aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Elections départementales: "Union" et "solutions nouvelles" pour la Droite girondine

28/01/2015 | En Gironde, UMP/UDI/MODEM ont un chef de file Yves d'Amécourt, et une bannière commune pour les élections départementales

Yves d'Amécourt entouré des candidats "Gironde Positive" de la rive droite

C'est sous la bannière « Gironde Positive », que les candidats de la droite, rassemblés dans « une large union », ont choisi de faire campagne commune pour la conquête du Conseil départemental de Gironde, conduit par Philippe Madrelle et sa majorité socialiste depuis 36 ans. Ce mercredi 28 janvier, Yves d'Amécourt, candidat déclaré à la présidence du Conseil départemental en cas de renversement de la majorité sortante, tenait une première conférence de presse de campagne, entouré de candidats des cantons de la Rive droite dont ceux de Cenon, Lormont et Créon.

«Sur la totalité des candidats de « Gironde Positive », un tiers sont des partisans UMP, un tiers sont des centristes et un tiers sont sans étiquette », explique Yves d'Amécourt, le chef de file de cette union de droite, conseiller général sortant du canton de Pineuilh. Un mouvement de rassemblement qui est selon lui « la meilleure réponse possible pour nous pour contrer le vote extrémiste et pour être présent dans tous les cantons au second tour», en écho au souvenir des dernières élections cantonales de 2011, lors desquels sur 6 cantons la droite n'était pas présente au second tour, au profit du FN et du PS.
Un rassemblement de la droite d'ailleurs assez représenté parmi les candidats titulaires ou remplaçants présents ce 28 janvier. Pour le canton de Créon étaient là Sylvie-Marie Dupuy (candidate titulaire sans étiquette), sa remplaçante Bérangère Brillon (UMP), ainsi que Bertrand Lecat (remplaçant UMP). Pour le canton de Cenon, les deux candidats titulaires Philippe Verdois (Modem) et Sophie Van Den Zande, divers droite, et Dominique Alcala, remplaçant UMP. Enfin, si les candidats titulaires pour le canton de Lormont, Sandrine BOUTARICQ et Jérôme OSCILAWSKI, sont tout deux UMP, leurs deux remplaçants sont divers droite.

"Etre efficace et trouver des solutions différentes"Un rassemblement UMP/MODEM/UDI/NCPT, permettant également à Gironde Positive de se prévaloir du slogan tout trouvé en terme de méthode de travail, de « l'addition des énergies pour trouver des solutions ensemble». Une addition tant dans la campagne, qu'une fois en responsabilités espérées, au Conseil départemental.
De ce point de vue d'ailleurs, Yves d'Amécourt, souligne qu'au regard de la diminution des dotations de l'Etat de 85M€, « il va falloir être efficace et trouver des solutions différentes», car, assure-t-il, Gironde Avenir ne propose ni d'augmenter la fiscalité, ni de diminuer les investissements, pas plus que de supprimer les aides aux communes. L'idée défendue par Yves d'Amecourt et ses troupes est de trouver des solutions en interne pour diminuer les charges de fonctionnement, via notamment de nouvelles politiques d'achat et des méthodes de travail différentes. Prenant l'exemple des routes, dont le coût est estimé à 1M€ par km pour le Conseil général, « il va s'agir de faire des économies sur l'achat de granulat, soit en trouvant localement davantage de ressources, soit par l'utilisation de techniques nouvelles sans granulat, soit encore en développant son recyclage », suggère-t-il. Quant aux charges des personnels du Conseil général, elles seront réduites par une diminution du personnel lui-même :« on ne pourra pas remplacer tous les départs à la retraites qui s'annoncent dans les années qui viennent, pour autant on peut changer les méthodes de travail pour ne pas non plus créer de surcharge de travail à ceux qui restent.»

Des présidences de commissions pour l'oppositionAutre idée développée par le candidat à la présidence du Département, « le rôle de la majorité et l'opposition sont complémentaires pour avoir des relations apaisées ». Il s'engage même à ce qu'en cas de victoire de son camp, l'opposition se voit confier des présidences de commissions, et de citer en exemple les méthodes de travail mis en place à la Métropole qui fonctionne selon un principe de cogestion droite-gauche. «Le Conseil général ne doit pas être incarné par une seule personne, estime t-il, avant de viser sa cible, «aujourd'hui les élus du Conseil général ont perdu le pouvoir, c'est son Président et son Cabinet qui ont le pouvoir.»
Le programme plus détaillé sera publié le 5 février prochain sur le site girondepositive.fr. Du point de vue de l'agenda, la campagne départementale de la bannière « Gironde positive» sera marquée par deux temps forts: une première grande réunion départementale, organisée le 5 mars à Bazas en présence d'Alain Juppé, Jean Lassalle, Frédéric Nihous, puis, le 26 mars, entre les deux tours, un second meeting, en présence d'orateurs nationaux se tiendra sur l'aire métropolitaine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
688
Aimé par vous
6 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !