Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/04/20 | Tourisme : plus de 80 % de perte pour les professionnels charentais en trois semaines

    Lire

    Le baromètre de suivi de l’impact du Covid19 sur l’activité touristique des Charentes lancé depuis le 24 mars par Charentes Tourisme indique que plus de 71% des établissements enregistrent une perte actuelle de chiffre d’affaires supérieure à 80%. Un chiffre "inquiétant" pour Charentes Tourisme, qui craint à court terme la fermeture définitive d'établissements. Charentes Tourisme a mis en place un dispositif d'informations aux professionnels: Tel.05 46 31 76 38 et sur pro@charentestourisme.com

  • 06/04/20 | Géolocalisation des commerçants, artisans et autres services à Villenave d'Ornon grâce à une carte interactive

    Lire

    Pour venir en aide aux Villenavaises et Villenavais dans l'organisation de leur quotidien pendant la période de confinement la Ville de Villenave d'Ornon lance une cartographie spécifique à la gestion de crise solidaire : www.villenavedornon.city. Elle permet de géolocaliser les commerçants, artisans et services ouverts ou en fonctionnement, en précisant si ceux-ci proposent des horaires spécifiques pour le personnel soignant, les personnes âgées ou vulnérables ainsi que toute autre disposition prise face à la période de crise sanitaire, telle que la possibilité de livraison à domicile ou de commande à emporter.

  • 06/04/20 | Manger local, frais et sain dans le Grand Villeneuvois

    Lire

    Ils sont fermiers, producteurs, maraîchers, agriculteurs, éleveurs ou artisans alimentaires du territoire. Pour faire face à la crise sanitaire que nous vivons, ils ont décidé de proposer leurs produits en vente directe, points relais ou livraison. La liste s’enrichit chaque jour et les informations sont mises à jour au quotidien par chacun, en fonction de ses stocks. Retrouvez-les sur : www.producteursvilleneuvois.com

  • 06/04/20 | Landes : 100 000 € pour les projets solidaires

    Lire

    Dans le cadre de la crise du Covid-19, le Département des Landes lance un appel à projets solidaires qui s’adresse aux associations voulant s’engager dans la lutte contre l’isolement des personnes vulnérables (personnes âgées à domicile, personnes en situation de handicap, personnes vivant dans la rue, personnes vivant seule, familles en difficulté….). Doté de 100 000€, ce nouveau dispositif permettra d'attribuer 2000 € maximum par structure. Pour candidater, les associations sont invitées à adresser une présentation succincte de leur action à l’adresse : covid19projet@landes.fr.

  • 06/04/20 | Charente-Maritime : un service de téléconsultation à Royan

    Lire

    Dans le but de décharger les médecins de ville, un service de téléconsultation pour des soupçons de Covid-19 est mis en place à partir du lundi 6 avril jusqu’au 31 mai. Les patients pourront appeler un numéro de téléphone dédié, le 05 46 76 58 52 (9h-12h et 14h-17h). Ils seront alors en contact avec un secrétariat qui pourra leur fixer un rendez-vous et les aider dans la démarche de prise de rendez-vous en ligne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Didier Lallement, le nouveau préfet de région pense "environnement"

14/12/2017 | Avant de rencontrer les 11 autres préfets et grands élus de son territoire, le nouveau Préfet de la Région Nouvelle-Aquitaine, s'est présenté à la presse.

Didier Lallement, Préfet de la Région Nouvelle-Aquitaine, en poste depuis le 11 décembre 2017

Officiellement arrivé lundi à la suite de Pierre Dartout, Didier Lallement nouveau Préfet de région Nouvelle-Aquitaine, de la Zone de défense Sud Ouest et de la Gironde, s'est présenté ce mercredi à la presse. L'occasion d'évoquer sa carrière qui l'a amené à « découvrir l'Etat dans toutes ses facettes et ses différentes sphères », et de partager son premier regard sur quelques dossiers régionaux. Un regard marqué d'un intérêt fort sur les questions environnementales, l'homme ayant été particulièrement marqué en cela par un passage de 2005 à 2010 au « super ministère » de l'Ecologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Il y aura d'ailleurs croisé pour quelques semaines Alain Juppé, avant que le Ministère ne passe aux mains de Jean-Louis Borloo.

Là où son prédécesseur Pierre Dartout était d'origine Limousine, amateur de rugby, et ayant assumé des responsabilités dans les Pyrénées-Atlantiques, Didier Lallement l'admet volontiers, hormis quelques passages à Bordeaux, il ne connaît pas la région dans laquelle il vient d'arriver. Ce qui, glisse-t-il « peut parfois être un avantage ». En tout état de cause, la nouveauté et le changement de sphères et de lieux à l'intérieur de l'appareil d'Etat est pour le moins un marqueur du parcours du haut fonctionnaire. A son actif, notamment, et dans le désordre, cinq postes de Directeur d'administration centrale, trois années de présidence de la section énergie à la Cour des comptes, où il a d'ailleurs accueilli Vincent Feltesse il y a quelque mois, ou encore plusieurs postes territoriaux à la tête de préfectures de département et de région. Pour autant, une responsabilité à la dimension de la Nouvelle-Aquitaine, (12 départements suite à la réforme territoriale), c'est « une première » pour lui, avec « le défi d'animer sur une telle échelle la collégialité des préfets et la synergie des services de l'Etat ».

"Nous constatons de visu le changement climatique"
De ce riche parcours, il retient spontanément qu'il « connaît bien » les Ministères de l'Intérieur et de l'Ecologie. Un ministère qu'il considère d'ailleurs comme devant être « aussi important que le ministère de l'Intérieur ». Il ne dit pas le mot, mais le nouveau Préfet de Région de Nouvelle-Aquitaine a clairement en la matière quelques ''convictions''. « Nous sommes une génération qui constate de visu le changement climatique », regrette-t-il citant l'érosion du littoral « comme une situation d'urgence et de gravité », la disparition des insectes ou encore la nécessaire préservation de l'habitat animal « à traiter de la même façon que l'habitat humain ». Un penchant sur les sujets environnementaux qui traverse aussi ses analyses des dossiers régionaux.
Des dossiers dont la priorité reste « le pack sécuritaire ». Un ''deux en un'', « absolument essentiel » qui recouvre la menace terroriste, « qui existe , même s'il y a des phénomènes de radicalisation moins spectaculaires que sur d'autres territoires», et la sécurité publique avec « une région soumise aux cambriolages ». Second gros dossier, l'unité de la région en terme de « cohérence de développement entre un littoral et une métropole particulièrement dynamiques, et un arrière-pays qui l'est moins. »

"Il faut une suite à l'histoire de la LGV"
Sur la Métropole, le Préfet présent depuis quelques jours a ainsi déjà pu constater que le « problème de transport est prégnant ». Vantant les Assises de la mobilité mises en oeuvre par son prédécesseur et les idées qui sont écloses, Didider Lallement, prêche déjà non pas pour une solution unique mais pour une multiplicité des solutions « concrètes et visibles par les habitants » pour répondre au problème de trafic de la rocade bordelaise notamment. « Stockage des poids lourds, utilisation de la bande d'arrêt d'urgence, amélioration du réseau ferré... Sans doute la réponse est dans la complémentarité des solutions. » La solutions des barreaux autoroutiers suscite par contre, un moindre enthousiasme : «  c'est une solution à 20 ans. Il faut des solutions qui soient à l'échelle du développement très rapide de la métropole », estime-t-il.
Sur la question des transports et plus particulièrement de la LGV, « maintenant qu'elle est arrivée à Bordeaux, il faut une suite à l'histoire de la LGV mais pour ça, il faut des financements et que la Déclaration d'Utilité Publique ne soit pas annulée par la justice, et sur ces deux points, ça dépasse le cadre des compétences du Préfet de Région ». Tout est dans la nuance donc. Cela dit, relancé sur la proposition d'Alain Rousset de mettre en place une écotaxe sur les poids lourds, comme base de financement, Didier Lallement retrouve sourire et nuance : « A titre personnel, je suis un initiateur de la taxe sur les poids lourds qui a entre-temps été abandonnée, je suis donc plutôt favorable à l'idée. Mais en temps que Préfet de région, je ne peux pas me prononcer »...

"L'environnement n'est pas contre le monde agricole"
Nuance, teintée de transition énergétique, aussi sur les sujets économiques et notamment sur le dossier Ford Aquitaine Industrie. Reconnaissant le dossier comme « extrêmement préoccupant », et « souhaitant ardemment » que les projets de nouvelle boite de vitesse de Ford se fasse au sein de l'usine de Blanquefort, le Préfet de région s'interroge aussi sur la pérennité de cette solution. « Avec le développement incontournable de la voiture électrique (dans laquelle il n'y a pas de boite de vitesse, ndlr) cette solution, si elle est souhaitable aujourd'hui, n'est pas une solution de long terme », avertit-il.
Questionné sur le premier secteur économique de la région, l'agriculture, ses convictions restent de mise en évoquant la nécessité pour l'agriculture de s'adapter aux attentes de la société avec l'illustration du bio. « L'environnement n'est pas contre le monde agricole, sinon tout le monde a perdu. Mais en même temps, il faut penser un autre modèle que celui qui a été imposé, car il l'a été, aux agriculteurs depuis des décennies. Il faut sortir de ce modèle destructeur, y compris pour eux-mêmes. C'est une question difficile car la PAC n'est pas construite comme ça, ce qui fait porter la contradiction sur les agriculteurs eux-mêmes. Il faut les accompagner pour qu'il ne se sentent pas marginaliser ». Autrement dit « éviter la rupture » avec le monde agricole et dans le même temps, ajoute-t-il soutenir « la ruralité ».

Un discours souvent tout en nuances... dans l'attente de l'épreuve des faits.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7845
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jacqueline Dubois, députée de la 4e circonscription de la Dordogne Politique | 06/04/2020

Jacqueline Dubois, députée de Dordogne "en période de confinement, il y a autant d'activité, sinon plus"

Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces

Mairie Agen Politique | 16/03/2020

1er tour en Lot-et-Garonne : Jean Dionis réélu haut la main à Agen, Patrick Cassany et Daniel Benquet en ballotage défavorable à Villeneuve/Lot et Marmande

municipales Gironde Politique | 16/03/2020

Municipales en Gironde : Bordeaux divisée, premier bilan contrasté et forte abstention

illustration élections municipales Politique | 16/03/2020

Pyrénées-Atlantiques : Du suspens et des surprises à l'issue du premier tour des municipales

La Rochelle Politique | 16/03/2020

Charente-Maritime : vers une triangulaire ou un duel serré à La Rochelle

Carte électorale Politique | 16/03/2020

Angoulême reste à droite, 2nd tour serré ailleurs

aaaa Politique | 16/03/2020

Municipales dans la Vienne. Une triangulaire à Poitiers et Abelin élu dès le 1er tour

Election à Limoges Politique | 16/03/2020

L’abstention grand vainqueur en Haute-Vienne avec 57,27%