aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Municipales, le FN Georges de Pachtère critique : "Le centre de Pau est sordide" (vidéo)

28/02/2014 | Georges de Pachtère est le chef de file de la liste Pau Bleu Marine aux municipales. S'il a aimé Pau par le passé, il la trouve désormais "sordide" et "délabrée."

Henri de Pachtère est venu "remettre de l'ordre" dans la section 64 du Front national en candidatant à Pau.

La série qu'Aqui consacre cette semaine aux municipales paloises vous présente aujourd'hui le 5e candidat de la compétition pour Pau (si l'on en croit le dernier sondage - lire plus bas). Le représentant du Front national, Georges de Pachtère, s'est installé dans la capitale du Béarn il y a 17 ans pour y couler une retraite tranquille. Au début, Pau, était une ville qu'il aimait. Plus maintenant : "Le centre ville est sordide", "Tout est délabré", "Les magasins ferment"...

"J'ai découvert Pau en tant qu'officier parachutiste"

Georges de Pachtère est né en 1941 sans la Sarthe. Très vite, cependant, avec son père militaire de carrière, il part vivre au Maghreb. Tous les ans, la famille de Pachtère revient en France en vacances, non loin de Pau, sur la commune de Laruns dans les Pyrénées. Devenu adulte, Georges de Pachtère découvre enfin la capitale du Béarn en tant qu'officier parachutiste. Au début, la ville lui plaît...



 

 "Je réside à Trespouey, un quartier qui tombe en ruines"

Le candidat de la liste Pau Bleu Marine a des mots très durs pour l'état du quartier dans lequel il réside. "J'habite à Trespouey. Un quartier considéré comme privilégié mais qui est de plus en plus mal entretenu. Si bien qu'aujourd'hui il tombe un peu en ruines".



 

"Marcher une demie heure pour aller au centre ne me dérange pas"

Georges de Pachtère, qui aura 73 ans cette année, déclare se rendre régulièrement dans le centre ville de Pau à pied depuis le quartier de Trespouey.

 

"Pau n'est pas une belle ville, le centre est sordide"

Quand on lui demande quel est le lieu qu'il préfère à Pau, une nouvelle fois, le candidat Front national n'y va pas avec le dos de la cuillère : "Pau n'est pas une belle ville. Le centre ville est sordide, délabré... Les magasins ferment les uns après les autres".



 

"Mon Palois préféré c'est l'alpiniste Henry Russell"

Un hasard qui lui sied. Georges de Pachtère habite dans une rue qui porte le nom de son Palois préféré, Henry Russell. "J'adore tout ce qui touche de près ou de loin à la nature. Lui était un amoureux de la montagne, notamment célèbre pour son ascension du Vignemale (NDLR : en septembre 1868)".

 

"Du temps de Labarrère, ce n'était pas délabré"

Tous les candidats du scrutin palois ou presque font référence à lui. C'est normal, André Labarrère est resté maire de Pau pendant plus de trente ans. Mais venant de Georges de Pachtère, candidat FN, l'allusion chaleureuse étonne. Quand on lui demande ce qui le met en colère à Pau, le frontiste répond du tac au tac : "C'est l'état de délabrement de la ville. Du temps de Labarrère, ce n'était pas comme ça...".



 

"On vise un score honorable, 10 voire 15 %

Sa liste est composée de "gens d'expérience". Son objectif : "faire un score honorable". "C'est à dire au moins 10 % et pourquoi pas 15 %". Le dernier sondage en date, sondage CSA pour BFM et le Figaro réalisé les 24 et 25 février 2014, donne le candidat Pau Bleu Marine 5e du premier tour du scrutin palois avec 8 % d'intentions de vote, derrière Olivier Dartigolles (9 %), Yves Urieta (14 %), David Habib (30 %) et François Bayrou (35 %).

 

"Je n'ai aucune intention de devenir maire de Pau"

Pragmatique, le candidat FN concède n'avoir "aucune intention de devenir maire de Pau". S'il s'est engagé dans ce scrutin, c'est pour avoir quelques élus au conseil municipal et cela parallèlement à son oeuvre de "redressement du Front national 64" dont il est devenu fin 2013 secrétaire départemental.



"Localement, on ne peut pas faire grand chose pour l'emploi"

Georges de Pachtère ne propose pas grand chose concernant l'emploi à Pau. Il estime même : "Je ne pense pas que les élus locaux aient la possibilité de faire venir des entreprises". S'il refuse de les qualifier de "gadgets", les propositions de ses adversaires, pépinières, formation professionnelle... ne servent pas à grand chose selon lui pour lutter contre le chômage.

 

"Il faut apporter des solutions crédibles, pas du genre bus tram"

A ceux qui lui reprochent de soulever plus de problèmes qu'il n'apporte de solutions, la tête de liste de Pau bleu Marine rétorque que les solutions doivent d'abord "être crédibles". Et il poursuit : "Parce que des propositions du genre bus tram, je peux vous en faire des kilos...".

 

 

Entretien réalisé avec Jean-Jacques Nicomette

 

La suite de notre série consacrée aux municipales paloises demain avec le portrait en vidéo de la candidate écologiste, Eurydice Bled. Retrouvez aussi nos précédents portraits de candidats en vidéo (François Bayrou - David Habib Yves Urieta - Olivier Dartigolles).

 

Et pour aller plus loin : 

Le site du Front national consacré à la candidature de Georges de Pachtère sur Pau

Présentation de Georges de Pachtère secrétaire départemental du FN dans le 64

Georges de Pachtère selon les militants du Front national

Sujet réalisé par France 3 sur le candidat FN dans la capitale du Béarn :



Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Aquipresse

Partager sur Facebook
Vu par vous
783
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !