Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

18/07/19 : Le 2 Juillet dernier, la Fondation Poitiers Université a élu Marc Bonassies, directeur départemental de la Banque Populaire Val de France, comme Président. Il succède à Roger Belot, président de la Fondation depuis juillet 2015.

18/07/19 : La ville de Biarritz vient d’être condamnée par le tribunal de Pau à verser 1730 € au Comité de Liaison du Camping-car. En cause: 15 panneaux d’interdiction de stationnement pour les camping-cars. Déjà désavouée, elle avait un mois pour les retirer

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : Ce vendredi 19 juillet à 11 h, dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Agen, une session spéciale se tiendra lors de laquelle les élus départementaux se prononceront sur le lancement d’un budget participatif citoyen et sa mise en oeuvre.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

17/07/19 : Elizabeth Borne nommée ministre de la transition écologique va cumuler ce poste avec celui des Transports qu'elle occupait déjà mais sans rang de ministre d'Etat comme son prédécesseur François de Rugy.

16/07/19 : L'allemande Ursula Von der Leyen a été élue ce 16 juillet présidente de la Commission européenne à une courte majorité - 383 voix sur 747 membres - par le parlement de Strasbourg après un discours où elle avait annoncé un « green deal » pour l'Union.

16/07/19 : Le maire de Cenon sur la rive droite de Bordeaux qui s'oppose à l'occupation illégale du parc du Loret par quelques 200 caravanes "évangélistes" de passage s'est vu notifier l'obligation préfectorale d'accepter leur présence jusqu'au 24 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/07/19 | L'A63, "boulevard urbain" gratuit pendant le G7 de Biarritz

    Lire

    La nouvelle est venue hier de la sous-préfecture de Bayonne, l'autoroute A63 va faire office de rocade de contournement des agglomérations bayonnaises, angloyes et biarottes pendant les trois jours du G7 du 24 au 26 août en accord avec Vinci, la Communauté d'agglomération et le Syndicat des mobilités. En effet, les deux axes principaux, RD210 (ex Rn10) et une partie du BAB seront "gelés", comme l'aéroport et les gares de Bayonne à Guéthary seront fermées. Avec le flot de vacanciers qui utilisent l'autoroute en cette fin du mois d'août Bison Futé va perdre les pédales….

  • 19/07/19 | Squats : la métropole ouvre un gymnase

    Lire

    Après l'annonce par la préfète Fabienne Buccio de la poursuite de la fermeture des squats et habitats précaires, notamment sur l'agglomération bordelaise, Bordeaux Métropole a annoncé ce vendredi la mise en place d'une ouverture temporaire du gymnase Thiers dans le quartier de la Bastide, à condition que des associations en gèrent l'accueil. 150 places se sont ouvertes ce vendredi soir, la métropole en cherche actuellement le double.

  • 19/07/19 | Job‐dating inversé à la Cité de la Formation (CFP) à Marmande le 22 juillet

    Lire

    Val de Garonne Agglomération et la Cité de la Formation de Marmande organisent une rencontre entre les jeunes diplômés et les employeurs du territoire le lundi 22 Juillet de 17h à 19h sur le Plateau Technique Soudage de la CFP. Entreprises, agences intérimaires, groupements d’employeurs, partenaires de l’emploi sont conviés pour participer à cette rencontre sous forme de job‐dating inversé, car ce seront les candidats qui seront installés devant leur cabine de soudage et les employeurs qui viendront à leur rencontre.

  • 19/07/19 | Le Centre Expert Autisme du Limousin a fermé

    Lire

    Sur décision de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, le Centre Expert Autisme du Limousin a fermé ses portes le 1er juillet dernier. Depuis 2014, ce centre de la Haute-Vienne assurait le diagnostic et la prise en charge de tous les enfants de 0 à 6 ans avec autisme. Face à cette fermeture, l’association Autisme Limousin a déposé un recours devant le tribunal administratif de Bordeaux.

  • 19/07/19 | Opération « Nettoyage de plage » ce samedi à Lacanau avec la fondation Corona

    Lire

    Ce samedi 20 juillet, la célèbre marque de bière Corona s'associe à Parley for the Oceans, organisation de protection des mers, pour un nettoyage en profondeur de la plage de Lacanau. Presque invisible sur les plages, le plastique recouvre cependant une forte partie des rivages et flotte dans les mers ce qui dégrade alors l’écosystème marin. Alors, de 18h à 20h ce samedi, Corona, associé à Parley, donne rendez-vous à tous pour délivrer la Plage Nord de Lacanau de ses déchets plastiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bordeaux: l'imminente succession du roi d'Espagne déchaîne des protestations et des mobilisations

07/06/2014 | Suite à l'abdication du roi Juan Carlos, des espagnols ont protesté à Bordeaux et une "marée grenat" de jeunes "exilés" par la crise a a été créée.

Des manifestants à Bordeaux en faveur d'un référendum pour choisir entre la monarchie et la république en Espagne

Ce lundi 2 juin, le roi Juan Carlos I a abdiqué en Espagne. Les cours espagnoles comptent une majorité politique suffisante pour proclamer le prince Felipe nouveau roi d'Espagne à partir du 18 juin. Toutefois, des milliers de manifestants ont revendiqué, en plusieurs villes espagnoles, l'organisation d'un référendum pour choisir entre la monarchie et la république. A Bordeaux, ces lundi et mercredi des dizaines de personnes se sont concentrés face au Consulat espagnol pour appuyer cette consultation. En outre, des jeunes espagnols "exilés" par la crise de leur pays ont décidé de créer une "Marée grenat" à Bordeaux, une mobilisation qui suit l'exemple des 22 autres marées grenats qui ont été déjà organisées ailleurs.

La semaine avait commencé par l'annonce surprenante qui arrivait depuis Madrid. A 10h le lundi 2 juin, le président du gouvernement annonçait que le roi, Juan Carlos I, avait décidé d'abdiquer. Rajoy ajoutait qu'il espérait que les cours espagnoles proclameraient le prince Felipe comme nouveau roi dans le plus brefs délais. A midi le monarque confirmait sa détermination d'abdiquer en faveur de son fils. Les heures passaient et on pouvait déjà lire dans la presse espagnole que les cours espagnoles comptaient une majorité politique suffisante pour proclamer le prince Felipe nouveau roi d'Espagne à partir du 18 juin. 

A Bordeaux, la jeunesse a été la première à réagir. Grâce aux réseaux sociaux et au bouche à oreille, en quelques heures une concentration a été organisée face au Consulat espagnol afin d'exiger un référendum pour décider si dorénavant l'Espagne doit être une monarchie ou une république. La même revendication s'entendait déjà dans les rues de plusieurs villes espagnoles et ailleurs en Europe. Ainsi, à Bordeaux une manifestation a réuni une quarantaine de personnes. Peu nombreux, mais bruyants et avec une seule idée en tête : se mobiliser désormais contre la situation de précarité en Espagne qui leur a fait quitter leur pays et venir s'installer en France.La Marée GrenatLe jour de l'annonce de l'abdication du roi, quelques espagnols de Bordeaux ont créé la « Marée Grenat Bordeaux ». Plusieurs marées comme celle-ci ont été créées pendant les derniers mois par des espagnols à l'étranger qui ont voulu s'organiser pour lutter contre les causes qui ont provoqué leur « exil ».
Il y en existe déjà 17 en Europe et 6 entre l'Amérique du Nord, Centrale et du Sud, selon le site internet qui collecte l'information autour de cette mobilisation transnationale, http://mareagranate.org/.v
Il s'agit d'un mouvement horizontal qui travaille en assemblée locale et qui a choisi la couleur grenat, celle-ci étant celle du passeport espagnol, symbole de l'exil pour les participants.

Des manifestants à Bordeaux en faveur d'un référendum pour choisir entre la monarchie et la république en Espagne

La « Marée Grenat » de Bordeaux a pris forme sur Facebook, et elle compte en ce moment plus de 50 membres. Ce dernier mardi, une rencontre a eu lieu à la place Pey Berland, où les particpants ont traité des principes, de l'objectif et du fonctionnement de la marée. La première assemblée du mouvement aura lieu ce lundi 9 juin.

Ce courant de protestation n'est pas isolé. Il suit l'exemple d'autres marées nées en Espagne, comme la marée blanche pour la santé, la marée verte pour l'éducation, la marée orange pour les services sociaux et la marée rouge pour la science.
Elles ont conflué le dernier 22 mars à Madrid, lors des Marches pour la Dignité, une protestation contre les politiques économiques du gouvernement espagnol et de la Troika qui a mobilisé dans la capitale 2,5 millions de personnes venues de toute l'Espagne, d'après les chiffres des organisateurs (50.000 selon la Police Nationale).Des générations républicaines uniesLes jeunes ne sont pas les seuls à vouloir participer au débat sur l'Espagne depuis Bordeaux. Ce mercredi une manifestation s'est déroulée de la place Pey Berland jusqu'au Consulat espagnol, mais cette fois elle avait été organisée par l'association « Ay, Carmela », des fils et filles des exilés qui ont dû fuir la dictature de Franco. La Marée Grenat a défilé à leurs côtés. Au total, plus d'une soixantaine de républicains de plusieurs générations ont protesté pour le droit à un référendum pour choisir entre la monarchie et la république en Espagne.

« Espagne, demain, sera républicaine » et « Juan Carlos I, de Franco es heredero » (Juan Carlos, héritier de Franco) ont été les chants les plus scandés. A la fin de la manifestation, l'un des membres d' « Ay, Carmela » a lu une déclaration en revendiquant que le droit du peuple est plus fort que le droit du sang. Il a également remarqué que la loi espagnole d'amnistie, votée deux ans après la mort de Franco et encore valide aujourd'hui, « se place au-dessus de la loi internationale d’imprescriptibilité des crimes contre l’humanité que constituent les 152 000 disparitions forcées » du franquisme.

Pour continuer sa lutte quotidienne contre l'oubli en Espagne, l'association « Ay, Carmela » célébrera le prochain 15 juin sa « mesa republicana », un repas qui aura lieu au Parc de l’Orangerie à Pessac.

 

Pour en savoir plus:

Facebook: Marea Granate Burdeos; http://mareagranate.org/

Pau Dachs
Par Pau Dachs

Crédit Photo : Pau Dachs

Partager sur Facebook
Vu par vous
1607
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !