Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Département de la Gironde : la fiscalité sur le foncier bâti en hausse de 3,5%

29/04/2015 | Le conseil départemental de la Gironde s'apprête à voter les taux de fiscalité pour 2015 ce 30 avril. Il table ainsi sur une hausse de 3,5% sur le foncier bâti

Dans le même temps, le Conseil départemental votera une hausse des taux de fiscalité de 3,5%

Après deux premières séances consacrées à la succession de Jean Luc Gleyze dans le fauteuil de président et la composition des différentes commissions d'élus, le nouveau conseil départemental de Gironde s'apprête à rentrer dans le dur. C'est ce jeudi 30 avril que sont débattus les volets fiscaux, y compris le vote des taux dans le cadre de l'application du budget 2015. Sans grande surprise,la taxe sur le foncier bâti augmentera de 3,5%, soit environ 16 euros par an et par propriétaire en moyenne. Un choix que la majorité dit avoir "longuement réfléchi", et qui devrait continuer à garantir un équilibre.

Petit changement dans le process de communication du conseil départemental. Ce mercredi 29 avril, c'est à la MDSI (Maison Départementale de la Solidarité et de l'Insertion) que Jean-Luc Gleyze et Jean-Marie Darmian ont tenu à aborder l'ordre du jour de la séance plénière du 30 avril. "C'est un choix pour nous que de ne pas se cantonner à l'Hôtel du département, et d'éclairer sur les équipements qui existent en Gironde". Ce jeudi, le président aura fort à faire pour convaincre l'opposition des dossiers votés. D'abord, la présentation du compte administratif de l'année 2014, qui était encore sous la direction de Philippe Madrelle et de Jean-Marie Darmian, toujours en charge du volet finance de l'assemblée.

Une politique "moins brute de décoffrage""C'est une sorte de photographie de la gestion du budget du conseil en 2014, et elle est bonne. Il traduit un engagement du département en matière d'investissements à hauteur de 218 millions d'euros dans les collèges, les routes, les infrastructures, ect..." confie Jean-Luc Gleyze. Les investissements ont donc été "maintenus, les dépenses de solidarité ont augmenté de 36 millions d'euros. Mais la solidarité n'est pas qu'affaire d'assistanat et de pauvreté, c'est aussi des actions en faveur de l'insertion, du développement social, la promotion de la santé, la politique familiale, tous ces facteurs qui viennent contribuer au bien-être des girondins. D'ailleurs, nous avons dans cette nouvelle assemblée quatre élus qui sont à la Vice-présidence de l'action sociale. C'est un sujet vaste et pro-actif". 

Ainsi, le ratio de désendettement du département de la Gironde est resté inférieur à la moyenne française des autres départements : 5,8 ans contre 8 ans. De même, la notation de Standars and Poors, un "AA-", se situe au quatrième échelon sur les 23 que compte cette notation. Un bilan plutôt positif donc, et un engagement clair pour cette nouvelle assemblée. "Le budget 2015, voté en décembre dernier, engage collectivement la nouvelle assemblée, le tout autour d'une ligne politique qui se veut claire : les solidarités humaines et territoriales. Ce sera d'ailleurs la ligne de force de la mandature à venir", assure l'élu socialiste. Le Conseil départemental travaille aussi à la réduction de ses frais généraux (énergie, consultants, ect) : ils ont baissé de 9% par rapport à 2014. Jean-Luc Gleyze l'a affirmé, la suppression de 650 postes proposée par Gironde Positive pendant la campagne des départementales n'est plus à l'ordre du jour : "notre politique sera beaucoup plus fine et beaucoup moins brute de décoffrage. Il y a des besoins, certes, mais nous le feront dans le dialogue social avec le personnel. La loi NOTRe n'étant pas achevée, il est possible que certaines compétences soient ramenées à la région, ce qui nous obligera à retravailler la manière et les ressources humaines de la maison. De même, la précédente mandature était habituée à faire appel à des bureaux d'études, nous souhaitons valoriser les compétences et le travail des internes, payer un bureau d'étude ne sera plus systématique". 

Une fiscalité en hausse Le vote des taux est aussi l'un des grands dossiers traités lors de cette plénière. La taxe sur le foncier bâti (seule taxe concernée) enregistre une hausse de +3,5% et ne touchera que les propriétaires (soit environ 30% des girondins). Comme l'a souligné le président du Conseil Départemental, "L'effort ne sera évidemment pas le même suivant le niveau de richesse des propriétaires. Un propriétaire rural contribuera moins". Le tout pour une progression de l'impôt foncier jugée "limitée", soit seize euros de plus en moyenne par habitation. Le Conseil départemental conserve sa politique en faveur de l'investissement, avec un volume de fonds propres affiché à 116 millions d'euros et consacre environ 900 millions (soit 60% de son budget de 1,7 milliards) aux dépenses de solidarité. Rappelons que le RSA, lui, passe de 16,8 milliards d'euros dépensés par mois en 2014 au niveau national, à 17,7 milliards. Le petit "coup de pouce" semble dur à assumer pour le département : "une partie de la hausse du RSA est bien sûr liée à la particularité de ce département, avec cette métropole qui offre plein d'avantages mais qui est faite aussi de nombreuses situations sociales". 

Changement de méthodeOn s'en souvient, la hausse de 5% de la taxe d'habitation et de la taxe foncière votée à la mi-avril pour la mairie de Bordeaux, si elle avait fait grincer des dents les élus de l'opposition, avait émis pour principal argument la baisse des dotations de l'Etat. Pour Jean-Luc Gleyze, faire le parrallèle avec cette baisse et la hausse de la fiscalité, "ce sont des manoeuvres politiciennes utilisées dans les campagnes électorales. Pour nous, ce n'est pas une réalité. Ne pas voter ce taux, ce serait ne pas contribuer au maintien des investissements pour le conseil départemental de la Gironde". Voilà donc la droite prévenue. "Nous voulons simplement éviter un choc fiscal. Je suis curieux de voir ce qui va se passer l'an prochain pour certains départements qui ont choisi de ne pas augmenter la fiscalité, parce que tout ce qui n'a pas été fait cette année devra forcément être fait l'an prochain".

Une hausse mesurée, donc, et pas pour financer des projets pharaoniques comme l'a ironisé Jean-Marie Darmian : "non, nous ne financerons pas un pont sur l'estuaire", en réponse à peine voilée à la proposition d'Yves d'Amécourt lors de la dernière campagne. Le nouveau Conseil semble donc résolu à maintenir une certaine politique, tout en changeant quelque peu la forme. Le 13 mai prochain, il sera d'ailleurs présent à la Foire internationale de Bordeaux pour distribuer un document sur les politiques territoriales menées, le tout afin de "partager un diagnostic de la situation dans les territoires et d'adapter nos politiques publiques. Nous ne nous bornerons plus à appliquer des politiques générales à tous". 

M.A.J : La séance plénière du Conseil départemental s'est donc déroulée sans accrocs ce jeudi 30 avril. Le compte administratif 2014 a été validé et le taux de fiscalité 2015 voté à la majorité des présents. Mesure exceptionnelle : le Conseil a acté une aide de 50 000 euros "pour soutenir les secours apportés aux sinistrés du séisme du 25 avril dernier au Népal", proposition votée à l'unanimité. 

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
7780
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !