Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

27/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/20 | La Rochelle étend l'accueil des ses élèves à partir du 4 juin

    Lire

    Les écoles de La Rochelle vont pouvoir accueillir une centaine d'écoliers supplémentaires à partir du 4 juin. La Ville va notamment mettre en place le dispositif "sport, santé, culture et civisme" encouragé par l'Etat. Les personnels municipaux et d'associations seront en charge de ces animations thématiques en semaine, dispensées sur le temps scolaires, dans les locaux adjacents aux écoles. 4 établissements vont servir d'écoles tests avant l'extension du dispositif.

  • 29/05/20 | Opération sportive « Limoges respire »

    Lire

    La Ville de Limoges propose du 8 au 26 juin un programme gratuit de remise en forme « Limoges respire » pour les personnes âgées de 18 à 50 ans. Au total, 11 activités vont être proposées au cours de ces 3 semaines comme des jeux d’orientation en famille, du VTT, du renforcement musculaire ou encore du stand-up paddle. Les pré-inscriptions pour 2 activités maximum par semaine débutent le 3 juin au 05 55 38 50 55.

  • 29/05/20 | La Ludo-médiathèque de Cenon en drive !

    Lire

    Depuis le 12 mai, la ludo-médiathèque Jacques Rivière de Cenon a repris ses activités sous la forme d'un drive! Désormais, pour emprunter livres, revues, jeux rendez-vous sur le site www.mediatheque.cenon.fr, puis envoyez un mail à commande.ludomedia@ville-cenon.fr ou par téléphone. Le retrait de la commande se fait dans le hall de la structure, à une heure convenue par la ludo-médiathèque. Pour les retours, les usagers sont invités à les déposer dans la boîte à retour. Infos au 05 57 77 31 77.

  • 29/05/20 | Annulation de la fête du couteau en Périgord vert

    Lire

    Il n'y aura pas non plus de fête du couteau à Nontron cet été. La 25e édition, prévue les 8 et 9 août, est annulée à cause de l'épidémie de coronavirus annoncent ce jeudi les organisateurs de l'événement. Les organisateurs sont déjà au travail pour préparer la prochaine Fête du couteau qui aura lieu les 7 et 8 août 2021. Par contre, les stages de forge coutelière de la Fête qui devraient se tenir du 5 au 9 août sont maintenus.

  • 29/05/20 | Zero Waste Bordeaux & Zéro Déchet Dordogne : un docu pour sensibiliser

    Lire

    Zero Waste Bordeaux & Zéro Déchet Dordogne organisent une diffusion en ligne du documentaire “The story of plastic” les 29 & 30 mai suivie d’une visio-conférence le 31 mai. Cet événement, en présence des structures organisatrices ainsi que de Surfrider Gironde et Marie Mora, éco-infirmière, permettra d’approfondir différents aspects traités par le documentaire : pollution environnementale, risques sanitaires et enjeux citoyens.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Dordogne : le dossier Beynac s'invite au débat des orientations budgétaires

14/01/2019 | Le dossier de la déviation de Beynac dont le chantier a été stoppé le 28 décembre par le Conseil d'Etat a monopolisé lundi les débats du Conseil départemental.

Les élus du Département de la Dordogne réunis en session plénière

La réunion plénière du Conseil départemental de la Dordogne devait être consacrée quasi exclusivement aux orientations budgétaires de 2019. Comme on pouvait l'imaginer, la suspension du chantier de Beynac s'est invitée aux débats et a donné lieu des joutes verbales entre majorité et opposition. Il a donc fallu attendre l'après-midi pour entrer dans le vif du sujet. Le président socialiste Germinal Peiro a annoncé qu'il ne souhaite pas augmenter la part départementale de la taxe sur le foncier bâti en 2019 après trois années de hausse. L'opposition salue cette position mais juge cette décision tardive.

Plus de deux heures, c'est le temps qui a été consacré au chantier du contournement de Beynac, suspendu par le Conseil d'état depuis le 28 décembre. Le sujet était inévitable à cette première réunion du Conseil départemental de la Dordogne, consacrée aux orientations budgétaires 2019. Une plaquette, consacrée à l'arrêt du chantier et ses conséquences  a même été disposée sur les pupitres.  Germinal Peiro, président socialiste du Département, ne cesse de marteler que " la décision du Conseil d'état est provisoire. Le Tribunal administratif de Bordeaux devra se prononcer sur le fond dans plusieurs semaines. Les opposants ont été déboutés dix fois. Le vrai scandale, c'est qu'on joue avec l'argent public et celui des contribuables périgourdins.

"Un sale coup pour le milieu rural"

Dans une très longue intervention, il a rappelé l'historique de ce dossier vieux de plus de 30 ans, avec la déclaration d'utilité publique validée en 2001 et en 2010, les différentes étapes. Il a évoqué les conséquences économiques sur les entreprises dont la plupart sont locales, avec une centaine de salariés au chômage dès cette semaine, les incidences environnementales et sur la sécurité routière en particulier celle des cyclistes, dont bon nombre d'associations et pas des moindres jugent la traversée du bourg de Beynac très dangereuse. Avec virulence, il dénonce "une situation ubuesque et aujourd'hui pas comprise y compris par des élus et des concitoyens qui au départ étaient contre. Ils décrivent une décision scandaleuse. " De nombreux élus, de la majorité, ont pris ensuite la parole, pour dénoncer ce qu'ils appellent un sale coup pour le milieu rural, malgré le soutien dans ce dossier du Premier Ministre. Les élus de l'opposition, Dominique Bousquet en tête, évoquent un discours très bien rodé pour signifier qu'il faut trouver de nouveaux arguments pour que le tribunal administratif de Bordeaux autorise la poursuite du chantier. Il dénonce de la part du président du Conseil départemental un entêtement et une précipitation à faire avancer les travaux le plus vite possible avant que le Conseil d'état prenne la décision de suspendre les travaux.

Pour Sylvie Chevalier, conseillère départementale du Bergeracois et présidente du Comité départemental de tourisme, il faut sortir de l'impasse et ce dossier met aussi en valeur de nouvelles mobilités, notamment les modes doux. La réponse du tribunal administratif de Bordeaux mettra plusieurs mois. Si le projet est définitivement stoppé d'ici quelques mois, Germinal Peiro a promis que le démantélement du chantier ne sera pas réalisé aux frais de la collectivité.  Pour Thierry Boidé, représentant l'opposition, il y a avait d'autres solutions, pointant l'unique responsabilité du président du Département , surtout si le dossier se révèle être stoppé définitivement dans les prochaines semaines. 

Pas d'augmentation de la fiscalité

Il a donc falliu attendre la toute fin de matinée voire le début d'après midi, après les réunions des commissions, pour aborder véritablement les orientations budgétaires. Première bonne nouvelle, la part départementale de la taxe sur le foncier bâti ne devrait pas augmenter en 2019,  contrairement à ce qui était envisagé. Elle représente 20 % des recettes budgétaires. La crise des gilets jaunes et les revendications liées au pouvoir d'achat ne sont sans doute pas étrangères à cette décision. Le Conseil départemental justifie cette décision par la bonne gestion de ces dernières années, les économies drastiques dans le fonctionnement de l'institution : stabilité des dépenses de personnel, renégociation de la dette, hausse des impôts les trois premières années.

Côté recettes toujours, la collectivité a préféré jouer la prudence concernant le produit des droits de mutation, autour de 51 millions d'euros. Les recettes d'investissement s'élèvent à 52,74 millions d'euros. Le prochain budget primitif devrait donc s'établir à 510, 7 millions d'euros. En 2019, le conseil départemental devrait poursuivre la diminution progressive du recours à l'emprunt, de l'ordre de - 500 000 euros par an, contenir la dette et conforter les économies de fonctionnement déjà réalisées.  Le niveau d'investissements devrait être du même niveau qu'en 2018. Pourtant, la Dordogne enregistre une forte hausse de 3,5 % des dépenses sociales, liées au financement du RSA et aux aides pour les personnes handicapées. Le Département rique de dépasser le seuil fixé par l'Etat à 1,2 % d'augmentation de ses dépenses de fonctionnement, et Germinal Peiro redoute "un mauvais coup de l'Etat", qui se caractériserait par une nouvelle ponction. Les dépenses de fonctionnement vont augmenter de 1.9% en Dordogne en 2019 et vont s'élever 410, 20 millions d'euros. L'opposition a salué la décision de ne pas augmenter les impôts des Périgourdins. Elle la juge tardive et elle estime qu'on pouvait aller beaucoup plus loin en matière d'économie,  estimant que la collectivité était encore proche du seuil d'alerte en termes d'endettement . "On s'en éloigne" a répondu Germinal Peiro.

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3896
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !