13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Des lycéens aquitains se prononcent sur la révision de la loi sur la bioéthique

15/05/2009 |

La fecondation in vitro

Mardi 12 mai, lors d'un colloque à l'université Bordeaux I, près de 200 jeunes Aquitains de six établissements publics et privés ont présenté leurs propositions de révision de la loi sur la bioéthique. Depuis huit mois, ils débattaient et réfléchissaient avec leurs enseignants et l'aide de spécialistes sur quatre thèmes : l'assistance médicale à la procréation (AMP), les tests génétiques, le don d'organes et les cellules souches. Leurs conclusions sont assez intattendues.

Leurs travaux sont, aux dires des chercheurs, « surprenants » par leur qualité. « Ils ont su sortir des clichés », se félicite le docteur Évelyne Bironneau, de l'Agence de biomédecine en Aquitaine, à l'initiative de l'opération. Les jeunes ont, au fil des jours, eu le temps de mûrir leur réflexion. Ainsi, les élèves du lycée Charles-Despiau, à Mont-de-Marsan, dans les Landes, sollicités pour plancher sur l'AMP, s'étaient dans un premier temps prononcés pour la légalisation des mères porteuses. Avant de faire marche arrière, car « cela pourrait engendrer trop de pertes de repères pour l'enfant ». « Un enfant issu d'une mère porteuse peut avoir jusqu'à cinq parents - parents adoptifs, mère porteuse, couple demandeur », explique Renaud du lycée Victor Louis à Talence.

Des lycéens prudents sur les questions de bioéthique

Les lycéens ont également rejeté l'idée de la gestation pour autrui pour des couples homosexuels. « Aujourd'hui, nous avons surtout besoin d'une directive européenne pour stopper le tourisme procréatif », estime Maelenn, une autre élève de Victor-Louis. « J'ai été surprise par leur conservatisme, réagit Aline Papaxanthos, médecin au centre d'assistance médicale à la procréation au CHU de Bordeaux. En fait, il ne leur apparaît pas vraiment nécessaire de bouleverser le cadre législatif actuel. »

Le médecin estime que c'est une bonne chose : alors que « la société actuelle, gagnée par le consumérisme, est tentée par le droit à l'enfant, explique-t-elle, les lycéens sont apparus très soucieux de protéger les droits de l'enfant, très préoccupés par les risques de marchandisation. Ils ont ainsi pris soin de préciser que si le principe des mères porteuses devait être avalisé, il fallait que celles-ci soient indemnisées, surtout pas rémunérées. » Dans le même esprit, les lycéens de Victor-Louis se sont prononcés pour le maintien de la gratuité du don de gamètes.

Sagesse encore sur les tests génétiques. Pour la classe de seconde du lycée Sainte-Marie-de-la-Bastide à Bordeaux, il faut maintenir l'interdiction de recourir aux tests ADN en dehors du domaine médical, judiciaire et scientifique, afin d'éviter toute discrimination vis-à-vis des assurances et de l'emploi.

Pour l'abaissement de l'âge des donneurs d'organes

S'agissant de la recherche sur les cellules souches embryonnaires, les élèves du lycée Jacques-Monod de Lescar, dans les Pyrénées-Atlantiques, se sont trouvés confrontés au dilemme habituel : est-il possible d'autoriser la recherche, sans attenter au respect dû à l'embryon ? 70 % d'entre eux étaient prêts à autoriser la recherche sur les embryons surnuméraires, mais la moitié de ceux-là avaient du mal à admettre la destruction de l'embryon qui l'accompagne. Au final, une majorité s'est dégagée pour refuser la création d'embryons pour la recherche. Et pour recommander la création d'une autorité mondiale de surveillance, afin de parer à tout trafic éventuel.

Leurs conclusions vont être envoyées aux parlementaires

Sur la question des dons d'organes, en revanche, les lycéens, beaucoup moins prudents, n'hésitent pas à proposer d'élargir le cercle des donneurs vivants aux amis et d'abaisser l'âge minimum de ces mêmes donneurs à 16 ans. Ils sont aussi pour que le choix de chacun (d'accord ou pas pour le prélèvement d'organes) soit consigné sur la carte vitale et pour une information systématique dans les lycées. Le tout, bien sûr, en respectant la gratuité du don. « Ce sujet les a tellement touchés que, depuis février, plusieurs d'entre eux ont pris une carte de donneur », relève Pascale Boutet, professeur d'histoire-géographie et d'éducation civique au lycée Victor-Louis. Les jeunes vont maintenant envoyer leurs propositions aux parlementaires chargés de la révision de la loi. Elles devraient aussi être mises en ligne sur le site des Etats généraux de la bioéthique.

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
295
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
rouillé bernard | 17/05/2009

ouf, j'ai eu peur pour moi, ma réflexion est purement égoïste.Je suis ouvrier, mariè et père de trois garçons de 21, 21 et 18 ans ,membre d'une association familiale de mon département(UDAF).Consulté par notre premier ministre sur le sujet bioétique, le débat fut immédiatement accaparé par les représentants des associations religieuses.Moi même de tradition catholique je me suis mis tout a coup a douter devant l'apathie dont faisait preuve les autres représentants d'associations ,comme si la chose était acquise dans notre société contemporaine .Ouvrant la conversation sur "les mères porteuses la recherche le respect de l'enfant" au sein de mon entreprise,j'ai eu l'impression de passer dans le tambour d'une machine à laver mode essorage.Moi si ma fille ne pouvait avoir d'enfant il est bien évident que je le porterais à sa place...oui d'accord mais si au lieu d'être une fille, ta fille soit un garçon et qui plus est vivrait avec un autre garçon? Quelle importance si c'est pour son bonheur....Inutile de vous dire que l'argumentation sur la filiation ,l'équilibre de l'enfant et son avenir sortait complètement de la conversation.La,on me prit pour un vieux ringard hors de mon temps ,pas à la page complètement dépassé ,le réact dans toute sa splendeur.Alors de lire votre blog ce dimanche matin après un petit déjeuner pénard je dis ouf...ouf,je ne dois pas avoir complètement décroché

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !