Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

21/09/20 : Après consulation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/20 | Un marché de producteurs médocains à Ludon

    Lire

    Le jeudi 24 septembre, de 18h30 à 19h30, l’AMAP des Baillots médocains organisera son premier marché des producteurs sous les arbres situés entre l’église et l’école primaire de Ludon. Ce marché des producteurs, permettra aux ludonais, et voisins, de déguster et acheter des légumes eysinais de saison, des huîtres du Cap Ferret, des confitures solidaires de Parempuyre, de la bière de Labarde, du fromage de chèvre de l’Entre-deux-mers, des produits d’entretiens bio 100 % girondins… tout en respectant les prescriptions préfectorales imposées par la situation sanitaire.

  • 22/09/20 | Une troisième journée sans voiture sur l'île Madame

    Lire

    Le mercredi 23 septembre, de 12 heures à 18 heures, l’accès à l’Île Madame par la Passe aux Bœufs, ne sera autorisé qu’aux piétons, cyclistes et utilisateurs de modes de transport doux. Une calèche et des vélos seront mis à disposition. Cette opération s'inscrit dans le cadre du classement de l'agglomération de Rochefort comme Grands sites de France, qui récompense les collectivités qui promeuvent un tourisme durable sur leur territoire. L'agglo a officiellement reçu cette distinction le 21/09.

  • 22/09/20 | Poitiers: L'Université veut favoriser la poursuite des études post bac

    Lire

    L'université de Poitiers est lauréate d'un nouveau financement du Programme d'investissements d'avenir-PIA avec le projet CODA, à la CrOisée Des pArcours, fruit d'un partenariat avec l'université de La Rochelle, le Rectorat de l'Académie de Poitiers et le Crous de Poitiers. Ce projet vise à créer une dynamique de préparation à l'entrée dans l'enseignement supérieur au plus près des possibilités d'orientation des lycéens sur tous les types de territoires. Objectif : favoriser le taux de poursuite d'études après-bac.

  • 21/09/20 | Location saisonnière : 22 villes interpellent l'Union Européenne

    Lire

    Ce jeudi, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic était au côté des 21 autres maires de villes européennes pour demander une évolution de la règlementation sur la location saisonnière auprès de Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence. Leur but : obtenir plus de pouvoir de régulation de cette activité et "poursuivre les plateformes en cas de manquement à la règlementation locale". Des mesures en ce sens sont attendues dans un futur Acte européen pour les services numériques. À Bordeaux, environ 4 300 logements entiers sont soustraits du parc locatif privé.

  • 21/09/20 | À Bordeaux, Montaigne se cache encore

    Lire

    Le squelette en bon état de conservation d'un individu de sexe masculin, c'est ce qu'a découvert l'équipe de scientifiques qui a ouvert ces derniers jours le contenant en plomb retrouvé fin 2018 dans les sous-sols du Musée d'Aquitaine, à Bordeaux. Etant supposément le cercueil du philosophe Michel de Montaigne, les recherches continuent. De futures analyses ADN (sur des morceaux de tissus et de supposés cheveux) doivent être menés dans les prochains mois. Les résultats ne sont pas attendus avant début 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Sans Emmanuelli, des législatives très ouvertes dans les Landes

20/05/2017 | Qui remplacera les députés socialistes Henri Emmanuelli, Jean-Pierre Dufau et Alain Vidalies? Réponse le 18 juin

Elections

Quoi qu'il advienne, c'est un profond renouvellement qui attend les Landes au soir du 2e tour des législatives le 18 juin. Les trois députés sortants, tous socialistes, avaient annoncé de longue date qu'ils ne se représentaient pas. Sur la 3e circonscription, Henri Emmanuelli avait, bien avant de disparaître en mars dernier, adoubé Boris Vallaud pour lui succéder. Mais là comme ailleurs sur un département où la droite pensait en début d'année pouvoir reconquérir certains territoires, il faudra aussi compter avec les candidats En Marche emmenés par Geneviève Darrieussecq, et ceux de la gauche radicale.

Tout est ouvert, tout est possible. Voilà ce qui s'entend dans les camps des principaux candidats aux législatives. Ici, Emmanuel Macron est arrivé en tête au premier tour de la présidentielle (24,6%), devant Jean-Luc Mélenchon (20,1), Marine Le Pen (18,1) et François Fillon 17,1), loin devant Benoît Hamon au compteur bloqué à 8,7%. Renaud Lagrave qui défendra les couleurs du PS dans la 1ère circonscription pense pourtant que « le vote utile pour éviter un second tour Le Pen-Fillon a beaucoup joué : est-ce qu'aujourd'hui ce sera la même chose aux législatives, la réponse est non », veut-il croire, mettant en avant l'importance d'avoir à l'Assemblée « des députés d'une gauche constructive qui parle de l'intérêt général ».
Divisions à gaucheDans les rangs des Républicains, Sylviane Pacot (2e circonscription) appelle les électeurs de droite un peu perdus après l'épisode Fillon à « ne pas se faire prendre par l'effet médiatique autour d'Emmanuel Macron : il faut rester raisonnable, se détacher de la présidentielle pour reprendre le fil des idées et des programmes ».
Mais chez les « Marcheurs », après une belle confusion aux investitures, on pense avoir marqué des points décisifs auprès des électeurs avec la constitution du gouvernement allant de Nicolas Hulot à Bruno Le Maire, pariant sur l'envie de renouvellement et de diversité pour qu'il puisse gouverner à l'issue des élections.
Ici, le FN qui a obtenu ses meilleurs scores landais à la présidentielle, espère pouvoir jouer les trouble-fêtes en se maintenant partout au second tour. « On est le seul parti d'opposition », clame Christophe Bardin, ex-conseiller municipal de Dax investi dans la 1e circo de Mont-de-Marsan qui dénonce la « volonté de salir » depuis qu'il est poursuivi en justice pour une fraude fiscale qu'il nie.
Du côté de la gauche, c'est une fois de plus la division. « Les deux candidats de gauche à la présidentielle (Hamon et Mélenchon, ndlr) sont devenus 4 aux législatives et le 18 juin, tout le monde pleurera sans aucun élu à l'Assemblée », craint Alain Baché, responsable au PCF landais. En effet, en plus du candidat PS sur chaque circonscription, il y aura un candidat PCF, un de la France insoumise (qui se renvoient la balle de la responsabilité) et un écologiste d'EELV.
Ces derniers, malgré la satisfaction de voir arriver Hulot au ministère, dénoncent un « casting gouvernemental extrêmement incohérent avec un Premier ministre de droite d'Areva ». « Il faut donc se battre pour défendre notre programme, celui de la plateforme Jadot-Hamon », soutient Marie-Claire Dupouy, porte parole EELV.

Tous les candidats ici

1ère circonscription (Mont-de-Marsan et Nord Landes)Geneviève Darrieussecq, la maire MoDem de Mont-de-Marsan s'est décidée à franchir le pas vers l'Assemblée nationale pour « renouveler le milieu politique landais complètement verrouillé par le Parti socialiste frondeur depuis 30 ans ». « Elle a toujours été candidate de la droite », raille Renaud Lagrave, un poids lourd du PS landais qui aimerait prendre la suite d'Alain Vidalies : « si je ne croyais pas que c'était gagnable, j'irai planter des tomates ». Marie-François Nadau, chef de file des Républicains landais, y va également pour gagner. Céline Piot la candidate Landes Insoumises, y croit aussi : « entre R. Lagrave cumulard jamais frondeur, G. Darrieussecq qui ne doit ses victoires à Mont-de-Marsan qu'aux alliances avec la droite, et donc une candidate de droite, tout est jouable ».
Parmi les 13 candidats, PCF : Thierry Le Bris. FN : Christophe Bardin. DLR: Claude Molle. EELV : Fanette Billard. LO : Danièle Hubert

2e circonscription (Dax et Côte sud)Christine Basly-Lapègue aura fort à faire pour succéder à Jean-Pierre Dufau. La candidate PS, adjointe à la mairie de Dax, a face à elle Lionel Causse, le maire de Saint-Martin-de-Seignanx parmi les premiers à avoir rejoint En Marche, lui qui a quitté le PS il y a deux ans. Pour la droite, Sylviane Pacot croit en ses chances, la sociologie des habitants de la côte ayant pas mal changé. Et puis si « même Macron reconnaît que les gens de droite sont plus compétents aux finances », autant voter vraiment à droite, poursuit la candidate qui avait soutenu à la primaire un certain... Bruno Le Maire, désormais ministre de l'Economie.
A l'autre bout, le maire PCF de Tarnos et conseiller départemental, Jean-Marc Lespade joue aussi sa carte : « un mauvais coup pour la France Insoumise » qui présente de son côté Caroline Dacharry contre ce « professionnel de la politique »...
Parmi les 11 candidats, FN : Francis Garcia. DLR: Jean-Pierre Pourrut. EELV : Marie-Ange Delavenne. LO : Pascal Castéra

3e circonscription (Chalosse, Tartas, Peyrehorade, Aire-sur-Adour)C'est la circonscription a priori en or pour un candidat socialiste, celle qu'Henri Emmanuelli a conquis en 1978 et où il fut réélu dès le premier tour en 2012. A Mugron, au premier tour de la présidentielle, Benoît Hamon y a atteint presque 20% mais en restant derrière Macron et Mélenchon. A Laurède, le village de l'ex-président de l'Assemblée nationale, c'est Mélenchon qui est arrivé en tête (quasi 23%), damant le pion à Hamon (20,2%). A Aire en revanche, Hamon ne fait que 7%, loin derrière Macron (27) ou Fillon (19)...
En Marche a décidé d'investir ici Jean-Pierre Steiner, un ex-chef dans la police financière quasi-inconnu au lieu de la MoDem Pascale Requenna, faisant dire à certains que c'est une façon de favoriser Boris Vallaud, le candidat PS « Macrompatible ». « Pas du tout! C'est la preuve de la diversité de nos candidats, répond Caroline Gronvold, référente EM dans les Landes, notre objectif est de faire campagne et de gagner partout ». Le but est le même pour les Insoumis avec Philippe Dubourg, maire du village de Carcarès-Sainte-Croix qui, fort des scores de Mélenchon, entrevoit une victoire possible entre « un Macroniste que personne ne connaît et Boris Vallaud coopté par un PS qui n'a plus son ancrage, et qui vient de la technocratie via la même promo Senghor de l'ENA que Macron ». Mais l'éparpillement des voix guette avec la communiste Michèle Berthou. Une circonscription qui reste malgré tout difficile pour la droite qui y présente Claire Duprat.
Parmi les 13 candidats, FN : Océane Ravix. DLR: Nicole de Letter. Résistons (Jean Lassalle): Christelle Lassort. CPNT/France en mouvement : Yann Brogniart. EELV : Richard Bidegaray. LO : Nicolas Vion

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
25379
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !