Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/04/20 | Le préfet de la Corrèze adresse un message vidéo

    Lire

    Le département de la Corrèze compte à ce jour 11 victimes du Covid19. Au travers d’un message vidéo, le préfet de la Corrèze en appelle à tous pour respecter le confinement en ce week-end de Pâques. Une mobilisation exceptionnelle des policiers et des gendarmes sera mise en place pour le week-end pascal afin de s’assurer du respect du confinement. Voir la vidéo.

  • 10/04/20 | Obligation de port de masque : le maire de Royan (17) contraint de reculer

    Lire

    Le maire de Royan Patrick Marengo a édité un arrêté le 8 avril obligeant tous les habitants de la commune à porter un masque pour se déplacer. Mesure illégale, lui a rétorqué le préfet de la Charente-Maritime. Patrick Marengo l'a donc retiré pour éditer un nouvel arrêté "encourageant fortement" le port du masque. L'élu a également lancé un appel à contribution pour réaliser des masques artisanaux, pour compléter les 22 000 masques FFP1 commandés par la Ville. contact : santé@mairie-royan.fr.

  • 10/04/20 | L'Engie Open de tennis de Biarritz annulé

    Lire

    L'Engie Open de tennis de Biarritz, organisé par Quaterback qui était programmé entre le 13 et le 19 juillet a été annulé en raison de la pandémie de Covid19. L’annonce par les instances internationales du gel des compétitions ATP et WTA jusqu’au 13 juillet et des mesures de confinement annoncées dans l’hexagone pendant une période incertaine ne permettent pas l’organisation de ce tournoi. En collaboration avec les instances du tennis ITF et FFT, les organisateurs se projettent vers l’édition 2021 afin que ce tournoi demeure un tournoi de référence.

  • 10/04/20 | Pas de pénurie de masques selon le préfet de la Dordogne

    Lire

    Lors d'un point presse, le préfet Frédéric Périssat, a annoncé que 900.000 masques avaient été distribués aux personnels soignants et aides à domicile depuis un mois. Le préfet estime qu'il n'y a "pas de pénurie" de masques. 140.000 masques ont été récupérés dans des entreprises ou dans des collectivités. Les infirmiers et médecins libéraux du département vont d'ailleurs se voir fournir, par l'Agence Régionale de Santé, 23.000 masques en supplément ainsi que 1000 litres de gel hydroalcoolique.

  • 10/04/20 | Interbev solidaire avec les soignants et les viandes régionales

    Lire

    Durant cette période de consommation traditionnelle de viande d’agneau et de veau, Interbev N-A soutient les actions de solidarité en offrant des repas à base de viandes régionales d’agneau et de veau aux hôpitaux et EHPAD : 120 repas à base d’Agneau du Limousin IGP* et de Veau élevé sous la mère IGP* Label Rouge ont été servis au personnel du CHU de Limoges le 7/04, et 500 repas à base d’Agneau de Pauillac IGP Label Rouge le seront ce jour au personnel du CHU de Bordeau. D'autres actions sont à venir auprès des CHU de Brive et de Poitiers, des EHPAD de la Corrèze, de la Vienne et des Pyrénées-Atlantiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Dordogne, Jacques Mézard défend son action "coeur de ville"

08/04/2018 | Vendredi, Jacques Mézard était à Périgueux pour présenter le plan Action cœur de ville destiné à "redonner attractivité aux centres des villes moyennes".

Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion et des territoires a terminé sa visite par un tour du centre ville

"Action cœur de ville", c’est le nom du plan lancé par Jacques Mézard, ministre chargé de la cohésion des territoires. Objectif : revitaliser les centres urbains des villes moyennes, souvent en perte de vitesse. Parmi 222 villes françaises, Bergerac et de Périgueux ont été retenues. Le ministre était en visite en Dordogne vendredi matin pour rencontrer les élus des municipalités concernées. Ces derniers étaient dans l'attente de précisions des montants des enveloppes financières mais ils n'ont pas obtenu de vraies réponses. Après la Dordogne, Jacques Mézard a rejoint la Corrèze.

Ce vendredi matin, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard est venu présenter, à Périgueux, le plan Action cœur de ville destiné à "redonner attractivité et dynamisme aux centres des villes dites moyennes". 222 communes, dont Périgueux et Bergerac, ont été retenues pour bénéficier des mesures de ce programme, doté de plus de 5 milliards d’euros. Sur la durée du quinquennat, ce programme ambitionne  de donner une nouvelle place aux villes moyennes dans les priorités nationales . "Certains voulaient mettre des seuils de population. Je n'ai pas voulu, j'ai veillé à ce que les villes moyennes puissent s'y retrouver, sans seuil de population. Elles ont besoin d'être soutenues Ce serait criminel par rapport à la vie de la Nation. C'est ce que nous faisons avec ce dispositif, a précisé Jacques Mézard. Dans son discours de bienvenue, Antoine Audi, maire de Périgueux, a plusieurs fois répété, que " la fracture territoriale n'est pas une fatalité. Dans une France régionalisée et métropolisée, il ne peut y avoir une France à deux vitesses : celles des métropoles où l'on accède par LGV à 340 km / h et celle de l'intérieur, une diagonale aride où l'on n'aurait pas le droit de dépasser le 80 km /h. Nos villes moyennes sont le coeur et le poumon du mailage territorial."

Pas de précision sur les enveloppes financières

Les actions de ce programme peuvent concerner, la réhabilitation de l'habitat au coeur des villes, le développement des activités commerciales, résoudre les questions de mobilité ou des transports, la mise en valeur des espaces urbains. "Ce dispositif, c'est à vous de le construire, de monter votre projet, a-t-il rappelé aux élus  de Périgueux et de Bergerac, qui pour une fois étaient réunis sur un même dossier. L'Etat ne doit pas imposer un schéma tout fait aux collectivités. Je fais confiance à l'intelligence territoriale. Les élus sur le terrain, dans les territoires, savent ce que les administrés attendent, ce qui leur convient." En Dordogne, les villes de Bergerac et de Périgueux ont été retenues dans ce dispositif qui suscite beaucoup d'espoir. "La revitalisation des territoires passe par celle de sa ville centre, a souligné Frédéric Delmarès, président de la Communauté d'agglomération bergeracoise. L'objectif est d' attirer de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises dans leur centre-ville. Les projets sont bien définis. La municipalité de Bergerac veut rénover certaines places, aménager l'espace public, investir dans la vélo route - voie verte, réaménager les halles, construire une médiathèque et faire venir de nouveaux commerces au sein des anciennes galeries.  A Périgueux, le pôle intermodal derrière la gare est en cours de réalisation et les travaux autour de l’îlot Montaigne vont débuter cet été, la future manufacture gourmande est sur les rails.
Par contre, le ministre n'a pas voulu se prononcer sur les montants des enveloppes financières pour les deux villes de Dordogne. L'enveloppe sera utilisée en fonction des projets qui seront mis au point. On ne va pas découper en 222 villes," explique le ministre. "L'Etat ne vient pas en disant vous allez faire ça ou ça. On ne va pas définir les enveloppes avant que les projets soient définis.
Le ministre a terminé sa visite en terre périgourdine par une promenade dans le centre ville, une balade agréable sous un magnifique soleil de printemps, touristique et gourmande à la rencontre des commercants dans les rues qui ont pourtant moins besoin de ce plan Action coeur de ville. Dans certaines rues à Périgueux, comme la rue Taillefer, plusieurs commerces ont fermé. Certains locaux sont vides faute de repreneurs, d'autres enseignes ont annoncé leur départ du centre ville. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4373
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
région 2020 Politique | 09/04/2020

La Nouvelle-Aquitaine finalise son "plan d'urgence"

Sacha Houlié Politique | 09/04/2020

Sacha Houlié se dit "fondamentalement opposé" à la technique du tracking

François Bonneau Politique | 09/04/2020

Charente : quels financements pour la collectivité demain ?

Jean-Jacques Lasserre Politique | 08/04/2020

Régime de choc du Conseil départemental 64 face au Covid

Jean-Claude Leblois, président du Département de Haute-Vienne Politique | 08/04/2020

Covid-19 : le Département de la Haute-Vienne a commandé 500 000 masques

Benoît Biteau chez lui à Sablonceaux Politique | 08/04/2020

Benoît Biteau : « Il ne doit pas y avoir d’année blanche pour la PAC »

Masques distribués par la Gironde Politique | 07/04/2020

Jean-Luc Gleyze réaffirme la "solidarité nationale" de la Gironde

Jacqueline Dubois, députée de la 4e circonscription de la Dordogne Politique | 06/04/2020

Jacqueline Dubois, députée de Dordogne "en période de confinement, il y a autant d'activité, sinon plus"

Sophie Borderie Présidente du CD47 Politique | 02/04/2020

« Notre société tient par la base, par la solidarité » Sophie Borderie, présidente du CD47

Parlement européen Politique | 01/04/2020

Tribune libre - Jean-Michel Arrivé: Crise sanitaire : pour une plus grande solidarité européenne

Anglet marché vignette Politique | 01/04/2020

Anglet: la Ville aux sept villages renforce ses liens face au Covid-19

SNCF 2017 Politique | 31/03/2020

La Région Nouvelle-Aquitaine au chevet de la ligne Limoges-Brive

Jean Luc Gleyze, président du département de la Gironde Politique | 26/03/2020

Gironde: Jean-Luc Gleyze, le président du Département demande aux citoyens une mobilisation collective pour "résister" au Covid-19

Fronton de la mairie de Saint-Macaire, en Gironde Politique | 18/03/2020

MAJ DU 20/03/20 - 30 000 conseils municipaux s'apprêtent malgré tout à élire leur maire (ou pas)

Macron 16 mars 2020 Politique | 16/03/2020

Coronavirus : l'essentiel des annonces