24/09/17 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, la sénatrice PS Frédérique Espagnac est réélue. Deux nouveaux sénateurs sont élus : la centriste Denise Saint Pé ainsi que le biarrot LR Max Brisson.

23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | En 2016, une situation financière délicate pour le Lot-et-Garonne

26/01/2016 | Lors de ses traditionnels vœux à la presse, Pierre Camani, le président du département a mis l'accent sur la situation financière délicate du Lot-et-Garonne.

Pierre Camani (photo archive)

Comme chaque début d'année, Pierre Camani président du Conseil départemental et sénateur de Lot-et-Garonne a adressé ses vœux à la presse le vendredi 22 janvier. Des vœux teintés d'optimisme malgré une situation financière délicate. En effet, avec une baisse des dotations de l'Etat ainsi que des recettes et des dépenses toujours plus grandes dans le social, le département se prépare à vivre une année difficile financièrement. Malgré cela, des grands chantiers comme le déploiement de la fibre optique, un projet de 130 millions d'€, verra bien le jour...

@qui ! : 2016 s'annonce être une année bien morose financièrement...
Pierre Camani :
C'est effectivement une année difficile que nous aurons à affronter au plan économique et au plan social même si la croissance doit être plus forte en 2016 qu'en 2015. Ce sera aussi une année difficile pour le Conseil départemental qui voit sa situation financière délicate aujourd'hui. Délicate non pas parce que le département a été mal géré - bien au contraire nous avons des organismes nationaux qui vont dans ce sens-là -, mais tout simplement parce que nous sommes un département rural et que les dépenses de solidarités sociales, comme l'APA, le financement du handicap ou encore le RSA, pèsent lourdement sur nos budgets. Ajoutrez à cela les baisses des dotations de l'Etat, une augmentation des dépenses qu'on ne peut pas maîtriser ainsi qu'une baisse significative des recettes, si nous étions une entreprise, nous ne pourrions pas nous en sortir...

@ ! : Comment faire face à cette situation ?
P. C. :
Nous avons pris le problème à bras le corps. Au plan départemental nous avons mis en place une commission de refondation de nos politiques publiques. En effet, nous sommes dans le contexte d'application de la loi NOTRe, nous sommes donc dans l'obligation de redéfinir certaines de nos politiques en priorisant nos actions, car nous ne pourrons plus demain faire tout ce que nous faisions hier. Nous devons donc nous recentrer sur les actions les plus efficaces afin de pouvoir continuer à dégager une marge d'auto financement qui nous permettra d'investir dans les grands projets à côté des politiques de solidarité de proximité que nous menons tous les jours.

@ ! Sur la question du RSA, on s'en rappelle, le Conseil départemental avait sollicité une aide de l'Etat. Où en est-elle ?
P. C. :
Nous n'avons pas de réponse aujourd'hui avec l'Assemblée des départements de France. Toutes tendances confondues nous intervenons auprès du gouvernement et du Premier ministre pour qu'ils prennent ce problème à bras le corps parce que les départements ruraux en particulier qui ont des ressources faibles ne pourront pas à eux seuls assumer cette difficulté du financement du RSA. Il faut que l'Etat s'engage. Il s'est déjà engagé les années précédentes dans une politique de péréquation, c'est-à-dire une redistribution entre les départements riches et moins riches des ressources. Aujourd'hui, il est indispensable que l'Etat s'engage dans une politique de péréquation plus forte à l'égard des départements ruraux et pauvres comme le nôtre. Du reste, nous souhaitons que l'Etat reprenne à sa charge, en totalité, le financement du RSA. "Malgré la morosité ambiante un beau projet va voir le jour..." @ ! : Il y a quelques semaines de cela un questionnaire a été adressé aux Lot-et-Garonnais pour qu'ils définissent leurs priorités pour leur département. Quel est le résultat de cette consultation citoyenne ?
P.C. :
Ce questionnaire est extrêmement intéressant. Je vous avoue sincèrement avoir été étonné par le nombre de participants : plus de 13.000 ! Je n'ai pas fait cette consultation pour orienter nos politiques. Nous avons été élus en mars 2015 avec un projet politique. Cette consultation sert principalement à nous éclairer. A nous éclairer pour savoir si les pistes vers lesquelles nous allons correspondent bien aux attentes des Lot-et-Garonnais. Et de ce point de vue là ce questionnaire, dont le résultat sera bientôt publié, est extrêmement intéressant parce nous prenons bien conscience que les Lot-et-Garonnais ont une vision assez claire de leur département et de son avenir.

@ ! : Malgré cette situation financière délicate, vous allez poursuivre la mise en place de certains projets, notamment celui de la fibre optique.
P.C. :
Oui en effet, les premiers coups de pioche pour le déploiement de la fibre optique sont prévus pour la fin de l'année. Mais plus généralement c'est la fourniture du très haut débit pour les Lot-et-Garonnais. C'est un projet à long terme qui se conjugue avec le projet d'offrir à tous les Lot-et-Garonnais d'ici la fin de l'année un accès Internet à 6, 10 ou 20 Méga par voie hertzienne par notre réseau Wimax qui ne fonctionne pas très bien. D'ailleurs, c'est pour cette raison que nous allons changer de technologie. Ainsi, elle nous permettra de déployer sereinement la fibre optique. C'est un enjeu majeur de compétitivité pour notre pays et notre département aussi parce que nous avons des atouts, la qualité de vie, la qualité des produits, nous sommes très attractifs de ce point de vue là mais ça ne suffit pas. Il faut avoir des infrastructures. Si on ne peut pas fournir de haut débit aujourd'hui ou de très haut débit demain, notre département restera à côté du développement. Ceci est très dommageable et dangereux et ce n'est pas ce que je souhaite pour mon département.

@ ! : C'est un projet qui s'élève à 130 millions d'€. Comment le financez-vous ?
P. C. :
Nous avons débloqué une enveloppe de 130 millions d'€ d'investissements sur 10 ans. On commence en 2016. Nous avons travaillé pendant deux ans pour constituer un syndicat départemental qui regroupe toutes les collectivités intéressées. Nous avons obtenu des financements extrêmement importants et ce projet est financé de manière exceptionnelle. Nous dépenserons 13 millions d'€ par an. Le Lot-et-Garonne n'en sortira de sa poche (Département + Syndicat d’électrification + Communautés de communes) que 20%. Tout le reste est financé soit par des subventions de l'Etat, de la Région, de l'Europe et des loyers des opérateurs.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR (Archive)

Partager sur Facebook
Vu par vous
3809
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !