Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

13/06/19 : Charente : La 12e édition du Film Francophone d'Angoulême se déroulera du mardi 20 au dimanche 25 août. Cette année, le festival rendra hommage au cinéma luxembourgeois. Au programme : Un focus sur le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch.

12/06/19 : L'échangeur 4 (Bdx-Labarde) de la Rocade A630 sera fermé dans le sens in le 14 juin à partir de 21h jusqu'au 15 juin 10h, puis dans le sens ex à partir de 22h jusqu'au 17 juin 6h. Entre ces dates la circulation sera réduite sur une seule voie.

06/06/19 : En Lot-et-Garonne, les 2,7 M€ de crédits d’Etat nécessaires pour engager les acquisitions foncières et les premiers travaux de la section Monbalen-La Croix blanche de la RN21 n’ont pas été accordés au préfet de région.

06/06/19 : Le 23 juin, la Traversée de Bordeaux à la Nage revient! Organisée par la section natation du club omnisports des Girondins de Bordeaux, la course a une visée sportive et écologique. Inscriptions ouvertes jusqu'au 21 juin.

02/06/19 : Du 24 au 26 septembre, le Parc des Expos de Bordeaux accueille pour sa 1ère édition, ALINA, le salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en NA et ses exposants, fabricants et distributeurs de produits pour l’industrie agroalimentaire.

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/19 | La Région au Pays basque au soutien d'espèces uniques

    Lire

    Nicolas Thierry, Groupe écologiste et citoyen, vice-président chargé de l’environnement et de la biodiversité au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine se rendra ce jeudi à Esterençuby pour soutenir le programme de sauvegarde de deux espèces animales exclusivement présentes au Pays basque: la grenouille des Pyrénées et la vipère de Séoane.Il sera accompagné par Alice Leiciagueçahar, conseillère régionale EELV, du Pays basque et présidente de la commission agriculture. L’association Cistude Nature assurera cette visite, en Navarre puis en Forêt en forêt d'Iraty

  • 18/06/19 | Pessac lutte contre les "piscines de rue"

    Lire

    Le maire de Pessac, Franck Raynal, a déposé plainte contre X pour dénoncer le "street-pooling" ou l'ouverture de bornes à incendie pour se rafraîchir lors des périodes de chaleurs. "Des ouvertures intempestives sur plusieurs quartiers ont entraîné une réduction du débit d’eau chez de nombreux particuliers, et, pour certains, une coupure de 30 minutes", précise la mairie, qui a édité un flyer de prévention et ouvert deux aires de rafraichissement. Dans un appel à la vigilance, Franck Raynal affirme que "la répression n’est pas exclue, les personnes identifiées feront l’objet de sanctions".

  • 18/06/19 | La fête de la solidarité et de l'entraide de Saint-Médard-en-Jalles se met au vert

    Lire

    Pour sa 4ème édition le Forum social de Saint-Médard-en-Jalles se met au vert samedi 22 juin! Co-organisé par la ville et le CCAS cette rencontre a pour but de faire connaître les services associatifs et municipaux, mettre en valeur les bénévoles de la ville et faire évoluer le regard sur l'entraide et la solidarité. Pour ce faire rendez-vous vous est donné à partir de 17h dans le parc de l'Ingénieur. Des ateliers participatifs et des débats sont prévus dans l'a-m, suivis d'un buffet et d'un spectacle musical à partir de 20h.

  • 18/06/19 | Jurisprudence pour une salariée du foyer d'Eysines ?

    Lire

    Le tribunal administratif de Bordeaux a annulé la semaine dernière l'exclusion pendant trois mois d'une salariée du foyer d'Eysines, après que celle-ci ait signée en avril 2017 en bas d'une lettre ouverte intitulée "Les enfants sacrifiés de la République" dénonçant des violences dans un foyer de protection de l'enfance en Gironde. L'avocate de l'aide-soignante s'est servie de l'article 8 de la loi Sapin précisant qu'une information peut être rendue publique "en cas de danger grave ou en présence d'un risque de dommages irréversibles". Le Conseil Départemental a encore un mois pour faire appel de la décision.

  • 18/06/19 | Alunissage en vue à la Médiathèque du Marsan

    Lire

    Pour célébrer le 50e anniversaire du premier homme sur la Lune, la Médiathèque du Marsan (Mont-de-Marsan) propose du 18 juin au 20 juillet de revivre cette épopée à travers une série de photographies grand format et de vidéos de la N.A.S.A retraçant la grande odyssée que fut l'exploration de la Lune lors des missions Apollo. Aussi, lors d'une conférence le 22 juin à 14h30, Serge Chevrel, enseignant et astronome à l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie de Toulouse, passera en revue les vaisseaux utilisés, les phases propulsées d'un vol sur la Lune et les activités des astronautes sur la surface lunaire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Dordogne : le dossier Beynac s'invite au débat des orientations budgétaires

14/01/2019 | Le dossier de la déviation de Beynac dont le chantier a été stoppé le 28 décembre par le Conseil d'Etat a monopolisé lundi les débats du Conseil départemental.

Les élus du Département de la Dordogne réunis en session plénière

La réunion plénière du Conseil départemental de la Dordogne devait être consacrée quasi exclusivement aux orientations budgétaires de 2019. Comme on pouvait l'imaginer, la suspension du chantier de Beynac s'est invitée aux débats et a donné lieu des joutes verbales entre majorité et opposition. Il a donc fallu attendre l'après-midi pour entrer dans le vif du sujet. Le président socialiste Germinal Peiro a annoncé qu'il ne souhaite pas augmenter la part départementale de la taxe sur le foncier bâti en 2019 après trois années de hausse. L'opposition salue cette position mais juge cette décision tardive.

Plus de deux heures, c'est le temps qui a été consacré au chantier du contournement de Beynac, suspendu par le Conseil d'état depuis le 28 décembre. Le sujet était inévitable à cette première réunion du Conseil départemental de la Dordogne, consacrée aux orientations budgétaires 2019. Une plaquette, consacrée à l'arrêt du chantier et ses conséquences  a même été disposée sur les pupitres.  Germinal Peiro, président socialiste du Département, ne cesse de marteler que " la décision du Conseil d'état est provisoire. Le Tribunal administratif de Bordeaux devra se prononcer sur le fond dans plusieurs semaines. Les opposants ont été déboutés dix fois. Le vrai scandale, c'est qu'on joue avec l'argent public et celui des contribuables périgourdins.

"Un sale coup pour le milieu rural"

Dans une très longue intervention, il a rappelé l'historique de ce dossier vieux de plus de 30 ans, avec la déclaration d'utilité publique validée en 2001 et en 2010, les différentes étapes. Il a évoqué les conséquences économiques sur les entreprises dont la plupart sont locales, avec une centaine de salariés au chômage dès cette semaine, les incidences environnementales et sur la sécurité routière en particulier celle des cyclistes, dont bon nombre d'associations et pas des moindres jugent la traversée du bourg de Beynac très dangereuse. Avec virulence, il dénonce "une situation ubuesque et aujourd'hui pas comprise y compris par des élus et des concitoyens qui au départ étaient contre. Ils décrivent une décision scandaleuse. " De nombreux élus, de la majorité, ont pris ensuite la parole, pour dénoncer ce qu'ils appellent un sale coup pour le milieu rural, malgré le soutien dans ce dossier du Premier Ministre. Les élus de l'opposition, Dominique Bousquet en tête, évoquent un discours très bien rodé pour signifier qu'il faut trouver de nouveaux arguments pour que le tribunal administratif de Bordeaux autorise la poursuite du chantier. Il dénonce de la part du président du Conseil départemental un entêtement et une précipitation à faire avancer les travaux le plus vite possible avant que le Conseil d'état prenne la décision de suspendre les travaux.

Pour Sylvie Chevalier, conseillère départementale du Bergeracois et présidente du Comité départemental de tourisme, il faut sortir de l'impasse et ce dossier met aussi en valeur de nouvelles mobilités, notamment les modes doux. La réponse du tribunal administratif de Bordeaux mettra plusieurs mois. Si le projet est définitivement stoppé d'ici quelques mois, Germinal Peiro a promis que le démantélement du chantier ne sera pas réalisé aux frais de la collectivité.  Pour Thierry Boidé, représentant l'opposition, il y a avait d'autres solutions, pointant l'unique responsabilité du président du Département , surtout si le dossier se révèle être stoppé définitivement dans les prochaines semaines. 

Pas d'augmentation de la fiscalité

Il a donc falliu attendre la toute fin de matinée voire le début d'après midi, après les réunions des commissions, pour aborder véritablement les orientations budgétaires. Première bonne nouvelle, la part départementale de la taxe sur le foncier bâti ne devrait pas augmenter en 2019,  contrairement à ce qui était envisagé. Elle représente 20 % des recettes budgétaires. La crise des gilets jaunes et les revendications liées au pouvoir d'achat ne sont sans doute pas étrangères à cette décision. Le Conseil départemental justifie cette décision par la bonne gestion de ces dernières années, les économies drastiques dans le fonctionnement de l'institution : stabilité des dépenses de personnel, renégociation de la dette, hausse des impôts les trois premières années.

Côté recettes toujours, la collectivité a préféré jouer la prudence concernant le produit des droits de mutation, autour de 51 millions d'euros. Les recettes d'investissement s'élèvent à 52,74 millions d'euros. Le prochain budget primitif devrait donc s'établir à 510, 7 millions d'euros. En 2019, le conseil départemental devrait poursuivre la diminution progressive du recours à l'emprunt, de l'ordre de - 500 000 euros par an, contenir la dette et conforter les économies de fonctionnement déjà réalisées.  Le niveau d'investissements devrait être du même niveau qu'en 2018. Pourtant, la Dordogne enregistre une forte hausse de 3,5 % des dépenses sociales, liées au financement du RSA et aux aides pour les personnes handicapées. Le Département rique de dépasser le seuil fixé par l'Etat à 1,2 % d'augmentation de ses dépenses de fonctionnement, et Germinal Peiro redoute "un mauvais coup de l'Etat", qui se caractériserait par une nouvelle ponction. Les dépenses de fonctionnement vont augmenter de 1.9% en Dordogne en 2019 et vont s'élever 410, 20 millions d'euros. L'opposition a salué la décision de ne pas augmenter les impôts des Périgourdins. Elle la juge tardive et elle estime qu'on pouvait aller beaucoup plus loin en matière d'économie,  estimant que la collectivité était encore proche du seuil d'alerte en termes d'endettement . "On s'en éloigne" a répondu Germinal Peiro.

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3255
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !