30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/10/22 | Une filière locale de soja en développement

    Lire

    A Pamproux dans les Deux-Sèvres, Alicoop est spécialisée dans la fabrication d'aliments pour animaux de ferme. 4 de ses 5 usines sont en Nouvelle-Aquitaine. Pour pallier à la forte dépendance de l'alimentation animale aux importations de soja provenant de zones déforestées, la société souhaite mettre en place de nouveaux produits à partir de productions locales en développant notamment une filière locale de soja. Elle va ainsi investir dans une ligne de trituration de soja et une ligne de micro-nutrition.

  • 03/10/22 | Trois événements à Limoges pour la nuit du droit le 4 octobre

    Lire

    Pour célébrer la nuit du droit, trois animations sont organisées à Limoges : un débat « Le crime en Limousin : fiction ou réalité, hier ou aujourd’hui, immersion dans les enquêtes locales » de 18h à 20h30 par la Cour d’appel (Inscriptions lanuitdudroit.calimoges@ justice.fr); une table ronde sur « La lenteur de la justice : vertu ou défaut ? » de 20h à 22h à la cité judiciaire (accès libre dans la limite des places) et « Le Droit : une force sans les armes » de 17h à 22h à la Maison de la Région.

  • 03/10/22 | Un taux de chômage de 6,5% historiquement bas

    Lire

    L’économie se porte plutôt bien en Nouvelle-Aquitaine, avec 36 000 emplois créés au cours de la dernière année, soit 110 000 depuis dix ans. Le taux de chômage est historiquement bas à 6,5%, plus bas qu'au plan national, alors que le contexte régional est à la croissance démographique. "Le défi à relever porte sur les tensions de recrutement qui touchent tous les secteurs," indique la préfète de région Fabienne Buccio.

  • 30/09/22 | Magna Blanquefort : les salariés pas vraiment rassurés

    Lire

    Les salariés de l’usine Magna restent inquiets après l’annonce du rachat du site de Blanquefort (Gironde) par le fonds d’investissement allemand Mutares. « Quelles garanties supplémentaires offrent Mutares par rapport à Magna pour faire aboutir de nouveaux projets ? » Le repreneur fait valoir la poursuite du contrat avec Ford jusqu’en 2026, la fabrication d’un robot pour une start-up bordelaise, l’assemblage de batteries pour deux-roues ou la production de chargeurs de batteries.

  • 30/09/22 | Le Thouarsais préserve la biodiversité

    Lire

    La Communauté de communes du Thouarsais vient de lancer un projet afin de renforcer la prise de conscience autour des enjeux de préservation de la biodiversité. Elle va établir un diagnostic naturaliste afin de dégager des actions en faveur de la biodiversité et de sa préservation. La CdC va acquérir des parcelles afin de préserver des continuités écologiques ou encore créer ou restaurer une quinzaine de mares. Toutes ces actions vont être accompagnées d'animations à destination des habitants et des scolaires.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En 2020, les chantiers du Grand Périgueux en faveur des mobilités

05/01/2020 | Le Grand Périgueux a fait des déplacements une priorité en investissant 45 millions d'euros sur le mandat. 2020 sera une année de poursuite de chantiers majeurs

1

En novembre 2016, l'agglomération périgourdine validait son plan global de déplacements. Ce plan consiste à un ensemble nombre de mesures destinées à favoriser l'intermodalité en utilisant plusieurs moyens de transports sur un même trajet, bus, vélo, voiture, marche à pied. Depuis trois ans et demi, plusieurs gros chantiers ont vu le jour : création de parkings relais, redéfinition complète du réseau Péribus, bus à haut niveau de service, schéma cyclable. Le point des chantiers en cours en ce début d'année avec Jean-François Larenaudie, vice-président de l’Agglomération en charge des déplacements,

"Le plan global des déplacements de l'agglomération périgourdine, adopté en novembre 2016, c'est tout un ensemble de mesures qui concourt à une stratégie globale de limiter le nombre de voitures en centre ville de Périgueux, rappelle Jean-François Larenaudie, maire de Sanilhac et vice président du Grand Périgueux en charge des déplacements. Il liste ce qui a été réalisé et en cours de réalisation : réalisation de huit parkings relais aux entrées de villes avec des aires de covoiturage, rédéfinition du réseau bus, le plan vélo, le bus à haut niveau de service qui a franchi une nouvelle étape le mois dernier . "La colonne vertébrale du dispositif c'est la future navette ferroviaire, qui traversera l'agglomération d'Est en Ouest," précise Jean François Larenaudie

TER, Bus, vélo, piéton en interconnexion.

La navette ferroviaire entre Niversac à l'est et Mussidan à l'Ouest devrait être mise en service dans le courant de 2022. Mais elle fonctionnera  toutes les demi heures en heure pointe, puis toutes les heures en heure creuse. L'agglomération est déjà en cours de discussion avec la SNCF et la Région sur les nouveaux horaires  des trains express régionaux de l'hiver 2021 pour favoriser les  mises en correspondance avec la métropole bordelaise et Limoges, notamment. Mais on connait désormais les points d'arrêts sur le territoire de l'agglomération : Razac- sur-l'Isle, Marsac-sur-l'Isle  piscine, Périgueux au niveau du Pôle d'échanges multi-modal, Boulazac au niveau de la Sobéval et Niversac.
Cette année, plusieurs chantiers devraient  concerner les haltes ferroviaires : A Razac-sur-l'Isle, aménagement du parvis dès le début 2020 pour un coût de 200 000 € pour le Grand Périgueux, à Boulazac Isle Manoire, début des travaux de la halte ferroviaire dès ce mois de janvier avec mise en service en décembre, pour un coût total de 5 millions dont la moitié à la charge de l'intercommunalité, l'autre moitié est financée par la Région. A Marsac-sur l'Isle, il s'agit de créer une nouvelle gare dont la livraison est attendue pour 2021. La dernière halte mise en service sera celle de  Niversac début 2022.

Le Pôle d'échanges multi-modal, au niveau de la gare de Périgueux, en service depuis le mois d'avril, constitue un point de convergence avec tous les moyens de transports :les trains régionaux, le bus avec six lignes qui le desservent, le vélo avec un parkings sécurisé, la marche à pied qui permet de rejoindre le centre ville de Périgueux en dix minutes.  Tous les bus sont en lien avec les arrivées des trains régionaux. "A partir du deuxième semestre 2020, nous attaquerons la construction de la nouvelle passerelle ferroviaire, qui reliera le parvis de la gare au PEM. L'accessibilité totale des quais en TER est prévue en 2021, précise Jean-François Larenaudie. Le coût du chantier  est de 3,5 millions pour la passerelle, et 2,3 millions d'euros pour le parvis hors foncier. Le Grand Périgueux prend en charge 22 % du coût de l'opération. L'Etat apporte 28 % du financement, l'Europe, 27 %, La Région Nouvelle Aquitaine, 15 % et le conseil départemental 8 %. 

Le Bus à haut niveau de service fin 2020 ?

Concernant le bus à haut niveau de service, qui consiste à un aménagement de 10 kilomètres entre Coulounieix-Chamiers et Boulazac, trois tronçons sur quatre ont été réalisés. Le quatrième sur Coulounieix Chamiers entre le giratoire de Mériller et les rond point des Pyramides a été inauguré en décembre. le troisième concerne Périgueux, entre le pont des fainéants, la rue Wilson et la place Francheville. La municipalité a demandé le report.  "Sur Périgueux, il y a de grosses discussions et des points de désaccord sur le tracé du BHNS. Sincèrement on ne sait pas ce qui va se passer avec l'échéance des municipales. Le secteur devant le Monoprix c'est le vrai flou, je ne pense pas que la rue Wilson sera remise en cause. Les décisions seront prises avec l'équipe qui sera en place après le mois de mars, indique le vice-président de l'agglomération regrettant le retard pris. "Les marchés étaient tous notifiés et le calendrier était tenu pour une mise en service initiale en novembre 2019, on sera sur fin 2020, observe Joannes Bouillaguet, en charge des mobilités. Le budget du BHNS atteint 10 millions d'euros. Aujourd'hui, aux heures de débauche et d'embauche, on se trouve au coeur de l'agglomération avec trois points de blocages importants : les boulevards, le Toulon, la route d'Angoulême. 

Sans oublier le vélo

 L'agglomération périgourdine s'est également dotée d'un schéma cyclable adopté en juin 2018. La première traduction concrète a été le lancement à l'été dernier d'un service de location de vélos. "Il y a eu un vrai engouement. On sera à 300 vélos à la fin janvier dont une grande majorité à assistance électrique. On renouvelle l'aide à l'achat d'un vélo à assistance électrique chez nos vélocistes locaux partenaires. il y aura d'ici la fin du premier trimestre 100 chèques de 250 euros, soit 100 nouveaux bénéficiaires. 130 personnes ont pu déjà en bénéficier, précise Joannes Bouillaguet. Le Grand Périgueux a aussi lancé un appel à projet  sur 2019 - 2020 aux communes pour la réalisation d'aménagements cyclables. On observe un réel enthousiasme car quinze communes ont déjà répondu. Cela représente déjà un investissement d'1,2 million d'euros sur la thématique cyclable dont la moitié sera prise en charge par l'intercommunalité sur les deux ans. Parmi ces communes, il y a des communes de la petite ceinture, Marsac, Boulazac, Chamiers mais aussi Agonac, Fouleix, Sorges. Ce programme représente 12 kilomètres d'aménagements cyclables, par forcément en site propre. L'objectif est de parvenir à 110 kilomètres d'aménagements  dans le Schéma cyclable, hors véloroute voie verte. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7924
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Fabienne Buccio, Préfète de la Gironde et de Nouvelle-Aquitaine Politique | 30/09/2022

Après les incendies, la préfète éteint les polémiques

Alain Rousset lors de sa conférence de presse de rentrée septembre 2022 Politique | 27/09/2022

"Bientôt" un cluster autour de l'économie circulaire en Nouvelle-Aquitaine

Le préfet de la Dordogne, Jean Sébastien Lamontagne Politique | 09/09/2022

En Dordogne, les services de l'Etat sur tous les fronts

Alain Rousset, Président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine Politique | 25/07/2022

Le Grand Entretien - Alain Rousset : "Il faut être sobre, frugal. C'est une autre croissance"

Image d'illustration : train grande vitesse Politique | 20/07/2022

LGV Bordeaux-Dax - Bordeaux-Toulouse : Le GPSO n'a pas peur des ZAD

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine Politique | 19/07/2022

Alain Rousset : "Décentraliser davantage pour devenir éco-responsable"

Sylvie Marcilly aux côtés de Catherine Desprez, maire de Surgères et première vice-présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime Politique | 05/07/2022

Contournement de Marans : enfin un coup d’accélérateur déterminant

La fidèle de François Bayrou, Geneviève Darrieussecq et la tombeuse du PS, Bérangère Couillard sont désormais membres du gouvernement. Politique | 04/07/2022

Deux députées de Nouvelle-Aquitaine rejoignent le gouvernement Borne 2

TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean Politique | 01/07/2022

Au moment de financer la LGV vers Toulouse et Dax, l’Europe hésite à payer

En séance plénière du Conseil départemental, les élus se sont prononcés sur 38 dossiers soumis au vote Politique | 24/06/2022

Haute-Vienne :un nouveau schéma autonomie pour personnes âgées ou en situation de handicap

Réunion de bilan du SRDEII le 3 mars 2022 à la Maison de la Région à Poitiers. © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch Politique | 20/06/2022

Développement économique : un schéma régional en guise de leçon au gouvernement

Urne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES dans les Pyrénées-Atlantiques : Avantage à la majorité présidentielle et une conquête de la gauche

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Ensemble! remporte quatre sièges sur cinq en Charente-Maritime

Les candidats élus dans la métropole bordelaise Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES: la métropole obtient trois députés Nupes et trois députés Ensemble!

législatives Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Gironde (hors Métropole): Le RN décroche deux circonscriptions