Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

27/09/21 : Mascaret, le festival occitan de Bordeaux et de la Gironde se lance ce 25 septembre à Bordeaux, avec la projection de deux documentaires de Patric La Vau sur notamment la fondation de l’occitanisme moderne. 20 rdv à découvrir jusqu'au 14 novembre ! Plus d

27/09/21 : Le 17 septembre, Lionel Niedzwiecki a été nommé directeur général du Festival Arte Flamenco dont les missions seront notamment de contribuer au développement territorial d’Arte Flamenco, de soutenir la création et l’émergence de nouveaux talents.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Charente-Maritime, les projets de bassines restent suspendus au délai de recours

20/12/2018 | En Charente-Maritime, les projets de réserves avancent doucement mais restent soumis au délais de recours

1

Alors que le sujet fait grand débat à la Région (lire notre édition du 19/12/18), les projets de réserves de substitution d’eau en Charente-Maritime avancent doucement mais sûrement. Pour l’instant, la thématique semble soulever plus d’interrogations auprès des usagers que de franches oppositions. En attestent les diverses questions posées lors des comités consultatifs menées par le SYRES en 2018 auprès des élus et des habitants des bassins de vie concernés par les projets. Certains comme l’association SOS Rivières ou les élus rochelais demandent encore des garanties que les créations s’accompagneront bien d’un changement des pratiques agricoles.

Mais cette accalmie pourrait être de courte durée. Sur les 5 projets de réserves de substitution, deux sont encore dans la période des délais de recours. C’est le cas en particulier du projet de réserves le long de la Boutonne. Sur ce bassin de Saint-Jean d’Angély sont prévus la création de 20 bassines et de la réhabilitation d’une existante, pour un volume total de 5 millions de m3 de stockage d’eau. Coût de l’opération : 32 millions, financés à 70% par le service public (Département et Agence Adour Garonne), et 30% par les agriculteurs adhérents du Syndicat mixte des réserves de substitution de la Charente-Maritime (SYRES). Le projet a reçu le feu vert de la préfecture, mais le délai de recours légal court jusqu’au 26 janvier 2019. Le suspense ne devrait donc plus être long. « La DDTM nous a déjà signalé le dépôt d’un eventuel recours contre la déclaration d’intérêt général », indiquent le directeur du SYRES Fabien Poussin et sa présidente Françoise de Roffignac. Cette procédure n’ayant aucun caractère officiel pour le moment, impossible de connaître l’identité du potentiel dépositaire, ni si la procédure va aller jusqu’au bout. Si aucun recours n’est déposé d’ici le 26 janvier, le SYRES pourrait lancer en 2019 à la fois l’achat des terrains envisagés et une consultation des entreprises pour réaliser le projet. Sur les 180 agriculteurs irrigants adhérents d’une ASA sur le territoire de la Boutonne, une soixantaine se disent intéressés par un raccordement à ces bassines. Ils pourraient être plus nombreux au fur et mesure de la concrétisation du projet, selon le SYRES.

Autre projet restant dans l’expectative : celui de l’Aunis. Ce projet à plus de 9 millions d’euros permettrait de créer 1,6 millions de m3 de stockage répartis sur cinq communes situées essentiellement dans les alentours de Surgères. Après une enquête publique bouclée en juin 2018, le rapport d’enquête publique et le permis d’aménagement sont arrivés en octobre. « Là, on est en attente de l’arrêté préfectoral autorisant le stockage et le prélevement, qui devrait survenir en janvier », explique Françoise de Roffignac.  S’ensuivrait alors une periode de 4 mois de recours potentiel. La suite du projet pourrait alors être mise en place à partir de mai ou juin 2019.

Trois autres projets sont encore en phase d’état des lieux et de concertation avec les usagers de l’eau – élus locaux, associations environnementales ou de loisirs, agriculteurs, ostreïculteurs, pêcheurs, particuliers, etc. Il s’agit des bassins de la Seudre, de la Charente-Aval et de la Seugne.  La remise des diagnostics est prévue courant le premier semestre 2019.

 

Note / Le comité consultatif du Syres s’est réuni le 19 décembre pour la 4e fois avec une dizaine des 35 représentants des usagers de l’eau ; agence de l’eau, syndicats mixtes de gestion de l’eau et structures porteuses des SAGE, associations environnementales et de loisirs, les fédérations de pêche et de conchyliculture, les CCI de Saintonge, Rochefort et La Rochelle, l’agence française pour la biodiversité, prefecture, ainsi qu’un des deux garants des débats de la consultation publique.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
6728
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !