Devenez actionnaire d'aqui.fr

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/22 | SNCF Réseau annonce un trafic régional "très perturbé" lundi

    Lire

    Du 23 janvier 19h au 25 janvier 8h, de fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau ferroviaire suite à un mouvement social des aiguilleurs de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine. Le trafic sera très perturbé lundi au sud de Poitiers. Quelques circulations seront assurées sur la LGV entre Paris et Bordeaux durant la journée de lundi mais aucune au sud de Bordeaux. Le trafic régional sera quant à lui très faible.

  • 21/01/22 | Unités de méthanisation et de méthanation de Lescar: le chantier démarre

    Lire

    Sur le site Cap Ecologia à Lescar, près de Pau, l'ambitieux projet de transformation de l'usine de dépollution des eaux usées en unité de production de ressources énergétiques décarbonées démarre aujourd'hui avec la pose des premières pierres des usines de méthanisation et de méthanation du projet pensé par Suez. Les boues permettront de produire du biométhane, du biochar, du compostage mais aussi indirectement du méthane de synthèse... Objectif a terme de cet équipement: réduire les émissions de CO² de l'agglomération de 550 t/an.

  • 21/01/22 | À Brive, il va y avoir du sport !

    Lire

    Afin de s’immiscer dans l’aventure des Jeux Olympiques de Paris qui se dérouleront en 2024, la ville de Brive et son Agglo ont obtenu les labels « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux ». C’est l’occasion pour la ville corrézienne d’accueillir des délégations et clubs français et étrangers, en plus d’organiser des manifestations sportives importantes comme le meeting national d’Athlétisme qui se déroulera le 12 juin prochain. Plus d’infos sur http://www.brive.fr/

  • 21/01/22 | En Dordogne, les dépenses sociales grimpent

    Lire

    Le débat des orientations budgétaires du Département de la Dordogne a mis en lumière la forte hausse des dépenses sociales. Elles sont en augmentation de 4,5 % par an, soit 11 M€. Ce sont le RSA et le secteur de l'aide sociale à l'enfance qui enregistrent les plus fortes augmentations. L'Etat ne compense pas intégralement. En 2021, les dépenses sociales en Dordogne ont représenté 258 M€. Elles devraient atteindre 273 M€ cette année, soit une progression de 6 %.

  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales: Didier Guillaume est venu creuser son sillon à Biarritz

13/01/2020 | Le ministre de l'Agriculture a fait valoir son expérience gouvernementale qu'il dédierait à Biarritz pour un nouveau départ

1

Le hall du jaï alaï était bondé, quand samedi le ministre de l'Agriculture a lancé sa candidature. Dans son panier: trois adjoints, trois conseillers municipaux d'opposition. Sous l'œil d'une noria de caméras, dont les chaînes d'info en continu. Pour rappeler aussi sa dimension nationale dans ce duel interministériel aussi. Sur le thème "les histoires d'amour finissent mal en général", il a dressé son ambition d'un renouveau pour Biarritz. Sans faire trembler sa main quand il s'agira de prendre de décisions pour la non capitale la plus connue dans le monde; à laquelle il veut donner "une impulsion"

Pendant quarante minutes, en présence de ses supporters, futurs colistiers et la presse, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a ratissé large en annonçant sa candidature à la mairie de Biarritz. Normal dira-t-on, pour un ministre qui se veut proche des agriculteurs. Mais la fenaison n'est pas encore à l'ordre du jour ; samedi, c'était plutôt l'heure des semailles avec trois graines dont il espère qu'elles prendront. Trois adjoints de la majorité et non des moindres: Guy Lafite, Macroniste compatible de la première heure et premier adjoint chargé des finances qui a estimé, dès le mois de juillet que la messe était dite et les carottes étaient cuites: Michel Veunac ne pourrait rassembler pour un prochain mandat; Michel Poueyts, de plus abertzale bon teint; Régine Daguerre, chargée de la Petite enfance et des personnes âgées. En guise de gratitude, il  a pourtant souligné, on le lira plus bas, qu'aucun de ces adjoints ne seraient de nouveau adjoint s'il l'emportait estimant: "Il faut se transformer et transmettre à une nouvelle génération."
 Comme était présente une partie de la liste éphémère "Changer d'ère", un conglomérat de quadras fort sympathique, politiquement parlant très clean, mi LREM, mi-Modem, légèrement Républicain pour certains par leurs parents, se retrouvait en bonne place aux côtés de Didier Guillaume, dont Philippe Nalpas, un collaborateur du sénateur républicain Max Brisson. Encore très indécis sur son positionnement du devenir de cette mairie de Biarritz qui lui a échappé en 2014. Le tout, ce n'était pas anodin, sous l'œil de nombreuses caméras d'info continue. Histoire de montrer aussi la dimension nationale de sa confrontation avec le secrétaire d'État au tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, également en piste qui s'est aussi amouraché de la Ville et est le compagnon de la sénatrice Frédérique Espagnac. 

Par amour pour la ville et par raison pour les élections

« Je ne me présente pas par amour mais par raison pour cette élection » a-t-il lancé. Avant de moduler légèrement plus tard: "Je viens là par amour pour Biarritz et par raison pour cette élection", justifiait-il. Comme semblait en témoigner son affiche de campagne, derrière lui, sobrement intitulée "Biarritz!". En couleur rouge BO et avec un point d'exclamation.
"Il fallait dépasser le vieux monde, non pas pour arriver à quelque chose de tout nouveau mais à quelque chose de différent. Être capable de faire travailler des femmes et des hommes ensemble quelles que soient leurs origines, leur religion, leur engagement politique. Le rassemblement ce n'est pas effacer ce qui nous différencie, c'est rassembler ce qui nous différencie pour nous rapprocher. Je peux mener cette incarnation je peux l'assurer. Ministre, j'ai acquis cette expérience, j'ai noué de nombreuses relations au niveau européen et international et je veux mettre au profit de notre ville cette expérience. Mon ambition n'est pas d'être maire de Biarritz, mon ambition c'est Biarritz, de faire rayonner notre ville et faire en sorte que le quotidien des Biarrots s'améliore. Cette ville a besoin d'impulsion. Non pas que ce qui a été fait n'est pas un bon travail mais tout simplement parce qu'il faut passer à la vitesse supérieure. Ne pas avoir la main qui tremble pour prendre des décisions. Et c'est cette impulsion, cette incarnation, ces décisions que je veux représenter. J'ai ici des représentants de La République en marche, du parti Les Républicains, des abertzale (NDLR.-Nationalistes basque), des hommes et des femmes de droite, de gauche, d'autres qui ne sont pas engagés, des représentants de la majorité et de l'opposition municipale, mais ce qui nous rassemble est le plus important. "
Et de rendre hommage à Guy Lafite, "qui a fait en sorte que les finances de cette ville soient très bonnes. Sur le dossier de l'Hôtel du Palais, il a été un acteur majeur auprès du maire pour que l'Hôtel du Palais reste biarrot. Maire, je ne laisserai jamais vendre les bijoux de famille. L'objectif de mon engagement est que s'il y a débat, il faut que cette ville devienne apaisée et il faut continuer à la faire rayonner. Biarritz est la seule ville non capitale à être connue dans le monde entier."
Et de poursuivre: "Quand je présenterai ma liste, vous le verrez les lignes bougeront. Aucun adjoint de l'actuelle municipalité ne sera adjoint dans la municipalité que je conduirai si je suis élu. Il faut changer, il faut se transformer. J'ai besoin de l'expérience solide acquise par les adjoints sortants et j'ai besoin de transmettre à une nouvelle génération car il est temps que Biarritz soit gérée par une nouvelle génération. " Avec cette précision: "Aucun membre de notre équipe n'attaquera jamais aucun autre candidat. Dans une élection municipale, il n'y a pas d'adversaire: c'est projet contre projet." Une porte ouverte en somme pour le deuxième tour...

Un programme plein de bonnes intentions

Quand le ministre s'était rendu à l'inauguration de Lurrama, le salon de l'agriculture basque, ou auparavant à l'inauguration du nouveau laboratoire des jambons de la famille Montauzer, en pays de Bidache, les observateurs avaient noté que, tel le petit Poucet, l'élu de la Drome avait laissé quelques petits cailloux, comme des points de rencontre conceptuels avec la Confédération paysanne ELB (Euskal Herriko Laborarien Batasuna) -dont l'ancien élu de la Drôme écorchera -forcément- la traduction). Un programme alimentaire favorisant les circuits courts dans la restauration scolaire, comme privée, un plan d'enseignement des langues dans les écoles, dont l'Espagnol et évidemment le basque; le transports gratuits pour les personnes âgées, la propreté de l'eau, l'assainissement etc... Bref une petite démo de la connaissance d'une ville pour mettre aussi à dix mètres ceux qui l'accusent de parachutage. "Je vient ici depuis plus de 40 ans et mon épouse est enseignante dans l'agglomération". Avant de conclure: "Il faut se mettre en phase avec la sociologie de Biarritz: 50% de la population actuelle n'y est pas née!"

 Une intervention remarquée sur les prisonniers basques

"Tous les maires de l'Agglomération ont signé l'appel à cette manifestation et je soutiens cette manifestation", suite à la motion qu'avaient votée à l'unanimité les conseillers communautaires des 158 communes du Pays basque. "Il y a encore des choses qui se feront avant de rappeler la phrase du président Macron "Ne faisons pas bégayer l'histoire". (NDLR.- Formule qui allait être reprise sur les banderoles des manifestants quelques heures plus tard). Oui, il faut absolument que nous avancions sur le sujet. L'Histoire ne doit pas bégayer, mais elle doit se faire dans le cadre de la République et le président y est très attentif."
Le douro est lancé comme on dit au jaï alaï de Biarritz, capitale européenne de la Cesta punta. Avec une question subsidiaire malgré tout: ce jour, le président Macron se rend à Pau. Chez François Bayrou, le maire, dont on sait qu'il a été faiseur – ou défaiseur — de rois sur la Côte basque. Qui donc depuis la ville d'Henri IV sera adoubé? Le secrétaire d'État au tourisme ou le ministre de l'Agriculture?

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
6085
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 19/01/2022

Les Pyrénées-Atlantiques concentrées sur le social, le logement, la jeunesse et la LGV!

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux a présenté ses voeux à la presse le 11 janvier 2022 Politique | 13/01/2022

Bordeaux, « une ville toujours plus solidaire et ouverte au monde » en 2022

Xavier Fortinon, président du Département des Landes Politique | 12/01/2022

Santé, élevage, foncier : des voeux landais sous le signe de la gestion de crises

François Bayrou a adressé ses voeux aux corps constitués dans une vidéo en direct depuis le Palais Beaumont Politique | 11/01/2022

François Bayrou porteur de bonnes nouvelles pour l'hôpital de Pau en 2022

Alain Rousset lors de ses voeux à la presse le 7 janvier 2022 Politique | 10/01/2022

Alain Rousset pose les transitions, la réindustrialisation et la justice sociale au menu de 2022

Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne Politique | 07/01/2022

Le Département de la Dordogne veut renforcer son attractivité

Jean-Luc Gleyze, président du conseil départemental de Gironde lors de la présentation de ses voeux à la presse pour 2022 Politique | 06/01/2022

Gironde : La participation citoyenne "grande cause départementale" en 2022

Vote à main levée du plan de financement du GPSO conseil régional de Nouvelle-Aquitaine Politique | 15/12/2021

"Délibération historique" : la Nouvelle-Aquitaine dit Oui au plan de financement du GPSO

vote budget primitif département 2022 une Politique | 15/12/2021

Gironde: Jean-Luc Gleyze a présenté sa feuille de route pour le mandat 2021-2028

Conférence de presse pré-plénière Alain Rousset Sandrine Derville Politique | 13/12/2021

GPSO, orientations budgétaires : Jours de plénière au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

A Pau, les acteurs de la sécurité ont signé le 6 décembre 2021 leur nouvelle stratégie locale de la prévention de la délinquance 2021-2024 Politique | 09/12/2021

Pau : L' "exemplaire coordination" des acteurs, clé du succès de la prévention de la délinquance

Membres du Conseil des Sages en présence du maire de Cenon Jean-François Egron Politique | 02/12/2021

Cenon : Installation du Conseil des Sages, symbole de démocratie participative locale

Jean-Sébastien Lamontagne, nouveau préfet de la Dordogne Politique | 24/11/2021

Jean-Sébastien Lamontagne est le nouveau préfet de la Dordogne

Signature du Plan d'Actions Régional pour l'Entrepreneuriat des Femmes (PAREF) par Elisabeth Moreno, ministre chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances, lors d'une visite d'une pépinière d'entreprises Politique | 30/10/2021

La Ministre Elisabeth Moreno à Bordeaux pour soutenir l'entrepreneuriat féminin

Fabienne Balussou, nouvelle préfète de la Haute-Vienne, a rencontré les représentants de la presse Politique | 28/10/2021

La nouvelle préfète de la Haute-Vienne a pris ses fonctions