Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/20 | Municipales à Bordeaux : Philippe Poutou candidat

    Lire

    Le syndicaliste et ancien candidat (NPA) aux présidentielles Philippe Poutou a annoncé qu'il allait se présenter aux municipales à Bordeaux en mars prochain. Il prendra la tête de la liste "Bordeaux en Luttes". Le candidat a obtenu l'accord ce mardi du collectif citoyen Bordeaux Debout, soutenu par La France Insoumise et des militants NPA. L'écologie "populaire" sera le thème central de la campagne pour Bordeaux en Luttes. Philippe Poutou devrait présenter les propositions et l'essentiel de la liste dans les prochains jours.

  • 22/01/20 | Elevage bovins et carbone, au coeur des Rencontres de la viande bovine 64

    Lire

    La chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques organise les Rencontres de la viande bovine jeudi 23 janvier à St Palais. L'occasion pour les professionnels de se pencher sur "l'élevage bovin viande bas carbone : piège ou opportunité ?". Au menu notamment trois tables rondes: "L’élevage bas carbone : une utopie ?", "Quelle valorisation économique pour l’élevage allaitant bas carbone ?" et " Marché du carbone, mirage ou réalité ?". Infos et inscription: f.marque@pa.chambagri.fr

  • 22/01/20 | Bordeaux: Les métiers du transport et de la logistique pour tous

    Lire

    Ce 23 janvier de 10h à 12h30, la CCI de Bordeaux accueillera une rencontre entre les travailleurs handicapés et les emplois du secteur du transport et de la logistique. Ce sera l'occasion de présenter les secteurs qui recrutent et les opportunités de formations ouvertes aux publics en situation de handicap. Ils pourront aussi s'inspirer des témoignages d'employeurs et de salariés. De plus, grâce aux stands animés par l’Agefiph et ses partenaires, la centaine de participants pourront s'informer sur les parcours de formation.

  • 22/01/20 | Bordeaux : une motion pour soutenir la filière vins

    Lire

    Dans une note datant du 15 janvier, le président du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur Marc Médeville qualifiait les droits d'importation américains de 25% sur les vins français de "situation inadmissible". Ce lundi, la mairie de Bordeaux a annoncé que le maire soumettrait, lors du conseil municipal du 27 janvier, une motion de soutien au monde du vin et proposerait la mise en place "d’un groupe rassemblant les maires de communes concernées ou impactées par ces mesures américaines". Il en appelle également à l'État pour que ce dernier "soutienne le second poste excédentaire de sa balance commerciale".

  • 22/01/20 | Des acteurs régionaux de l'Edtech présents au Bett Show de Londres

    Lire

    Du 22 au 25 janvier, 11 acteurs néo-aquitains de l'Edtech (technologies de l'éducation) seront présents au salon Bett Show de Londres. C'est l'équivalent du CES de Las Vegas pour les professionnels de l'éducatif du numérique. Parmi eux, le SPN (réseau des professionnels du numérique et de l'image) y accompagne 3 start-up et 2 partenaires. Il y aura également 4 entreprises bordelaises, le CNED et Canopé. L'objectif, découvrir les dernières tendances sur le marché international de l'Edtech.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En 2020, les chantiers du Grand Périgueux en faveur des mobilités

05/01/2020 | Le Grand Périgueux a fait des déplacements une priorité en investissant 45 millions d'euros sur le mandat. 2020 sera une année de poursuite de chantiers majeurs

Le pôle multi modal de Périgueux, près de la gare est en service depuis avril

En novembre 2016, l'agglomération périgourdine validait son plan global de déplacements. Ce plan consiste à un ensemble nombre de mesures destinées à favoriser l'intermodalité en utilisant plusieurs moyens de transports sur un même trajet, bus, vélo, voiture, marche à pied. Depuis trois ans et demi, plusieurs gros chantiers ont vu le jour : création de parkings relais, redéfinition complète du réseau Péribus, bus à haut niveau de service, schéma cyclable. Le point des chantiers en cours en ce début d'année avec Jean-François Larenaudie, vice-président de l’Agglomération en charge des déplacements,

"Le plan global des déplacements de l'agglomération périgourdine, adopté en novembre 2016, c'est tout un ensemble de mesures qui concourt à une stratégie globale de limiter le nombre de voitures en centre ville de Périgueux, rappelle Jean-François Larenaudie, maire de Sanilhac et vice président du Grand Périgueux en charge des déplacements. Il liste ce qui a été réalisé et en cours de réalisation : réalisation de huit parkings relais aux entrées de villes avec des aires de covoiturage, rédéfinition du réseau bus, le plan vélo, le bus à haut niveau de service qui a franchi une nouvelle étape le mois dernier . "La colonne vertébrale du dispositif c'est la future navette ferroviaire, qui traversera l'agglomération d'Est en Ouest," précise Jean François Larenaudie

TER, Bus, vélo, piéton en interconnexion.

La navette ferroviaire entre Niversac à l'est et Mussidan à l'Ouest devrait être mise en service dans le courant de 2022. Mais elle fonctionnera  toutes les demi heures en heure pointe, puis toutes les heures en heure creuse. L'agglomération est déjà en cours de discussion avec la SNCF et la Région sur les nouveaux horaires  des trains express régionaux de l'hiver 2021 pour favoriser les  mises en correspondance avec la métropole bordelaise et Limoges, notamment. Mais on connait désormais les points d'arrêts sur le territoire de l'agglomération : Razac- sur-l'Isle, Marsac-sur-l'Isle  piscine, Périgueux au niveau du Pôle d'échanges multi-modal, Boulazac au niveau de la Sobéval et Niversac.
Cette année, plusieurs chantiers devraient  concerner les haltes ferroviaires : A Razac-sur-l'Isle, aménagement du parvis dès le début 2020 pour un coût de 200 000 € pour le Grand Périgueux, à Boulazac Isle Manoire, début des travaux de la halte ferroviaire dès ce mois de janvier avec mise en service en décembre, pour un coût total de 5 millions dont la moitié à la charge de l'intercommunalité, l'autre moitié est financée par la Région. A Marsac-sur l'Isle, il s'agit de créer une nouvelle gare dont la livraison est attendue pour 2021. La dernière halte mise en service sera celle de  Niversac début 2022.

Le Pôle d'échanges multi-modal, au niveau de la gare de Périgueux, en service depuis le mois d'avril, constitue un point de convergence avec tous les moyens de transports :les trains régionaux, le bus avec six lignes qui le desservent, le vélo avec un parkings sécurisé, la marche à pied qui permet de rejoindre le centre ville de Périgueux en dix minutes.  Tous les bus sont en lien avec les arrivées des trains régionaux. "A partir du deuxième semestre 2020, nous attaquerons la construction de la nouvelle passerelle ferroviaire, qui reliera le parvis de la gare au PEM. L'accessibilité totale des quais en TER est prévue en 2021, précise Jean-François Larenaudie. Le coût du chantier  est de 3,5 millions pour la passerelle, et 2,3 millions d'euros pour le parvis hors foncier. Le Grand Périgueux prend en charge 22 % du coût de l'opération. L'Etat apporte 28 % du financement, l'Europe, 27 %, La Région Nouvelle Aquitaine, 15 % et le conseil départemental 8 %. 

Le Bus à haut niveau de service fin 2020 ?

Concernant le bus à haut niveau de service, qui consiste à un aménagement de 10 kilomètres entre Coulounieix-Chamiers et Boulazac, trois tronçons sur quatre ont été réalisés. Le quatrième sur Coulounieix Chamiers entre le giratoire de Mériller et les rond point des Pyramides a été inauguré en décembre. le troisième concerne Périgueux, entre le pont des fainéants, la rue Wilson et la place Francheville. La municipalité a demandé le report.  "Sur Périgueux, il y a de grosses discussions et des points de désaccord sur le tracé du BHNS. Sincèrement on ne sait pas ce qui va se passer avec l'échéance des municipales. Le secteur devant le Monoprix c'est le vrai flou, je ne pense pas que la rue Wilson sera remise en cause. Les décisions seront prises avec l'équipe qui sera en place après le mois de mars, indique le vice-président de l'agglomération regrettant le retard pris. "Les marchés étaient tous notifiés et le calendrier était tenu pour une mise en service initiale en novembre 2019, on sera sur fin 2020, observe Joannes Bouillaguet, en charge des mobilités. Le budget du BHNS atteint 10 millions d'euros. Aujourd'hui, aux heures de débauche et d'embauche, on se trouve au coeur de l'agglomération avec trois points de blocages importants : les boulevards, le Toulon, la route d'Angoulême. 

Sans oublier le vélo

 L'agglomération périgourdine s'est également dotée d'un schéma cyclable adopté en juin 2018. La première traduction concrète a été le lancement à l'été dernier d'un service de location de vélos. "Il y a eu un vrai engouement. On sera à 300 vélos à la fin janvier dont une grande majorité à assistance électrique. On renouvelle l'aide à l'achat d'un vélo à assistance électrique chez nos vélocistes locaux partenaires. il y aura d'ici la fin du premier trimestre 100 chèques de 250 euros, soit 100 nouveaux bénéficiaires. 130 personnes ont pu déjà en bénéficier, précise Joannes Bouillaguet. Le Grand Périgueux a aussi lancé un appel à projet  sur 2019 - 2020 aux communes pour la réalisation d'aménagements cyclables. On observe un réel enthousiasme car quinze communes ont déjà répondu. Cela représente déjà un investissement d'1,2 million d'euros sur la thématique cyclable dont la moitié sera prise en charge par l'intercommunalité sur les deux ans. Parmi ces communes, il y a des communes de la petite ceinture, Marsac, Boulazac, Chamiers mais aussi Agonac, Fouleix, Sorges. Ce programme représente 12 kilomètres d'aménagements cyclables, par forcément en site propre. L'objectif est de parvenir à 110 kilomètres d'aménagements  dans le Schéma cyclable, hors véloroute voie verte. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2781
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !