aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | En Dordogne, une future assemblée départementale sans Bernard Cazeau

27/01/2015 | Bernard Cazeau, président du conseil général de la Dordogne depuis 1994, ne se représente pas. Il ne siègera pas dans la future assemblée départementale.

En cas de victoire de la gauche, Germinal Peiro devrait succèder à Bernard Cazeau, à la tête de la nouvelle assemblée départementale

Les 22 et 29 mars, les électeurs périgourdins seront appelés à élire leurs représentants départementaux. Une autre ère va s'ouvrir avec la naissance du conseil départemental, un nombre de cantons divisé par deux : 25 au lieu de 50 et une parité hommes femmes parfaite. Les électeurs éliront un binôme. Les règles du jeu politique sont aussi modifiées en raison du nouveau découpage géographique : aucun canton existant n'est épargné par le changement. Pour obtenir la majorité départementale, il faudra l'emporter dans 13 cantons au lieu de 26 actuellement. La gauche restera -t-elle majoritaire ?

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le département de la Dordogne est fortement ancré à gauche. Tous les présidents de l'assemblée départementale ont été classés à gauche. La seule exception, est la présidence de Gérard Fayolle (RPR) entre 1992 -1994. Depuis 1994, le conseiller général socialiste du canton de Ribérac, Bernard Cazeau, préside aux destinées du département. Il a décidé ne pas se représenter. C'est une page qui se tourne.

Au moment où l'on vote le budget cette semaine, Bernard Cazeau a le sentiment d'avoir fait ce qu'il fallait, tout en indiquant " je ne me retourne jamais sur mon passé. Au cours de ces vingt dernières années, le département s'est profondément transformé et moidernisé. Il conserve malgré tout un caractère rural.  Avec 416 384 habitants à ce jour selon l'Insee, la Dordogne enregistre un regain démographique amorcé au début des années 80. Depuis le milieu des années 90, elle a gagné 31000 habitants, soit la population de Périgueux. Cependant, la part des plus de 60 ans dépasse les 30 %, contre 22 % au niveau national.

"La Dordogne s'est modernisée""La Dordogne s'est modernisée avec un réseau routier nettement amélioré, le développement du très haut débit. Tous les monuments ont été restaurés. La préhistoire avec le Pole international des Eyzies, et les projets Lascaux, est un vrai point fort et reconnu comme tel au delà des frontières départementales." Le tourisme génère 25 % de l'activité économique du département. "Il doit continuer à se développer," indique Bernard Cazeau, à l'heure du bilan. Il y a aussi les aspects environnements avec le classement de la rivière Dordogne, en réserve mondiale de biosphère. Il relève quelques bémols : une hôtellerie qui n'est pas à la hauteur d'un territoire accueillant 3 millions de visiteurs chaque année, notamment concernant le haut de gamme et les liaisons vers Paris qui ne sont pas satisfaisantes. " A l'avenir, il faudra mettre Périgueux à trois heures de Paris pour contribuer au développement économique des entreprises locales, quel que soit l'option retenue Coutras ou Limoges. C'est une nécessité." 

"Tout le passé est gommé" Avec ce bilan, la gauche peut elle conserver la Dordogne  lors des prochaines élections départementales ? "Sincèrement, je n'en sais rien. Je souhaite que oui. Je suis à la disposition de mes amis candidats. Le contexte national ne nous est pas favorable. La gauche a perdu des votants. Certains de nos électeurs ne se déplacent plus pour voter et cela profite au front national. Localement, ce nouveau scrutin avec ce nouveau découpage change complètement la donne. Tout le passé est gommé." Pour Bernard Cazeau, tous les scénarios sont possibles. Sur les 25 nouveaux cantons, 18 conseillers généraux de la majorité départementale actuelle se représentent. "Il y a quelques secteurs, où on a des querelles de personnes, qui peuvent nous faire perdre, notamment sur Bergerac 2 et Mussidan et la situation particulière de Montignac. Ce que je regrette évidemment, " poursuit Bernard Cazeau. L'UMP apparait également très divisée, notamment à Montignac. Sur ce secteur, il y a des divisions à droite et à  gauche avec de fortes individualités. Parmi les scénarios possibles : la gauche pourrait être éliminée dès le premier tour.  A droite, certains sortants n'ont pas encore annoncé leur intention de se représenter ou pas : c'est le cas de Thierry Boidé, à Villefranche de Lonchat. Il devrait le faire avant le 31 janvier. Au soir du 29 mars, si la gauche l'emporte, c'est Germinal Peiro qui devrait succéder à Bernard Cazeau à la tête de cette assemblée nouvelle formule. Les jeux sont très ouverts.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
510
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !