Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/12/18 : Les retraités lot-et-garonnais battront le pavé le 18 décembre à 15 h 00 devant la Préfecture à Agen. "Déçus par les annonces du Président E. Macron" , ces derniers préciseront leurs revendications auprès de la Préfète.

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/12/18 | En Dordogne, le laboratoire départemental d'analyse détruit par un incendie.

    Lire

    Le laboratoire départemental d’analyse et de recherche de la Dordogne, basé à Coulounieix-Chamiers, a été entièrement détruit cette nuit par un incendie dont les causes ne sont pas encore déterminées. Le président du Conseil départemental Germinal Peiro, qui se rendra sur les lieux ce lundi à 8h30, a fait savoir que le Département s’attachait déjà à "trouver des solutions pour assurer la continuité de l’activité des 140 agents qui travaillent sur le site (laboratoire et Satese) .

  • 15/12/18 | Biarritz: un feu d'artifice séuritaire pour le président

    Lire

    Nous nous en sommes fait écho, le président de la République Emmanuel Macron se déplace mardi 18 décembre à Biarritz pour la préparation du G7 en présence de vingt ambassadeurs. La ceinture de sécurité appliquée est celle que la Ville met en place depuis des années pour...le feu d'artifice du 15 août. Il sera donc difficile d'accéder en voiture au centre ville. Nous vous recommandons d'aller sur le site de la ville, www.biarritz.fr ou www.chronoplus.eu pour prendre connaissance du dispositif et déplacements.

  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Drones : une lettre d'intention régionale

23/09/2018 | La Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole et de nombreux partenaires (institutionnels comme privés) se sont réunis ce jeudi à Cap Sciences à Bordeaux. Sujet du jour : les drones.

région Nouvelle Aquitaine drones

Pour faire face "au défi de la mobilité" mais aussi fédérer les acteurs de l'écosystème régional travaillant autour de l'aéronautique et en particulier des drones, la Région Nouvelle-Aquitaine a signé ce jeudi aux côtés de la métropole et de multiples partenaires, institutionnels comme industriels, une lettre d'intention dans le but de s'intégrer dans un projet de réflexion européen autour du développement de projets urbains utilisant cette nouvelle technologie. Les projets autour de cette dernière se multiplient au niveau local, et bien qu'étant au stade de simples expériences, ils sont autant d'arguments à défendre.

Vol groupé

C'était le 12 septembre dernier. En guise de clôture (plutôt spectaculaire, il faut bien l'avouer) à l'édition 2018 de Novaq, festival régional consacré à l'innovation, la société Dronisos a mis en scène une centaine de drones en leur faisant interpréter un ballet aérien au-dessus de la Garonne, juste en face de Cap Sciences, une première en France. Certes, il ne s'agissait "que" d'une manifestation artistique et culturelle. Mais cette réalité (ou contre-utopie, selon les humeurs de chacun) dans laquelle les drones livrent des colis, des échantillons biologiques ou même des êtres humains est loin d'être un récit de science-fiction. Ce jeudi, la région Nouvelle-Aquitaine est ainsi devenue la première de France à signer une lettre d'intention pour le développement de la mobilité urbaine aérienne. En fait, elle a répondu, aux côtés de la métropole bordelaise et de nombreux partenaires industriels associés à la démarche, à l'appel d'une initiative européenne "Urban Air Mobility" dont la seconde phase a démarré et qui doit rendre définitif un volet de projets en rapport avec cette fameuse mobilité aérienne en 2020.

Entre fantasmes et réalité

Une fois cela énoncé, difficile d'être beaucoup plus concret, tant l'intention n'est pas l'action et tant les objectifs de cette signature régionale sont encore un brin nébuleux. Mais on va quand même essayer. En fait, ce que la Nouvelle-Aquitaine et la Métropole ont voulu faire en signant cette lettre, c'est avant tout se porter candidats pour expérimenter le survol de drones en milieu urbain. Et ce dans un objectif à priori plutôt simple : réfléchir à de nouvelles manières, un peu plus futuristes qu'un nouveau couloir de bus, de répondre au vaste défi de la mobilité (l'une des priorités listées par Alain Juppé lors de sa récente rentrée politique). Pour cela, la Région a visiblement fait peser tout son poids économique dans la balance en travaillant notamment avec des entreprises privées identifiées comme Dronisos (vous savez, ceux qui ont fait voler une centaine de drones sur la Garonne), Bordeaux Technowest, l'appel à manifestation d'intérêt régional Drone City, Aerospace Valley, les clusters Aeros et Topos ou encore des géants de l'industrie aéronautique comme Airbus ou Thalès. Elle a aussi mis dans la boucle la direction régionale de l'aviation civile, un organisme chargé de contrôler le trafic aérien en Europe (Eurocontrol) ou l'Agence Européenne de la sécurité aérienne.

L'objectif est donc de fédérer l'écosystème et proposer pour ce dernier un socle de compétences, de règlementations ou de soutien financier nécessaire au déploiement d'expériences basées sur la technologies des drones. En Nouvelle-Aquitaine, ces dernières existent déjà et elles se multiplient : c'est notamment le cas de Drones for Life développé par Sysveo et qui ambitionne la livraison de "colis médicalisés" en milieu urbain auquel est associé le CHU de Bordeaux ou encore le projet de livraisons de colis par drones développé par La Poste et CDiscount. Dernièrement, la société Geosat, originaire de Pessac, a déployé cette semaine, dans le cadre du projet européen Neptune (dont la déclinaison et la coordination locale est gérée par le pôle de compétitivité Aerospace Valley), un drone pour mesurer l'érosion du trait de côte. L'avenir, auquel pensent sans doute déjà les signataires de cette lettre, serait d'envisager le transport de personnes, "de touristes d'un paquebot arrimé aux quais de Bordeaux vers des zones touristiques alentours, ou de permettre le transport de biens et de personnes isolées vers des centres de santé ou des pôles économiques", précise même la région.

Obstacles VS rentabilité

Encore faudrait-il lever deux freins majeurs évoqués par les responsables lors de cette signature : l'acceptabilité sociale (tout le monde ne rêve pas de voir voler son voisin au-dessus de lui) mais aussi et surtout la faisabilité technique. "C'est comme pour la voiture électrique. On sait que les véhicules marchent mais il manque encore tout le côté règlementaire, notamment en zone urbaine, et pour savoir qui est responsable lorsqu'un drone sort du champ de vision de son opérateur", a notamment précisé Phillipe Merlo, directeur de l'aviation civile pour Eurocontrol. "Dans l'idée, les vols de drones devraient se faire au-dessus de la Garonne, le long des voies ferrées, en tout cas dans des corridors précis. Mais il reste encore à limiter les scénarios des cas autorisés. Avant ça, il faut réussir à créer un véritable réseau pour que tous les opérateurs majeurs puissent se regrouper. Les autres pays avancent : en Suisse, on commence déjà à distribuer le courrier et une équipe de soixante personnes a été créée au sein de l'agence fédérale d'administration de l'aviation civile (FAA) aux Etats-Unis. Le marché des drones civil, lui, serait estimé à 11,2 milliards de dollars en 2020. Le secteur est donc en plein boom. Côté régional, avant de recevoir d'éventuels fonds européens fournis par les résultats de l'initiative UAM, les signataires de la lettre d'intention ont déjà planifié un second rendez-vous en 2019. De là à ce qu'ils y viennent en drone... c'est une autre histoire.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3643
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !