aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Elu maire de Pau, François Bayrou évoque « le long chemin » parcouru

04/04/2014 | Le président du Modem a touché au but. Elu maire à l’issue de sa troisième campagne municipale, il a salué ses prédécesseurs, son adversaire, et rappelé ses ambitions pour la ville.

Dès son arrivée à la mairie, François Bayrou  a été applaudi. Il a remercié, la main sur le coeur

François Bayrou a traversé trop de déserts, et emprunté trop de chemins caillouteux, pour fanfaronner lorsqu’il atteint son but. « Pour moi, ce n’est pas un triomphe, c’est un accomplissement, et l’ouverture d’une page nouvelle pour notre ville » a confié vendredi le nouveau maire de Pau, élu par les 39 membres de l'équipe qui formeront avec lui la majorité municipale.

Dans une salle du conseil où un grand nombre de ses supporters avaient pris place, l’édile Modem a savouré, la main sur le cœur, les applaudissements nourris saluant son arrivée.  Avant de citer le célèbre poème de Kipling "Si... Tu seras un homme mon fils", et d'évoquer « le long chemin parcouru » depuis Bordères, le village distant d’une vingtaine de kilomètres de Pau dont sa famille est originaire.

 « Il y a autant d’honneur à être battu qu’à être élu pourvu que les idées en vaillent la peine » a-t-il ajouté à l'intention de David Habib, son concurrent socialiste. Puis un hommage a été rendu aux maires qui ont marqué l’histoire de Pau. Parmi eux,  « le flamboyant » André Labarrère,  « qui était fou de sa ville » et avec lequel François Bayrou estime avoir eu beaucoup de points communs : la fierté « de parler la belle langue béarnaise », un parcours politique de dimension nationale, et le constat d’avoir été l’un et l’autre« endurcis par la vie ».

 Tous deux étaient concurrents. « Il avait déclaré à mon propos qu’une hirondelle, fut-elle de Bordères, ne fait pas le printemps. Aujourd’hui, je crois qu’il n’est pas mécontent que le printemps fut arrivé ».

Un audit sur les finances pour commencerLes propos aimables n’empêchent pas de garder les pieds sur terre. Un audit des finances de la ville sera réalisé, a-t-il été  annoncé dans la foulée. Car, sans présumer de ses conclusions, François Bayrou estime la situation « inquiétante ».  

Face à une population dont les attentes sont grandes, celui-ci veut aussi s’atteler immédiatement à deux chantiers : l’entretien des équipements « abandonnés » (il pense notamment aux vestiaires utilisés par les jeunes sportifs), et la réfection des halles. Un dernier sujet qui a été très controversé pendant la campagne. « Pour moi, il n’y a pas de petites ou de grandes questions » assure-t-il. Tout en disant son souhait de voir les élus et les services municipaux être au plus proche des Palois. « Je veux à tous les étages de la chaleur humaine, de la considération, de l’humour ».

Les ambitions qu’il nourrit pour la ville, tant sur le plan économique, culturel qu’en matière d’éducation ont de même été soulignées par un maire soucieux de voir les regards continuer  à être braqués sur sa cité. Comme cela a été fait lors d’une campagne municipale hyper médiatisée.

« Nous sommes des créateurs »Le Béarn, a-t-il ajouté , avec un brin de lyrisme,  « a déclaré son indépendance au 13e siècle au nez et à la barbe des deux plus grands empires du temps. Il a été le rendez-vous de l’Europe au 19e siècle, et c’est chez nous que l’humanité a appris à voler. Nous avons connu les plus grandes aventures du 20e siècle dans le sous-sol et dans les airs. Nous sommes des créateurs. Mais nous ne le savons pas. Nous sommes pleins de forces. Il suffit de les mobiliser. »

Contrairement à ce qui a été dit, Pau ne sera pas pour autant un « laboratoire », a enfin estimé cet élu qui n'a de cesse de prôner le rassemblement, au-delà des formations politiques. « Mais nous pourrons donner un exemple  en ces temps difficiles".  Et de rappeler  la formule béarnaise que lui a lancée avec malice  un Palois d’origine maghrébine rencontré sur un marché : « En dabàn ! » (En avant !)

« Monsieur le maire, ici, sur votre gauche… » François Bayrou s’apprêtait à passer à l'élection des adjoints, lorsque David Habib lui a demandé la parole,  en levant la main pour attirer son attention: « Monsieur le maire, ici, sur votre gauche… ». Un bref propos a suivi pour lui souhaiter « beaucoup de bonheur et beaucoup de succès » dans sa fonction. Et pour lui rappeler qu’elle n’est pas source d’espérance seulement pour les 80 000 Palois, mais aussi pour les 300 000 Béarnais. « C’est peut-être ce qui nous oppose ».

Peu habitué jusqu’à présent à ne pas être à la tête d’une collectivité, le député socialiste – qui a quitté ses fonctions de maire de Mourenx ainsi que la présidence de  la puissante  Communauté de communes de Lacq Orthez -  se donne jusqu’à l’automne pour décider s’il siègera en permanence au sein de l’assemblée municipale. Il a par contre assuré François Bayrou de  la vigilance de l’opposition. C’est également ce qu’a fait le communiste Olivier Dartigolles. Ce dernier a aussi invité le nouveau maire à s’interroger sur le taux très important d’abstention constaté à Pau. Dans une ville où les politiques passent désormais, aux yeux de certains, « pour des extraterrestres. »

La liste des adjointsJosy Poueyto : affaires sociales, politique de la ville, Tour de France . Marc Cabane : sécurité, prévention, relations avec l'Etat, politique territoriale. Véronique Lipsos-Sallenave : propreté, espaces publics, centre ville. Eric Saubatte : sports. Odile Denis : tourisme, congrès. Jean-Paul Brin : coordination générale, urbanisme, travaux. Laurence Despaux : animation et promotion de la ville. Jean Lacoste : culture, vie associative. Clarisse Johnson-Le Loher : éducation, péri-scolaire, centres de loisirs. Jean-Louis Peres : finances, appels d'offres. Geneviève Pédeutour : commerce. Pascal Boniface : environnement, développement durable, transports. Alexa Lauriol : jardins, espaces verts. André Lestorte : développement économique, développement des entreprises, filière hippique.

Adjoints de quartier : Régis Laurand (et délégation jeunesse), Najia Bouchannafa (et délégation petite enfance), Thibault Chenevière (et délégation numérique), Anne Castera (et délégation jumelages)

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3170
Aimé par vous
6 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !