14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Députés depuis un an Pascale Got: "ce n'est pas dans l'hémicycle qu'on travaille le plus"

09/06/2008 |

Pascale Got - Députée de la 5e circonscription de la Gironde

Dans la continuité de notre article consacré à Pascal Deguilhem, aqui a rencontré Pacale Got, députée de la 5e circonscription de la Gironde. Elle fait, elle aussi, partie des huit nouveaux députés aquitains élus en juin 2007. Alors qu'elle s'apprête à fêter une première année de mandat, elle revient sur son expérience de la politique au niveau national et parle d'un mandat "dans lequel elle se sent bien"

A peine un an de mandat et elle semble être tout à fait à l’aise dans son nouveau rôle de parlementaire. Pascale Got, 47 ans, a été élue députée PS de la 5e circonscription de Gironde, en juin 2007, battant le candidat sortant et favori, Jean-François Régère. Dans son groupe « socialiste, radical, citoyen et divers gauche », ils sont une cinquantaine de « petits nouveaux » sur 205 élus. « Aux dires des ‘anciens’, nous n’avons pas notre langue dans notre poche. Vu notre nombre, nos remarques font écho, comme lorsque nous avons réclamé plus de transparence dans la diffusion des informations », raconte l’élue en souriant.
Pascale Got a vite pris ses marques. «Il est important de démystifier l’hémicycle. Ce n’est pas l’endroit où l’on travaille le plus. » Et la députée de regretter que seules les questions au gouvernement, du mardi et mercredi, soient retransmis à la télévision. « C’est un jeu de rôle pas très sain et surtout l’occasion pour les élus de se montrer. » Pour l’ancienne journaliste de Radio France Caraïbes, ces moments médiatiques et politiciens ne sont pas représentatifs du travail parlementaire. Elle leurs préfère les séances de nuit, en petit comité, « des sortes de travaux pratiques qui permettent de comprendre les mécanismes de l’Assemblée nationale et comment les lois sont fabriquées. »

 
"Oser l'image et l'humour"
Dès le 12 juillet, soit un mois après son élection, elle intervient en séance à propos de la défiscalisation du travail étudiant, une bonne mesure mais insuffisante. Elle plaide pour des aides plus globales. « Mon contestataire, Louis Giscard d’Estaing, s’est pris en exemple d’étudiant ayant travaillé pendant sa scolarité. Bien entendu, il ne parlait pas d’unpetit boulot de pizzaïolo mais d’un stage de quatre mois dans une grande entreprise… ». Le récit de l’anecdote fait encore rire Pascale Got.« On ne vient pas vous chercher donc il faut oser », explique-t-elle. « Les Médocains sont fiers que je sois lavice-présidente du groupe chasse à l'Assemblée. Beaucoup m’ont interrogé pour savoir comment j’avais fait, rapporte la députée. J’ai juste demandé et, ma circonscription étant un territoire concerné, j’ai obtenu. » Mi-avril, lors des discussions sur la politique industrielle de la France, Pascale Got prend la parole pour critiquer l’inaction du gouvernement face aux fermetures d’usine, notamment celle de Ford à Blanquefort. Elle conseille au Président de la République « d’avoir une bonne paire de chaussures » « car les visites d’usines risquent d’être nombreuses. » L’expression fait mouche. La députée est félicitée par ses collègues. « Certaines personnes dans ma circonscription ont trouvé que j’avais été trop dure. Je ne crois pas, il faut oser l’image et l’humour », insiste l’élue.

 
800 kilomètres par semaine
Aujourd’hui, elle affirme qu’elle se sent « bien dans ce mandat ». Elle ne cache pas les nombreuses difficultés inhérentes au statut de députée de l’opposition. « L’action parisienne a ses limites mais elle permet d’être au centre des débats de société et au cœur de ce qui se décide. Dans la circonscription, j’ai une vraie marge de manœuvre. » Dans le Médoc, Pascale Got enchaîne permanences, réunions et manifestations. Elle ne fait pas moins de 800 km par semaine, compte tenu de l’étendue de la circonscription. Et elle promet l’inauguration d’une permanence téléphonique, une fois par mois le samedi matin, « Votre députée en direct ».
« Il faut être bien entourée », confie Pascale Got. Avec ses deux attachés parlementaires, Daniel Boucau, son suppléant, et Nhu Minh N’guyen, « une jeune femme qui parle cinq langues », elle a « fait le bon choix ». Pascale Got peut aussi compter sur ses collègues girondines, Martine Faure et Michèle Delaunay. Avec la députée de la 2e circonscription et tombeuse d’Alain Juppé, elle prend souvent le train, « deux députées en causette », résume Pascale Got. Après avoir échangé sur les détails techniques lors de l’installation de leurs permanences respectives, elles partagent leurs impressions et se soutiennent. « On s’est surnommée ‘les girondines’, lance Pascale Got, un clin d’œil à l’histoire et aux girondins».
 
 
 
 
A lire également :
Comment être, une fois élu ? Des députés parlent : Pascal Deguilhem, Dordogne
Députés depuis un an: Philippe Plisson sans illusion retrouve le terrain
Députés depuis un an: Martine Faure: "le travail en commission est anéanti par le vote"

 
Estelle Maussion

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1568
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
miam miam | 04/06/2008

Ils sont tous hors de la réalité ou alors il le font exprès de voter n'importe comment, n'importe quoi mais pas ce qu'il faut faire pour que cela s'arrange en France.
On est au moyen age et ça ne changera jamais, cochon de payeur que nous sommes on en a marre

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !