Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Déclinaison du plan Juncker en région

15/03/2016 | Un forum public a été organisé ce mardi 15 mars à l'Inseec afin de clarifier la mise en oeuvre du plan Juncker sur les territoires.

Table ronde "valoriser les projets d'investissement sur les territoires"

Afin de mieux comprendre le plan Juncker mais aussi son intérêt pour les régions, Confrontations Europe a organisé un forum public, ce mardi 15 mars à l'Inseec, en partenariat avec la représentation en France de la Commission Européenne et l'Agence Erasmus + de Bordeaux.

« L'Europe et vos projets d'investissement : la parole aux acteurs des territoires », tel était l'intitulé de l'événement visant à rassembler près de 200 citoyens et acteurs économiques et sociaux locaux, représentants d'entreprise, universitaires, acteurs financiers publics et privés et représentants d'institutions. L'objectif de ce forum régional est simple mais nécessaire pour les intervenants : clarifier la mise en œuvre du plan Juncker sur les territoires. Trois tables rondes ont été organisées autour de ce sujet permettant d'ouvrir un espace de débat entre porteurs de projet, entreprises, partenaires sociaux, régions, institutions financières et européennes, sur les besoins et les projets régionaux.

Le plan Juncker tend à « relancer l'investissement car l'Europe est mal » constate au cours des tables rondes Laurent Menard, directeur stratégique de l'investissement et financement européen. Ce plan vise à mobiliser au minimum 315 milliards d'euros d'investissements dans toute l'Union Européenne. Chacun des intervenants, membre de la Banque Européenne d'Investissement (BEI), de la Caisse des Dépôts, de la BPI France ou encore dirigeants locaux de PME, a présenté des apports et souligné manques de ce plan. En effet, le plan d'investissement de l'UE tend à mobiliser les financements en faveur des investissements, à faire en sorte que les financements profitent à l'économie réelle par une transparence des investissements en Europe, ou encore à rendre l'environnement plus propice à l'investissement.

Innovations et projets ambitieux pour les territoires

Dans le cadre du plan Juncker, les Fonds européens d'investissements stratégiques (FEIS) visent à aider des projets dans certains domaines. En ce qui concerne la BEI, il s'agit des domaines d'investissement dans les infrastructures, l'innovation, les énergies renouvelables, l'environnement, les PME et ETI. Alain Rousset, président du conseil régional d'Aquitaine,Limousin,Poitou-Charentes, n'a pas manqué de rappeler que les régions souhaitent innover et construire leurs projets mais pour se faire, ont besoin de financement et de l'aide de certaines institutions comme le commissariat général à l'investissement (CGI) par exemple. « Récemment un grand projet a été présenté, visant à créer un centre de formation et de développement d'objets connectés, etc. en lien entre la terre et l'espace. Ce projet représente l'avenir mais engendre une certaine somme d'argent, c'est pourquoi la région a des besoins de financements. Et il s'agit des mêmes besoins concernant la LGV par exemple » annonce le président du conseil régional d'Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes.

 

Afin de valoriser les projets d'investissement sur les territoires, Jean-Baptiste De La Rivière, directeur de la PME Immersion, créée à Bordeaux, a témoigné des innovations proposées par la structure de réalité virtuelle et de l'aide apportée pour maintenir ce « levier de transformation digitale ». Au contraire, pour certaines innovations, il est « plus difficile pour les TPE et PME d'avoir accès aux financements » explique Hervé Floch, directeur général du pôle La Route des Lasers. Ce dernier remarque que dans son pôle, « le plan Juncker n'est pas concret, il faut réussir à établir un travail de proximité. » Toutefois, d'autres structures permettent d'aider ces entreprises désireuses. C'est le cas de BPI France qui dispose de fonds au niveau régional. Parmi ses enjeux, rendre accessibles les ressources financières des PME et ETI par le biais de prêts comme celui d'amorçage d'investissements pour les jeunes start-up. Pour certains, si le projet est viable, il n'y a aucune raison que la structure ne puisse pas bénéficier d'aides puisque « s'il est rentable, il n'y a pas besoin d'investissement public, les investissements privés seront intéressés » conclut Jean-Louis Marchand, vice-président de la Fédération de l'Industrie Européenne de la Construction (FIEC) et président de la Commission Formation de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP).

Laure-Hélène Bonenfant
Par Laure-Hélène Bonenfant

Crédit Photo : LHB

Partager sur Facebook
Vu par vous
7283
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !