Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Emmanuel Macron en Dordogne: "réinventer la présence de la République sur nos territoires"

20/07/2018 | Emmanuel Macron a passé deux jours en Dordogne avec un programme chargé. Il a rencontré des postiers, les élus et dévoilé ses mesures pour les territoires ruraux.

En Dordogne, Emmanuel Macron a beaucoup échangé avec les jeunes et les élus

Parasitée par l'affaire Benalla, la visite marathon du Président de la République a donné lieu à de nombreux échanges avec les Périgourdins, les uns plutôt séduits par la proximité d'Emmanuel Macron , les autres critiques vis à vis de sa politique. Il a débuté sa visite mercredi par un repas avec des élus et les parlementaires où il fut beaucoup question des services publics dans les territoires ruraux . Il l'a poursuivie jeudi, en allant à la rencontre des postiers, en dévoilant la nouvelle Marianne et en inaugurant la maison des services publics et des associations à Sarliac-sur-l'Isle.

Indiscutablement que l'on soit critique vis à vis de la politique conduite par le Président de la République ou qu'on la soutienne, Emmanuel Macron tranche avec l'image que l'on se fait des hommes politiques et en particulier de celle de ces prédécesseurs. Le président de la République a passé deux jours en Dordogne : normalement, le but de voyage en terre périgourdine était d'évoquer la fracture territoriale, et les mesures qu'il souhaite mettre en place pour les réduire, d'aller à la rencontre des Périgourdins. Ce séjour en terre périgourdine a été obscurci par la  diffusion mercredi soir par Le Monde d'un article et d'une vidéo mettant en cause Alexandre Benalla, l'un des hommes assurant la sécurité du président, pour avoir frappé un manifestant le 1er mai. Dès son arrivée en Dordogne, Emmanuel Macron a été assailli de questions de journalistes. Toute la journée d'hier, il les a ignorées, poursuivant son programme chargé, tout en prenant des bains de foule avec les habitants de l'agglomération, répondant à certaines interpellations de simples citoyens ou de responsables de chambres consulaires, inquiets des réfomes, notamment sur l'apprentissage ou la nouvelle organisation et financement futurs des chambres de commerce.

Nouvelle Marianne

La nouvelle Marianne orne les murs d'un immeuble du Toulon à PérigueuxLe chef de l'Etat n'a donc rien modifié au programme fixé pour cette visite dans la région de Périgueux. Il a dévoilé une présentation  du visage de la nouvelle Marianne qui va orner, à partir de lundi, les timbres d'usage courant. Ce visage, choisi par le président au début de son mandat, a été dévoilé sur une immense fresque de 16 mètres sur 11 peinte sur la façade d'un immeuble du quartier du Toulon à Périgueux, un quartier populaire. Cette nouvelle Marianne est l'oeuvre d'YZ (prononcer Eyes, yeux en anglais), le nom d'artiste d'Yseult Digan, une quadragénaire, figure reconnue de la scène du street-art. "Je voulais que cette Marianne soit forte, fière et volontaire, avec un regard franc qui porte vers l'avenir", a-t-elle expliqué aux quelque 150 personnes présentes devant la fresque. Elle l'a dessinée jeune, de profil, l'oeil décidé et le visage bordé de longs cheveux bouclés. Surnommée Marianne l'engagée, cette Marianne se veut fonceuse déterminée, contemporraine, bien loin de l'image de certaines Marianne précédentes.  Les pupilles de la Nation, dont quatre jeunes bordelais étaient présents, ont été associés à ce projet. "Ce n'est pas celle que nous avions retenue, même si celle-ci nous l'aimons bien, indique Aymeric, 16 ans, invité pour l'occasion.  "Vous avez su marier la référence du bonnet phrygien et la liberté de la chevelure", a salué Emmanuel Macron. Cette "Marianne l'engagée" est "le nouveau visage de la République", "une bataille de chaque jour" qui "n'est jamais acquise", selon lui. Rappelant, les valeurs de la République, Emmanuel Macron a été contraint de défendre pied à pied sa politique face, cette fois, à une femme d'une quarantaine d'années se plaignant de ne "plus avoir les moyens de vivre" à cause de la hausse du prix du gaz ou de la baisse des aides. Le dialogue  tendu dure une dizaine de minutes. 

Lors du discours d'inauguration de la maison des Services à Sarliac

La maison des services et des associations à SarliacLe programme du président de la république s'est poursuivi l'après midi, à Sarliac-sur-L'Isle où il a inauguré sous une chaleur accablante, la maison des services publics et des associations. L'occasion pour Emmanuel Macron de donner sa vision des services publics à l'avenir. "On parle souvent d'une France des villes contre une France des campagnes abandonnée  par le gouvernement, je n'y crois pas. Il faut enrayer cette logique de concentration de moyens des grandes métropoles." Le sujet de la fracture territoriale a été largement débattu, y compris avec les élus et les parlementaires, dès mercredi soir, lors de son arrivée à Périgueux. " Je suis convaincu qu'il n'existe aucun territoire perdu dans la République . Il y a des territoires qui n'ont plus de projets et d'autres qui en ont, avant de saluer le formidable projet de la commune de Sarliac et sa maison des services publics et des associations. Ce bâtiment flambant neuf qui ouvre aujourd'hui, avec une ossature bois, se mariant avec la campagne environnante, réunit une agence postale, le cabinet du médecin ou la salle d'inclusion numérique pour aider les habitants ne sachant pas se servir des services web, un point relais CAF, MSA. "Nous devons réinventer la présence de la République sur nos territoires", a déclaré le chef de l'Etat en annonçant une "accélération" du déploiement des structures du même type et des "guichets uniques". Pourtant le chef de l'Etat a aussi annoncé la fermeture de nouvelles trésoreries. Certaines mesures laissent sceptiques des élus, dont Bernard Vauriac, président de l'Union des maires de la Dordogne : "Il ne faut pas remplacer systèmatiquement les services publics par ce type de projet, qui n'est pas transposable partout. A Sarliac,  il y avait une agence postale à part entiière et aujourd'hui ce sont des agents communaux qui vont assurer ces missions. C'est un service maintenu mais dégradé." L'Union des maires devrait mettre des propositions sur la table du chef de l'Etat dès la rentrée.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7809
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !