastructures du sud de la France va renforcer l’attractivité des Landes, qui seront reliées au réseau européen ferroviaire à grande vitesse. La LGV est un accélérateur de développement économique, touristique et thermal. Elle permettra un trafic ferroviaire performant de transport de voyageurs et de marchandises, avec les dessertes des gares de Mont-de-Marsan et de Dax. La LGV va également faciliter le transfert d’une part importante du fret international de la route vers le rail, améliorant ainsi les conditions de sécurité et d’écologie du transport."

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
15127
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !