Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/02/20 | Une coupure de courant géante à Poitiers revendiquée par la CGT

    Lire

    Ce jeudi 20 février, une partie de l'agglomération de Poitiers (centre-ville et l'ouest de l'agglomération) a été plongée dans le noir. La coupure d'électricité a duré un peu plus d'une heure de 9h30 à 10h30 dans certains quartiers de la ville. Selon Enedis, 30 000 personnes auraient été impactées. Cette action a été revendiquée dans un communiqué par l'Union départementale CGT de la Vienne et la CGT Energie mobilisées contre la réforme des retraites dont ils veulent le retrait pur et simple.

  • 20/02/20 | L 214 s'en prend à la Sobeval à Boulazac (24), la préfecture réagit

    Lire

    L214 a publié ce jeudi une nouvelle vidéo mettant en cause les abattoirs de la Sobeval à Boulazac. L'association va porter plainte pour cruauté sur les animaux. Elle affirme qu'il y a des manquements à la réglementation dans l'abattage des veaux et demande la fermeture administrative du site. Ces images ont été visionnées par les services de l'Etat. La préfecture réagit dans un communiqué : Elle affirme qu'après un premier visionnage, rien ne permet de dire qu'il y a des manquements au règlement.

  • 20/02/20 | La plateforme Océan Climat en séminaire à La Rochelle

    Lire

    Après avoir contribuée à l'élaboration de l'exposition Climat Océan au musée maritime, la Plateforme Océan et Climat vient faire son séminaire annuel à La Rochelle, les 24 et 25 février. Fondée en 2014, la POC rassemble la communauté scientifique, certains acteurs de la société civile et des décideurs politiques, dont la ville de La Rochelle, autour des questions liées à l'océan et au climat. Ce séminaire sera l'occasion d'élaborer sa feuille de route 2020-2021 et de rencontrer le grand public.

  • 20/02/20 | Les boulevards bordelais pensent aux vélos

    Lire

    La métropole bordelaise continue de déployer son deuxième "plan vélo" (70 millions d'euros sur la période 2017-2020). Elle a annoncé ce mardi l'engagement de travaux entre la barrière Saint Augustin et le carrefour de la rue Jules Ferry (environ deux kilomètres) pour sécuriser la circulation des cyclistes. Ils prévoient notamment un élargissement des bandes cyclables (jusqu'à deux mètres), l'arrivée de vingt feux et de nouveaux SAS vélos sur huit carrefours et soixante nouveaux arceaux. Les travaux devraient s'étaler "jusqu'au début de l'été" et comprendre aussi des reprises de chaussée.

  • 20/02/20 | La ville de Limoges s'engage avec la Garde nationale

    Lire

    Le maire Emile-Roger Lombertie et la secrétaire d'Etat auprès de la Ministre des Armées Geneviève Darrieussecq ont signé une convention de soutien à la Grade nationale. Cette réserve opérationnelle a été créée en 2016 suite aux attentats en France. La ville de Limoges s'engage pour que ses citoyens ayant rejoint volontairement la Garde nationale puissent s'y investir plus facilement. Ils pourront ainsi y consacrer jusqu'à 30 jours par an, contre 5 auparavant. De plus, cette mobilisation pourra se faire hors de leurs périodes de vacances. La Garde nationale compte 76 000 réservistes opérationnels en France.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Dordogne, Jean-Michel Blanquer attentif à l'éducation en milieu rural

26/01/2019 | Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer était en Dordogne ce vendredi. Il a visité le pôle cuir de Thiviers avant de se rendre au collège de Lanouaille.

En visite en Dordogne, le ministre de l'éducation nationale a inauguré le campus cuir avec Alain Rousset

En visite hier en Dordogne, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a inauguré le campus des métiers du cuir, textile, mode et luxe au lycée professionnel de Thiviers où 170 personnes en formation initiale ou continue ou en reconversion ont été formées depuis fin 2014. Il a ensuite visité le collège de Lanouaille, un établissement rural innovant où l'on pratique une pédagogie bienveillante et la méthode des devoirs faits. Le ministre de l'Education nationale a pu aussi échanger avec les élèves de la première section sportive de wakeboard dans un collège de l'Hexagone.

L'idée remonte à 2013 : l'ancienne région Aquitaine souhaitait constituer une filière d'excellence et d'innovation autour des métiers du cuir et du luxe, comme elle a su le faire avec l'aéronautique par le passé. Le point de départ de la réflexion  a été de répondre à la demande de formation de personnel qualifié de ces entreprises dont certaines, parmi les plus renommées, ont hésité à délocaliser, faute de main d’oeuvre qualifiée. En 2013, la Région  décide de créer un pôle de formation dédié au cuir et au luxe et a investi 1,5 million d’euros dans ce nouvel outil  au service des entreprises. 500 m2 d’équipements pédagogiques ont vu le jour au sein du lycée professionnel de Thiviers. Ce magnifique outil s'appelle désormais "le campus des métiers du cuir, du textile et du luxe". Il a été inauguré vendredi 25 janvier par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, venu à l'invitation du président du Conseil régional, Alain Rousset, très fier "que la dépense publique, plusieurs milliions d'euros, ait permis à ce lieu de voir le jour. Il y a une histoire du cuir dans la région, qu'il fallait à tout prix conserver." . Ils étaient accompagnés des quatre parlementaires de la Dordogne et deux sénateurs, ainsi que de nombreux conseillers départementaux. Depuis son ouverture, fin 2017, 170 personnes ont été formées dans les ateliers. Ce campus, surnommé par le ministre "Haward du pro" accueille des élèves en formation initiale pour des CAP, des professionnels des entreprises en formation continue et des personnes en situation de reconversion professionnelle comme Marie, originaire de Gironde, ancienne pharmacienne salariée et très heureuse de pouvoir se former aux métiers de la maroquinerie." J'ai toujours aimé la couture, travailler de mes mains. Je suis une formation de huit mois. Cela me plait beaucoup et me conforte dans mes choix. Les formateurs sont d'un excellent niveau, souligne la jeune femme. 

Promotion de filière professionnelle

 Pour le ministre de l'Education nationale, "ce campus est l'ilustration de ce qui va bien. "Ici, on met en valeur les savoir- faire français. Ici, on met en valeur les savoirs faire du cuir, du luxe, quelque chose de très profondément français. Et cela relie les sujets de l'élevage, de l'artisanat, mais aussi la notion de service, car c'est ici que naît ce qui fait l'image des marques françaises à l'international" estime Jean-Michel Blanquer. Il a profité de cette visite en Dordogne pour promouvoir l'enseignement professionnel en dévoilant le nouveau clip de la campagne nationale. "Il faut contribuer au changement d'image des filières professionnelles. Le contexte est favorable. L'an dernier, nous avons annoncé qu'il n'y aurait pas d'évaluation des collèges en fonction du nombre d'élèves partis vers l'enseignemement général ou professionnel. Résultat, on a 40 % d'élèves en plus qui se dirigent vers l'apprentissage et 5 % de plus vers les filières professionnelles. On doit créer du désir, de l'envie," a précisé le ministre. 

Un collège rural exemplaire

A Lanouaille, 100 % des élèves sont dans le dispositif devoirs faits

Après Thiviers, Jean-Michel Blanquer s'est ensuite rendu au collège de Lanouaille, à l'invitation du député Jean-Pierre Cubertafon, ancien maire de la commune. Ce collège qui compte 156 élèves a été récompensé il y a un an, pour la mise en place d’une nouvelle organisation, dans le but de "développer un cadre positif de vie et d’étude, en impliquant toutes les parties prenantes dans la réussite des apprentissages". Cette nouvelle organisation, on l'a doit à Céline Boudy, à la tête de l'établissement depuis la rentrée 2016. "Nous n'avons pas de conseiller principal d'éducation. J'ai profité que les contrats d'assistants d'éducation arrivent à échéance pour mettre en place une nouvelle organisation avec une équipe neuve. Notre collège a mis en place une nouvelle façon de travailler entre les enseignants et l'équipe de la vie scolaire, qui se traduit par une série de démarches qui placent le plaisir d'apprendre, de construire un avenir, de vivre ensemble, la commucation non violente, explique t-elle au ministre. Avec l'équipe pédagogique, elle a mis en place le programme devoirs faits. Une petite dizaine d'enfants  de sixième sont avec deux encadrants. Ils travaillent par petits groupes de niveaux pour favoriser aussi l'estime de soit. Les devoirs à faire sont affichés sur un tableau informatique et l'échange est permanent entre enfants et enseignants. Bilan : tout cela a permis de réduire d'un quart les devoirs non faits. Le foyer est autogéré par les élèves eux-mêmes. 

Une section unique de wakeboard

Jean-Michel Blanquer échange avec la section wakeboard du collège de Lanouaille Le collège Plaisance de Lanouaille a une autre particularité : il possède la seule section sportive de wakeboard de France qui comprend 24 élèves : 12 filles et 12 garçons. Cette innovation a été rendue possible grâce au partenariat avec le conseil départemental qui possède la base de loisirs de Rouffiac, toute proche où les élèves s'entrainent,  la Communauté de communes, et la fédération française. "C'est un projet qui apporte beaucoup à nos élèves tant sur le plan sportif, sur le plan personnel. C'est un projet construit en synergie avec notre territoire rural, a tenu à préciser Céline Boudy.  A la fin de sa visite en Dordogne, Jean-Michel Blanquer, s'est voulu rassurant sur l'avenir de ces petits établissements ruraux, de moins de 200 élèves, parfois menacés de fermeture pour des questions budgétaires. "Nous avons tous besoin de cette vitalité scolaire, et que l'école rurale fasse envie. Il suffit de visiter cet établissement pour avoir envie d'y mettre vos enfants, voire de redevenir collégien vous-même. C'est un atout. Il faut que cette qualité là contribue au rebond démographique dont on a besoin en territoire rural, pour permettre un cercle vertueux de vitalité du système scolaire" a conclu le ministre.

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4897
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !