Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Dordogne : le dossier Beynac s'invite au débat des orientations budgétaires

14/01/2019 | Le dossier de la déviation de Beynac dont le chantier a été stoppé le 28 décembre par le Conseil d'Etat a monopolisé lundi les débats du Conseil départemental.

Les élus du Département de la Dordogne réunis en session plénière

La réunion plénière du Conseil départemental de la Dordogne devait être consacrée quasi exclusivement aux orientations budgétaires de 2019. Comme on pouvait l'imaginer, la suspension du chantier de Beynac s'est invitée aux débats et a donné lieu des joutes verbales entre majorité et opposition. Il a donc fallu attendre l'après-midi pour entrer dans le vif du sujet. Le président socialiste Germinal Peiro a annoncé qu'il ne souhaite pas augmenter la part départementale de la taxe sur le foncier bâti en 2019 après trois années de hausse. L'opposition salue cette position mais juge cette décision tardive.

Plus de deux heures, c'est le temps qui a été consacré au chantier du contournement de Beynac, suspendu par le Conseil d'état depuis le 28 décembre. Le sujet était inévitable à cette première réunion du Conseil départemental de la Dordogne, consacrée aux orientations budgétaires 2019. Une plaquette, consacrée à l'arrêt du chantier et ses conséquences  a même été disposée sur les pupitres.  Germinal Peiro, président socialiste du Département, ne cesse de marteler que " la décision du Conseil d'état est provisoire. Le Tribunal administratif de Bordeaux devra se prononcer sur le fond dans plusieurs semaines. Les opposants ont été déboutés dix fois. Le vrai scandale, c'est qu'on joue avec l'argent public et celui des contribuables périgourdins.

"Un sale coup pour le milieu rural"

Dans une très longue intervention, il a rappelé l'historique de ce dossier vieux de plus de 30 ans, avec la déclaration d'utilité publique validée en 2001 et en 2010, les différentes étapes. Il a évoqué les conséquences économiques sur les entreprises dont la plupart sont locales, avec une centaine de salariés au chômage dès cette semaine, les incidences environnementales et sur la sécurité routière en particulier celle des cyclistes, dont bon nombre d'associations et pas des moindres jugent la traversée du bourg de Beynac très dangereuse. Avec virulence, il dénonce "une situation ubuesque et aujourd'hui pas comprise y compris par des élus et des concitoyens qui au départ étaient contre. Ils décrivent une décision scandaleuse. " De nombreux élus, de la majorité, ont pris ensuite la parole, pour dénoncer ce qu'ils appellent un sale coup pour le milieu rural, malgré le soutien dans ce dossier du Premier Ministre. Les élus de l'opposition, Dominique Bousquet en tête, évoquent un discours très bien rodé pour signifier qu'il faut trouver de nouveaux arguments pour que le tribunal administratif de Bordeaux autorise la poursuite du chantier. Il dénonce de la part du président du Conseil départemental un entêtement et une précipitation à faire avancer les travaux le plus vite possible avant que le Conseil d'état prenne la décision de suspendre les travaux.

Pour Sylvie Chevalier, conseillère départementale du Bergeracois et présidente du Comité départemental de tourisme, il faut sortir de l'impasse et ce dossier met aussi en valeur de nouvelles mobilités, notamment les modes doux. La réponse du tribunal administratif de Bordeaux mettra plusieurs mois. Si le projet est définitivement stoppé d'ici quelques mois, Germinal Peiro a promis que le démantélement du chantier ne sera pas réalisé aux frais de la collectivité.  Pour Thierry Boidé, représentant l'opposition, il y a avait d'autres solutions, pointant l'unique responsabilité du président du Département , surtout si le dossier se révèle être stoppé définitivement dans les prochaines semaines. 

Pas d'augmentation de la fiscalité

Il a donc falliu attendre la toute fin de matinée voire le début d'après midi, après les réunions des commissions, pour aborder véritablement les orientations budgétaires. Première bonne nouvelle, la part départementale de la taxe sur le foncier bâti ne devrait pas augmenter en 2019,  contrairement à ce qui était envisagé. Elle représente 20 % des recettes budgétaires. La crise des gilets jaunes et les revendications liées au pouvoir d'achat ne sont sans doute pas étrangères à cette décision. Le Conseil départemental justifie cette décision par la bonne gestion de ces dernières années, les économies drastiques dans le fonctionnement de l'institution : stabilité des dépenses de personnel, renégociation de la dette, hausse des impôts les trois premières années.

Côté recettes toujours, la collectivité a préféré jouer la prudence concernant le produit des droits de mutation, autour de 51 millions d'euros. Les recettes d'investissement s'élèvent à 52,74 millions d'euros. Le prochain budget primitif devrait donc s'établir à 510, 7 millions d'euros. En 2019, le conseil départemental devrait poursuivre la diminution progressive du recours à l'emprunt, de l'ordre de - 500 000 euros par an, contenir la dette et conforter les économies de fonctionnement déjà réalisées.  Le niveau d'investissements devrait être du même niveau qu'en 2018. Pourtant, la Dordogne enregistre une forte hausse de 3,5 % des dépenses sociales, liées au financement du RSA et aux aides pour les personnes handicapées. Le Département rique de dépasser le seuil fixé par l'Etat à 1,2 % d'augmentation de ses dépenses de fonctionnement, et Germinal Peiro redoute "un mauvais coup de l'Etat", qui se caractériserait par une nouvelle ponction. Les dépenses de fonctionnement vont augmenter de 1.9% en Dordogne en 2019 et vont s'élever 410, 20 millions d'euros. L'opposition a salué la décision de ne pas augmenter les impôts des Périgourdins. Elle la juge tardive et elle estime qu'on pouvait aller beaucoup plus loin en matière d'économie,  estimant que la collectivité était encore proche du seuil d'alerte en termes d'endettement . "On s'en éloigne" a répondu Germinal Peiro.

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4316
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Photo d'illustration urne vote élection Politique | 22/06/2021

Elections régionales : Ni accord, ni fusion de listes en vue du second tour

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 21/06/2021

Régionales : Rousset en tête, EELV avance, le RN recule, droite et centre s'évitent... Demain quelles alliances ?

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 21/06/2021

Départementales dans les Pyrénées-Atlantiques : entre abstention, prime aux sortants et progression d'EH Bai

Les conseillers départementaux de la Gironde dans l'hémicycle Politique | 21/06/2021

Départementales en Gironde : les sortants plébiscités, Jean-Luc Gleyze réélu au premier tour

Il faut un sursaut de participation dimanche prochain Politique | 21/06/2021

Départementales en Dordogne : la prime aux sortants

Le premier tour des élections départementales a eu lieu ce dimanche 20 juin 2021 Politique | 21/06/2021

Élections départementales dans la Vienne : la majorité départementale en ballottage favorable

Carte électorale Politique | 21/06/2021

Aucun candidat élu aux Départementales en Haute-Vienne, abstention record

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 16/06/2021

Elections régionales: Quels candidats pour quelles compétences ?

La gauche espère conserver la majorité à l'assemblée départementales Politique | 15/06/2021

Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

Illustration urne Politique | 15/06/2021

Elections départementales en Charente : la droite mise sur ses têtes d'affiche

Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet