Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/20 | Intempéries de mai : 14 communes en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Dans un arrêté paru au Journal Officiel du 24 octobre, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 14 communes girondines suite aux violents épisodes de pluie survenus du 9 au 11 mai. En effet, des inondations et coulées de boues ont eu lieu dans les communes de Cadaujac, Romagne, Saint-Aubin de Branne, Saint Médard d'Eyrans, Gradignan, Targon, Ludon-Médoc, Le Pout, La Sauve, Coirac, Lanton, Saucats et Le Turan. Les sinistrés ont jusqu'au 3 novembre pour se rapprocher de leur compagnie d'assurance.

  • 28/10/20 | Charente-Maritime : Isabelle Blesson installée au conseil départemental

    Lire

    A l'occasion de l'ouverture de sa session d'automne, ce 26 octobre, le conseil départemental de la Charente-Maritime a introduit une nouvelle élue dans son assemblée : Isabelle Blesson. Jusqu'alors suppléante de la conseillère départementale Brigitte Favereau, cette pharmacienne basée à Saintes remplacera l'élue jusqu'aux prochaines élections départementales. Brigitte Favreau est décédée le 22 septembre dernier des suites d'une longue maladie.

  • 28/10/20 | 482 400 € pour l'ouverture d'une 1° année de Parcours d'Accès Spécifique Santé à Périgueux

    Lire

    La Région apportera 482 400 euros pour la première année de Parcours d'Accès Spécifique Santé (PASS) à Périgueux. Pour l'année universitaire 2020-21, les besoins sont les suivants : deux grandes salles permettant la diffusion des cours magistraux aux étudiants, des travaux de câblage pour les réseaux informatiques et deux salles immersives de manière à assurer l'ensemble des enseignements et tutorat délocalisés. La première promotion de 30 étudiants a fait sa rentrée en septembre.

  • 28/10/20 | Pour une meilleure connaissance des abeilles en Corrèze

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets « Nature et transitions », l’association CPIE de la Corrèze souhaite s’engager dans un projet d’amélioration des connaissances sur les abeilles sauvages et souhaite mobiliser les acteurs locaux pour faire émerger des solutions concrètes de gestion des milieux en faveur de la pollinisation. Ce projet, nourrit de la richesse des compétences en matière d’animation territoriale, de création d’outils pédagogiques ou d’expertise scientifique bénéficie d’une aide de 18 135 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine.

  • 27/10/20 | Pont de l'île de Ré : pas de tarif préférentiel pour les Charentais-Maritimes

    Lire

    Arlésienne du territoire, la question de faire un tarif préférentiel pour les habitants du 17 est revenu sur la table lors de la session d'automne du Département ce lundi, suite aux revendications d'une association locale. Le vice-président Lionel Quillet a mis un terme au débat en rappelant que la question avait été tranchée il y a quelques années par le Conseil constitutionnel: le pont n'étant pas financé par les impôts, et par soucis d'équité, le tarif doit être le même pour tout le monde.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Déconfinement du lundi 11 mai : ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement

07/05/2020 | Déconfinement : à quoi faut-il s'attendre à partir du lundi 11 mai prochain ? Retour sur les annonces du Premier ministre et des membres du gouvernement.

Déconfinement

Une levée progressive du confinement va être amorcée en France ce lundi 11 mai. Ce processus pensé comme « très progressif » se fera par étapes et selon de nouvelles règles annoncées le jeudi 7 mai par le gouvernement. Cette nouvelle étape, qui a été qualifiée de « bonne nouvelle pour la France et les français », par le Premier ministre Edouard Philippe va suivre des stratégies concrètes dans les domaines de la santé, de l’éducation, des transports, et de l’économie.

 Le déconfinement tant attendu par la population française depuis le début de la crise sanitaire va enfin pouvoir avoir lieu ce lundi 11 mai. Le plan de déconfinement, qui a été publié la semaine dernière, cherche à mettre en exergue un « bon équilibre entre la reprise de la vie normale et le respect indispensable des précautions sanitaires », comme l’a expliqué Edouard Philippe lors de la conférence de presse du jeudi 7 mai. La situation française s’améliore même si des disparités existent entre les différents départements du territoire. La vigilance sera alors toujours de mise et des règles strictes vont être à suivre pour éviter une nouvelle propagation du virus. Edouard Philippe le rappelle : « L’objectif de tous les français est de faire en sorte que nous puissions vivre avec ce virus ». Quelle est alors la procédure prescrite par le gouvernement ? 

Alors que le Premier ministre confirme l’amorce d’un déconfinement progressif à la date du 11 mai, c’est Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, qui prend la parole. Derrière lui, les cartes des départements les plus touchés montrent une France coupée en deux, « il y a 3 diagonales en France », affirme le ministre de la Santé qui confirme que le déconfinement sera adapté à la situation dans les territoires. « Le but c’est de revenir à un nombre de lits normal et ne plus être dans cette tension du fait de l’épidémie », explique Olivier Véran avant de confirmer la baisse du nombre de patients atteints du Covid. En plus de la baisse du niveau de tension dans les services de réanimation des hôpitaux, c’est la présence massive de tests PCR sur le territoire qui confirme la possibilité d’un déconfinement à la date prévue. Après avoir longtemps subi une pénurie, le ministre de la Santé affirme que le pays « est armé en tests ». Une perspective encourageante, mais qui ne doit pas éclipser le besoin de recourir avec encore plus d’assiduité aux mesures de distanciation sociale mises en place. Enfin, les derniers mots du ministre de la Santé sont à l’attention des soignants et ils viennent confirmer une prime de 1500 à 1000 euros accordés à l’ensemble du personnel soignant élargis en plus au personnel des Ehpad.

Un accueil limité des élèves pour une reprise sereine

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale, s’est exprimé sur la reprise partielle des écoles en France la semaine prochaine. Dès mardi, l'Education nationale devrait, annonce-t-il, accueillir plus d'un million d'enfants, soit 80% des élèves. 130 000 enseignants seront mobilisés. La reprise s'effectue concrètement soit : dans un groupe de 15 élèves pour les écoles primaires des départements placés en « verts », dans un groupe de 10 élèves dans les écoles maternelles, en étude lorsque l’établissement le permet, en locaux périscolaires ou en enseignement à distance. Tous les élèves ne seront pas accueillis en même temps. Les enfants accueillis seront avant tout ceux des publics prioritaires (en situation de handicap ou enfants de parents sans solution de garde). Le ministre de l’Education Nationale met également un point d’honneur à lutter pendant cette période difficile contre le décrochage scolaire, qui représente 4% des enfants en France. Leur accueil à l’école sera donc une priorité. Entre 87 et 90 % des communes ont préparé la reprise pour la semaine prochaine et 80 à 85 % des écoles seront ouvertes sur le territoire français. 

400 000 entreprises vont reprendre une activité 

Alors que la situation sanitaire semble en passe de devenir moins anxiogène, la situation économique est à son tour la source de beaucoup d’inquiétudes. Déjà alarmiste sur la crise financière que pourrait subir la France en parlant « d’une crise jamais vue dans l’histoire récente », Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, a une nouvelle fois rappelé que la France devait relancer son économie pour limiter une perte de croissance et d’emplois importante. Ce sont quelques 400 000 entreprises qui vont rouvrir ce lundi reprendre une activité et 875 000 salariés qui vont reprendre le chemin du travail. Le ministre a renouvelé ses demandes aux entreprises pour qu’elles prolongent le plus possible le recours au télétravail, non sans oublier de rappeler son soutien aux secteurs impactés de plein fouet par l’épidémie et qui ne pourront pas reprendre une activité.

Sur la forme que va prendre cette reprise économique annoncée pour le lundi 11 mai, c’est Murielle Pénicaud, ministre du Travail, qui a clarifié certains points. La ministre a notamment rappelé que le retour à la normale dans les entreprises ne pourrait se faire au mépris des règles de distanciation sociale et elle a rappelé qu’il revenait aux entreprises de mettre en place les dispositifs préconisés par le gouvernement afin de garantir la sécurité des salariés. Dans cette optique de reprise, Murielle Pénicaud a annoncé la nécessité de travailler avec les différents partenaires sociaux afin d’établir des conditions de reprise satisfaisantes. La ministre du Travail a elle aussi demandé aux entreprises de prendre des dispositions, « afin de réussir ce déconfinement, la responsabilité revient aux entreprises de maintenir le télétravail lorsqu’il est possible et de recourir le plus possible aux horaires décalés », demande la ministre avec l’idée de désengorger les transports en commun.

Contrôle strict, vigilance accrue dans les transports et déplacements limités

L’objectif principal du gouvernement est de permettre à ceux qui le doivent de se déplacer, tout en assurant la sécurité des usagers et des personnels de transports. Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire a indiqué ce jeudi 7 mai les nouvelles modalités de déplacement : « L'offre sera réduite dans les TER. De 7% aujourd'hui, le trafic des TGV passera à 20-30% la semaine prochaine, et 40% fin mai. Les réservations seront obligatoires. Le masque sera obligatoire pour les usagers de 11 ans et plus. L'absence de port de masque ou l'accès à un TGV sans réservation pourra être sanctionné d'une amende de 135 euros ». Le plus grand défi sera surtout celui de limiter la fréquentation « à certaines heures, à certaines populations ». Le télétravail reste donc à prioriser mais si ce schéma n’est pas possible, une attestation pour aller travailler sera obligatoire, particulièrement pendant les heures de pointe. Concernant les déplacements, l’attestation n’est désormais plus obligatoire pour sortir mais une nouvelle attestation est disponible pour pouvoir se déplacer au-delà des 100 kms autorisés depuis le domicile. Le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a par ailleurs rappelé que la fermeture des frontières restait la règle avant d’ajouter : « déconfiner c’est ne pas baisser la garde ». 

Lucile Bonnin et Clément Bordenave
Par Lucile Bonnin et Clément Bordenave

Crédit Photo : Gouvernement.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6801
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Conseil Municipal de Bordeaux Octobre 2020 Politique | 27/10/2020

Covid-19 : « Bordeaux est épargnée, pour le moment »

une aide alimentaire aux étudiants Politique | 27/10/2020

Crise sanitaire : la Région dresse le bilan du dispositif d'urgence destiné aux étudiants

Illustration médecine Politique | 27/10/2020

Comment la Charente-Maritime compte lutter contre la désertification médicale

Léonore Moncond’huy a été élue maire de Poitiers le 28 juin 2020 avec 42,83% des suffrages exprimés. Après un peu plus de 100 jours, elle dresse un premier état des lieux. Politique | 19/10/2020

Grand entretien : Léonore Moncond'huy, maire de Poitiers "Il faut que l'on reprenne notre destin en main"

Noël Mamère, Maryse Combres, Nicolas Thierry et Léonore Moncond'huy Politique | 16/10/2020

Régionales 2021 : les écologistes entrent en campagne

Macron 16 mars 2020 Politique | 15/10/2020

Covid 19: Urgence sanitaire, Macron remonte en première ligne

Alain rousset, Lydia Héraud et Bernard Farges, président du CIVB Politique | 14/10/2020

La Région débloque 5 millions d’euros pour soutenir la relance de la filière viticole

Delphine Labails, maire de Périgueux Politique | 13/10/2020

Delphine Labails, maire de Périgueux "Nous avons des choses à construire avec Bordeaux, Limoges et Poitiers"

Yves d'Amécourt, conseiller régional  Nouvelle-Aquitaine Politique | 11/10/2020

Tribune libre - Yves d'Amécourt: Nouvelle-Aquitaine : s'appuyer sur les villes moyennes pour aménager le territoire

A Limoges, Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, a visité deux laboratoires de l Institut de Recherche sur les Céramiques. Politique | 09/10/2020

A Limoges, Frédérique Vidal veut « conserver la chaîne de valeurs »

Frédérique Vidal a été accueillie à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour par son Président Mohamed Amara Politique | 09/10/2020

Frédérique Vidal à Pau : Entre compassion et annonces pour le monde universitaire

La séance plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine du 5octobre 2020 a vu l'adoption du Plan rebond Nouvelle-Aquitaine Politique | 06/10/2020

Conseil Régional : la campagne démarre à pas feutrés...

Jean-Luc Gleyze avant la séance plénière du 05 octobre Politique | 05/10/2020

Gironde : les dossiers de la plénière du Département du 05 octobre

Alain Rousset a visité le 2 octobre le site de maintenance du technicentre de Saintes Politique | 05/10/2020

Ferrocampus : une étape franchie vers la concrétisation

L'hémicycle régional à l'occasion de la plénière de décembre 2019 Politique | 02/10/2020

Rebond économique, hydrogène, éducation et numérique, la Région s'adapte et anticipe