Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/20 | La Nature s’expose à Guéret

    Lire

    Du 22 septembre au 10 octobre, la Ville de Guéret, en partenariat avec l’association Creusographie, propose l’exposition du Concours Photo 2020 au centre culturel Espace Fayolle. Chacun des 23 participants à cette exposition sera récompensé avec une attention particulière. Les 3 premiers se verront remettre officiellement leur lot le 1er octobre prochain, pour des raisons sanitaires.

  • 24/09/20 | Bordeaux : opération de dépistage COVID-19 pour les publics prioritaires

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine en lien avec la Préfecture de la Gironde, la Mairie et la Métropole de Bordeaux et avec l’appui du CHU de Bordeaux et de la Protection civile, organisent une opération de dépistage gratuit de la COVID-19 Place des Quinconces à Bordeaux du 23 septembre au 30 octobre, de 13h à 17h. Cette opération concerne les personnes présentant des symptômes compatibles avec la Covid-19 munies d’une prescription médicale et celles définies comme contact à risque d’un cas confirmé par l’autorité sanitaire disposant d’un justificatif de l’Assurance maladie.

  • 23/09/20 | EELV appelle aux candidatures pour les cantonales

    Lire

    Ils entendent faire "basculer" la majorité départementale. Les écologistes de Charente-Maritime appellent aujourd'hui à candidature dans les 26 cantons. Un projet commun sera bâti sur des thèmes comme l’eau, de l’agriculture de la conchyliculture ; l’action sociale; le handicap ; l’insertion ; le tourisme durable ; la biodiversité; le transport - ainsi que la création d'emplois utiles et non délocalisables respectueux de la nature et des hommes au service des nouvelles solidarités écologiques.

  • 23/09/20 | Pau et Pays de l'Adour: l'Université labellisée université européenne

    Lire

    L'UPPA est lauréate de l'appel à projet sur les universités européennes et bénéficie du soutien de la commission européenne pour 3 ans, afin de déployer son projet UNITA. Alliant 6 universités de régions pour partie rurales, montagneuses, transfrontières et qui parlent toutes une langue romane, ce projet vise à concevoir un modèle d'université européenne intégrée autour de 3 axes : le patrimoine culturel, l'énergie renouvelable et l'économie circulaire, outre les caractéristiques géographiques et idiomatiques communes.

  • 23/09/20 | La Convention Citoyenne pour le Climat en escale dans le Sud-Gironde

    Lire

    La Députée LREM de la neuvième circonscription de la Gironde Sophie Mette se rendra ce jeudi 24 septembre à Barsac, proche de Cadillac-sur-Garonne, à l'occasion d'ateliers pour la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC). Ces ateliers seront articulés autour de cinq thèmes : les mobilités, la consommation, le logement, le travail, l'alimentation. Une partie des propositions de la CCC sera retranscrite puis présentée dans un projet de loi présenté à l'Assemblée Nationale début 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Elections sénatoriales : « La Gironde, terre d’engagements », une liste de gauche pour soutenir la démocratie locale.

28/08/2020 | La Gauche girondine a présenté, jeudi 27 août, sa liste et son programme pour les élections sénatoriales de septembre 2020.

Liste de Laurence Harribey et Hervé Gillé pour les élections sénatoriales 2020

Dimanche 27 septembre 2020, ce seront près de 3 500 grands électeurs qui devront élire six sénateurs en Gironde, pour un mandat de six ans, afin de représenter le département au Palais du Luxembourg. Une élection qui passe souvent inaperçue pour l’opinion publique, et pourtant fondamentale à l’équilibre des pouvoirs de la République française. Un message que se sont évertués à partager jeudi 27 août, la sénatrice Laurence Harribey et le sénateur Hervé Gillé, lors de la présentation de leur liste « La Gironde, Terre d’engagements » pour les élections sénatoriales.

La date de présentation de la liste « La Gironde, terre d’engagaments » n’a pas été choisie au hasard. Elle rend hommage au sénateur de la Gironde, Philippe Madrelle, décédé un an plus tôt, jour pour jour, et remplacé par Hervé Gillé. « Un sénateur aguerri, selon Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental, qui a su défendre les territoires, et notamment la Gironde, au sein du Sénat et qui, quelque part, a transmis cet héritage à ceux qui sont présents aujourd’hui, et qui se présentent pour la future liste des Sénatoriales. »

Une liste d’élus à la connaissance plurielle des territoires

Parce que le Sénat a pour mission constitutionnelle de représenter les collectivités territoriales de la République, le choix a été fait de proposer aux électeurs une liste d’élus de terrain, expérimentés, et aux fonctions diverses - municipales, communales, communautaires, départementales et régionales[1]. Tous les niveaux de collectivités sont représentés. Un point essentiel car, de fait, chacune et chacun est capable de parler des collectivités qu’il ou elle incarne, ainsi que de leurs besoins. Et au-delà de l’expérience, une grande variété de générations, et donc une capacité de promouvoir de nouvelles méthodes pour créer un programme en concertation avec les élus, sont également présentes. Enfin, la liste rassemble une représentation de la population de la Gironde, avec des élus ruraux et métropolitains issus de tous les territoires. Pour ces-derniers, la complémentarité de cette équipe aux compétences plurielles est un symbole fort et attendu à la fois des citoyens, et des grands électeurs.

Rappeler l’importance du Sénat

« Le Sénat est avant tout le représentant des territoires. Lors des dernières crises, nous avons vu oh combien la proximité et le rôle des collectivités territoriales étaient importants. » rappelle Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde à la suite de la démission d'Alain Anziani en 2017. Mouvement des gilets jaunes, mobilisations autour de la réforme des retraites, urgence climatique, ou encore crise sanitaire, ces évènements ont, selon les élus, contribué à prouver que les institutions de proximité étaient les plus à même de répondre de manière adéquate dans les moments de difficulté. Leur programme est donc l’occasion de revaloriser et de soutenir la démocratie locale, ainsi que de reconnaître et de renforcer les collectivités territoriales, et leurs coopérations entre elles. « Ce sont des institutions incontournables, poursuit la sénatrice, des facilitateurs dans la réponse socio-économique aux crises que nous traversons. Elles font du Sénat un organisme fondamental ; un point d’équilibre de notre démocratie. »

Une méthode de travail au service des territoires

Les engagements des candidats de gauche se résument finalement en quatre points : renforcer les collectivités locales, accompagner la transition écologique des territoires, repenser les coopérations territoriales et soutenir la démocratie locale.

Il est question, pour le premier axe, de défendre la présence des services publics de proximité et de lutter contre la désertification des services publics territorialisés, relativement, notamment, à l’accès aux soins, à la présence postale et à la couverture numérique. Il s’agit aussi de clarifier les compétences entre les collectivités, en dotant ces-dernières d’une reconnaissance par la loi des capacités d’agir et des expérimentations locales, et en proposant une autonomie financière et fiscale des collectivités locales.

En ce qui concerne la transition écologique des territoires, les élus ont exprimé la volonté de valoriser des projets innovants compatibles avec les enjeux des politiques nationales. Accélérer les mutations, tout en contribuant au développement local et territorial. Quelques propositions pour cela : soutenir une gestion agricole et développer une économie territorialisée respectueuse de l’environnement, poursuivre la consolidation de circuits courts, et favoriser les évolutions législatives pour un meilleur accompagnement à l’échelle locale dans la gestion des risques environnementaux.

Autre point du programme : la nécessité de repenser les coopérations territoriales, pour favoriser l’égalité des chances entre les territoires ruraux et urbains, pour encourager les mobilités, ou encore pour construire une relation équilibrée entre les différents acteurs des collectivités, et ainsi leur permettre de développer ensemble des politiques complémentaires et transversales.

Enfin, les élus locaux représentant les premiers interlocuteurs des citoyens face à leurs préoccupations, il s’agit de revaloriser et de soutenir la démocratie locale. Cela passe par une protection renforcée du statut des élus locaux dans l’exercice de leurs mandats, et par un solide soutien aux évolutions législatives visant à consolider la démocratie locale.

Proximité, dialogue et co-construction sont finalement les maître-mots de cette liste initiée par Laurence Harribey et Hervé Gillé. Ensemble, ils font le pari de l’intelligence collective et de l’ancrage local, pour articuler le terrain et la décision législative, et élaborer des lois adaptées aux réalités des territoires.

 


[1] Laurence Harribey est sénatrice et conseillère régionale ; Hervé Gillé est sénateur et conseiller départemental ; Christine Bost est maire d’Eysines et vice-présidente de la métropole ; Cédric Pain est maire de Mios ; Célia Monseigne est maire de Saint-André-de-Cubzac et conseillère départementale, Laurence Rouède est 1ère adjointe au maire de Libourne, Daniel Barbe est maire de Blasimon et Président de l’association des Maires ruraux de Gironde et, enfin, Thierry Trijoulet est 1er adjoint au maire de Mérignac et conseiller régional.

Justine Wild
Par Justine Wild

Crédit Photo : Justine Wild

Partager sur Facebook
Vu par vous
5621
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !