Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Bordeaux: l'imminente succession du roi d'Espagne déchaîne des protestations et des mobilisations

07/06/2014 | Suite à l'abdication du roi Juan Carlos, des espagnols ont protesté à Bordeaux et une "marée grenat" de jeunes "exilés" par la crise a a été créée.

Des manifestants à Bordeaux en faveur d'un référendum pour choisir entre la monarchie et la république en Espagne

Ce lundi 2 juin, le roi Juan Carlos I a abdiqué en Espagne. Les cours espagnoles comptent une majorité politique suffisante pour proclamer le prince Felipe nouveau roi d'Espagne à partir du 18 juin. Toutefois, des milliers de manifestants ont revendiqué, en plusieurs villes espagnoles, l'organisation d'un référendum pour choisir entre la monarchie et la république. A Bordeaux, ces lundi et mercredi des dizaines de personnes se sont concentrés face au Consulat espagnol pour appuyer cette consultation. En outre, des jeunes espagnols "exilés" par la crise de leur pays ont décidé de créer une "Marée grenat" à Bordeaux, une mobilisation qui suit l'exemple des 22 autres marées grenats qui ont été déjà organisées ailleurs.

La semaine avait commencé par l'annonce surprenante qui arrivait depuis Madrid. A 10h le lundi 2 juin, le président du gouvernement annonçait que le roi, Juan Carlos I, avait décidé d'abdiquer. Rajoy ajoutait qu'il espérait que les cours espagnoles proclameraient le prince Felipe comme nouveau roi dans le plus brefs délais. A midi le monarque confirmait sa détermination d'abdiquer en faveur de son fils. Les heures passaient et on pouvait déjà lire dans la presse espagnole que les cours espagnoles comptaient une majorité politique suffisante pour proclamer le prince Felipe nouveau roi d'Espagne à partir du 18 juin. 

A Bordeaux, la jeunesse a été la première à réagir. Grâce aux réseaux sociaux et au bouche à oreille, en quelques heures une concentration a été organisée face au Consulat espagnol afin d'exiger un référendum pour décider si dorénavant l'Espagne doit être une monarchie ou une république. La même revendication s'entendait déjà dans les rues de plusieurs villes espagnoles et ailleurs en Europe. Ainsi, à Bordeaux une manifestation a réuni une quarantaine de personnes. Peu nombreux, mais bruyants et avec une seule idée en tête : se mobiliser désormais contre la situation de précarité en Espagne qui leur a fait quitter leur pays et venir s'installer en France.La Marée GrenatLe jour de l'annonce de l'abdication du roi, quelques espagnols de Bordeaux ont créé la « Marée Grenat Bordeaux ». Plusieurs marées comme celle-ci ont été créées pendant les derniers mois par des espagnols à l'étranger qui ont voulu s'organiser pour lutter contre les causes qui ont provoqué leur « exil ».
Il y en existe déjà 17 en Europe et 6 entre l'Amérique du Nord, Centrale et du Sud, selon le site internet qui collecte l'information autour de cette mobilisation transnationale, http://mareagranate.org/.v
Il s'agit d'un mouvement horizontal qui travaille en assemblée locale et qui a choisi la couleur grenat, celle-ci étant celle du passeport espagnol, symbole de l'exil pour les participants.

Des manifestants à Bordeaux en faveur d'un référendum pour choisir entre la monarchie et la république en Espagne

La « Marée Grenat » de Bordeaux a pris forme sur Facebook, et elle compte en ce moment plus de 50 membres. Ce dernier mardi, une rencontre a eu lieu à la place Pey Berland, où les particpants ont traité des principes, de l'objectif et du fonctionnement de la marée. La première assemblée du mouvement aura lieu ce lundi 9 juin.

Ce courant de protestation n'est pas isolé. Il suit l'exemple d'autres marées nées en Espagne, comme la marée blanche pour la santé, la marée verte pour l'éducation, la marée orange pour les services sociaux et la marée rouge pour la science.
Elles ont conflué le dernier 22 mars à Madrid, lors des Marches pour la Dignité, une protestation contre les politiques économiques du gouvernement espagnol et de la Troika qui a mobilisé dans la capitale 2,5 millions de personnes venues de toute l'Espagne, d'après les chiffres des organisateurs (50.000 selon la Police Nationale).Des générations républicaines uniesLes jeunes ne sont pas les seuls à vouloir participer au débat sur l'Espagne depuis Bordeaux. Ce mercredi une manifestation s'est déroulée de la place Pey Berland jusqu'au Consulat espagnol, mais cette fois elle avait été organisée par l'association « Ay, Carmela », des fils et filles des exilés qui ont dû fuir la dictature de Franco. La Marée Grenat a défilé à leurs côtés. Au total, plus d'une soixantaine de républicains de plusieurs générations ont protesté pour le droit à un référendum pour choisir entre la monarchie et la république en Espagne.

« Espagne, demain, sera républicaine » et « Juan Carlos I, de Franco es heredero » (Juan Carlos, héritier de Franco) ont été les chants les plus scandés. A la fin de la manifestation, l'un des membres d' « Ay, Carmela » a lu une déclaration en revendiquant que le droit du peuple est plus fort que le droit du sang. Il a également remarqué que la loi espagnole d'amnistie, votée deux ans après la mort de Franco et encore valide aujourd'hui, « se place au-dessus de la loi internationale d’imprescriptibilité des crimes contre l’humanité que constituent les 152 000 disparitions forcées » du franquisme.

Pour continuer sa lutte quotidienne contre l'oubli en Espagne, l'association « Ay, Carmela » célébrera le prochain 15 juin sa « mesa republicana », un repas qui aura lieu au Parc de l’Orangerie à Pessac.

 

Pour en savoir plus:

Facebook: Marea Granate Burdeos; http://mareagranate.org/

Pau Dachs
Par Pau Dachs

Crédit Photo : Pau Dachs

Partager sur Facebook
Vu par vous
1377
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !