aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Départementales à Biarritz (2): un problème de com à gauche

14/03/2015 | François Amigorena, ancien responsable de com de Guy Lafite (PRG) aux municipales, a refusé le ticket que ce dernier lui proposait.

Guy Lafite Ghis hayes

Vous avez aimé l'épisode "Max Brisson et ses ex" dans le feuilleton des départementales? vous aimerez aussi, à gauche, la brouille entre Guy Lafite, le radical de gauche et adjoint de Michel Veunac avec son ancien directeur de campagne, François Amigorena, adjoint au tourisme à l'économie et aux technologies nouvelles. Il part de son côté...sans étiquette. Biarritz sera un des cantons les plus intéressants du Pays basque. Comme en 2008, il y a neuf duos. Qui sera présent au deuxième tour avec une barre fixée à 12,5% des électeurs inscrits? En mars 2011, seuls l'UMP Max Brisson et le PRG Guy Lafite étaient qualifiés

« Pour moi, ces départementales devaient être une suite logique des élections municipales, c’est une question de loyauté, de cohérence », dit sans ambage Guy Lafite. Je trouve un peu lamentable que quelqu’un qui a été élu aux municipales avec des PRG, PS, voire PC reparte sans étiquette. Peut-être pense-t-il qu’en vue des prochaines municipales, l’habit de gauche ne lui convient pas parce que les sondages ne nous sont pas favorables. »

Guy Lafite n’a pas trop digéré l’offre refusée par son ancien directeur de campagne François Amigorena de partir avec la socialiste Ghis Haye. Aussi le radical de gauche a-t-il décidé de repartir et formé une nouvelle équipe appelée "Engagés pour Biarritz": lui-même en binôme avec Ghis Hayes et comme suppléant respectif, Laurent Ortiz, le Monsieur Surf de la ville, et Virginie Lannevère, « Elle travaille dans une grosse société internationale, côtée à Londres et à New York. Que les choses soient claires, il n’était pas possible que la gauche et le Parti socialiste soient illisibles pour ce rendez-vous. Ghis Haye me semblait en être la représentante logique, associée à François Amigorena. Libre à lui de prendre ses distances avec nous. Outre le fait que nous partageons tous les mêmes valeurs et une sensibilité de gauche, nous restons cohérents dans notre démarche, l’union de représentants des partis, PS pour Ghis, PRG pour moi-même, avec des représentants de la société civile. Nous étions déjà ensemble sur la même liste des municipales. »

Le quatuor est déterminé à poursuivre ce qu’il avait défendu pendant la campagne précédente : le logement social, le développement économique et l’emploi, à travers la filière océan, chère au maire Michel Veunac. « Il faudra maintenir, voire renforcer l’action sociale en terme de solidarité, explique Ghis Hayes. Comme, à l’image d’Anglet, créer un hôpital de jour pour accueillir les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. “La droite attaque notre bilan, mais en trois ans nous avons travaillé et notre bilan est globalement positif. Un travail de fond en matière de collèges a été effectué. Avec la crise, tous les départements ont vu leur situation financière se dégrader, L’APA, avec une population vieillissante, est plus lourde, le RSA, c’est-à-dire l’aide pour les gens sans emploi, avec la crise s’est alourdi. Et dans cette conjoncture, dans une situation maitrisée nous nous sommes toujours positionnés pour ne pas toucher la fiscalité. Par rapport à bien d’autres départements, nous avons une situation tout à fait correcte.”

Alors comment Guy Lafite voit-il ces départementales ? “Première inconnue : quelle sera la participation ? Ensuite, j’ai du mal à cerner comment les scissions qui ont affecté l’UMP vont affecter les suffrages de Max Brisson. Que fera le Front National ? Il a fait 14,4 % dans un vote protestataire contre l’Europe puis 5 % aux municipales qui ont suivi.”

François Amigorena, l’énigmeIndiscutablement à Biarritz, François Amigorena, l’adjoint au tourisme, à l’économie et aux technologies nouvelles de Michel Veunac est un homme courtisé : c’est à lui que Guy Lafite a pensé pour former un ticket pour départementales. Benedicte Darrigade n’aurait pas négligé de partir avec lui. Maider Arosteguy, la colistière de Max Brisson éprouve une certaine admiration pour sa réussite professionnelle et ses idées novatrices. Nous avions consacré un portrait à ce chef d’entreprise biarrot brillant dont l’entreprise de logiciels est florissante à l’étranger, des États-Unis à la Chine. Cet homme de belle allure, que certains envieux qualifient de “dandy” avait une face politique cachée. En effet, avant d’arriver sur la Côte basque il avait développé ses entreprises à Strasbourg, au cœur de l’Europe auprès de la socialiste Catherine Trautman qui en fut la mairesse. “Plus que son appartenance au PS, c’étaient ses projets innovants qui m’intéressaient. Il deviendra le codirecteur de sa campagne pour les législatives. Quand il rentre sur la Côte basque, Jean Jaccachourry, le futur maire de Bidart lui demande de le rejoindre. ‘C’était un ami d’enfance’. Comme le sera Guy Lafite (PS) qu’il accompagnera lors des cantonales de 2011 et dont il sera le directeur de campagne pour les élections municipales.

François Amigorena départementales

‘Pour moi, Guy Lafite aurait fait un excellent maire de Biarritz et c’est pour cela que je l’ai accompagné. Au-delà de son étiquette de PRG.’ Michel Veunac retient la leçon en fait son premier adjoint chargé des finances. François Amigorena, lui, devient aussi adjoint. Mais cela est de l’histoire ancienne. François Amigorena assure que Guy Lafite l’a associé à Ghis Hayes avant de partir en voyage et sans l’en informer. Il décide alors de partir pour ces élections sans étiquettes. Lors d’une réunion orageuse, Michel Veunac et Guy Lafite tentent de l’en dissuader. En vain.

Fraçois Amigorena et Martine Vals ont pris deux suppléants ‘d’jeuns’, surfeurs et branchés : Jon Razin, président du Club de surf de la Côte des Basques et Isabelle Auzemy (respectivement à droite et à gauche sur notre photo)

‘Pour nous, faire de la politique c’est écouter, dialoguer, consulter, réfléchir, puis agir ensemble et efficacement au service de l’intérêt général, dit-il en compagnie de son binôme Martine Vals, cadre commercial et qui fut colistière, sans étiquette de Michel Veunac Nous sommes convaincus qu’obéir aux consignes d’un parti, c’est se priver de cette richesse de réflexion, d’échange et d’ouverture. C’est pourquoi nous souhaitons rassembler les Biarrots au-delà des partis dont les divisions et les clivages ne correspondent plus aux aspirations actuelles des citoyens, dit-il dans l’élan d’une loi Macron qui devait faire bouger les lignes ‘C’est cette conception de l’action publique que porte notre équipe. Nous défendrons les bonnes idées, d’où qu’elles viennent, avec pragmatisme et bon sens. Nous les mettrons au service de notre Ville, de notre Département et de leurs habitants pour une solidarité efficace, un développement économique et touristique dynamique et raisonné, une politique environnementale exigeante et responsable.’

Lors de la présentation de sa liste ("Agir pour Biarritz") à la presse se tenait discrètement au fond de la salle une femme, Mme Letamendia. ‘Je suis venue parce que Jon Razin est un ami de longue date de mon fils’, dit-elle en souriant et rappelant qu’elle avait toujours été un électron libre. Certes. Mais elle aussi l’épouse d’un certain... Didier Borotra.

Les autres listesLe Parti communiste sera représenté par Bernard Ithurbide qui a décidé de se lancer dans l’entreprise avec Sylvie Raffy. Leurs remplaçants seront Mayana Bastard et Jean-Pierre Labrousse, tous encartés communistes. Ils partent seuls sans le Parti de gauche et sans les Verts. Samantha Goïcoetchea et Jordan Lavignasse représenteront Debout la République à travers (DFL), Franck Perrin et Peggy Leprêtre, le Front national; enfin les abertzale Régine Daguerre et Serge Istèque, avec Anaiz Olçomendy et Txomin Duhalde représenteront EH Bai. ‘Nous avons le soutien de tous les élus abertzale de la ville. Contrairement à d’autres, nous restons unis."

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : DR et F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1044
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !