Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/12/19 : La Rochelle : suite aux manifestations d'hier, environ 200 personnes se sont rassemblées devant la gare suite à un appel intersyndical. Rendez-vous est donné pour une nouvelle manifestation mardi au départ de la place de Verdun à 14h.

06/12/19 : Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, devait venir en Dordogne ce 6 décembre, pour présenter le dispositif de complémentaire santé solidaire mais les perturbations des transports l’ont contrainte à annuler sa venue.

05/12/19 : La Rochelle : (erratum) contrairement à ce qui a été indiqué, l'ouverture officielle des portes se fera en deux soirée : le vendredi à 18h avec élus, pompiers et Compagnons ; le samedi à 18h40 avec Isabelle Autissier et Romain Sazy (non Uini Antonio)

04/12/19 : Grèves dans les transports: Les infos trafic en Nouvelle-Aquitaine sont à retrouver sur : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/info-trafic

04/12/19 : Saintes des manifestations sont à prévoir demain de 10h à 17h : Cours National, Pont Palissy, rue Gautier, cours Charles de Gaulle, rue Martel.

04/12/19 : La Rochelle : des manifestations sont à prévoir demain de 14h à 20h : Quartier de la Gare, boulevards Joffre, Robinet, Sautel et l’axe du Moulin des justices.

04/12/19 : Rochefort : demain des manifestations sont à prévoir de 10h à 14h : Corderie Royale, rues Toufaire, Grimaux, Docteur Peltier, Audry de Puyravault, de la République, et Victor-Hugo.

04/12/19 : Niort : pour la grève de demain, La Ville met en place à l’école des Brizeaux un service minimum d’accueil (SMA), sans restauration (pique-nique possible), pour les écoles dont le nombre d’enseignants grévistes est au moins de 25%.

04/12/19 : Charente-Maritime: les communes d'Esnandes, Rochefort et Saint-Georges de Didonne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les périodes de juillet à décembre 2018 suite à des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse.

03/12/19 : Le feuilleton biarrot ne fait que commencer d'autant que sur la Chaîne Public Sénat, le ministre Didier Guillaume a annoncé qu'il ferait part de sa décision en janvier. Suite à un appel cosigné par Guy Lafitte, premier adjoint de Michel Veunac.

03/12/19 : Après les louanges tressés lors du congrès des hôteliers, le secrétaires d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne au tourisme a abattu ses cartes et annoncé son ralliement à la liste du maire sortant Michel Veunac. Avec une demande commune d'investiture LREM

03/12/19 : Le Haut Commissaire à la lutte contre la pauvreté, Isabelle Grimault se rendra en Corrèze le 4 décembre afin de découvrir les dispositifs déployés et rencontrer les bénéficiaires de ces actions.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/12/19 | Angoulême: "Mode et Bande dessinée", plus qu'un mois !

    Lire

    A Angoulême, l'expo "Mode et Bande dessinée" au Musée de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, inaugurée en juin 2019, a déjà attiré plus de 22.000 visiteurs. Il ne reste plus qu'un petit mois (5janvier) pour la découvrir, avec près de 200 pièces dont certaines très rarement exposées signées Yves Saint Laurent, Winsor McKay, Thierry Mugler ou encore Moebius. Le dialogue entre planches originales, vêtements et accessoires de mode est un des facteurs du succès de cette exposition inédite, et rare.

  • 08/12/19 | Bordeaux : Matthieu Rouveyre sur le départ

    Lire

    Le vice-président du Conseil départemental et conseiller municipal d'opposition Matthieu Rouveyre a annoncé dans un post Facebook son retrait de la vie politique. Même s'il ne s'était pas déclaré officiellement candidat aux prochaines municipales, il a participé aux propositions au travers du collectif "Bordeaux Maintenant", retiré du jeu ce vendredi à la suite de négociations non-abouties avec les écologistes. Tout en expliquant qu'il ira au bout de ses mandats en cours, il annonce "préparer notamment un tour du monde de quelques années en tant que nomade digital".

  • 07/12/19 | François Bayrou mis en examen

    Lire

    Ce 6 décembre, François Bayrou a été mis en examen pour " complicité de détournement de fonds publics" dans le dossier des emplois du parti centriste au Parlement européen. Pour son avocat Pierre Cornut-Gentille cette décision a été prise " à l'encontre de tous les éléments de preuve produits, la suite de l'instruction démontrera qu'elle est totalement infondée"

  • 06/12/19 | Lancement des Foires Grasses de Brive

    Lire

    Pour la saison 2019-2020, tapis rouge pour les Foires Grasses, salle Brassens à Brive. Dès samedi 7 décembre, les chefs des tables Gaillardes présenteront plusieurs recettes pour les repas de fin d’année. Le 14 décembre, la salle Brassens accueillera la Foire primée aux chapons, le 1er février, celle des oies et canards et le 7 mars la Foire grasse des producteurs et commerçants de gras.

  • 06/12/19 | SNCF: Trafic encre "très perturbé" ce 6 décembre

    Lire

    En raison de la reconduite du mouvement de grève des cheminots ce vendredi 6 décembre, la SNCF annonce à nouveau un trafic "très perturbé" sur les voies ferrées de Nouvelle-Aquitaine. Pour les TER, 10 seulement circuleront : 3 A/R Bordeaux-Arcachon et 2 A/R Bordeaux-Agen, 292 autocars de substitution seront répartis sur l’ensemble du territoire. Côté TGV sont assurés 3 A/R Bordeaux - Paris, 1 A/R OUIGO Bordeaux- Paris, 1 A/R La Rochelle-Paris et 1 A/R Toulouse-Paris. Enfin sur les Intercités seul 1 A/R Brive-Paris sera en circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Béarn, la préfète de Nouvelle-Aquitaine veut faire région

22/07/2019 | Fabienne Buccio, Préfète de la région Nouvelle-Aquitaine était en déplacement à Pau ce 22 juillet, « à la rencontre du territoire et de ses parlementaires ».

Eric Spitz, préfet des Pyrénées-Atlantiques et Fabienne Buccio, Préfet de Région Nouvelle-Aquitaine

Nommée préfète de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine en avril dernier, Fabienne Buccio n'avait pas encore eu l'occasion de venir dans le département, si ce n'est à Biarritz, dans le strict cadre de la préparation du G7. Voilà qui est fait depuis ce lundi 22 juillet. Une journée, selon son expression « à la rencontre du territoire », avec les parlementaires, le président du Conseil départemental, les présidents des associations des Maires, et les services déconcentrés de l'Etat. En fin de journée, était également prévu à son programme la visite du Centre Scientifique et Technique Jean Féger (CSTJF) de Total, avant de rencontrer le Maire de Pau.

« La région est très grande. J'ai besoin de passer un temps dans chaque département, de rencontrer les gens et de mettre des visages sur des noms, plutôt que de lire une note de deux pages sur tel ou tel sujet en lien avec le territoire ». Telle est était donc la raison de la venue de Fabienne Buccio ce 22 juillet à Pau. « Avec les parlementaires, nous avons évoqué quelques problèmes ponctuels importants qui sont à régler, mais nous avons surtout parler de leur vision à long terme sur le département de leurs ambitions, et des enjeux locaux ».

"Donner une identité forte à la région"
Voilà donc un des éléments de la méthode de travail de la préfète Buccio, qui avoue volontiers aussi « ne pas être une solitaire » dans sa façon d'envisager son rôle de Préfet de région, mais être en lien très régulièrement avec les Préfets de Département. « Je suis là pour aider sur les dossiers compliqués et voir avec eux la répartition des crédits, au niveau des préfectures, sous-préfectures, et bien sûr pour les arbitrages. » Mais la nouvelle venue dans la Région, insiste déjà sur l'attention qu'elle porte à ce qu'il y ait « une culture régionale. » Une ambition qu'elle semble vouloir voir dépasser les frontières des services de l'Etat qu'elle chapeaute. « Nous appartenons tous à cette grande région Nouvelle-Aquitaine, il faut donc lui donner un sens, et créer une identité forte. Sur ce point, nous partageons la même idée avec le Président du conseil régional Alain Rousset. »
Un sens et une identité auxquels le futur contrat de plan Etat-Région pourrait bien contribuer un peu plus à donner corps. En effet les négociations démarrent sur ce contrat de plan, qui plus est « nouvelle mouture », puisque désormais construit en partant des territoires pour être présenté à l'Etat, plutôt que l'hypothèse actuelle inverse, explique la représentante de l'Etat. « Les grandes agglomérations et les départements sont désormais pris en compte dans ces contrats, ce qui état moins le cas avant ». Des documents d'objectifs et de moyens qui sont désormais aussi « plus ouverts car il pourront traiter de culture et de sujets environnementaux » indique la Préfète.

Un contrat Etat-Région avec "un vrai grand projet environnemental"
A ce propos, sa venue à Pau à la rencontre des élus, lui a permis de « tester une idée ». « Il faut encore en discuter avec le Président du Conseil régional, mais dans le contrat de plan il nous faut un vrai grand projet environnemental sur lequel on s'engage. Quelque chose qui soit vraiment très concret, un engagement fort sur des sujets qui transcendent la politique et sur lesquels on peut rassembler Etat, Région, Département et agglo. » Dans la période de sécheresse qui s'étend peu à peu sur l'ensemble de la région, « la question de l'eau ou plutôt celles de sa qualité et de sa quantité sont deux vrais sujets sur lesquels il faut agir », illustre la Préfète.
Mais s'il entre de nouveaux secteurs d'intervention possibles dans les contrats de plan, d'autres pourraient être amenés à en sortir, dont ce qui en occupe actuellement une très grande part : les infrastructures. Il faut dire que dans le délai d'un an qu'il reste aux contrats Etat-Région en cours, les chantiers non terminés, voire non entamés sont nombreux. De quoi d'ailleurs avoir nourri les échanges entre les parlementaires et la Préfète, notamment sur les aménagements de la RN 134 qui tardent à venir, même si sur le reste des dossiers locaux, « c'est la volonté d'un travail en bon partenariat avec l'Etat » qui semble avoir marqué l'échange.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6180
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !