Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/20 : Depuis hier après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/20 | Clément Chambaud capture les « Nuits d’Estuaire »

    Lire

    Autodidacte passionné, le photographe professionnel Clément Chambaud met en valeur, à la lueur des étoiles, des paysages emblématiques de la Charente-Maritime et de la Gironde, faisant de l’Estuaire de la région et de l’océan Atlantique, ses véritables terrains de jeu. Il révèle au grand jour la beauté cachée dans les nuits les plus sombres de l'été. Suivez sa passion pour la nature, et contemplez le spectacle grandiose qu'offrent les astres. Une belle exposition, à découvrir dans la salle d’exposition du phare de Cordouan depuis le 1er août jusqu’au 1er novembre 2020.

  • 13/08/20 | Campings : une fréquentation en baisse en Poitou-Charentes

    Lire

    La Fédération de l'hôtellerie de plein air a réalisé en juillet une enquête de fréquentation des campings en juillet auprès de ses adhérents. Les taux d’occupation avoisinent les 50%, et 67% en locatif. En comparaison à juillet 2019, c'est une baisse de 20% de la clientèle française et de 50% de la clientèle étrangère. L’île de Ré semble moins touchée alors que les territoires intérieurs - Charente, Deux-Sèvres et Vienne - enregistrent un taux d’occupation de leurs campings plus faible.

  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Emploi et usine du futur, les priorités du candidat Alain Rousset

12/10/2015 | Ce samedi 10 octobre, Alain Rousset, le président PS de la Région Aquitaine, candidat à sa succession, tenait un meeting à Mérignac au Pin Galant

Plus de 800 personnes étaient au meeting d'Alain Rousset à Mérignac

Plus de 800 personnes étaient présentes ce samedi 10 octobre au meeting d'Alain Rousset au Pin Galant à Mérignac. Le président de la Région Aquitaine est candidat à sa succession. Connu pour être un socialiste passionné par l'industrie, l'élu a axé son discours sur la nécessité de stimuler l'innovation dans les entreprises, mais aussi au niveau de la formation ou des institutions pour créer de l'emploi. En mettant en avant son bilan en la matière.

Dès ses premiers mots, Alain Rousset a souhaité apaiser les craintes de ceux qui craignent que le pouvoir soit trop concentré à Bordeaux dans la future Grande Région. "Je sais que la nouvelle région, par sa taille, peut inquiéter. C’est un changement d’échelle très important qui, à première vue inquiète tout le monde : peur d’être absorbé, peur de disparaître dans son identité, peur d’une région désincarnée, hors sol et lointaine. Je tiens à rassurer ceux qui craignent une forme de « centralisme régional », ou un éloignement des services publics. Ce ne sera pas le cas sous ma présidence", a-t-il promis. L'actuel président PS de la Région Aquitaine a dessiné les complémentarité, qu'il a perçue au cours de ses déplacements, entre les trois régions. "Le Limousin est exemplaire par ses politiques de solidarités territoriales et d'aménagement des territoires, le Poitou-Charentes a audacieusement mis le cap sur le développement durable, la transition énergétique et l'environnement et en Aquitaine, nous avons pris à bras-le-corps l’innovation, le développement économique, la recherche et l’industrie pour créer des emplois", a rappelé Alain Rousset

"Le modèle aquitain de l'innovation"
Les forces de cette grande Région sont déjà bien identifiées. Elle disposera d'une superficie égale à celle de l'Autriche et d'une population — 5,8 millions — supérieure à celle de l'Irlande ou de la Norvège. Ce sera la première région agricole et viticole d'Europe en valeur, l'une des premières Régions papetières et forestières, ostréicoles, aéronautiques, d'élevage bovin et ovin, de produits de qualité et de zones d'appellations, mais aussi de biodiversité, de tourisme, de construction navale de plaisance...

Alain Rousset a mis en avant son bilan :"souvenez-vous où en était l'Aquitaine en 1998 : une économie de rente, de cueillette, d'arsenal et d'industries dépassées ! Quand les autres villes du Grand Sud-Ouest avaient toutes pris leur essor, l’Aquitaine végétait". L'élu socialiste se dit fier en particulier de la reconversion du Bassin de Lacq. "C'est probablement aujourd'hui en France le bassin d'industries anciennes, d'industries condamnées par l'épuisement de leur ressource naturelle, qui a le mieux réussi sa reconversion !", estime-t-il. Les recettes de ce succès ? "Notre secret, c'est d'avoir toujours joué groupés entre le Conseil Régional, les socio-professionnels et les acteurs économiques. Nous avons jeté des ponts, ouvert des coopérations entre l'Université et la recherche, les grandes entreprises, et les PME". Alain Rousset n'en veut pour preuve que l’Aquitaine est devenue la région la plus attractive de France pour les actifs et pour les étudiants. Elle est la troisième région pour la création d’emplois (+11% depuis 2002 contre 5% au niveau national), la deuxième pour la croissance de son PIB, la première pour la part investie dans la recherche et le développement, une des premières dans l’apprentissage. "Nous avons créé en Aquitaine un modèle de développement économique unique dans notre pays, basé sur la confiance et la coopération entre les entrepreneurs, les universités, les collectivités locales et le Conseil régional" a-t-il avancé. Par ailleurs, "nous avons réindustrialisé, « boosté » notre productivité avec le programme « Usine du Futur ». Ce programme que j’ai initié en Aquitaine, à Turbomeca d’abord (+50% de productivité !), a permis à plus d’une centaine d’entreprises de se projeter dans l’usine du 21ème siècle", a poursuivi le candidat socialiste. 

L'innovation sous toutes ses formes
Mais l’innovation, ce n’est plus que l’innovation technologique. "L’innovation s’est propagée et elle peut désormais être: - innovation financière avec par exemple les plateformes de crowdfunding comme Happy Capital en Aquitaine qui permettent à la coopérative fromagère de brebis des Aldudes de lever 126K€ pour ses projets, - innovation sociale sous toutes ses formes : coopérative, collaboratives, circulaires ou partagée, innovation institutionnelle - innovation institutionnelle : nous allons devoir en faire de l’innovation pour cette belle aventure qu’est la nouvelle région. Il va nous falloir imaginer des nouvelles formes de gouvernances participatives, il va nous falloir mettre en place des outils de dialogue permanents avec les citoyens, il va nous falloir réinventer tous nos processus pour permettre une gestion décentralisée et proche du terrain de l’action régionale…", a poursuivi Alain Rousset. Dans le même sens, il souhaite créer une « Université du Futur », dédiée aux technologies de rupture, les NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatiques, Intelligence Artificielle et robotique) dans la future grande région : "trop de formations proposées aujourd’hui sont pensées pour le monde actuel et non celui de demain". Enfin, il a pris l'engagement de faire la Grande région la première région pour la création d’entreprises. 

 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
4869
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !