aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Départementales: A Fronsac, le charentais Dominique Bussereau soutient les candidats girondins « en bon voisin »

03/03/2015 | Le Président du Conseil général de Charente-Maritime est venu soutenir la campagne de «Gironde positive», dans le Fronsadais et le Libournais, par une journée de visites dans le canton.

Yves d'Amécourt, Dominique Bussereau, Rodolphe Guyot, Marcel Durant, (Maire de Fronsac) et Anne-Marie Roux

Ce 3 mars, les candidats « Gironde positive » (UMP Centre et apparentés) du nouveau canton du Libournais-Fronsadais, ont reçu la visite et le soutien de leur illustre voisin Dominique Bussereau, Président du Conseil général de Charente-Maritime, par ailleurs candidat à sa succession, député et fervent défenseur de la fusion entre son département et l'Aquitaine lors des débats sur la grande Région. Une visite girondine de plusieurs heures au cours de laquelle il a échangé avec les acteurs viticoles du fronsadais ainsi que plusieurs entrepreneurs. Aux mauvais esprits qui auraient voulu voir là une intention électorale régionale personnelle, il l'assure avec force, il ne faut voir dans cette balade girondine, « aucun prémices de campagne régionale ». De cette grande région, il en aura pourtant beaucoup parlé dans son intervention de la matinée.

C'est à la Maison des Vins de Fronsac, que le premier rendez-vous de la matinée était fixé pour les élus locaux, les candidats, les professionnels de la filière et l'invité du jour, Dominique Bussereau. A cette occasion, Philippe Hermounet, Président du Conseil des Vins de Fronsac a exposé auprès de Dominique Bussereau quelques unes des ses inquiétudes concernant la viticulture fronsadaise. Il évoque notamment les rapides évolutions en cours sur l'appellation dont «le phénomène de concentration qui s'accélère» et «la multiplication continue des investisseurs étrangers», pour ne pas dire chinois. Il craint, en effet, que pour certains d'entre eux, les projets de loisir personnels se fassent au détriment de la pérennisation et du développement de projets économiques viticoles. Sa crainte à terme:« un retour de balancier sur l'ensemble de l'appellation». Autre inquiétude : le Schéma Départemental de Cohérence Ecologique (SDCE) dont il craint que les trames vertes et bleues, sonnent comme «des contraintes environnementales et/ou administratives supplémentaires pour les viticulteurs».

"Charente-Maritime et Gironde sont très liées"Sur ces sujets, c'est Yves d'Amécourt, conseiller général sortant et candidat à la présidence du Conseil général de Gironde, qui répond, reconnaissant que la viticulture, du fait de ses compétences, « n'est pas ce dont le Conseil général s'occupe le plus», à l'exception du financement de l'ADELFA dont le dispositif vise à lutter contre les épisodes de grêle, et qu'il estime mis en danger par la majorité actuelle. Mais sur le SDCE, il explique que « dans le cadre de l'inter-scot, nous soutenons la création de « trames pourpres », permettant de prendre en compte la présence de vignobles, et d'avoir des réflexions spécifiques à ce sujet », avant d'ajouter que « si nous gagnons, les viticulteurs et le monde rural et son langage seront défendus».

Une défense du rural sur laquelle rebondit Dominique Bussereau, considérant que «dans le cadre de cette grande région, les départements sont les garants de la cohésion territoriale, sociale et économique, permettant aux petites communes de ne pas se retrouver bien seules dans un territoire grand comme l'Autriche et peuplé comme le Danemark.» Quant à sa présence à Fronsac ce mardi matin, il explique que son département, la Charente-Maritime et la Gironde sont très liées, par Libourne notamment, « point d'accès et de rencontres très importants pour les habitants des deux départements », mais aussi, par « les paysages, la pratique viticole, l'hôpital de Libourne,... ». Le tout sans oublier «la grande métropole bordelaise qui nous entraîne, bien plus que Poitiers », et pour laquelle, rappelle-t-il il s'est « battu », pour que son département soit fusionné avec l'Aquitaine.

Une grande région pour "plus de poids"Sur la viticulture, là encore, l'ancien Ministre de l'agriculture qu'il est, évoque la future région et appelle à l'optimisme : « la filière est en pleine forme sur l'exportation. La grande région abrite deux joyaux : la viticulture d'Aquitaine et Cognac, qui exporte 98% de sa production. Nous avons plein de choses à développer ensemble... Cette nouvelle région va nous apporter plus de poids. Si on ne confond pas politique environnementale et agricole, vous avez un avenir extraordinaire pour votre filière», lance -t-il à l'intention des professionnels viticoles.
Une intervention, pleine d'enthousiasme sur la future région, à la tête de laquelle, il nie, pour l'heure toute candidature, et renvoie à un calendrier plus tardif sur le sujet. « Après les élections départementales, nous allons tirer les conséquences de ce scrutin, entre représentants UMP et Centre ». Dominique Bussereau ne vient donc pas ajouter son nom à celui de Jean Lassalle qui s'est quant à lui et sans attendre, déjà exprimé sur son souhait d'être candidat à la candidature à la tête de la liste d'union droite et centre pour les élections régionales.

Après la viticulture, Dominique Bussereau devait, dans l'après-midi, visiter deux entreprises, en compagnie des candidats locaux de «Gironde Positive», Anne-Marie Roux et Rodolphe Guyot. Une journée comme «un temps de détente» dans sa propre campagne au profit d'un canton et plus largement d'un département pour lesquels il «croit beaucoup en la chance des candidats de la droite et du centre».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
901
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !