18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Départementales à Biarritz (2): un problème de com à gauche

14/03/2015 | François Amigorena, ancien responsable de com de Guy Lafite (PRG) aux municipales, a refusé le ticket que ce dernier lui proposait.

Guy Lafite Ghis hayes

Vous avez aimé l'épisode "Max Brisson et ses ex" dans le feuilleton des départementales? vous aimerez aussi, à gauche, la brouille entre Guy Lafite, le radical de gauche et adjoint de Michel Veunac avec son ancien directeur de campagne, François Amigorena, adjoint au tourisme à l'économie et aux technologies nouvelles. Il part de son côté...sans étiquette. Biarritz sera un des cantons les plus intéressants du Pays basque. Comme en 2008, il y a neuf duos. Qui sera présent au deuxième tour avec une barre fixée à 12,5% des électeurs inscrits? En mars 2011, seuls l'UMP Max Brisson et le PRG Guy Lafite étaient qualifiés

« Pour moi, ces départementales devaient être une suite logique des élections municipales, c’est une question de loyauté, de cohérence », dit sans ambage Guy Lafite. Je trouve un peu lamentable que quelqu’un qui a été élu aux municipales avec des PRG, PS, voire PC reparte sans étiquette. Peut-être pense-t-il qu’en vue des prochaines municipales, l’habit de gauche ne lui convient pas parce que les sondages ne nous sont pas favorables. »

Guy Lafite n’a pas trop digéré l’offre refusée par son ancien directeur de campagne François Amigorena de partir avec la socialiste Ghis Haye. Aussi le radical de gauche a-t-il décidé de repartir et formé une nouvelle équipe appelée "Engagés pour Biarritz": lui-même en binôme avec Ghis Hayes et comme suppléant respectif, Laurent Ortiz, le Monsieur Surf de la ville, et Virginie Lannevère, « Elle travaille dans une grosse société internationale, côtée à Londres et à New York. Que les choses soient claires, il n’était pas possible que la gauche et le Parti socialiste soient illisibles pour ce rendez-vous. Ghis Haye me semblait en être la représentante logique, associée à François Amigorena. Libre à lui de prendre ses distances avec nous. Outre le fait que nous partageons tous les mêmes valeurs et une sensibilité de gauche, nous restons cohérents dans notre démarche, l’union de représentants des partis, PS pour Ghis, PRG pour moi-même, avec des représentants de la société civile. Nous étions déjà ensemble sur la même liste des municipales. »

Le quatuor est déterminé à poursuivre ce qu’il avait défendu pendant la campagne précédente : le logement social, le développement économique et l’emploi, à travers la filière océan, chère au maire Michel Veunac. « Il faudra maintenir, voire renforcer l’action sociale en terme de solidarité, explique Ghis Hayes. Comme, à l’image d’Anglet, créer un hôpital de jour pour accueillir les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. “La droite attaque notre bilan, mais en trois ans nous avons travaillé et notre bilan est globalement positif. Un travail de fond en matière de collèges a été effectué. Avec la crise, tous les départements ont vu leur situation financière se dégrader, L’APA, avec une population vieillissante, est plus lourde, le RSA, c’est-à-dire l’aide pour les gens sans emploi, avec la crise s’est alourdi. Et dans cette conjoncture, dans une situation maitrisée nous nous sommes toujours positionnés pour ne pas toucher la fiscalité. Par rapport à bien d’autres départements, nous avons une situation tout à fait correcte.”

Alors comment Guy Lafite voit-il ces départementales ? “Première inconnue : quelle sera la participation ? Ensuite, j’ai du mal à cerner comment les scissions qui ont affecté l’UMP vont affecter les suffrages de Max Brisson. Que fera le Front National ? Il a fait 14,4 % dans un vote protestataire contre l’Europe puis 5 % aux municipales qui ont suivi.”

François Amigorena, l’énigmeIndiscutablement à Biarritz, François Amigorena, l’adjoint au tourisme, à l’économie et aux technologies nouvelles de Michel Veunac est un homme courtisé : c’est à lui que Guy Lafite a pensé pour former un ticket pour départementales. Benedicte Darrigade n’aurait pas négligé de partir avec lui. Maider Arosteguy, la colistière de Max Brisson éprouve une certaine admiration pour sa réussite professionnelle et ses idées novatrices. Nous avions consacré un portrait à ce chef d’entreprise biarrot brillant dont l’entreprise de logiciels est florissante à l’étranger, des États-Unis à la Chine. Cet homme de belle allure, que certains envieux qualifient de “dandy” avait une face politique cachée. En effet, avant d’arriver sur la Côte basque il avait développé ses entreprises à Strasbourg, au cœur de l’Europe auprès de la socialiste Catherine Trautman qui en fut la mairesse. “Plus que son appartenance au PS, c’étaient ses projets innovants qui m’intéressaient. Il deviendra le codirecteur de sa campagne pour les législatives. Quand il rentre sur la Côte basque, Jean Jaccachourry, le futur maire de Bidart lui demande de le rejoindre. ‘C’était un ami d’enfance’. Comme le sera Guy Lafite (PS) qu’il accompagnera lors des cantonales de 2011 et dont il sera le directeur de campagne pour les élections municipales.

François Amigorena départementales

‘Pour moi, Guy Lafite aurait fait un excellent maire de Biarritz et c’est pour cela que je l’ai accompagné. Au-delà de son étiquette de PRG.’ Michel Veunac retient la leçon en fait son premier adjoint chargé des finances. François Amigorena, lui, devient aussi adjoint. Mais cela est de l’histoire ancienne. François Amigorena assure que Guy Lafite l’a associé à Ghis Hayes avant de partir en voyage et sans l’en informer. Il décide alors de partir pour ces élections sans étiquettes. Lors d’une réunion orageuse, Michel Veunac et Guy Lafite tentent de l’en dissuader. En vain.

Fraçois Amigorena et Martine Vals ont pris deux suppléants ‘d’jeuns’, surfeurs et branchés : Jon Razin, président du Club de surf de la Côte des Basques et Isabelle Auzemy (respectivement à droite et à gauche sur notre photo)

‘Pour nous, faire de la politique c’est écouter, dialoguer, consulter, réfléchir, puis agir ensemble et efficacement au service de l’intérêt général, dit-il en compagnie de son binôme Martine Vals, cadre commercial et qui fut colistière, sans étiquette de Michel Veunac Nous sommes convaincus qu’obéir aux consignes d’un parti, c’est se priver de cette richesse de réflexion, d’échange et d’ouverture. C’est pourquoi nous souhaitons rassembler les Biarrots au-delà des partis dont les divisions et les clivages ne correspondent plus aux aspirations actuelles des citoyens, dit-il dans l’élan d’une loi Macron qui devait faire bouger les lignes ‘C’est cette conception de l’action publique que porte notre équipe. Nous défendrons les bonnes idées, d’où qu’elles viennent, avec pragmatisme et bon sens. Nous les mettrons au service de notre Ville, de notre Département et de leurs habitants pour une solidarité efficace, un développement économique et touristique dynamique et raisonné, une politique environnementale exigeante et responsable.’

Lors de la présentation de sa liste ("Agir pour Biarritz") à la presse se tenait discrètement au fond de la salle une femme, Mme Letamendia. ‘Je suis venue parce que Jon Razin est un ami de longue date de mon fils’, dit-elle en souriant et rappelant qu’elle avait toujours été un électron libre. Certes. Mais elle aussi l’épouse d’un certain... Didier Borotra.

Les autres listesLe Parti communiste sera représenté par Bernard Ithurbide qui a décidé de se lancer dans l’entreprise avec Sylvie Raffy. Leurs remplaçants seront Mayana Bastard et Jean-Pierre Labrousse, tous encartés communistes. Ils partent seuls sans le Parti de gauche et sans les Verts. Samantha Goïcoetchea et Jordan Lavignasse représenteront Debout la République à travers (DFL), Franck Perrin et Peggy Leprêtre, le Front national; enfin les abertzale Régine Daguerre et Serge Istèque, avec Anaiz Olçomendy et Txomin Duhalde représenteront EH Bai. ‘Nous avons le soutien de tous les élus abertzale de la ville. Contrairement à d’autres, nous restons unis."

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : DR et F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1975
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 24/09/2017

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

MLubin Politique | 24/09/2017

Dans les Landes, le PS conserve ses deux sièges de sénateurs