Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing ( les Indépendants) et Claude Nougein ( LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/20 | Sénatoriales en Haute-Vienne: le sortant sanctionné au profit du PS

    Lire

    Carton plein en Haute-Vienne pour les deux candidats PS Isabelle Briquet, ex maire du Palais sur Vienne, et Christian Redon Sarrazy, maire de Meuzac, qui sont élus au deuxième tour avec respectivement 480 voix et 408 voix. Le maire de Limoges Emile Roger Lombertie (LR) échoue avec 380 voix. Quant au sortant Jean-Marc Gabouty (DVC), il ne totalise que 232 voix...

  • 27/09/20 | Dans les Deux-Sèvres, la droite reste au Sénat

    Lire

    Dans les Deux-Sèvres, le sénateur sortant Philippe Mouiller(LR) est arrivé en tête au premier tour avec 753 voix sur 1101 voix exprimées (il en fallait 551 pour être élu). À l'occasion du second tour, c'est l'actuel président du Conseil départemental Gilbert Favreau (LR) qui a été choisi par les grands électeurs, avec 424 voix, soit 39 voix de plus que son adversaire socialiste Nathalie Lanzi.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Creuse, la gauche conserve ses 2 sièges

    Lire

    Ce 27 septembre, les grands électeurs creusois n'ont pas fait durer les suspens pour le sénateur sortant socialiste, et ancien président du Conseil départemental Jean-Jacques Lozach, assuré de sa réélectio, d'une courte tête, dès le 1er tour avec 50.74% des voix. Il aura fallu en passer par le second tour pour finalement voir l'autre sénateur sortant Eric Jensannetas également reconduit pour un nouveau mandat avec 43,5% des voix.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Charente: le PS ne réussit pas son pari

    Lire

    C'était joué dés le premier tour pour la sénatrice socialiste Michèle Bonnefoy, qui, raflant 60,5% des voix repart ce 27 septembre pour un 3ème mandat. Suite à la défection de l'autre sénateur sortant PS Michel Boutant, c'est finalement le candidat François Bonneau, divers droite, qui s'est imposé (50,4% des voix) et occupera désormais le second fauteuil de sénateur du département, qui voit de ce point de vue là son équilibre politique bousculé.

  • 27/09/20 | Marie-Claude Varaillas (PC) et Serge Mérillou (PS) nouveaux sénateurs de Dordogne

    Lire

    En Dordogne, l'union de la gauche a fonctionné. Serge Mérillou (PS), maire de Saint-Agne et conseiller départemental a été élu au premier tour sénateur de la Dordogne. Marie-Claude Varaillas (PC),conseillère départementale a été élue sénatrice de la Dordogne au 2e tour avec 629 voix, elle a devancé Jean-Pierre Cubertafon (Modem), soutenu par la LREM qui a recueilli 602 voix et Robert Dubois (RN), 51 voix. Marie-Claude Varaillas est la première sénatrice en Dordogne sous la Ve République.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Déconfinement : les annonces de la phase 2

28/05/2020 | Le Premier ministre Edouard Philippe, et les ministres de la Santé Olivier Véran et de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, ont présenté les principales mesures de la 2ème phase du plan de déconfinement.

Edouard Philippe

Elles étaient attendues, elles sont désormais annoncées. Ce jeudi 28 mai, le Premier ministre Edouard Philippe, accompagné des ministres de la Santé Olivier Véran et de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, ont détaillé les principales mesures de la deuxième phase du plan de déconfinement, qui s'étendra du 2 au 22 juin. Elles annoncent la réouverture des restaurants dès le 2 juin prochain et la fin de la zone de restriction des déplacements de 100 kilomètres autour du domicile à la même date. On vous résume l'essentiel des annonces, y compris du côté de la réouverture des écoles, collèges, et lycées, qui prévoit de s'étendre.

En premier lieu, le chef de file du gouvernement a confirmé la réouverture des restaurants, bars et cafés à compter du 2 juin pour les départements verts, à l'exception donc de l'Île-de-France, de Mayotte et de la Guyane pour qui seules les terasses pourront rouvrir à compter de cette même date. Le tout sera soumis à des règles déjà énoncées ces derniers jours : pas plus de dix personnes par table, une distance minimale d'un mètre entre les tables de chaque groupe, une "circulation organisée à l'intérieur du restaurant" et le port du masque "obligatoire pour le personnel et les clients lors de leurs déplacements". La consommation debout à l'intérieur ne sera, en revanche, pas autorisée.

Tourisme et loisirs

Concernant les hébergements touristiques (dont les campings), ils pourront également rouvrir le 2 juin en zone verte, le 22 juin en zone orange en même temps que les colonies de vacances partout sur le territoire. L'interdiction des déplacements de plus de 100 kilomètres a également été levée, ce qui, selon le ministre, "ne doit pas signifier un relâchement de l'attention". Pour ce qui est des déplacements hors de France, le gouvernement a choisi de maintenir des restrictions aux frontières intérieures jusqu'au 15 juin et attend, à cette date, une coordination européenne pour les frontières extérieures. Les parcs et jardins pourront rouvrir dès ce week-end partout en France, dès le 2 juin pour toutes les plages et plans d'eau, tout comme l'ensemble des musées et des monuments, qui seront soumis à un port du masque obligatoire.

Pour les parcs de loisirs, une jauge maximale de 5000 personnes a été établie, la réouverture des salles de concert ou de spectacle se fera à l'appréciation des différents exploitants, qui "devront proposer et garantir des règles d'usages adaptées". Les cinémas, eux, réouvriront au niveau national le 22 juin prochain. Les rassemblements de plus de dix personnes dans l'espace public, les sports collectifs et de contact, les discothèques, les salles de jeux, stades et hippodromes sont en revanche toujours interdits au moins jusqu'au 21 juin, à l'exception des sportifs professionnels qui pourront reprendre l'entraînement le 2 juin. L'ensemble de ces annonces devra faire l'objet d'un décret qui sera pris ce week-end. Pour ce qui est des piscines, elles pourront aussi ouvrir le 2 juin, mais avec des conditions adaptées et pour seulement une vingtaine d'entre elles, qui serviront de "tests" : réservation d'une ligne de nage à l'avance en prévente, bracelet de couleur au poignet (bleu, jaune ou vert en fonction de l'horaire pour éviter l'affluence), sens de circulation et vestiaires fermés.

Santé et éducation

"Les résultats sont bons sur le plan sanitaire, même si nous ne pouvons pas courir le risque de la désinvolture. Le virus est encore présent à des degrés divers sur tout le territoire, mais sa vitesse de propagation est sous contrôle. Nous sommes un peu mieux que là où nous espérions être à cette date, mais les nouvelles ne sont pas suffisamment bonnes pour dire que tout redevient normal", a répété Édouard Philippe dans un discours qui, dans son ensemble, a duré environ une heure et présenté une carte du déconfinement sur laquelle le rouge a disparu et où le orange est l'exception. "De nombreux clusters surgissent, ils sont toujours porteurs de risques de contamination. L'hôpital reste sous tension, il a subi une pression considérable. Nous nous réjouissons tous que le chiffre de réanimation soit redescendu à moins de 2000, mais ça reste tout de même 30% de notre capacité de réanimation en temps normal". Le ministre de la Santé, Olivier Véran, est lui revenu sur quelques points, notamment un chiffre : celui de plus de 80% de résultats obtenus pour les tests PCR en moins de 36 heures, mais aussi l'arrivée des tests sérologiques, 'qui ne remplacent pas les tests PCR" et de l'application Stop Covid après la validation de la CNIL.

Le ministre de l'Éducation, Jean Michel Blanquer, a confirmé quant-à-lui la réouverture des écoles "amplifiée" en juin. Selon les chiffres présentés, 82,5% des écoles primaires ont rouvert, "avec un objectif de 100% dès la semaine prochaine. À Bordeaux, par exemple, près de 60% des enfants sont retournés en classe depuis le 11 mai". La jauge reste toujours à 15 élèves maximum (dix pour les crèches) et le programme "sport santé culture civisme" pourra venir remplacer les classes et sera "particulièrement développé au mois de juin, avec un développement, là aussi, progressif". 95,5% des collèges ont rouvert pour 28% des collégiens (classes de 6ème et 5ème). Ces derniers devraient être concernés par une "ouverture plus large" à partir du 2 juin, soit l'ensemble des classes pour les zones vertes, toujours restreints aux 6ème et 5ème dans les zones oranges "et les autres niveaux si nous en avons les capacités matérielles".

Pour les enfants en situation de handicap, il reste encore un peu de marge : "80% des ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire) ont pu rouvrir pour 20 à 50% des élèves accueillis en présence, notre objectif est aussi de 100% la semaine prochaine". Enfin, l'ensemble des lycées (généraux, technologiques, professionnels) vont pouvoir rouvrir à partir du 2 juin (pour les zones vertes) "au moins sur l'un des trois niveaux pour commencer", tous les lycéens pourront être concernés par des entretiens pédagogiques individuels. L'oral du BAC de Français est en revanche annulée, elle sera remplacée par le contrôle continu. Le port du masque reste obligatoire dès le collège. Le 2 juin débutera une "campagne d'identification et de prise en charge des élèves décrocheurs".

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4375
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !