aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : La Préfète se rendra au commissariat de police de Périgueux, le 25 avril à 11 h pour une minute de silence en hommage à Xavier Jugelé, assassiné le 20 avril. La minute de silence sera observée à la même heure dans la Cour d'honneur de la Préfecture.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Dordogne : un budget en diminution

31/01/2016 | Le vote du budget interviendra le 5 février après cinq jours de débats. Celui-ci est marqué par une hausse des aides sociales et une baisse des dotations de l'Etat.

Le budget du Département de la Dordogne sera voté le 5 février après 5 jours de débats

La session du conseil départemental consacré au budget débute ce lundi à Périgueux. Le vote n'interviendra que vendredi. Le budget 2016 doit s'établir à 503 millions d'euros, soit une diminution de 1,5 % par rapport à 2015. Le Département de la Dordogne doit compenser la baisse des dotations de l'Etat. La collectivité est confrontée à la hausse des prestations sociales (RSA, aide au handicap, minimum vieillesse). Face à cette situation, la majorité socialiste et ses partenaires sont contraints d'augmenter la taxe foncière et de réaliser des économies de fonctionnement.

Faire aussi bien et poursuivre les investissements dans un contexte de diminution des ressources et d'augmentation de dépenses sociales, tel est l'objectif de la majorité socialiste et de ses alliés du Conseil départemental de la Dordogne, à quelques jours de voter le budget. Celui ci sera voté vendredi, à l'issue de cinq jours de débats, qui devraint être animés. De fait, le budget global  de 503 millions d'euros du Département s’inscrit véritablement pour la première fois en baisse (- 1,5 %), alors que les dépenses sociales continuent d’augmenter (+ 3,78 %). Comme d'autres départements, le Département doit faire face à une progression des aides sociales, notamment du Revenu de Solidarité Active (RSA) avec + 5,4 M€. Des discussions sont en cours entre l’Assemblée des Départements de France et le gouvernement sur l’éventuelle nationalisation du financement du RSA. Germinal Peiro, le président de l'assemblée départementale l'assure : "Nous assumerons le versement de ces allocations car elles relèvent de notre mission de solidarité en direction de nos concitoyens les plus fragilisés par les aléas de la vie, même si cela pèse aujourd’hui lourdement sur nos finances et par voie de conséquence sur notre capacité d’investissement." Suite à la réforme fiscale, décidée par Nicolas Sarkozy et François Fillon en 2010 (suppression de la TP et de son dynamisme), le département a perdu près de 100 millions de recettes.  La Dotation globale de fonctionnement enregistre une forte baisse de 5,6 M€ par rapport à 2015. 

Hausse de la taxe foncière  Il y a quelques jours, Germinal Peiro a confirmé les mesures annoncées début janvier, lors du débat des orientations budgéraires.  Les impôts locaux augmenteront en Dordogne, sur les deux prochaines années. La taxe foncière augmentera de 4,5 % par an, ce qui devrait produire 4,3 millions d'euros de recettes par an. Cette progression ne devrait toucher que les propriétaires qui paient la taxe foncière et représenter en moyenne 13,54 euros par an.  200 000 foyers en Dordogne sont concernés.
Outre la restructuration de la dette, Germinal Peiro annonce la réalisation de 5,3 millions d'euros d'économies sur le fonctionnement de la collectivité. Un effort de diminution des crédits de fonctionnement est demandé à tous les services . Certains départs à la retraite ne seront pas remplacés. Les subventions de certains outils départementaux : CAUE, Comité du tourisme, service de secours) sont en baisse. Est prévu la réduction de 2 M€ du Fonds départemental d'insertion (FDI) en réorientant une partie du financement des chantiers d'insertion vers le Fonds Social Européen (FSE).

Lascaux et les routesLe Département veut poursuivre ses investissements sur les dossiers que la collectivité juge prioritaires. Au cours de la session budgétaire qui débute, les gros chantiers seront évoqués. Il sera question bien sûr de Lascaux IV, qui doit ouvrir à la fin  de l'année. Dix millions seront consacrés à l'achèvement du centre international de l'art pariétal. Un effort sera maintenu en faveur de la rénovation des collèges (4,79 M€ soit + 2 %) : salle de sports de Montaigne à Périgueux, collège de Piégut-Pluviers. Au chapitre investissements, il y aura 20 millions d'euros pour les routes. Les terrassements de la déviation de Mussidan débuteront cette année, l'architecte sera choisi pour celle de Beynac et les études vont continuer pour la voie de la vallée entre Couze et Lalinde.

27 millions pour  les communes et la fibre optiqueToujours, au rayon des investissements, le Département souhaite poursuivre l'aide qu'il apporte aux communes, à hauteur de 27 millions, soit une diminution de trois millons par rapport à 2015. Les contrats d'objectifs seront conservés, mais une nouvelle contractualisation va se mettre en place : les modalités seront  précisées en mars. Autre dossier prioritaire, le développement de la fibre optique et du très haut débit. En 2016, le Département va y consacrer 3 millions. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : conseil départemental de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
3974
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !