Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

25/09/2017 | La semaine dernière, le conseil départemental de la Gironde accueillait à Cenon, les premières journées du développement social, avec plus de 700 participants.

Martine Jardiné, en charge du nouveau schéma de développement social

Le département de la Gironde a entamé une vaste réflexion sur sa politique de développement social. Les actions de la collectivité regroupe désormais les mêmes critères : les initiatives partent du terrain, elles s'appuient sur des partenaires ancrés sur le territoire et doivent contribuer au renforcement du lien social. La semaine dernière, à Cenon, le département de la Gironde accueillait les premières journées du développement social avec plus de 700 participants venus d'une quinzaine de départements. Un nouveau schéma départemental de développement social devrait voir le jour. Le point avec Martine Jardiné, vice-présidente du Conseil départemental de Gironde chargée du logement, de l'habitat et du développement social.

@qui.fr : Quel premier bilan tirez-vous de ces journées du développement social organisées à Cenon, la semaine dernière dernière. Quels en sont les principaux enjeux ?
Martine Jardiné : Il s'agissait d'une première. Ces deux journées organisées au Rocher de Palmer, les 18 et 19 septembre ont réuni près de 750 personnes, des experts, des associations, des travailleurs sociaux, des sociologues, des élus. Quatorze départements étaient représentés dont plusieurs élus avaient fait le déplacement dont le président du Conseil départemental des Deux Sèvres, avec comme principale interrogation "comment faites-vous en Gironde?". Un des objectifs de ces deux jours étaient de mieux cerner les enjeux du développement social et la politique publique que la collectivité pouvait entreprendre dans ce domaine. Aujourd'hui, comme l'a souligné Jean-Luc Gleyze, en ouverture de ces journées, entre 8 et 14 % des français vivent en dessous du seuil de pauvreté. L'action publique ne peut pas se limiter au seul volet social des aides financières pour les personnes en difficulté. Il nous faut désormais une approche transversabe : car les enjeux du développement social concernent désormais aussi bien le logement, la santé, l'alimentation. Les besoins sociaux ont évolué. Il faut davantage aller vers ce que j' appellerai "la solidarité de l'engagement". Le rôle du travailleur social va s'en trouver profondément modifié. 

@qui.fr : Existe t-il un modèle girondin dans le domaine du développement social ?
Martine Jardiné : Je ne sais pas si on peut véritablement parler de modèle girondin dans ce domaine. Elue au département depuis 2008, je suis en charge de ces questions. Il est vrai que depuis plusieurs années, le Département a entamé une réflexion dans la façon d'aborder cette action publique. Celle ci ne doit pas se limiter au seul volet des aides financières. C'est la loi Notre qui donne désormais cette possibibilité aux Départements. Le développement social est un processus de mobilisation des moyens humains et des initiatives des individus, des groupes et des territoires. Il vise des objectifs de cohésion et de mixité sociale, de solidarité, de proximité, de création d’activités non délocalisables. L'action en matière de développement social doit contribuer à renforcer le lien social entre les individus, à lutter contre les inégalités et les discriminations, à donner la possibilité aux habitants de participer à des projets. D'ici 2018, un nouveau schéma départemental de développement social verra le jour.

@aqui.fr : Sur quoi s'appuiera le nouveau schéma ?
Martine Jardiné:
Le nouveau schéma de développement social doit s'appuyer sur trois composantes : soutien aux interventions sociales, proximité, et appui aux partenaires. La mise en réseau de différents acteurs devra être favorisée. Les initiatives ou projets devront partir du territoire et être menés en favorisant les partenariats avec des acteurs locaux au préalable identifiés. Au cours des deux journées organisées à Cenon, on a eu plusieurs illustrations. A Lormont, des associations et des centres sociaux ont travaillé sur les problématiques éducatives à partir des jeux utilisés dans les familles, de différentes origines. La lutte contre les inégalités territoriales sera un volet important de ce futur schéma. Nous avons par exemple dans le Sud Gironde, le projet de créer une ou plusieurs épiceries solidaires. Pour l'instant, nous en avons dix-neuf en Gironde. Avec les associations et partenaires présents sur ce territoire, nous étudions quelle forme elles devront prendre : doit on imaginer une ou deux épiceries itinérantes ?  Le choix se fera en concertation avec les habitants. Notre souhait est qu'ils deviennent des acteurs. L'enjeu, c'est tout simplement celui du vivre ensemble. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : conseil départemental de la Gironde

Partager sur Facebook
Vu par vous
33132
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !