Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Départementales : le Béarn, entre forteresses et opérations commando

29/03/2015 | Des bastions de gauche résistent. Mais les adjoints au maire de Pau raflent la mise.

Divisions et coups d'éclat, l'Est du département égal à lui même

Après avoir longtemps battu à droite et au centre, puis fait une incartade de quelques années sur sa gauche, le cœur politique des Pyrénées-Atlantiques revient à ses premières amours. La victoire remportée par les candidats Modem, UDI et UMP est en effet sans bavure. Seize cantons détenus, face à un abertzale et à dix binômes de gauche, c’est quasiment : « circulez, il n’y a plus rien à voir ». Qui plus est, ce retour aux habitudes respecte la vieille géographie électorale. Car la majorité que le Modem Jean-Jacques Lasserre devrait conduire à nouveau dans quelques jours s’impose de manière plus marquée au Pays basque qu’en Béarn. Cela n’empêche pas des opérations commandos d’avoir porté leurs fruits dans l’Est du département. Ni quelques forteresses d’avoir bien résisté. Tour d’horizon.

Quoi que l’on ait pu prédire sur sa déconfiture, la gauche béarnaise a fait de la résistance dans plusieurs secteurs.  C’est le cas dans le nouveau canton des Billère et des Côteaux de Jurançon où Michel Bernos, maire Modem de Jurançon, s’est cassé  les dents sur deux candidats socialistes qui connaissent bien leur terrain.

Les limites de la vague bleueC’est aussi ce qui s’est passé dans le Piémont pyrénéen qui englobe la vallée d’Ossau (Oloron 2). Un secteur où André Berdou, par ailleurs influent  président du Parc national des Pyrénées, s’est imposé sur son concurrent UMP, Françis Courrouau.

Un résultat  plus net encore est observé dans le Cœur de Béarn. Yves Salanave-Péhé, le maire de Monein, s’offre là un score à plus de 62%. Tandis que, sur le canton de Pau 1, André Duchateau, ancien adjoint de Martine Lignières-Cassou, continue à occuper sans trop de mal un territoire qu’il laboure depuis 17 ans. Même la plaine de Nay a vu les socialistes Marie-Pierre Cabane et Christian Petchot-Bacqué résister à la vague bleue qui leur léchait les pieds.

Oloron : les fruits de la divisionQuant à l’exploit, il est signé sur le canton d’Oloron 1. En effet,  Hervé Lucbéreilh, le maire divers droite d’Oloron-Sainte-Marie, n’est pas parvenu à récupérer les voix des électeurs montagnards qui s’étaient portées au premier tour sur le centriste Pierre Casabonne, maire d’Arette. Cela, en dépit du soutien un peu tardif, et affiché du bout des doigts, que lui a apporté le député Modem Jean Lassalle. Ce loupé permet aujourd’hui au binôme de gauche formé par Jean-Claude Coste et Marie-Lyse Gaston de remporter la mise. « Les électeurs n’ont pas voulu voter pour la plaine » enrage Hervé Lucbéreilh. Il n’a pas tort.

Coups d’éclat à LescarBref, la Gauche a fait face. Mais cela n’a pas suffi. Car ses adversaires ont, eux aussi, réussi quelques jolis coups. On le remarque à Artix et dans le Pays de Soubestre où le puissant UDI Jean Dupont s’est régalé de la division de ses adversaires . On le constate également à Lescar et sur les terres du Pont Long : un canton gagné de justesse, mais gagné quand même, par le jeune maire UMP de Lons, Nicolas Patriarche et sa colistière Sandrine Lafargue. Seule la victoire est belle…

Idem du côté d’Orthez et des terres des gaves. La gauche déchirée y laisse le champ libre à deux centristes solidement implantés : le divers droite Jacques Pédehontaà et la Modem Denise Saint-Pé. Quant au pays de Morlaàs et du Montanérès, il voit Thierry Carrère, le maire divers droite de Buros et la Modem Isabelle Lahore détrôner un jeune loup socialiste, Stéphane Coillard, conseiller général sortant, ainsi que Michèle Laban Winograd, maire d’Artigueloutan.

Pau : le tiercé gagnantCela étant, les vrais coups de tonnerre éclatent surtout à Pau. Une ville où plusieurs adjoints au maire réalisent un tiercé gagnant. C’est le cas de Josy Poueyto, ex-socialiste passée au Modem, hyper implantée en ville, et associée à André  Arribes, le maire DVD de Bizanos. Tous deux s’offrent un score royal : 69,33% sur Pau 3 face à un binôme socialiste, parti au combat comme on monterait à l’échafaud.

C’est aussi le cas de l’ancien préfet des Pyrénées-Atlantiques, Marc Cabane. Ce candidat Modem a fait équipe avec Annie Hild, la maire divers droite d’Idron. Crédité de 51,7% des suffrages, l’ancien serviteur de l’Etat n’a pas caché son émotion, dimanche soir.

Quant au Dr Jean Lacoste, adjoint délégué à la culture, il obtient un score de 54,24% aux côtés de la conseillère régionale UDI Véronique Lipsos-Sallenave. Face à eux, une conseillère générale PS sortante (Natalie Francq) et un syndicaliste (Robert Pocino-Venin) n’ont pas tenu le choc.

La méthode BayrouLargement de quoi réjouir le nouveau maître des lieux : François Bayrou, qui récolte le fruit de ses semailles, et qui en profite pour affirmer un peu plus son emprise sur l’agglomération paloise. Un élu qui, à l’issue du scrutin, n’a pas manqué d'évoquer les résultats engrangés par les candidats de Forces 64 et leurs alliés. « C’est une équipe qui, après avoir gagné la mairie de Pau, gagne le département. C’est aussi l’effet d’une manière de conduire les affaires de la cité et de s’adresser aux citoyens. C’est-à-dire de les respecter pour ce qu’ils sont, et de travailler dans une ambiance fraternelle. »

Quant aux alliances politiques passées avec les adversaires d’hier, il en résume l’esprit en une phrase : « Un accord entre des formations qui ne se confondent pas, mais qui se respectent »

 Les résultats dans les Pyrénées-Atlantiques : http://elections.interieur.gouv.fr/departementales-2015/064/index.html

 

 

 

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1464
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !