aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Députés européens et citoyens en face à face à Bordeaux

07/10/2013 | Ils étaient plus de 300 à être venus à la rencontre des 8 députés européens présents samedi 5 octobre à Bordeaux. Un succès à la hauteur de la rareté de l'évènement

Le plateau des 8 députés européens présents à Bordeaux le 5 octobre

Eric Andrieu, Franck Proust, Catherine Grèze, Alain Lamassoure, Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, Robert Rochefort, Françoise Castex et José Bové. Voilà le rare plateau que l'association le Mouvement européen et les Jeunes Européens ont réussi à réunir ce samedi après-midi 5 octobre à l'Athénée municipale de Bordeaux. Rare car ces personnalités sont 8 des 10 députés européens élus il y a presque 5 ans dans la grande circonscription Sud ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon). Issus de divers partis politiques, ils sont venus, à quelques mois des prochaines élections européennes, débattre avec les bordelais du rôle du Parlement européen au sein des institutions européennes et des conséquences de ses actions (et inactions) sur la vie des citoyens que nous sommes.

Scindée en 3 thématiques, la rencontre entre Bordelais et élus européens aura duré 3 heures. Il faut dire que ce type de rendez-vous, exceptionnel avec un si grand nombre de députés présents, se devait d'être rentabilisé. L'occasion ne se représentera sûrement pas de si tôt... Et si le programme proposait aux citoyens «d'interpeller» leurs élus, ils en ont tout à fait saisi l'occasion, laissant même une partie de la salle dans la frustration de ne pas avoir pu poser leur question. Une frustration partagée par les députés eux-mêmes, d'avoir du parfois écouter leur réponse pour respecter le timing imposé.

Il faut reconnaître que sur chaque thème abordé (développement, culture et économie), il y a en avait des choses à dire et à expliquer pour les intervenants. Des intervenants auxquels il faut d'ailleurs reconnaître l'objectivité de souligner tout à la fois les actions positives et concrètes du Parlement européen, mais aussi ses limites, et celles plus globale, d'une Union européenne encore souvent trop empreinte de l'addition de 28 intérêts nationaux plutôt que d'une vision réellement partagée et européenne. Une faiblesse du Parlement, parfois davantage lié au manque de courage des députés eux mêmes que des possibilités laissées par les traités constituants de l'Europe. «Il n'y a pas pire qu'un député européen qui se fait pour mission de représenter son gouvernement», lance José Bové. Autre facteur de blocage de l'Europe souligné par tous les députés, quelque soit leur bord politique: la règle de l'unanimité au Conseil. «Une horreur» selon Alain Lamassoure, «une incapacité pour l'Europe à agir vite», pour Eric Andrieu, pensant notamment aux questions Libyenne et Syrienne.

M. ou Mme Europe au suffrage universel indirectMais, au delà de ces décryptages de l'Europe vue de l'intérieur, c'est aussi l'image de celle-ci qui a été fait consensus entre les 8 députés. Le regret constant, de cette «Europe bouc émissaire» que les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, utilisent comme la mère de tous les maux ; même s'ils le reconnaissent aussi, «l'Europe n'est pas exempte de reproches». Pourtant, ils le soulignent tous, «si quelque chose ne va pas avec l'Europe, il ne faut pas vouloir changer l'Europe, pas plus que tout abandonner, il faut changer ceux qui y siègent. C'est à dire les députés européens ou les gouvernements qui sont au Conseil». Une remarque loin d'être anodine à quelques mois des élections législatives. Et le parallèle didactique est fait: «s'il y a quelque chose en France qui ne vous plaît pas, vous ne voulez pas changer ou détruire la France, vous élisez de nouveaux représentants...»
Sur l'image de l'Europe, mais aussi sur sa légitimité démocratique, ils évoquent le changement important des prochaines élections européennes qui sera la vote au suffrage universel indirect d'un Monsieur ou Madame Europe à la tête de la Commission. Lors des élections européennes, chaque parti européen proposera son candidat à la tête de la Commission. Une fois les élections passées, le Parlement européen votera parmi les différents candidats proposés. Autrement dit, voter pour ses députés reviendra à s'exprimer sur le futur Président de la Commission, institution de poids du paysage européen, puisque c'est elle qui est à l'initiative de la plupart des textes européens. Une révolution pour la Commission, dont jusque là les présidents, hauts fonctionnaires européens étaient principalement issus du choix des gouvernements.

"Entre 800 000 et 1M de personnes"Cela dit, l'image de l'Europe et du Parlement Européen, la clarté de son action, c'est aussi l'image qu'en donnent les Députés européens eux mêmes. Et le public présent, sensibilisé aux questions européennes il faut reconnaître, n'a pas manqué l'occasion de le rappeler à la brochette d'élus qui leur faisait face, leur reprochant un manque de visibilité d'eux mêmes et de leurs actions auprès du peuple européen. Des députés, piqués par la remarque, se défendant tous d'être présents sur les réseaux sociaux, de tenir des blogs, ou arguant de l'existant du site du parlement européen contenant l'ensemble de leurs travaux et leurs interventions. «Nous représentons chacun entre 800 000 et 1M de personnes, nous sommes 4 jours par semaine à Bruxelles ou à Strasboug. Il est difficile d'être toujours dans la proximité physique avec les citoyens», explique Catherine Grèze. Difficile sans doute. Impossible, il semble que non puisque le format de ces rencontres bordelaises est en préparation de réalisation à Toulouse et sans doute ensuite à Montpellier, pour couvrir les 3 régions de la circonscription Sud ouest... Dommage que cela ne semble être réalisable qu'à l'approche d'une élection et donc d'une campagne électorale.

Les prochaines élections du Parlement européen auront lieu dans tous les Etats membres de l'Union européennes entre le 22 et le 25 mai 2014.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
279
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !