Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/07/20 | Le 14 juillet à Pau, les lanternes remplacent le feux d'artifice

    Lire

    A défaut de pouvoir organiser le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet pour des raisons sanitaires, la ville de Pau a choisi une autre option. 1200 lanternes volantes seront lâchées le 14 juillet au soir depuis six sites de lancer différents, selon les règles de distanciation physique. Biodégradables et ignifugées, elles seront lâchées par les habitants qui peuvent encore s'inscrire, y compris un enfant de plus de 12 ans s'il est accompagné d'un adulte. Détails et inscriptions: www.pau.fr

  • 11/07/20 | Biarritz: un pique-nique républicain pour fêter le 14 juillet

    Lire

    La maire de Biarritz MaÏder Arosteguy et le Conseil municipal proposent aux Biarrots mardi, un pique-nique républicain au lac Marion pour fêter le 14 juillet. Limité à 1000 personnes dans le respect des normes sanitaires. Chacun est invité à venir à partir de 12 heures avec ses victuailles pour profiter, dans une ambiance champêtre, en famille ou entre amis, d’un moment convivial et musical aux normes sanitaires. Toutefois, les personnes intéressées doivent obligatoirement s'inscrire sur le site de la ville: www.ville.biarritz.fr

  • 11/07/20 | L'Arsenal de Rochefort devient Grand Site de France

    Lire

    C'était dans les tuyaux, la nouvelle a été officialisée ce 9 juillet par le réseau des Grands Sites de France. L'estuaire de la Charente, Rochefort et son Arsenal ont été labellisés Grand site de France pour 6 ans - décision validée par le ministère de la transition écologique. Ce label reconnaît le travail réalisé sur la préservation durable des paysages et de l'accueil du public. Le territoire devient le 3e site du genre en Nouvelle-Aquitaine après le Marais Poitevin et la Vallée de la Vézère.

  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | L’abstention grand vainqueur en Haute-Vienne avec 57,27%

16/03/2020 |

Mairie de Limoges

En Haute-Vienne, comme dans les autres départements de Nouvelle-Aquitaine, le coronavirus a fait peur aux électeurs puisque seulement 42,73 % des inscrits se sont déplacés pour glisser leur bulletin dans l’urne entre un lavage de mains en entrant et une désinfection au gel hydroalcoolique en sortant. Ils étaient 69 % à avoir accompli leur devoir civique au premier tour des municipales de 2014. A Limoges, la liste « Limoges au coeur » du maire sortant Emile-Roger Lombertie (union de la droite et du centre) arrive en tête avec 46,2% des suffrages suivie par la liste de gauche de Thierry Miguel qui a convaincu 21,58 % des votants, la liste écologiste de Bernard Drobenko se classant troisième avec 9,05%. Au second tour, si second tour il y a, ce sera donc un duel classique droite-gauche dans cette ville détenue par la droite depuis seulement six ans. Dans les deux sous-préfectures, les enjeux étaient fort différents avec une seule liste à Rochechouart, emmenée par Anne-Marie Almoster-Rodrigues (gauche) qui est élue tandis qu’à Bellac le maire sortant, qui briguait un second mandat, Corine Hourcade Hatte (divers droite) est en difficulté avec 38,07% des voix face à Claude Peyronnet (divers) en tête avec 45,33 % des voix et Alice Maury (divers gauche) 16,59 %.

L’abstention aura largement joué les trouble-fête dans cette élection à haut risque sanitaire qui a rebuté une majorité d’électeurs haut-viennois. Les 69 % de participation au 1er tour de 2014 sont un lointain souvenir puisque, par crainte de la contagion en dépit des mesures prises dans les bureaux de vote, quasiment six électeurs sur dix n’ont pas pris le risque de venir.

A Limoges (129 502 habitants,) la ville, acquise en 2014 par le candidat de la droite et du centre Emile-Roger Lombertie après un siècle de règne socialiste, a de nouveau plébiscité le maire sortant qui est largement en tête avec 46,21 % des suffrages. Le candidat de gauche Thierry Miguel, novice en politique, se classe deuxième avec 21,58 % des voix. L’écologiste Bernard Drobenko est troisième avec 9,05 % des suffrages, l’ex députée socialiste Monique Boulestin (LREM-Radicaux) se hisse à la quatrième place (7,66%) et la candidate LFI Danielle Soury à la cinquième (5,58 %). L’ex candidat RN Vincent Gérard qui présentait une liste divers droite n’a pas réussi à convaincre (3,95 %). Emile-Roger Lombertie manque de peu la réélection dès le premier tour, avec un résultat quasiment doublé par rapport au premier tour de 2014 (23,79%) où il était arrivé second derrière le sortant Alain Rodet (30,11%). La prime au sortant a donc bien fonctionné et sa réélection ne devrait pas lui échapper, même s’il devra se méfier de ses nombreux adversaires de gauche. « Les scores montrent que les Limougeauds sont reconnaissants du travail accompli, ils montrent aussi que l’opinion est morcelée derrière entre différentes tendances constate Emile-Roger Lombertie, l’abstention record est liée à la crainte du coronavirus alors que voter n’est pas plus dangereux que d’aller faire ses courses au supermarché ! ». Pour le deuxième tour, la sérénité semble cependant de mise. «L’intelligence est dans les mains du peuple qui fera l’équipe victorieuse assure l’élu, il y a des éléments de tranquillité mais je n’aime pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Nous sommes en démocratie, il faut que le peuple s’exprime définitivement pour que l’élection soit reconnue. »

Pour Thierry Miguel, tout l’enjeu sera de rassembler largement pour espérer créer la surprise. « C’est un très bon résultat car je débute en politique et je n’avais aucune notoriété voilà quelques mois réagit la tête de liste. Nous sommes dans une vraie dynamique à gauche. Le maire a bénéficié de plusieurs choses, la crise du coronavirus qui a provoqué une abstention très forte et l’absence de liste RN qui est souvent à 13 ou 14 %, électorat RN qui a voté pour lui. C’est maintenant à nous de trouver des forces de gauche pour le deuxième tour s’il a lieu. J’appelle toutes les personnalités de gauche progressistes, humanistes, écologistes et citoyennes à se retrouver derrière notre liste car nous sommes maintenant dans une opposition classique entre une droite très dure et une gauche de progrès ».

A Bellac (4 164 habitants), le maire sortant Corine Hourcade-Hatte n’est pas certaine de retrouver son siège avec 38,07 % des voix, même si elle a déjà connu une situation compliquée en 2014 puisqu’elle avait fini en troisième position à l’issue du premier tour. Comme lors de la précédente élection municipale, Claude Peyronnet (divers) décroche le meilleur score avec 45,33 % des voix. L’élection sera arbitrée par celle qui est arrivée troisième Alice Maury (divers gauche) avec 16,59 %. On peut supposer que la majorité de ses électeurs reportera leurs voix sur le candidat de gauche.

A Rochechouart (3 780 habitants), seconde sous-préfecture, Anne-Marie Almoster-Rodrigues (divers gauche), seule en lice, a été élue.

Guerres de successions

A Panazol, cité de 10 500 habitants au dernier recensement mais aujourd’hui plus près des 11 800 habitants, ce qui en ferait la deuxième ville du département, le suspens reste entier. Qui prendra le siège du maire divers gauche Jean-Paul Duret qui a tiré sa révérence ? La liste de droite emmenée par Fabien Doucet arrive en tête avec 39,11 % améliorant son résultat de 9 % par rapport à 2014. Héritière désignée du maire sortant, Martine Tabouret est deuxième avec 38,58 %, Bruno Comte ( SE ) réalise 22,32 %, un troisième homme qui détient la clé de la victoire à moins qu’il choisisse de se maintenir dans une triangulaire fratricide.

Autre suspens, à Couzeix (9 661 habitants), Sylvie Billat (divers centre) est en tête avec 44,48 % suivie par Sébastien Larcher (divers centre) à 41,74 % et Marcel Ribière (union de la gauche) qui réalise 13,78 % des voix. En 2014, le maire centriste Jean-Marc Gabouty avait été réélu dès le 1er tour avec plus de 75 % des voix, mais élu sénateur, il avait démissionné en 2017. Une triangulaire se profile sur cette commune qui n’a pas connu une telle situation depuis plus de deux décennies.

Troisième succession délicate au Palais-sur-Vienne (6 042 habitants) où le divers gauche Ludovic Géraudie, candidat désigné du maire sortant Isabelle Briquet, a attiré 48,97 % des votants devant Denis Limousin (divers gauche) qui a rallié 33,05 % des votants et

Lucien Courtiaud (divers) 17,98 %. L’actuel premier adjoint est certes en position privilégiée mais il devra se méfier et compter sur un bon report de voix pour l’emporter. A moins qu’une triangulaire ne change la donne.

A Condat-sur-Vienne (5 150 habitants), l’actuel maire Bruno Genest (divers gauche) est lui aussi en position délicate bien qu’arrivé en tête avec 40,04 % (mois 7 % par rapport à 2014). Il est talonné par la candidate de gauche Emilie Rabeteau qui rafle 36,5 % des voix et Joseph Absi 23,46 %. Une triangulaire n’est pas à exclure puisque ce dernier avait démissionné de l’équipe Genest pour divergence de vue.

A Saint-Junien (11 300 habitants), le maire ADS Pierre Allard, sans adversaire en 2014, peut se rasseoir pour la quatrième fois dans son fauteuil avec un confortable score de 61,17 %. Son ancien conseiller municipal écologiste réalise un bon score avec 38,83 %.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Ville de Limoges - Thierry Laporte

Partager sur Facebook
Vu par vous
3211
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !