Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/05/19 : Résultats complets Bordeaux (33) : LREM 29,47%, EELV 21,54%, RN 9,40%, LR 9,02%, 8,49%, LFI 6,20%, G.S 4,21%

27/05/19 : Dordogne : Résultats définitifs : Participation : 58,28 % : RN : 25,15 %, LREM : 19,26 %, EELV : 11,38 %, LFI : 8,60 %, PS-LUG 7,45 % ; LR : 7,05 %, PC : 3,68 %, LDG Hamon : 3,62 %, DLF : 3, 50 %

27/05/19 : Résultats complets Bègles : EELV 21,69%, LREM 17,67%, RN 14,47%, LFI 10,63%, PS 9,20%

27/05/19 : Angoulême (16) : LREM : 24,05%, EELV : 17,02%, RN : 16,12%, PS-PP : 8,46%, LFI : 8,40%, LR : 7,68%, G.S : 4,79%. Taux de participation : 52,54%.

27/05/19 : Poitiers (86) : LREM : 23,25%, EELV : 19,97%, RN : 12,91%, PS-PP : 9,84%, LR : 7,61%, LFI : 7,42%, G.S : 4,65%. Taux de participation : 51,18%.

27/05/19 : Résultats complets Vienne (86) : RN 22,58%, LREM 21,78%, EELV 14,24%, LR 7,35%, PS 7,30%, LFI 6,58%, DBLF 3,63%, G.S 3,54%

27/05/19 : Résultats complets Libourne (33) : RN 23,20% 22,62% EELV 14,56% PS 7,80%, LFI 6,97%, LR 6,94%, G.S 3,58%

27/05/19 : Résultats complets Charente (16) : RN 25,56%, LREM 21,48%, EELV 12,23%, LFI 7,61%, LR 7,17%, PS 6,56%, DBLF 3,61%, G.S 3,54%

27/05/19 : Niort (79) : LREM : 26,28%, EELV : 18,34%, RN : 12,85%, PS-PP : 9,68%, LFI : 6,95%, LR : 6,16 %, G.S : 4,47%. Taux de participation : 49,20%.

27/05/19 : Deux-Sèvres, résultats départementaux définitifs : LREM : 23,62%, RN 20,64%, EELV : 14,09%, LR : 7,52%, PS-PP : 7,04%, LFI 6,16%, G.S : 3,63%. Taux de participation : 48,99%.

27/05/19 : Résultats Lot-et-Garonne : RN : 29,47 %, LREM : 19,17 %, EELV : 10,30 %, LR : 7,38 %, LFI : 6,70 %, PS : 6,11 %, , DBLF : 4,46 %, GS : 3,03 %, PC : 2,56, UDI : 2,39 %. Taux de participation : 50,20 %. Taux de participation : 55 %.

27/05/19 : Résultats complets Pau : LREM 27,39%, EELV 15,69%, RN 14,94%, PS 9,96%, LR 7,40%, LFI 6,35%, G.S 4%

27/05/19 : Charente-Maritime : résultats départementaux définitifs : RN 25,26%, LREM 22,60%, EELV 13%, RN 7,68%, LFI 6,60%

27/05/19 : La Rochelle : LREM 27,13%, EELV 18,79%, RN 14,38%, LFI : 7,55%

27/05/19 : Gaëtan Malange, maire LR de St Barthélémy d'Agenais "Crise des partis, enjeu écologique dont LR doit s’emparer, absence de ligne claire sur l’Europe, divisions internes... ce soir, la droite doit sérieusement s’interroger... Partons des territoires !"

27/05/19 : Landes résultats complets: LREM 22,95%, RN 21,29%, EELV 10,80%, PS 10,47%, LR 6,95%, LFI 6,88%, GS 4,23%

26/05/19 : Résultats complets Creuse (23) : RN 24,37%, LREM 18,28%, EELV 9,82%, LR 9,68%, LFI 8,89%, PS 6,97%, G.S 4,21%

26/05/19 : Résultats Tulle (19) : dans la ville de François Hollande, les résultats font office d'exception à la règle. RN : 18,5% ; LEREM : 18,4% ; PS : 14,2% ; EELV : 11,8% ; LFI : 7,7% ; LR : 7,4% ; PCF : 6,3% ; autres listes : 15,7%.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/05/19 | Réaction Sophie Borderie psdte PS du CD47

    Lire

    "En Lot-et-Garonne, les résultats enregistrés sont conformes aux résultats nationaux avec néanmoins une accentuation du vote d’extrême droite, comme cela était malheureusement déjà le cas en 2014. Localement, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre notre combat pour la ruralité et pour l’équité territoriale. Bien souvent, celles et ceux qui subissent des injustices et vivent un sentiment de relégation trouvent refuge dans le vote extrême. Acteurs de la vie publique, nous avons tous un rôle à jouer dans ce combat. J’y prendrai toute ma part."

  • 24/05/19 | Coup froid sur le Festival "Biarritz en été"

    Lire

    Le maire, Michel Veunac, a appris avec stupéfaction -et une certaine colère- l’annulation de ce festival par ses organisateurs. Festival d'envergure faisant partie des nouveaux temps forts de l’été. Les organisateurs évoquent des raisons d’ordre financier pour justifier l'annulation soudaine de cette deuxième édition qui leur avait confiée. La Ville de Biarritz a donc décidé de réinscrire deux soirées supplémentaires des Jeudis de l’Océan en juillet et elle organisera un grand concert gratuit le 10 juillet à la Côte des Basques, en collaboration avec l'Atabal.

  • 24/05/19 | Le comblement du passage souterrain de la gare de Marmande sous tension!

    Lire

    Le 23 avril dernier, le passage souterrain permettant la liaison entre les quais de la gare de Marmande a été comblé de béton. Val de Garonne Agglomération et la Ville de Marmande sont vivement opposés à ces travaux effectués par SNCF Réseau sans aucune concertation préalable. Les deux collectivités ont interpellé la direction de SNCF Réseau pour qu’une réunion soit organisée et l’ont informée qu’elles répondraient défavorablement à tout appel de fonds dans l’attente de cette réunion.

  • 24/05/19 | Un patron périgourdin adopte une méthode originale pour recruter

    Lire

    Après l'échec de ses petites annonces à Pôle-Emploi et sur site internet LeBoncoin, Geoffroy Saguet, le patron de l'entreprise Horizons bois à Savignac les églises, en Dordogne, a posé un panneau sur la façade de son entreprise de charpente-menuiserie, pour attirer les candidats. Il recrute des ouvriers qualifiés, charpentiers et menuisiers, un couvreur, un chef d'équipe et un ingénieur, soit 10 postes au total. Il a reçu une trentaine de Curriculum Vitae en dix jours.

  • 24/05/19 | Elections européennes : La Rochelle favorise l'accès aux handicapés

    Lire

    Depuis mars 2019, les personnes majeures sous tutelle sont pour la première fois autorisées à voter. Depuis, la Ville de La Rochelle s’est associée à l’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) pour leur favoriser l'accès à ce premier scrutin du 26 mai. Des membres de l’Association Valentin Haüy et du Relais handicap de l’Université de la Rochelle seront présents avec une grille d’observation pour faire le point sur les aménagements en place et les évolutions possibles.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Elisabeth Borne à Pau: du Fébus à l'Intercité mais sans passer par Canfranc

26/04/2019 | Défendant "les lignes importantes d'aménagement du territoire", la Ministre chargée des transports appelle aussi les intercommunalités et agglomérations à se saisir du transport ferroviaire

Elisabeth Borne,Ministre chargée des Transports en visite à Pau

C'est à pied, sous un parapluie tenu par François Bayrou, qu'Elisabeth Borne a rejoint la gare de Pau ce vendredi 26 avril en fin de matinée pour inaugurer les nouvelles rames Intercité Bayonne-Toulouse. La Ministre chargée des transports avait auparavant, à la Mairie de Pau, pu découvrir les images inédites du futur bus à hydrogène palois « Fébus », inauguré le 19 septembre prochain. A la gare, outre la visite des rames, le sujet de son accessibilité a également été au cœur des échanges. Une occasion aussi pour la Ministre de réaffirmer « la priorité du Gouvernement pour les lignes d'aménagement du territoire » et « le confort des concitoyens » quitte à faire entrer les agglomérations dans la boucle. Enfin, difficile dans les Pyrénées-Atlantiques, de parler ferroviaire sans évoquer le dossier clivant de la Pau-Canfranc...

A peine entré dans le hall de la gare, que François Bayrou a évoqué le sujet de l'accessibilité des voies aux personnes en situation de handicap. Un aménagement très attendu par les associations, d'autant que le projet de passerelle sous la grande halle, jusque là défendu par SNCF Réseau ne fait pas vraiment l'unanimité. François Bayrou le premier le critique sans demi-mesure. « La solution d'une rampe d'accès au sous-terrain est la meilleure et elle est 3 fois moins chère que celle de la passerelle qui coûtera entre 7 et 8 M €», estime-t-il. Un message bien entendu par le nouveau Directeur régional de SNCF Réseau, Jean-Louis Gary, assurant que c'est de toute façon selon lui « à François Bayrou de choisir ». Pour une bonne raison sans doute, c'est de la Mairie que viendra le chèque... Si sur ce sujet, Elisabeth Borne, a invité le directeur régional à regarder « avec pragmatisme » toutes les solutions possibles, sa visite paloise avait pour objectif premier le baptême des nouvelles rames Intercité Bayonne Toulouse.

Intercité: "Un saut qualitatif indéniable"
Si ces rames à l'aménagement intérieur lumineux et coloré circulent déjà sur les lignes Bordeaux-Nantes et Nantes-Lyon, en lieu et place des anciens Corails de 40 ans d'âge ; entre Bayonne et Toulouse les nouvelles rames, au nombre de 9, seront mises en service progressivement à partir de juin. « Ces rames assurent un meilleur confort aux clients ainsi qu'un meilleur confort acoustique, insiste-t-on du côté de la SNCF. C'est un saut qualitatif indéniable, qui trouve d'ailleurs son écho très rapidement dans le niveau de satisfaction de nos clients ».
Quant à la Ministre, visiblement séduite par le confort des sièges, elle rappelle que « ces rames ce sont 100 M€ d'investissement pour l'Etat. Le matériel n'a pas été renouvelé depuis des décennies sur des lignes importantes et pour lesquelles il est nécessaire d'avoir un meilleur confort pour les voyageurs. Cela va avec un important programme de remise en état de l'infrastructure. 570 M€ sont fléchés sur la priorité qu'est l'entretien des réseaux, et notamment celui des lignes d'aménagement du territoire importantes qu'on a laissé se dégrader pendant trop longtemps.»

Eric SPITZ, préfet des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Paul Brin, adjoint au Maire de Pau, François Bayrou et Elisabeth Borne


De Bayonne à Tarbes, vers un train des vallées ?
Un sujet de la régénération des lignes saisi au vol par François Bayrou appelant qu'à l'avenir, Bayonne, Puyoo, Orthez, Pau, Lourdes et Tarbes puissent être reliées, « d'autant que la ligne existe ». « Relier toutes ces vallées serait un service considérable pour aller sur la côte, sans avoir à passer par Dax. C'est un détours qui rallonge le trajet d'une heure. » Une idée bienvenue pour la Ministre Borne, invitant le maire de Pau à se rapprocher de la Région pour étudier la question. Une idée aussi, qui va dans le sens du projet de la Ministre souhaitant « que les intercommunalités et les agglomérations puissent se saisir de la question du transport ferroviaire et mettent en place une coopération souple, par voie de contrat, avec la Région ». Objectif avoué: la mise en place dans les intercommunalités ou autour des métropoles « de véritables RER, avec des dessertes cadencées pouvant être une alternative à la voiture ».
Pour autant, si, selon Elisabeth Borne, « l'Etat met de l'argent sur la remise en état du réseau et le développement du transport ferroviaire partout où les concitoyens sont coincés dans les embouteillages », il ne semble toujours pas prêt à en mettre sur le projet de la réouverture de la ligne Bedous-Canfranc... Au grand dam de François Bayrou, partisan de sa réouverture. Et de considérer, face à la Ministre que « les deux Etats, français et espagnol, vont finir par mesurer l'intérêt vital de la liaison. Ne serait-ce que pour soulager le tunnel du Somport... ». Et d'ajouer avec un brin d'optimisme : « Je suis persuadé que la décennie ne passera pas sans que cette question soit traitée ». Pas sous cette Ministre là en tous les cas.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2767
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !