Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Béarn, le ministre de la Défense dit l’importance de l’aéro-combat face au terrorisme

26/06/2015 | Jean-Yves Le Drian a visité l’usine Turbomeca à Bordes. Mais, après l’attentat commis dans l’Isère, il a été contraint de faire faux bond au 5e RHC

Jean-Yves Le Drian a visité les ateliers de Turbomeca

La longue journée que Jean-Yves Le Drian devait passer ce vendredi en Béarn, a été brusquement écourtée par l’annonce de l’attentat terroriste commis en Isère. Le ministre de la Défense venait de se rendre à Bordes pour visiter les ateliers de Turbomeca, numéro un mondial des turbines d’hélicoptères, lorsqu’il a été informé du drame. Ce qui l’a amené à repartir immédiatement à Paris afin de participer à un conseil de Défense. Ce départ l’a également contraint à annuler la visite qu’il devait rendre aux militaires du 5e régiment d’hélicoptères de combat, basé à Pau. Une unité directement engagée dans la lutte contre le terrorisme.

« Toutes les 9 secondes, un hélicoptère motorisé par Turbomeca décolle dans le monde » a-t-on plaisir à rappeler dans la filiale du groupe Safran.L'entreprise béarnaise  fabrique environ 1000 moteurs par an et en répare plus de 1 700. Elle emploie 2 600 salariés dans les ateliers et bureaux installés dans la plaine de Nay, au pied des montagnes qui lui servent de décor.

L’Etat, premier client de Turbomeca

Le principal client de ce poids lourd de l’économie régionale n’est autre que l’Etat français. Plus de 1 400 moteurs Turbomeca destinés à équiper près de 550 hélicoptères sont en effet en service dans l’Aviation légère de l’armée de terre (ALAT), mais aussi dans l’Armée de l’air, la Marine, la Sécurité civile, la Gendarmerie, les Douanes et la Direction générale de l’armement Essais en vol. Qu’il s’agisse d’hélicoptères Alouette, Tigre, Puma, Cougar, Caracal et l’on en passe.

C’est dire si la visite du ministre, organisée vendredi matin sur le site Aeropolis où sont également regroupés un centre de formation et divers services mutualisés relevait d’une démarche naturelle.

Accueilli par Philippe Petitcolin, le directeur général de Safran, et Bruno Even, le nouveau président de Turbomeca, Jean-Yves Le Drian a découvert plusieurs lignes de montage faisant appel  à des technologies haut de gamme. C’est par exemple le cas du procédé de fusion laser sur lit de poudre métallique qui permet aujourd’hui à Turbomeca de produire des pièces en série pour les moteurs Arrano et Ardiden.

 "La dimension hélicoptère est encore plus forte aujourd'hui"

Après la visite de Turbomeca, un déjeuner sur lequel une évidente discrétion régnait était prévu à Pau, ville dont le maire est François Bayrou. Puis le ministre devait en principe rejoindre le 5e régiment d’hélicoptères de combat. Une unité basée en Béarn et engagée régulièrement sur de nombreux théâtres d’opérations extérieurs, tel le Mali.

Vers 11h30, un appel téléphonique reçu par Jean-Yves Le Drian a bouleversé ce programme. La nouvelle de l’attentat commis à Saint-Quentin-Fallavier venait de tomber. Avant de repartir en urgence à Paris pour participer à un conseil de défense organisé par le président de la République, le ministre a donc modifié  son discours pour exprimer son émotion et  insister sur trois points.

« Le lien existant entre la sécurité intérieure et la sécurité extérieure n’a jamais été aussi étroit. Nous sommes dans une nouvelle donne où le combat mené contre le terrorisme se livre à la fois au Mali, au Levant et sur le territoire national ». C’est, explique-t-il,  la raison pour laquelle le premier ministre a décidé d’actualiser la loi de programmation militaire.

Jean-Yves Le Drian a assuré qu'il reviendra pour visiter le 5e RHC

 Jean-Yves Le Drian a également promis qu’il reviendra en Béarn, pour visiter le 5e RHC (ndlr : sa venue est prévue le lundi 29 juin). Car, « dans la perception que l’on a des menaces nouvelles, et par l’expérience des combats menés au Mali, il est important de développer nos capacités d’aéro-combat. La dimension hélicoptère est encore plus forte aujourd’hui qu’hier ». D’où la nécessité  d’organiser rapidement  la Brigade d’Aero Combat (BAC) au centre de laquelle le 5e RHC  trouvera sa place.

Un dispositif dans lequel, a ajouté le membre du gouvernement, « il est évident que Turbomeca joue un rôle majeur ». Ce qui l'a conduit à saluer  la qualité du travail réalisé dans l’entreprise. "Dans la région de Pau, on trouve à la fois la production et l'opérationnel. Vous jouez un rôle important dans ces moments de risque et de menace. Je vous demande, comme à tous les citoyens français, de garder la détermination et la sérénité".

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
7421
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !