18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Dix jours avant les Européennes, Pierre Larrouturou et Nouvelle Donne en appellent à "la nécessité d'un nouveau modèle politique"

13/05/2014 | Présent ce lundi 12 mai à la librairie la Machine à Lire à Bordeaux, Pierre Larrouturou a présenté les grandes lignes de son dernière ouvrage "La grande trahison"

Jean-Claude Guicheney et Pierre Larrouturou le 12 mai à La Machine à Lire pour la présentation du livre "La grande Trahison"

"La grande trahison; Les élites ont abdiqué, à nous de reprendre la main". Un titre et un sous-titre "qui veulent bien dire ce qu'ils veulent dire", pour reprendre les mots de Pierre Larrouturou, venu ce lundi 12 mai à la Machine à Lire, présenter son dernier ouvrage paru chez Flammarion il y a quelques jours, avant de se rendre, un peu plus tard dans la soirée au Rocher de Palmer, à un meeting de Nouvelle Donne, parti qu'il a co-fondé en novembre dernier. Evoquant tour à tour l'importance des imminentes élections Européennes, l'actuel contexte politique ou l'urgence de la transition énergétique, il a semble-t-il su séduire et convaincre un public venu nombreux à la librairie bordelaise.

Avant que Pierre Larrouturou n'arrive et ne s'exprime devant la cinquantaine de personnes venue l'écouter parler de son dernier ouvrage ce lundi 12 mai à la Machine à Lire, c'est le conseiller régional de Lot-et-Garonne et cofondateur du parti Nouvelle Donne Patrick Beauvillard qui a pris la parole aux côtés de Jean-Claude Guicheney, animateur de cette rencontre. Interrogé sur ce nouveau parti tout juste cinq mois après son lancement, P. Beauvillard a insisté sur le contexte de création de Nouvelle Donne: "Cinq points sont les pilliers de ce nouveau parti politique français lancé par Pierre Larrouturou en novembre dernier, cinq crises considérables et dommageables qu'il est urgent de contrer: la crise de la croissance, la crise environnementale, la crise de la productivité, la crise européene et la crise démocratique." Répondant alors à une question de l'auditoire s'interrogeant sur les réponses à donner à ce "constat désolant", il a rappelé avec lucidité que ni lui ni les autres membres du parti n'avaient toutes les réponses mais que chacun voulait très fortement "prendre la responsabilité de se poser ces questions" et proposer au citoyen une offre politique "plus nuancée" que celle présentée aujourd'hui, une offre qui ne soit "ni obsolète ni révolutionnaire" mais qui "agisse, tente des choses et représente de manière cohérente ceux et celles qui se sentent depuis trop longtemps étrangers à ce qui se dit à l'Assemblée Nationale". Insistant également sur la richesse des "paysages et horizons différents" des membres de Nouvelle Donne (citoyens, élus et militants ou figures médiatiques venant aussi bien du Front de Gauche, d'EELV, du PS que du Modem) mais aussi sur "la nécessité de renouveller la carte territoriale afin qu'elle soit au service du citoyen", Patrick Beauvillard a ensuite laissé la parole à Pierre Larrouturou avant que ce dernier n'aille au meeting prévu un peu plus tard dans la soirée au Rocher de Palmer.

Marquer une rupture et inventer un nouveau modèle politique Auteur de nombreux ouvrages depuis 1994, P. Larrouturou a sorti, la semaine dernière chez Flamamrion, "La grande trahison", un titre très évocateur sur ce qu'il pense du contexte politique actuel. Interrogé par J.C Guicheney sur l'organisation de son livre, il l'a présenté s'articulant en quatre points: l'analyse, le réquisitoire, le programme et l'appel, positionnant ainsi son propos de "manière panoramique", entre constat présent et projets d'avenir. Revenant sur le terme de "crise" employé de manière quasi-systématique ces dernières années, il a pointé du doigt "l'importance lexicale" à accorder au nouveau système politique envisagé par Nouvelle Donne: "Nous préférons parler de rupture plutôt que de crise, une crise signifierait qu'on souhaite revenir à un modèle connu avant alors que non, c'est là qu'est le point névralgique de notre vision commune, nous ne voulons pas de retour en arrière mais bel et bien un élan en avant adapté aux préoccupations d'aujourd'hui".

La question de la transition énergétique en ligne de mire A moins de deux semaines des élections Européennes, Pierre Larrouturou a rappelé combien le parti Nouvelle Donne (comptant aujourd'hui près de 8000 adhérents) espérait "profiter de ce rendez-vous électoral pour envoyer un message clair afin d'éviter le chaos annoncé si jamais le contexte politique demeurait tel qu'il est aujourd'hui". Rebondissant sur l'idée de crise démocratique évoquée un peu plus tôt par Patrick Beauvillard, il a insisté sur la place essentielle du citoyen dans ce renouveau espéré: " Il ne peut y avoir de nouveaux traités sans référendums. On ne doit pas se méfier du peuple comme c'est trop souvent le cas aujourd'hui, la convergence sociale doit revenir au centre du propos et ne pas être étouffée par des systèmes usés et usants". Enfin, P. Larrouturou a fini son intervention par tirer la sonnette d'alarme concernant la transition énergétique, rappelant ainsi qu'il s'agissait de l'un des sujets les plus urgents à traiter, un point essentiel dont l'objectif est de "sauver le climat " mais aussi de "créer de l'emploi", deux "préoccupations primordiales" dans le contexte actuel. Avant de rejoindre la salle cenonnaise, l'auteur de "La grande trahison" a conclu en affirmant qu'il fallait "absolument aujourd'hui des hommes et des femmes qui respectent leurs engagements, qui mouillent leurs chemises sans craintes afin que le citoyen regagne la confiance qu'il a perdu depuis quelques temps maintenant".

Meeting Nouvelle Donne le 12 mai 2014 au Rocher de Palmer à Cenon

Le public largement au rendez-vous à PalmerEn deuxième partie de soirée au Rocher de Palmer à Cenon, le public est également venu nombreux pour assister au meeting de Nouvelle Donne en vue des élections européennes. La salle de 650 places assises de l'infrastructure était quasi pleine : une audience venue de toute l'Aquitaine qui, visiblement, dépassait les attentes des organisateurs de la soirée sans pour autant réellement les surprendre puisque de leur propre mot, le public était déjà largement au rendez-vous lors des précédents meetings du mouvement politique, né il y  tout juste 6 mois (600 personne à Grenoble, 300 à Bayonne).
Au programme de la soirée, présentation des candidats locaux menés par la tête de liste Joseph Boussion (29 ans de Bayonne), ainsi que des grandes thématiques et propositions phares du mouvement: la Banque centrale européenne, l'aide alimentaire européenne ou encore l'urgence environnementale, le tout livré à l'analyse économique de Pierre Larrouturou, président et cofondateur du mouvement, lui même tête de liste en Ile-de-France.
Parmi les axes forts des candidats dont ce 12 mai marquait, pour nombre d'entre eux, leur baptême politique: la critique d'une Europe «trop élargie mais pas assez approfondie» conduisant le parti à proposer une «avant-garde démocratique, sociale et environnementale, composée de 10 pays prêts à aller plus avant dans ces trois directions». Pour y parvenir, Nouvelle donne propose notamment «un traité de convergence sociale», à l'image du traité de convergence financière de Maastricht, «une Europe qui sort de l'austérité, sans pour autant laisser aller la dette et le déficit» en proposant un financement de la dette publique à 1%, par un mécanisme de prêt incluant BCE et BEI; une «lutte contre les paradis fiscaux et le dumping social» avec l'exigence d'une transparence bancaire et la création d'un impôt européen sur les bénéfices (et non plus national), et enfin, au regard de l'urgence environnementale évoquée plus haut: 1000 Mds € pour le climat, au rytme de 20Mds par an pendant 20 ans pour chaque pays. Des présentations simples et didactiques qui semblent, à l'applaudimètre, avoir convaincu le public de Palmer, ce lundi soir.

Plus d'infos: www.nouvelledonne.fr

Lise Gallitre et Solène Méric
Par Lise Gallitre et Solène Méric

Crédit Photo : aqui.fr

Elections européennes -  2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1130
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Bernard MOREAU | 13/05/2014

Merci pour la qualité de ce compte-rendu, clair, précis et fidèle aux idées de ND.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 24/09/2017

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

MLubin Politique | 24/09/2017

Dans les Landes, le PS conserve ses deux sièges de sénateurs