10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

  • 06/12/17 | Nouveau record pour Bordeaux-Mérignac

    Lire

    En novembre 2017, le trafic international continue de soutenir les bons résultats de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et affiche un record mensuel de croissance pour 2017 de +26,3%. Ce premier mois de la saison Automne-Hiver a vu 404.000 passagers mensuels transportés (+3,2%). Depuis début 2017, le trafic de la plate-forme bordelaise progresse de +8,2% et 5.772.000 passagers ont été transportés. Une fin d'année qui s'annonce très positive à Bordeaux avec cependant un bémol, la baisse de 10,3% du trafic national liée au recul de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Du pacifisme à l'interventionnisme: Joschka Fischer passe le Grand Oral à Sciences Po Bordeaux

10/04/2010 |

joschka fischer

Quatre ans après avoir mis officiellement un terme à sa carrière politique, l'ancien vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères d'Allemagne n'a rien perdu de sa notoriété internationale. Pour preuve, c'est un amphithéâtre rempli jusqu'aux dernières places qui accueillait, jeudi dernier, l'ancien porte-parole du parti des Verts dans les locaux de Sciences Po Bordeaux. En revenant sur le mouvement de 68, les débuts de son engagement politique, ou encore la première intervention militaire de l'Allemagne depuis la seconde guerre mondiale, Joschka Fischer est devenu pour les étudiants, en l'espace de deux heures, un vivant témoignage de l'histoire.

Joschka Fischer, ou plutôt Joseph Martin Fischer, est né le 12 avril 1948 en Bade Wurtemberg. Ses parents, d'origine hongroise, l'appellent « Joschka » qui est le diminutif hongrois de Joseph. La politique commence à influencer son destin dès la fin des années 60. Trois évènements font basculer la vie du jeune Joschka en faveur de l'engagement pour le mouvement étudiant de 1968. « Tout d'abord c'était l'opposition à la génération de mes parents », raconte M. Fischer. « Après avoir vu un film sur Mein Kampf, j'ai commencé à leur poser des questions, pourquoi ils n'avaient pas réagi, pourquoi ils ne s'y étaient pas opposés, j'étais révolté ». C'est aussi le sort de deux écrivains est et ouest allemands Erwin Strittmatter et Günter Grass, tous les deux ayant dissimulé leur passé peu glorieux au sein des structures militaires nazies, qui avait conforté le jeune Fischer dans la conviction qu'il fallait agir pour ne pas réitérer les erreurs de la précédente génération et devoir les regretter par la suite. Le troisième facteur fut enfin la guerre au Vietnam. « Quand le chancelier Schmidt avait déclaré que la liberté de l'Allemagne devrait être défendue au Vietnam on était tous effrayés, car cela nous concernait directement avec la conscription », rappelle-t-il.

Le tournant de 1976
Après des années d'opposition militante auprès du mouvement des étudiants socialistes, la deuxième moitié des années 70 marque un tournant dans sa carrière politique. « C'était en 1976 lorsqu'on a tous été très marqués par le détournement d'un avion d'Air France en Ouganda organisé par des terroristes palestiniens et deux membres allemands de la Bande à Baader, j'ai été personnellement choqué quand ils avaient séparé les passagers juifs des non-juifs en menaçant de les exécuter ». C'est à ce moment là que Joschka Fischer se tourne vers le mouvement pacifiste. Il intègre finalement le parti des Verts en 1982. L'année suivante il est élu député au Bundestag. De 1985 à 1987 il occupe le poste de Ministre de l'Environnement et de l'Energie du Land de Hesse, qu'il retrouve entre 1991 et 1994.

"On envoie les troupes" : une première depuis 1945
Grâce au succès des Verts aux élections législatives de 1998, amenant le parti écologiste au pouvoir aux côtés du SPD de Gerhard Schröder, Joschka Fisher est nommé Ministre des Affaires étrangères, un poste qu'il occupera jusqu'en 2005. Et c'est pendant cette période que la conduite de la politique étrangère par le porte-parole des Verts fera couler beaucoup d'encre. En 1999, M. Fischer devient en effet le premier homme politique allemand depuis 1945 à engager l'Allemagne dans une opération militaire. Malgré les débats houleux qu'a suscités cette décision, dix ans après, Joschka Fischer n'éprouve aucun regret. « Si on avait laissé faire Milosevic, on aurait assisté à un épouvantable génocide. On était obligé d'agir. Je me suis d'ailleurs rappelé ce que je reprochais à mes parents à une époque, et je me suis ditj: je ne peux pas faire comme eux, rester les bras croisés en faisant semblant d'ignorer ce qui se passe. On devait envoyer nos troupes, c'était la seule solution pour arrêter le massacre. »

"Le plus grand danger pour l'Europe c'est le nationalisme"
Une décision qui, selon M. Fischer, répondait aussi aux intérêts de l'Europe. « Qu'est ce que l'Europe après tout ? », s'interroge-t-il. « C'est l'histoire d'un continent et de peuples qui voulaient toujours vivre en paix; comme le rappelait François Mitterand, le plus grand danger pour l'Europe c'est le nationalisme; l'Union Européenne repose avant tout sur un contexte de paix, où les conditions pour un développement économique et une coopération politique des Etats sont les plus propices. » M. Fischer reste sceptique cependant quant à l'avenir politique de la construction européenne. « On assiste à un paradoxe, d'un côté on a des Etats qui veulent précieusement garder leur souveraineté, et de l'autre ils tendent tous vers un rapprochement politique de plus en plus fort. En tout cas on est arrivé à une étape où il faudra attendre plusieurs dizaines d'années pour voir émerger un meilleur traité que celui de Lisbonne. »

Piotr Czarzasty

Photo: World Economic Forum 

Partager sur Facebook
Vu par vous
323
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !