11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

  • 10/08/22 | Le feu inquiète de nouveau en Gironde et dans les Landes

    Lire

    Le feu de Landiras a repris au niveau de la commune de Saint-Magne mardi, en sortant de la zone dans laquelle il avait été fixé, nécessitant l’intervention de 500 sapeurs-pompiers, appuyés par des avions bombardiers d’eau. 6 000 ha ont brûlé à Hostens. Le feu très virulent s’est étendu au département des Landes. Plus de 5000 personnes ont été évacuées et seize maisons détruites à Belin-Beliet. Le front de l’incendie se dirige vers l’A63 (Bayonne-Bordeaux) où la vitesse est abaissée à 90 km/h.

  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

14/06/2021 | Les 20 et 27 juin, les girondins se rendront aux urnes pour élire leurs conseillers départementaux. Le politologue bordelais fait le point sur la situation en Gironde

1

Jean Petaux, politologue bordelais, décrypte et analyse, de l’opposition à la majorité sortante, les enjeux sur les différents cantons et les possibles surprises des élections départementales qui se dérouleront les 20 et 27 juin prochains. S’affrontent, en Gironde, 172 binômes mixtes sur 33 cantons, pour un total de 66 conseillers départementaux élus. Cette année, les élections départementales se déroulent en même temps que celles pour élire les conseillers régionaux, ce qui d’après le politologue, n’aura pas pour effet de faire baisser le taux d’abstention, probablement plus élevé que les 50,02% de 2015.

@qui! : Les élections départementales ont été déplacées à deux reprises en raison de la crise sanitaire, elles font doublon avec les régionales et la saison des beaux jours arrive… Faut-il être inquiet pour la mobilisation des électeurs ? 

Jean Petaux : Oui bien sûr. D’une part parce que la crise sanitaire n’est pas derrière nous, preuve en est, la difficulté de trouver des assesseurs. D’autre part, il serait faux de résumer l’élection à un jour de vote. Ce moment fort de la vie démocratique, est précédé d’une campagne, de toute une série d’échanges, de débats, de présentations des candidats, et on se doute bien que la crise et les protocoles sanitaires n’ont pas permis tout cela. Indépendamment du fait que l’on se situe à un moment qui n’est jamais vraiment propice à la mobilisation, c’est à dire fin juin, tout cela va participer au fait que l’on connaisse un taux d’abstention qui va être à mon avis assez conséquent. Je l’envisage entre 55 et 60%, donc supérieur à celui de 2015 qui était de 50,02%. Pour ce qui est des régionales de 2015, le taux d’abstention avait un peu diminué du fait des attentats de novembre 2015 qui avaient provoqué une sorte de sursaut démocratique où les électeurs avaient tenu à montrer qu’ils étaient plus civiques qu’à l’accoutumée. 

@! : En 2015, Jean-Luc Gleyze a pris la suite de Phillipe Madrelle. Ainsi, la Gironde est à gauche depuis 40 ans presque sans interruption. Selon vous, est-ce parti pour durer ? 

J.P. : Il est vrai que Philippe Madrelle a été élu pour la première fois président en 1976. De 1976 à 1985 puis réélu de 1988 à 2015. C’était quand même un « règne » long, qui n’a pas toujours été triomphal d’ailleurs. Il y a des moments où il était plus accroché que d’autres… En tout cas c’était bien une même majorité politique et un même président depuis longtemps.
Le mode de scrutin a changé depuis 2015 : avant 2015 il y avait 63 cantons dont les conseillers n’étaient pas tous élus au même moment (31 conseillers départementaux étaient renouvelés puis trois ans plus tard les 32 restants). C’est ce que l’on appelait le renouvellement par moitié du Conseil départemental. La durée du mandat d’un conseiller départemental, soit six ans, n’a pas changé mais désormais tous les cantons sont renouvelés en même temps. De plus, nous avons imposé la parité au sein du Conseil départemental grâce à ce système de binôme, homme/femme. Cela a réduit presque de moitié le nombre de cantons, nous sommes passés de 63 à 33 cantons, mais comme il y a 2 élus par cantons, nous avons 66 conseillers départementaux au lieu de 63. C’est un système qui est plutôt intelligent car il a, de fait, généré une parité obligatoire dans un mode de scrutin.
C’est un mode de représentation assez moderne et le fait que les conseillers départementaux soient renouvelés tous les 6 ans crée forcément une majorité politique, quelle qu’elle soit, puisque le président est élu pour 6 ans.
Jean-Luc Gleyze bénéficiait jusqu’alors d’une majorité tout à fait satisfaisante qui était de l’ordre de 41 sièges sur 66. Ce serait donc vraiment très surprenant qu’il rencontre des difficultés politiques, surtout qu’il a la « chance » d’avoir une opposition très fractionnée. 

"Jean-Luc Gleyze est positionné pour faire une synthèse à gauche

@! : Vous évoquez le fractionnement de l’opposition… Selon vous, cette élection est-elle encore une bataille gauche/droite ? 

J.P. : La droite n’est pas unie et EELV ne vont pas vraiment avoir l’occasion de challenger la gauche puisque dans les cantons où ils se présentent seuls, ils n’ont à mon sens pas beaucoup de chance. Compte tenu de sa division et en supposant que le Rassemblement national rassemble une partie des voix dans les cantons Nord-Gironde (Blayais, Coutras, Médoc…), la droite dite « traditionnelle » devrait être plutôt chahutée. Cela devrait plutôt profiter à la majorité départementale sortante. 

 

@! : Comment tout cela peut se traduire dans l’assemblée ?

J.P. : Je pense que Jean-Luc Gleyze va réussir à obtenir entre 45 et 47 sièges. Un score sensiblement comparable à celui d’aujourd’hui mais avec une légère augmentation. Jean-Luc Gleyze aura peut-être l’opportunité d’avoir une majorité homogène, soit 34 sièges sur 66 purement socialistes. Cela donnerait au PS une majorité hégémonique, sans véritable besoin de ses alliés. Ceci dit, les opinions politiques de Jean-Luc Gleyze sont clairement marquées à gauche. Il est un des promoteurs nationaux du revenu de base et s’est opposé, à titre personnel, à la Ligne à Grande Vitesse. D’une certaine façon, Jean-Luc Gleyze est positionné pour faire une synthèse à gauche, ce qui n’est pas le cas d’Alain Rousset à la Région. Il n’aura peut-être même pas besoin d’avoir une majorité socialiste étant quelqu’un qui préférera, je pense, avoir des positions politiques consensuelles sur une majorité de gauche qui a plusieurs couleurs.

 

@! : Quels sont, selon vous, les cantons à forts enjeux ou qui peuvent créer la surprise ?

J.P. : Il sera intéressant de regarder le quartier Bordeaux Maritime, c’est-à-dire Bacalan, Bassins à Flots… Traditionnellement, c’est un quartier dans lequel la gauche est forte. Cependant, Philippe Dorthe, actuel conseiller départemental du canton, ne se représente pas et face au candidat de gauche se trouve Pierre De Gaëtan Njikam, qui a été un des piliers de la majorité d’Alain Juppé. Je pense que la gauche va tout de même l’emporter, mais la droite pourrait créer un peu la surprise.
Il y a ensuite un canton dans lequel les choses sont assez ouvertes, canton tenu jusqu’à maintenant par Matthieu Rouveyre et Clara Azevedo. Le titulaire principal, le plus ancien, Matthieu Rouveyre ne se représente pas. Il y a donc un combat, ou du moins une concurrence à droite, car c’est un canton qui couvre aussi bien le quartier de la Victoire que celui de Nansouty, qui sont des zones bien distinctes.
Dernier canton, celui de Bordeaux-5, dans lequel une fois encore, les titulaires ne se représentent pas. C’est un canton qui est à cheval sur deux zones : La Bastide, Bordeaux rive droite, et le quartier de la gare, Bordeaux rive gauche, ce qui peut rendre les choses un peu instables. Les choses peuvent bouger dans un sens ou dans un autre notamment du fait que les élus ne se représentent pas, ce qui implique toujours une forme de perturbation dans les successions.
Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale. En zone rurale, je pense que la stabilité est presque beaucoup plus mécanique.Ce sont des conseillers départementaux qui ont déjà des réseaux de maires, maires qui dans les petites communes sont des prescripteurs et font campagne ou pas pour les candidats qu’ils estiment les plus aptes à défendre les intérêts du canton.

  

Jean Petaux et Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental, ont publié en septembre dernier, aux éditions le Bord de L’eau, un livre d’entretiens « Être girondin, la démocratie du quotidien ».

Margaux Renaut
Par Margaux Renaut

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
18288
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Alain Rousset, Président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine Politique | 25/07/2022

Le Grand Entretien - Alain Rousset : "Il faut être sobre, frugal. C'est une autre croissance"

Image d'illustration : train grande vitesse Politique | 20/07/2022

LGV Bordeaux-Dax - Bordeaux-Toulouse : Le GPSO n'a pas peur des ZAD

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine Politique | 19/07/2022

Alain Rousset : "Décentraliser davantage pour devenir éco-responsable"

Sylvie Marcilly aux côtés de Catherine Desprez, maire de Surgères et première vice-présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime Politique | 05/07/2022

Contournement de Marans : enfin un coup d’accélérateur déterminant

La fidèle de François Bayrou, Geneviève Darrieussecq et la tombeuse du PS, Bérangère Couillard sont désormais membres du gouvernement. Politique | 04/07/2022

Deux députées de Nouvelle-Aquitaine rejoignent le gouvernement Borne 2

TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean Politique | 01/07/2022

Au moment de financer la LGV vers Toulouse et Dax, l’Europe hésite à payer

En séance plénière du Conseil départemental, les élus se sont prononcés sur 38 dossiers soumis au vote Politique | 24/06/2022

Haute-Vienne :un nouveau schéma autonomie pour personnes âgées ou en situation de handicap

Réunion de bilan du SRDEII le 3 mars 2022 à la Maison de la Région à Poitiers. © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch Politique | 20/06/2022

Développement économique : un schéma régional en guise de leçon au gouvernement

Urne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES dans les Pyrénées-Atlantiques : Avantage à la majorité présidentielle et une conquête de la gauche

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Ensemble! remporte quatre sièges sur cinq en Charente-Maritime

Les candidats élus dans la métropole bordelaise Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES: la métropole obtient trois députés Nupes et trois députés Ensemble!

législatives Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Gironde (hors Métropole): Le RN décroche deux circonscriptions

Genevieve Darrieussecq, Lionel Causse et Boris Vallaud, les 3 députés des Landes Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES : Le département des Landes esquive le séisme électoral du 2nd tour

Les 4 candidats élus en Haute-Vienne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Trois candidats de la Nupes élus en Haute-Vienne

Les 2 candidats élus de la Corrèze Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES En Corrèze, les deux candidats LR Frédérique Meunier et Francis Dubois élus