Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Elections régionales : Ni accord, ni fusion de listes en vue du second tour

22/06/2021 | Rousset, Diaz, Darrieussecq, Florian et Thierry. Le 27 juin, ils seront bel et bien 5 candidats et 5 listes en lice au second tour des élections régionales en Nouvelle-Aquitaine.

Photo d'illustration urne vote élection

C'est une situation inédite. Au second tour des élections régionales, dimanche prochain, les électeurs devront faire leur choix entre cinq listes de candidats. Les négociations ou échanges menés dimanche soir et lundi n'ont pas abouti. Pas plus à gauche qu'à droite. S'il était déjà entendu que Geneviève Darrieussecq et sa liste « L'union fait la région » partirait seule, de même qu'Edwige Diaz tête de liste RN « Une région au service de la France », il en sera de même pour les trois autres listes ayant passé le cap du premier tour, à savoir celles de Nicolas Florian, « Liste d'Union droite et Centre », d'Alain Rousset « Nos territoires, nos énergies », et de Nicolas Thierry « Nos terroirs notre avenir ».

Qui dit négociation, dit renonciation. Un jeu auquel aucun des candidats en lice pour le second tour n'a voulu jouer. S'il y a bien eu des discussions dans la soirée de dimanche et la journée de lundi entre plusieurs candidats, elles n'ont abouti ni à gauche, entre Alain Rousset et Nicolas Thierry, ni à droite entre Nicolas Florian et Eddie Puyjalon pour le Mouvement de la Ruralité. Ce dernier, s'il n'avait pas atteint le seuil fatidique des 10% lui permettant de se représenter dimanche, pouvait en effet, grâce à son score de plus de 5% prétendre à entrer dans la négociation, avec une des listes encore en lice.

Crispations des positions à gauche
Coté Rousset-Thierry, l'échec vient tant d'une mésentente sur le nombre de candidats EELV admis à entrer dans la liste du président sortant socialiste que sur la crispation des positions sur des sujets que l'on sait sensibles entre les deux parties à la négociation. « Nous avons considérablement augmenté les résultats électoraux des écologistes. Mais de cela, Alain Rousset n’a jamais voulu tenir compte. (...) les amis d’Alain Rousset ont refusé de prendre le moindre engagement ferme en faveur de la transition écologique, s’en tenant à de très vagues déclarations d’intention. Ils ont refusé de discuter de la sortie des pesticides, de la LGV ou encore des bassines », commente sur sa page Facebook, la tête de liste EELV Nicolas Thierry, avant de préciser « Nous ne sommes pas des marchands de tapis ». Et le candidat de poursuivre sur la continuation de la campagne, « l’écologie est une force tranquille : nous appelons les citoyennes et les citoyens épris d’écologie et de démocratie à amplifier notre score du premier tour pour créer les conditions du sursaut dont la Nouvelle-Aquitaine a besoin ».

Dans un communiqué envoyé hier en fin d'après-midi, et actant l'impossibilité d'un accord entre la liste du président sortant et celle de son vice-président à la biodiversité sortant, Alain Rousset indique lui aussi ne pas concevoir « la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C’est une relation politique, pas une question comptable. » Et lui aussi évidemment en appelle au rassemblement autour de sa liste « représentative de la diversité politique, sociale et territoriale de la Nouvelle-Aquitaine. Je resterai, dans mes responsabilités, comme je l’ai toujours été, ouvert aux propositions pour améliorer les conditions de vie des citoyens. », promet-il. Et à la « force tranquille » de l'écologie selon le premier, Alain Rouset répond lui « l’écologie gagnera par la confiance et l’accompagnement ».
Aux électeurs de gauche donc de trancher...

Questions comptables
Du côté de la droite, le jeu reste aussi ouvert puisque, comme promis, Nicolas Florian et Genevière Darrieussecq n'ont entamé aucun rapprochement et les quelques discussions tentées entre la liste du candidat LR et celle du Mouvement de la Ruralité d'Eddie Puyjalon ont aussi échoué. Là encore, des questions comptables ont bloqué toute perspective de fusion. Fusion qui aurait pu apporter un soutien utile à la liste de Nicolas Florian arrivé avec 12,5% des voix, en 4ème position au premier tour des élections régionales, derrière Geneviève Darrieussecq.
Eddie Puyjalon a quant à lui fait savoir qu'il ne donnerait aucune consigne de vote pour le second tour, et Nicolas Florian, face à l'absence d'accord, peut donc être en ligne avec ses propos tenus lors de la campagne. Il affirme d'ailleurs sur les réseaux sociaux «  je tiens mon engagement de rester sur la ligne que j’ai toujours défendue, d’agir avec clarté et cohérence vis-à-vis de nos électeurs : il n’y aura donc aucune alliance, ni avec la République en marche et la majorité présidentielle, ni avec le Mouvement de la ruralité ».

Une absence d'accord à droite qui suite à l'échec des négociations à gauche peut d'autant plus rassurer le président sortant sur son score et la majorité à venir au sein de l'hémicycle régional, même si bien sûr rien n'est joué au regard de la mobilisation des électeurs. Cela dit, l'enjeu désormais pour chacun des candidats reste bien sûr de compter le plus de voix possible au sortir du second tour. Au-delà du parti arrivé en tête, pour lequel une prime majoritaire est assurée sur le nombre de sièges obtenus (quel que soit son score), les sièges restants de l'assemblée sont répartis à la proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant franchi le seuil électoral de 5 % des suffrages exprimés.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Jacques

Partager sur Facebook
Vu par vous
7984
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !