Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/10/21 | GPSO: pas de concomitance pour Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, mais presque

    Lire

    Guy Kauffman récemment nommé directeur de projet des LGV nouvelles était invité à la session plénière du Département des Landes ce vendredi. Face à la question du phasage des travaux des lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, au sein du GPSO, il a esquissé une réponse: "Le préambule du plan de financement va sans doute proposer que l'on enchaîne les travaux sans poser la pioche entre les 2 lignes. Le préfet coordonnateur a bien compris cette demande unanime des collectivités".

  • 22/10/21 | Bus à haut niveau de service à Périgueux : une expérimentation dès le 25 octobre

    Lire

    Le Grand Périgueux va réaliser des aménagements rue du Président Wilson, place Bugeaud et place Francheville, à Périgueux, pour permettre la circulation de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS). Ils feront l’objet d’une expérimentation grandeur nature du 25 octobre au 26 novembre pour en valider la faisabilité avant de les engager. Le dispositif s’appuiera sur une trentaine de postes d’enquête, captant l’origine et la destination des véhicules et 24 points de comptage automatique. Il permettra d’évaluer la répercussion des aménagements envisagés.

  • 22/10/21 | Renouvellement de la flote SNCM : une 1ère étape à Gujan-Mestras

    Lire

    Mercredi 20 octobre à Gujan-Mestras (33), le Chantier Naval Couach a procédé à la mise à l'eau du premier NSH1 (Navire de Sauvetage Hauturier de type 1) de la nouvelle flotte des Sauveteurs en Mer de la SNSM dont l'identité visuelle est signée Philippe Starck. Le navire entre désormais en phase d'essais en mer avant sa livraison à la station SNSM de l'Herbaudière (85) en décembre 2021. Objectif de ces essais : confirmer les performances (vitesse, manœuvrabilité, équipement et sécurité) et ses qualités générales du navire.

  • 22/10/21 | Un herbicide alternatif au glyphosate à Layrac

    Lire

    Innovi, dans le Lot-et-Garonne, est un laboratoire d'expérimentation qui intervient dans l'ensemble des écosystèmes ayant une influence sur la santé. Il a développé, au cours de ces dernières années, ses compétences dans le domaine de la nutrition des plantes, et souhaite aujourd'hui développer un herbicide naturel qui pourrait se substituer au glyphosate. Pour l'aider dans son développement, il bénéficie du soutien de la Région et de BPI France.

  • 22/10/21 | Lormont passe à 30 km/h

    Lire

    A Lormont, dès le mois de novembre, la vitesse de circulation ne dépassera pas les 30 km/h sur la quasi totalité de la commune, à l’exception des grands axes structurants maintenus à 50 km/h. Objectif selon la municipalité: "renforcer la sécurité, donner plus de place aux autres modes de transports, limiter les accidents et de ce fait, améliorer le confort de tous les usagers". Les panneaux de signalisation verticaux vont être supprimés, laissant place à un marquage au sol sous forme d’ellipses 30 et 50. Un bilan sera réalisé à l’issue de la première année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

15/06/2021 | En Dordogne, cinquante conseillers doivent être élus dans les 25 cantons, les 20 et 27 juin. Le département est ancré à gauche depuis 26 ans.

1

La majorité de gauche emmenée par le socialiste Germinal Peiro sera-t-elle reconduite au soir du second tour, le 27 juin? Le Parti socialiste est présent dans tous les cantons. Le Parti communiste, autre composante de la majorité départementale, partira main dans la main avec le PS sur deux cantons seulement et sur 19 autres, avec les écologistes, Génération.s et, parfois, avec La France Insoumise. Les candidats de la droite et/ou du centre sont aussi présents partout, mais les électeurs risquent d'avoir du mal à s'y retrouver. Le Rassemblement national présente des candidats dans 16 cantons.

Dimanche et le 27 juin prochain, les 311 426 électeurs Périgourdins devront élire les nouveaux conseillers départementaux. Ils vont devoir voter pour le binôme qui représentera leur canton au conseil départemental. Depuis 26 ans, le département de la Dordogne est ancré à gauche. Depuis 2015, il est présidé par le socialiste Germinal Peiro.  Lors du précédent scrutin, la gauche avait remporté 20 cantons sur 25. 96 bînômes, composés d'un homme et d'une femme, répartis à travers les 25 cantons qui composent la Dordogne sont candidats. Pour mémoire, les compétences de l'Assemblée départementale concernent, l'action sociale (RSA, aide sociale à l'enfance, prestations handicaps), l'aménagement du territoire  (les routes) et les transports, les collèges, les sapeurs pompiers. Elle a aussi des compétences partagées avec le Conseil régional sur le tourisme, le sport, la culture, la promotion des langues régionales et l'aménagement numérique. 
Le parti socialiste sera présent dans tous les cantons. Lors de la présentation de la liste, Germinal Peiro a mis sur l'accent sur cette union de candidats socialistes, communistes et apparentés. On compte chez les candidats, plus de la moitié de nouveaux venus. Mais le PS ne sera associé avec les communistes que sur deux cantons seulement. Sur 19 cantons, les communistes se sont associés avec Europe écologie les Verts, Génération S et parfois avec la France insoumise. Dans les dossiers prioritaires de la majorité qui espère conserver le Département, on trouve la revalorisation de l'allocation personnalisée d'autonomie, la prestation de compensation du handicap, le désenclavement de la Dordogne, la poursuite du développement des cantines bio dans les collèges, le développement de la fibre.

Difficultés à positionner les responsables politiques sur l’échiquier

Les candidats de la droite et du centre sont aussi présents dans dans tous les cantons. Si l'opposition souhaite faire basculer l'assemblée départementale à droite, elle devra former une coalition et l'opération s'annonce compliquée.  Le groupe politique, appelé Renouveau Dordogne, composé de candidats allant du centre gauche à la droite modérée, présente des candidats dans dix cantons. Sa tête de file est Thierry Cipierre, maire de Coulounieix Chamiers, candidat sur son canton. "A priori, on se retrouvera avec les candidats divers droite et Les Républicains," prophétise Thierry Cipierre. Il n’y a que sur trois cantons où nous présentons des candidats contre eux. Ce sera une sorte de primaire. »
Le parti de la majorité présidentielle, la République en Marche, présente des candidats sur quatre cantons : Bergerac 1, Périgueux 2 avec le député de la vallée de l'Isle Philippe Chassaing, sur la vallée de l'Isle et Isle Manoire. Ce sont des candidats issus de la société civile qui entendent dépasser les clivages politiques et travailler sur des projets concrets. La Droite espère conserver ses sièges, notamment sur Périgueux 1 où Laurent Mossion (LR) repart en binôme avec Florence Borgella, avec le soutien des centristes et de l'UD, Bergerac 1, Saint Astier où la maire Elisabeth Marty ne se représente pas, ou encore le pays de Montaigne et de Gurson, où Thierry Boidé ne se représente pas non plus. Quant au Rassemblement national, il présente des candidats dans seize cantons. 

Pour les électeurs,  une des difficultés pour faire son choix est qu'aucun parti d'opposition n'est présent sous sa propre étiquette dans plus de la moitié des cantons. Bousculé par le Covid 19, le second tour des municipales du 28 juin 2020 avait été le théâtre d'une absention massive. Un an après, les électeurs sont à nouveau appelés aux urnes pour un double scrutin, à la fois pour ces départementales et les régionales. Dans un département réputé généralement pour son civisme, quel sera le poids de l'abstention pour une élection qui ne passionne pas les foules ?  De très nombreux candidats sont méconnus et de nombreux électeurs risquent d'avoir du mal à identifier de quel bord politique ils sont et les valeurs qu'ils portent. Première partie de la réponse, ce dimanche où les bureaux de vote sont ouverts de 8 h à 18 h dans toute la Dordogne. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
10090
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !