Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Emmanuel Macron porte-voix des réformateurs en Gironde

28/08/2015 | Invité par les parlementaires réformateurs à Léognan, Emmanuel Macron, selon ses dires non invité à l'Université d'été du PS, a été acclamé par le public girondin

Emmanuel Macron à Léognan en présence de Gilles Savary et Gérard Collomb pour la rentrée des Réformateurs

Si certains commentateurs les identifient comme « l'aile droite du parti socialiste », eux se définissent davantage comme « un groupe de réflexion ». « Pas plus une fraction, qu'une faction au sein du PS », le « Pôle parlementaire des réformateurs », puisque c'est son nom, a tenu sa rentrée ce 27 août au Château Carbonnieux à Léognan, sur la circonscription de Gilles Savary, député hôte de l'événement. Animée notamment par Gérard Collomb, sénateur PS, Maire de Lyon, et Jean-Marie Le Guen, Secrétaire d'Etat en charge des relations avec le Parlement, la journée a rassemblé environ 250 participants, « dont près de la moitié non encartées au PS », assuraient les organisateurs. En invité convaincu que « le réformisme est au cœur du progressisme » : le Ministre de l'Economie Emmanuel Macron dans un discours offensif.

Dans un monde soumis aux évolutions technologiques, économiques, sociétales et climatiques, « mieux vaut réformer, même si c'est impopulaire, plutôt que subir une évolution darwinienne tout azimut » synthétise Gilles Savary sur le pourquoi du comment de l'existence de groupe. « Il faut que nous pensions le monde tel qu'il est aujourd'hui. Nous avons besoin de réfléchir à comment être progressiste dans la société d'aujourd'hui, et non pas d'hier ou d'avant-hier, car, ce n'est que par le changement, par la réforme, que la France continuera à progresser économiquement et socialement, tout en défendant ses valeurs », poursuit Gérard Collomb.

La réforme a donc bien été au cœur du rendez-vous, y compris celles déjà engagées au cours de la mandature. Ont donc été passés sur le grill des réformateurs la loi NOTR, le « choc de simplification », la transition démographique ou encore l'épargne citoyenne... Pour ces parlementaires socialistes, ces réformes, si elles apportent un certain nombre « d'améliorations » voire pour certaines « de grandes avancées », dans l'ensemble, elles « ne sont pas tout à fait à la hauteur des ambitions », gardent « des imperfections » ou appellent encore « des efforts à faire ou des étapes supplémentaires à franchir ».... Globalement donc pour les réformateurs, c'est assez bien, mais peut mieux faire.

"La dépense publique n'est pas une valeur de gauche"Pourtant l'enthousiasme était à son comble au sein des participants à l'issue de la prise de parole d'Emmanuel Macron, répétant à l'envie que « le réformisme est au cœur du progressisme ». C'est un véritable engouement que celui-ci, et sa vision de la gauche, a su susciter dans la salle. Une gauche qui pour lui, « ne doit pas céder à la double fatalité du conservatisme ou de l'hyper-libéral », pas plus qu'à « l'idéalisme de la parole ». « Nous devons être des idéalistes prosaïques, des gens responsables qui veulent réussir dans le monde tel qu'il est », à savoir « un monde globalisé, innovant, soumis à des accélérations et disruptions fortes et aussi un monde de plus en plus inégalitaire ».
Et pour ce faire, le Ministre de l'Economie n'y va pas par quatre chemins: « on a longtemps considéré que notre rôle était de corriger les inégalités. Or, de cette manière, en corrigeant a posteriori, on crée de la dépense publique, et on n'agit pas sur la cause. Si on pense que la dépense publique est une valeur de gauche, alors Nicolas Sarkozy, à qui on doit une lourde aggravation de la dette de la France, peut être nommé premier secrétaire du PS! » lance-t-il. « Faire la réforme en amont est une réponse de gauche : on ré-ouvre des modes de fonctionnement de certains marchés pour redonner des chances aux "outsiders" du système ; un des axes de réforme doit être la poursuite de l'égalité réélle» insiste-t-il. Une recherche de « l'égalité concrète », qu'il évoque en faisant écho à sa propre loi passée au Parlement par le biais de la procédure dite du 49-3. Et le Ministre de citer les professions réglementées, l'ouverture du marché du transport autocar ou même encore le marché du travail, dont "il faut simplifier l'accès". « Le marché du travail est une des inégalités réelles. Nous surprotégeons les "insiders", ceux qui sont dans l'emploi, et principalement les CDI dans les grands groupes et les fonctionnaires, au détriment des "outsiders", c'est-à-dire souvent les plus jeunes ».

rentrée du Pôle des Réformateurs à Léognan avec Emmanuel Macron, Ministre de l'Economie

"Il faut sortir du tabou sur l'emploi"Sur le logement, il s'interroge, cette fois avec plus de précaution, sur la corrélation entre la protection forte du locataire par la loi et le difficile accès au logement. S'il précise qu'il n'a pas la réponse à sa question, il constate que « dans les pays où la loi protège moins les locataires, l'accès au logement est facilité... ».

Pour en revenir à la question du marché du travail, et à l'emploi, le sujet aura beaucoup occupé la journée, puisque dans l'après-midi, Gilles Savary a détaillé les propositions faites par le Pôle des réformateurs à ce propos. « S'il n'y a pas de réforme, il y aura du darwinisme social, qui a déjà créé des flexibilités sauvages, ravageuses. Le CDI devient peau de chagrin et la dérégulation du contrat de travail se fait de toute manière, par la précarisation : on a recours aux autoentrepreneurs, aux travailleurs saisonniers, à l’intermittence, aux travailleurs détachés, à l’enchaînement des stages.. Il faut oser sortir du tabou sur l'emploi si on veut le régler! » Pour ce faire, il a présenté une série de propositions tendant à la simplification du droit du travail, à la concertation régionale sur la politique de l'emploi via des expérimentations dans certaines région, à un plan de requalification des chômeurs longue durée, ou encore à la poursuite de la réforme des travailleurs détachés...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1814
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !