Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales, le FN Georges de Pachtère critique : "Le centre de Pau est sordide" (vidéo)

28/02/2014 | Georges de Pachtère est le chef de file de la liste Pau Bleu Marine aux municipales. S'il a aimé Pau par le passé, il la trouve désormais "sordide" et "délabrée."

Henri de Pachtère est venu "remettre de l'ordre" dans la section 64 du Front national en candidatant à Pau.

La série qu'Aqui consacre cette semaine aux municipales paloises vous présente aujourd'hui le 5e candidat de la compétition pour Pau (si l'on en croit le dernier sondage - lire plus bas). Le représentant du Front national, Georges de Pachtère, s'est installé dans la capitale du Béarn il y a 17 ans pour y couler une retraite tranquille. Au début, Pau, était une ville qu'il aimait. Plus maintenant : "Le centre ville est sordide", "Tout est délabré", "Les magasins ferment"...

"J'ai découvert Pau en tant qu'officier parachutiste"

Georges de Pachtère est né en 1941 sans la Sarthe. Très vite, cependant, avec son père militaire de carrière, il part vivre au Maghreb. Tous les ans, la famille de Pachtère revient en France en vacances, non loin de Pau, sur la commune de Laruns dans les Pyrénées. Devenu adulte, Georges de Pachtère découvre enfin la capitale du Béarn en tant qu'officier parachutiste. Au début, la ville lui plaît...



 

 "Je réside à Trespouey, un quartier qui tombe en ruines"

Le candidat de la liste Pau Bleu Marine a des mots très durs pour l'état du quartier dans lequel il réside. "J'habite à Trespouey. Un quartier considéré comme privilégié mais qui est de plus en plus mal entretenu. Si bien qu'aujourd'hui il tombe un peu en ruines".



 

"Marcher une demie heure pour aller au centre ne me dérange pas"

Georges de Pachtère, qui aura 73 ans cette année, déclare se rendre régulièrement dans le centre ville de Pau à pied depuis le quartier de Trespouey.

 

"Pau n'est pas une belle ville, le centre est sordide"

Quand on lui demande quel est le lieu qu'il préfère à Pau, une nouvelle fois, le candidat Front national n'y va pas avec le dos de la cuillère : "Pau n'est pas une belle ville. Le centre ville est sordide, délabré... Les magasins ferment les uns après les autres".



 

"Mon Palois préféré c'est l'alpiniste Henry Russell"

Un hasard qui lui sied. Georges de Pachtère habite dans une rue qui porte le nom de son Palois préféré, Henry Russell. "J'adore tout ce qui touche de près ou de loin à la nature. Lui était un amoureux de la montagne, notamment célèbre pour son ascension du Vignemale (NDLR : en septembre 1868)".

 

"Du temps de Labarrère, ce n'était pas délabré"

Tous les candidats du scrutin palois ou presque font référence à lui. C'est normal, André Labarrère est resté maire de Pau pendant plus de trente ans. Mais venant de Georges de Pachtère, candidat FN, l'allusion chaleureuse étonne. Quand on lui demande ce qui le met en colère à Pau, le frontiste répond du tac au tac : "C'est l'état de délabrement de la ville. Du temps de Labarrère, ce n'était pas comme ça...".



 

"On vise un score honorable, 10 voire 15 %

Sa liste est composée de "gens d'expérience". Son objectif : "faire un score honorable". "C'est à dire au moins 10 % et pourquoi pas 15 %". Le dernier sondage en date, sondage CSA pour BFM et le Figaro réalisé les 24 et 25 février 2014, donne le candidat Pau Bleu Marine 5e du premier tour du scrutin palois avec 8 % d'intentions de vote, derrière Olivier Dartigolles (9 %), Yves Urieta (14 %), David Habib (30 %) et François Bayrou (35 %).

 

"Je n'ai aucune intention de devenir maire de Pau"

Pragmatique, le candidat FN concède n'avoir "aucune intention de devenir maire de Pau". S'il s'est engagé dans ce scrutin, c'est pour avoir quelques élus au conseil municipal et cela parallèlement à son oeuvre de "redressement du Front national 64" dont il est devenu fin 2013 secrétaire départemental.



"Localement, on ne peut pas faire grand chose pour l'emploi"

Georges de Pachtère ne propose pas grand chose concernant l'emploi à Pau. Il estime même : "Je ne pense pas que les élus locaux aient la possibilité de faire venir des entreprises". S'il refuse de les qualifier de "gadgets", les propositions de ses adversaires, pépinières, formation professionnelle... ne servent pas à grand chose selon lui pour lutter contre le chômage.

 

"Il faut apporter des solutions crédibles, pas du genre bus tram"

A ceux qui lui reprochent de soulever plus de problèmes qu'il n'apporte de solutions, la tête de liste de Pau bleu Marine rétorque que les solutions doivent d'abord "être crédibles". Et il poursuit : "Parce que des propositions du genre bus tram, je peux vous en faire des kilos...".

 

 

Entretien réalisé avec Jean-Jacques Nicomette

 

La suite de notre série consacrée aux municipales paloises demain avec le portrait en vidéo de la candidate écologiste, Eurydice Bled. Retrouvez aussi nos précédents portraits de candidats en vidéo (François Bayrou - David Habib Yves Urieta - Olivier Dartigolles).

 

Et pour aller plus loin : 

Le site du Front national consacré à la candidature de Georges de Pachtère sur Pau

Présentation de Georges de Pachtère secrétaire départemental du FN dans le 64

Georges de Pachtère selon les militants du Front national

Sujet réalisé par France 3 sur le candidat FN dans la capitale du Béarn :



Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Aquipresse

Partager sur Facebook
Vu par vous
2361
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !