aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/05/17 : La Rochelle met ses drapeaux en berne aujourd'hui en hommage aux victimes des attentats de Manchester.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

22/05/17 : Une conférence ayant pour thème " Hydrocarbures non conventionnels : catastrophe écologique ou El Dorado futur ?" sera donnée le mardi 23 mai à 21h au bar-librairie l'Entropie, 27 rue Bernadotte, à Pau, par JP Callot, professeur de géologie à l'UPPA.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du nouveau gouvernement se rendra cette semaine sur le spot.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du noveau gouvernement est attendu cette semaine sur le spot.

22/05/17 : Vainqueur 41-20 de Montauban devant quelques 30.000 personnes au stade Chaban Delmas le SU Agen retrouvera l'élite du rugby français le Top 14 la saison prochaine.

19/05/17 : La traditionnelle cavalcade de La Rochelle se tiendra les 24 et 25 mai. Elle débutera le 24 à 22h avec un défilé nocturne, puis un défilé diurne le 25 à partir de 15h15 dans le centre-ville. Rens. 05 46 30 08 50.

17/05/17 : Salon du livre de Villeneuve-sur-Lot. Concert-lecture de et avec Marcus Malte, Prix Femina 2016, le vendredi 19 mai à 20h30, au Théâtre Georges-Leygues. Lecture de roman et concert jazzy. Entrée libre.

17/05/17 : Le Collectif Sortir des Pesticides 47 invite à « marcher contre Monsanto » à Agen le 20 mai à midi au Gravier. Ainsi, pour la 5ème année consécutive (2ème à Agen), des citoyens de tout le globe manifesteront contre « Monsanto et les multinationales »

17/05/17 : En rugby, le SUA LG disputera la finale de Pro D2 dimanche à 15h15 au stade Chaban-Delmas à Bordeaux face à Montauban. Pour suivre cet événement depuis Agen, la municipalité met en place un écran géant au Gravier.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

  • 19/05/17 | Pyrénées-Atlantiques: Michel Bernos, candidat En Marche face à Habib

    Lire

    Le doute planait jusqu'à présent. Mais il y aura bien un candidat de En Marche face au député PS David Habib sur la 3e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il s'agit de Michel Bernos, le maire de Jurançon, également porte-parole de ce mouvement dans le département. Il aura pour suppléant Michel Cuyaubé, le maire de Sévignacq, qui a quitté le PS pour rejoindre En Marche. Agé de 57 ans et magistrat au tribunal administratif, Michel Bernos est également l'un des vice-présidents de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | En 2016, une situation financière délicate pour le Lot-et-Garonne

26/01/2016 | Lors de ses traditionnels vœux à la presse, Pierre Camani, le président du département a mis l'accent sur la situation financière délicate du Lot-et-Garonne.

Pierre Camani (photo archive)

Comme chaque début d'année, Pierre Camani président du Conseil départemental et sénateur de Lot-et-Garonne a adressé ses vœux à la presse le vendredi 22 janvier. Des vœux teintés d'optimisme malgré une situation financière délicate. En effet, avec une baisse des dotations de l'Etat ainsi que des recettes et des dépenses toujours plus grandes dans le social, le département se prépare à vivre une année difficile financièrement. Malgré cela, des grands chantiers comme le déploiement de la fibre optique, un projet de 130 millions d'€, verra bien le jour...

@qui ! : 2016 s'annonce être une année bien morose financièrement...
Pierre Camani :
C'est effectivement une année difficile que nous aurons à affronter au plan économique et au plan social même si la croissance doit être plus forte en 2016 qu'en 2015. Ce sera aussi une année difficile pour le Conseil départemental qui voit sa situation financière délicate aujourd'hui. Délicate non pas parce que le département a été mal géré - bien au contraire nous avons des organismes nationaux qui vont dans ce sens-là -, mais tout simplement parce que nous sommes un département rural et que les dépenses de solidarités sociales, comme l'APA, le financement du handicap ou encore le RSA, pèsent lourdement sur nos budgets. Ajoutrez à cela les baisses des dotations de l'Etat, une augmentation des dépenses qu'on ne peut pas maîtriser ainsi qu'une baisse significative des recettes, si nous étions une entreprise, nous ne pourrions pas nous en sortir...

@ ! : Comment faire face à cette situation ?
P. C. :
Nous avons pris le problème à bras le corps. Au plan départemental nous avons mis en place une commission de refondation de nos politiques publiques. En effet, nous sommes dans le contexte d'application de la loi NOTRe, nous sommes donc dans l'obligation de redéfinir certaines de nos politiques en priorisant nos actions, car nous ne pourrons plus demain faire tout ce que nous faisions hier. Nous devons donc nous recentrer sur les actions les plus efficaces afin de pouvoir continuer à dégager une marge d'auto financement qui nous permettra d'investir dans les grands projets à côté des politiques de solidarité de proximité que nous menons tous les jours.

@ ! Sur la question du RSA, on s'en rappelle, le Conseil départemental avait sollicité une aide de l'Etat. Où en est-elle ?
P. C. :
Nous n'avons pas de réponse aujourd'hui avec l'Assemblée des départements de France. Toutes tendances confondues nous intervenons auprès du gouvernement et du Premier ministre pour qu'ils prennent ce problème à bras le corps parce que les départements ruraux en particulier qui ont des ressources faibles ne pourront pas à eux seuls assumer cette difficulté du financement du RSA. Il faut que l'Etat s'engage. Il s'est déjà engagé les années précédentes dans une politique de péréquation, c'est-à-dire une redistribution entre les départements riches et moins riches des ressources. Aujourd'hui, il est indispensable que l'Etat s'engage dans une politique de péréquation plus forte à l'égard des départements ruraux et pauvres comme le nôtre. Du reste, nous souhaitons que l'Etat reprenne à sa charge, en totalité, le financement du RSA. "Malgré la morosité ambiante un beau projet va voir le jour..." @ ! : Il y a quelques semaines de cela un questionnaire a été adressé aux Lot-et-Garonnais pour qu'ils définissent leurs priorités pour leur département. Quel est le résultat de cette consultation citoyenne ?
P.C. :
Ce questionnaire est extrêmement intéressant. Je vous avoue sincèrement avoir été étonné par le nombre de participants : plus de 13.000 ! Je n'ai pas fait cette consultation pour orienter nos politiques. Nous avons été élus en mars 2015 avec un projet politique. Cette consultation sert principalement à nous éclairer. A nous éclairer pour savoir si les pistes vers lesquelles nous allons correspondent bien aux attentes des Lot-et-Garonnais. Et de ce point de vue là ce questionnaire, dont le résultat sera bientôt publié, est extrêmement intéressant parce nous prenons bien conscience que les Lot-et-Garonnais ont une vision assez claire de leur département et de son avenir.

@ ! : Malgré cette situation financière délicate, vous allez poursuivre la mise en place de certains projets, notamment celui de la fibre optique.
P.C. :
Oui en effet, les premiers coups de pioche pour le déploiement de la fibre optique sont prévus pour la fin de l'année. Mais plus généralement c'est la fourniture du très haut débit pour les Lot-et-Garonnais. C'est un projet à long terme qui se conjugue avec le projet d'offrir à tous les Lot-et-Garonnais d'ici la fin de l'année un accès Internet à 6, 10 ou 20 Méga par voie hertzienne par notre réseau Wimax qui ne fonctionne pas très bien. D'ailleurs, c'est pour cette raison que nous allons changer de technologie. Ainsi, elle nous permettra de déployer sereinement la fibre optique. C'est un enjeu majeur de compétitivité pour notre pays et notre département aussi parce que nous avons des atouts, la qualité de vie, la qualité des produits, nous sommes très attractifs de ce point de vue là mais ça ne suffit pas. Il faut avoir des infrastructures. Si on ne peut pas fournir de haut débit aujourd'hui ou de très haut débit demain, notre département restera à côté du développement. Ceci est très dommageable et dangereux et ce n'est pas ce que je souhaite pour mon département.

@ ! : C'est un projet qui s'élève à 130 millions d'€. Comment le financez-vous ?
P. C. :
Nous avons débloqué une enveloppe de 130 millions d'€ d'investissements sur 10 ans. On commence en 2016. Nous avons travaillé pendant deux ans pour constituer un syndicat départemental qui regroupe toutes les collectivités intéressées. Nous avons obtenu des financements extrêmement importants et ce projet est financé de manière exceptionnelle. Nous dépenserons 13 millions d'€ par an. Le Lot-et-Garonne n'en sortira de sa poche (Département + Syndicat d’électrification + Communautés de communes) que 20%. Tout le reste est financé soit par des subventions de l'Etat, de la Région, de l'Europe et des loyers des opérateurs.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR (Archive)

Partager sur Facebook
Vu par vous
3458
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !